Rock Pi 4 Plus : une carte de développement sous RK3399

Raxda continue de proposer des cartes de développement variées et sa Rock Pi 4 Plus est la dernière solution de la marque. Construite autour d’un SoC RK3399, elle développe des compétences intéressantes et un stockage eMMC.

La Rock Pi 4 Plus propose un stockage interne en eMMC qui embarque son système d’exploitation Twister OS ce qui est une première particularité face aux habitudes des cartes de ce genre. Mais elle propose également un SoC plus puissant, une solution ARM 6 cœurs développée par Rockchip.

Rock Pi 4 Plus

Le RK3399 qui équipe la carte Rock Pi 4 Plus est composé de deux cœurs ARM Cortex-A72 cadencés à 2 GHz, pour la partie big. Et de quatre cœurs ARM Cortex-A53 à 1.5 GHz pour la partie LITTLE. L’ensemble coopérera de manière a proposer le montant de puissance nécessaire à chaque tâche le plus justement possible. On retrouve presque les fréquences de la carte Rock Pi 4 d’origine qui tournait respectivement à 1.8 et 1.4 GHz. C’est probablement pour cela, et parce que le reste des composants est identique au modèle précédent, que la carte s’appelle “Plus” et non pas “Rock Pi 5”.

Rock Pi 4 Plus

La carte est de la même taille qu’une solution Pi classique, 8.5 cm sur 5.4. Elle est déclinée en deux version, le modèle A+ étant livré sans module radio et le Modèle B+ avec un Wifi5 et du Bluetooth 5.0 embarqué. On retrouve évidemment le même circuit vidéo Mali-T860 MP4 et un support de mémoire vive LPDDR4-3200 qui sera décliné suivant les cartes et les tarifs :

Rock Pi 4 Plus Model A+ 2/16 Go à 49$
Rock Pi 4 Plus Model A+ 4/32 Go pour 65$
Rock Pi 4 Plus Model B+ 2/16 Go à 59$
Rock Pi 4 Plus Model B+ 4/32Go à 75$

Des variantes en 64 et 128 Go d’eMMC sont en route mais n’ont pas encore de prix pour le moment. Il ne faut pas s’attendre forcément à une montée en prix linéaire, l’espace disponible pour intégrer des puces eMMC est faible, obligeant Raxda a utiliser un seul composant. Et les modules de 64 et 128 Go peuvent être significativement plus chers que les solutions plus courantes de 16 et 32 Go. a noter que la Rock Pi 4 Plus propose évidemment un lecteur de cartes MicroSDXC mais aussi un port M.2  NVMe qui devrait intéresser pas mal de monde pour divers montages.

Rock Pi 4 Plus

Attention à ce propos, monté sous la carte il ne permettra pas de coller de solutions NVMe haut de gamme et souvent très dissipatrices de courant. Le SoC RK3399 comme la mémoire vive étant recouvert par le SSD. Comme souligné par Madwill en commentaire, le connecteur est orienté vers l’extérieur de la carte. Pas de soucis de chauffe donc mais un problème d’encombrement.

Pour le reste pas de changements avec le modèle précédent, la litanie de ports et de connecteurs habituels : HDMI 2.0, Ethernet Gigabit, jack audio 3.5 mm, USB 3.0 et USB 2.0. Des MIPI DSI et MIPI CSI sont également présents pour connecter écran et capteurs photos. Les 40 broches classiques du format des cartes de développement sont bien évidemment présentes.

La solution est compatible avec diverses distributions Linux : Yocto, Ambian, Libreelec, Recalbox, Manjaro, Debian 9 Desktop, Ubuntu Server 20.04 et propose également des images Android 10 et Android TV 9. 


Pas de Pub
9 commentaires sur ce sujet.
  • 26 mai 2021 - 13 h 30 min

    @Pierre Lecourt Pas de souci pour le SSD, il ne recouvre pas la carte, il se connecte par le coté “extérieur”, si tu regarde bien, le “détrompeur” est du coté droit sur la photo du dessous.
    Par exemple, c’est la même chose pour le Khadas vim3.

    Répondre
  • 26 mai 2021 - 13 h 35 min

    @Madwill: Yep tu as raison ! Ca me fait toujours bizarre !

    Répondre
  • 26 mai 2021 - 13 h 37 min

    Que vaut l’Android qui tourne dessus ? Je cherche toujours un desktop Android pour les utilisateurs tres basiques autour de moi (oui, j’ai testé Linux, non, ca le fait pas because Skype, partage réseau, disque externe, …). J’ai essayé Android sur le Raspberry Pi 4 8Go, mais c’est si lent qu’on a des erreurs “le programme ne répond plus”, alors que sous Linux la vitesse est tres honorable. Je soupçonne les drivers graphiques en mode non-accéléré “CPU-only” vu que c’est ca la grosse différence.

    Les drivers graphiques de ce RockPi sont-ils normaux sous Android, ou castrés à la Raspberry Pi ?

    Répondre
  • bob
    26 mai 2021 - 14 h 01 min

    Une Orange Pi Zero 2 ? Pas testée sous Android mais les retours sont bons. Une bombe sous Ubuntu (par rapport au tarif).

    Répondre
  • 26 mai 2021 - 14 h 09 min

    Ayant la carte Rock Pi 4 modele 4 chez moi, le connecteur est orienté vers l’extérieur car plus pratique pour coller la nappe de l’adapteur pour avoir 5 port sata utilisé dans le Rock Pi NAS via le module : Penta SATA HAT

    Répondre
  • 26 mai 2021 - 16 h 35 min

    Le problème restera sans doute toujours le même: Tarifs systématiquement gonflés (y compris via la boutique Allnet sur aliexpress, même si là les FDP sont inclus), disponibilités… Jamais pu acheter une de leurs version headless (RockPi S voir E) a chaque fois que j’ai tenté le coup, ou bien même Kubii devenait soudain compétitif!

    Répondre
  • 26 mai 2021 - 21 h 11 min

    Pour avoir un nanopi r4s avec, ce rk3399 est franchement ‘violent’ au niveau des perfs CPU. C’est du niveau d’un Intel j4105 (style chez moi: reco de mouvements via le soft motion sur 5 flux vidéo HD en même temps). Le tout pour une conso totalement ridicule.

    Seule ombre au tableau (de mémoire, à double check): il me semble qu’il n’embarque pas de chiffrement en hardware comme un petit CPU Intel par exemple.

    Répondre
  • 26 mai 2021 - 21 h 32 min

    @Pierre Lecourt: Ce n’est pas A53 plutôt que A73 pour les quatre cœurs “little”?

    Répondre
  • 26 mai 2021 - 21 h 38 min

    @Madwill: Si, j’ai fourché !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *