Retro Lite CM4 : une console sous Raspberry Pi CM4

La console de jeu portable Retro Lite CM4 se présente comme une solution assez classique. Mais elle cache un petit secret, elle est pilotée par un Raspberry Pi Compute Module 4.

Il aura fallu un an de travail pour que la console mobile Retro Lite CM4 voie le jour. Un an de travail acharné d’un certain StoneEdge pour un résultat impressionnant. Difficile de voir dans cet engin une production artisanale. Au premier abord, on pourrait croire à une fabrication industrielle.

La coque est en aluminium anodisé, un travail rare et exemplaire en terme de qualité malgré une fabrication maison. Les boutons et autres éléments annexes sont réalisés en impression résine, tout semble provenir d’une chaine de production classique.

Construite autour d’un écran de 5.5″ IPS, la Retro Lite CM4 est pilotée par un Compute Module 4 qui lui sert de moteur pour afficher ses jeux via RetroPie et Emulation Station. Le rendu global est absolument incroyable et on découvre une solution non seulement compacte et portable mais d’une ergonomie qui semble tout à fait aboutie. Boutons, joysticks et gâchettes permettent de piloter des jeux. Port jack audio, lecteur de cartes MicroSDXC, sortie HDMI, ports USB Type-C avec Power Delivery et enceintes stéréo amplifiées… Tout est présent et parfaitement bien intégré.

Evidemment, la fluidité est au rendez vous pour les jeux émulés embarqués sur la carte mémoire. Le duo RetroPie et CM4 fonctionnant parfaitement ensemble.

Mais le plus bluffant est sans doute le travail interne puisque la carte mère qui accueille le Compute Module 4 est également une fabrication réalisée expressément pour cette Retro Lite CM4. Elle permet de connecter la carte mais également un module Arduino qui traduit les signaux d’entrées des boutons et gâchettes pour la solution Raspberry Pï. Elle a également été pensée pour piloter à la fois la batterie et sa charge mais également venir coiffer le SoC du CM4 d’un dissipateur en cuivre fabriqué également spécifiquement pour la solution.

Vous noterez, au passage, le souci constant du détail avec des éléments estampillés au nom de la console.

L’interface logicielle est également parfaitement maitrisée

La prise HDMI en action

Je suis ébaubi par tant de compétences et de savoir faire. La Retro Lite CM4 est un nouveau pas en avant dans la réalisation de ce genre de produits sur mesures. La solution est non seulement légère et efficace mais également parfaitement documentée par son auteur sur le forum de la fondation. Une vraie mine d’or d’informations techniques et de conseils.

Chapeau bas.

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

9 commentaires sur ce sujet.
  • 28 mars 2022 - 20 h 25 min

    Plutôt incroyable le taf réalisé!!!!

    Répondre
  • gep
    28 mars 2022 - 20 h 28 min

    wahou ! Le console portable de rêve. Il emule god of war sur ps2 ?

    Répondre
  • 28 mars 2022 - 22 h 47 min

    Non, psp.

    La ps2/Dreamcast c’est trop pour le cm4.

    Design copié collé de la Switch Lite, même les joysticks sont les mêmes. Boulot superbe.

    Si on n’a pas ces capacités, il reste à utiliser un psp comme machine d’émulation :
    https://gamb.fr/posts/retrogaming-psp/

    Répondre
  • 28 mars 2022 - 23 h 13 min

    Hello, respect. Juste respect… l’idée de la coque alu fait par une CNC, c’est juste énorme. Sans parler du câblage interne, y a bien quelques fils qui passent d’un endroit à l’autre, mais c’est vraiment propre, et tout le reste est solidement assemblé. Un grand chapeau à ce monsieur pour son travail de pro.

    Répondre
  • bob
    29 mars 2022 - 7 h 29 min

    @arpenteur: whaoo, le lien !

    Moi j’en suis resté à la Odroid go advance mais là « il y a du level » !

    Répondre
  • 29 mars 2022 - 8 h 53 min

    Chapeau! Et loin de ressembler à une production industrielle, par bien des aspects (matériaux, intégration d’une CM4 déjà largement dimensionnée pour ce type d’émulation et probablement évolutive) on est ici au delà.

    Répondre
  • 29 mars 2022 - 8 h 56 min

    @arpenteur: sur PSP ? Cela revient à une machine commerciale type Retroid pocket 2+ à 100€. Super boulot artisanal, mais peu d’intérêt pour l’émulation à proprement dite.

    Répondre
  • 29 mars 2022 - 9 h 20 min

    Oui, God of War Chains of Olympus est un jeu psp.

    Les jeux psp ont l’avantage du 16/9 natif, et d’être bien plus légers que les versions ps2. A émuler c’est plus stable, aussi.

    On est d’accord sur le ratio prix/perfs, mais la qualité de réalisation est le thème de l’article (jouer en 4/3 sur un écran 5,5″ 16/9 revient à jouer sur un écran 4″).

    Répondre
  • Luc
    29 mars 2022 - 11 h 58 min

    Superbe.

    J’avais lu le fil sur le forum de la fondation il y a quelques temps déjà et j’avais été très impressionné.

    D’une part l’objectif affiché dès le début est vraiment ambitieux, mais on voit que ça avance et que c’est du sérieux.

    D’autre part, l’auteur partageant les différents problèmes rencontrés pendant la conception, le fil est un trésor d’information techniques. Et on y voit que des membres de la fondation sont venus plusieurs fois apporter un support technique.

    C’est beau

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *