Razer Cortex : Le magasin dématérialisé né du rachat de Ouya

Razer s’est offert Ouya, la console de jeu indépendante et ses centaines de titres basés sur Android. Une acquisition destinée à proposer un peu plus de contenu à la Razer Forge, la console de jeu maison de la marque. C’est désormais chose faite avec Razer Cortex.

A la sorte de la Razer Forge TV, la première question a été la validité du concept de console de salon Android. Plusieurs modèles existaient déjà sur le marché et aucun n’avait réussi a percé suffisamment. La Ouya tenait tout au plus le rôle d’ambassadeur courageux, les autres ceux de suiveurs opportunistes. Aucun n’avait vraiment de quoi satisfaire un joueur chevronné.

Razer Forge TV

Avec la Razer Forge, la marque prenait le même chemin : Pas de titres exclusifs ou même premium, un design absolument quelconque et une manette optionnelle. A 99$, la console était vendue nue et ne permettait donc pas de jouer au sortir de la boite. Comptez sur 149€ pour avoir droit à la manette maison.

L’atout unique de la solution était sa capacité à streamer des jeux depuis un PC en 1080p, un atout qui s’est largement évanoui avec la sortie de solutions MiniPC à moins de 100€ qui proposaient le même service et beaucoup d’autres avantages mais aussi avec l’apparition d’un boitier Steam Link beaucoup moins cher.

Razer Forge TV

Aujourd’hui Razer Cortex se veut être une extension de l’écosystème de la Forge. Un magasin d’applications indépendant basé sur le catalogue de la Ouya. De fait, il s’agit d’une opération cosmétique. Les équipes de Razer ont racheté la Ouya et ont mis du maquillage sur le design du catalogue de la Ouya et proposent peu ou prou le même contenu.

Minimachines.net

Le vrai avantage étant de pouvoir comparer et mettre en concurrence le catalogue de la Ouya face à celui d’Android TV, la console de la marque ayant la possibilité d’accéder aux deux. L’un comme l’autre ont leurs avantages, leurs tarifs et restent exploitables à la manette sans avoir recours au tactile.

Est-ce que cela donnera une nouvelle chance à la Forge sur le marché ? Google a cessé de proposer la console sur son store US, il en reste des palettes en stock au US, et il ne semble pas qu’il y aient un gros engouement pour la solution pour le moment. Le Razer Cortex semble bel et bien un coup d’épée d’ans l’eau, avec le fil de la lame en plus, je ne pense pas qu’il fasse grand bruit.

Source : Razer

3 commentaires sur ce sujet.
  • 22 décembre 2015 - 10 h 53 min

    De mémoire la Ouya était extrêmement faible techniquement. En dessous d’une Shield TV je ne prendrai pas me concernant.

    Répondre
  • 22 décembre 2015 - 16 h 49 min

    LA Ouya c’était un Tegra 3. Je ne sais pas si le Snapdragon 805 est “H265 ready” mais pour du stream Steam, gérer de gros skin Kodi ou du retrogaming, je suis sur qu’il se débrouillera sans aucun souçis. A 50€/70€, cela peut être une bonne affaire.

    Répondre
  • 29 décembre 2015 - 9 h 13 min

    @Khelben:
    la Shield TV c’est tout récent, heureusement que c’est mieux.
    A l’époque la ouya embarquait un tegra 3 … fer de lance de l’époque de Nvidia justement,
    Actuellement ca reste une chouette petite console pour faire tourner des émulateurs (nes, snes, amiga, ps1, N64 …) sans souci et avec une interface dédiée aux manettes contrairement aux tablettes ou clés “tv” chinoises. Manette qui possède en plus une surface tactile (un peu comme la PS4) permettant de se passer d’une souris supplémentaire.
    Donc, certes le magasin d’applications n’a jamais été aussi prometteur que prévu mais rien qu’en machine d’émulation retro avec par exemple une clé USB 64 ou 128go bourrées de ROM dans les fesses (sur laquelle on peut installer les applications qui plus est) comme je l’ai fait c’est vraiment super cool.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *