Le Razer Blade Stealth et la théorie des vases communicants

Le Razer Blade Stealth est un portable impressionnant. Sous une carapace assez fine, ce 12.5″ embarque des composants haut de gamme allant de l’écran IGZO 3840 x 2160 au processeur Intel Core i7-7500U avec 16 go de mémoire vive et jusqu’à 1 To de SSD. Impressionnant pour un engin de ce gabarit, il ne dépasse pas les 13.1 mm en épaisseur et promet jusqu’à 9 heures d’autonomie.

Est-ce que Razer a bénéficié d’une avancée technologique que les autres fabricants n’ont pas trouvée ? Est-ce qu’un brevet novateur se cache dans cet engin ? A vrai dire non, il s’agit comme souvent d’un amas de composants externes intégrés au sein d’une carcasse et mis en scène par une brillante équipe d’ingénieurs. Le Razer Blade Stealth est un ultrabook haut de gamme avec ses avantages et ses inconvénients.

Razer Blade

Les avantages sont nombreux : Il est léger avec 1.29Kg, peu encombrant avec 32.1 cm de large pour 20.6 cm de profondeur, performant et dispose d’un écran magnifique qui plus est compatible avec un équilibrage de couleur Adobe sRGB. Le tout est en plus homogène dans sa version la plus musclée, ce qui donne assez vite envie de se pencher sur sa fiche de spécifications. Tout du moins avant de tomber sur ses inconvénients.

Le prix a tendance à refroidir le simple quidam : La version 4K avec 1 To de SSD est à 2199.99€. Le modèle entrée de gamme en QHD avec 256 Go de SSD est à 1399.99€. Pour ce prix, vous n’aurez pas de chipset graphique autre que celui du processeur Intel, soit un HD 620 classique qui, si il est assez performant en théorie, aura bien du mal à tenir la route pour profiter de votre affichage 4K dans un jeu.

Razer Core

Pas de problèmes, Razer a pensé à tout et propose donc un dock externe, le Razer Core, qui ne coûte que la bagatelle de 599.99€ nu. Celui-ci dispose d’un emplacement de carte graphique et d’une connectique thunderbolt au format USB Type-C. En connectant votre Razer Blade Stealth au Razer Core vous retrouverez toute la puissance d’une carte graphique de PC de bureau standard au sein de votre portable.

Razer Power

Autre souci, Razer annonce une autonomie de 9 heures théoriques pour la machine mais cela ne concerne, semble t-il, jamais l’usage pratique. Comme souvent, cette autonomie n’est réellement viable que dans un laboratoire d’essai et les clients et testeurs se trouvent plutôt à devoir retrouver une prise électrique tous les 5 à 7.5 heures en moyenne suivant leurs usages. C’est peu et Razer en a bien pris conscience.

Razer Blade battery

La marque a donc décidé de lancer une toute nouvelle batterie externe, qui doublera cette autonomie. Cette batterie au format Thunderbolt USB type-C est une 12 800 mAh en 46 Whr qui devrait amener le portable à 15 heures d’autonomie selon Razer. Elle est compatible avec le format Quick Charge 3.0 de Qualcomm et devrait donc se remettre d’aplomb en 2 heures en utilisant le chargeur du portable. Annoncée à 169.99€ pièce et elle justifie son prix par sa connectivité particulière, l’usage du format USB type-C en Thunderbolt et le Quick Charge mais aussi parce qu’elle est enfermée dans une coque en aluminium usiné qui la protégera des chocs.

Enfin, si on considère que le Razer Blade Stealth ne dispose que de deux ports USB 3.0 en plus de son port USB type-C, il faudra probablement aller piocher dans le merveilleux monde des adaptateurs, hubs et autres accessoires USB pour profiter d’une connectique un peu plus décente.

Razer Blade battery

Si je résume, le Blade Stealth est fin et puissant, super autonome, si et seulement si on rajoute à l’extérieur ce qu’il n’a plus à l’intérieur : Pas de chipset graphique supplémentaire intégré, pas de batterie de voyage amovible, pas de connectique complète… tout cela se traduit par des composants externes plus ou moins pratiques en usage réel et surtout fort chers. Ma théorie des vases communicants est simple, tout ce qui devrait se trouver à l’intérieur de la machine se retrouve à l’extérieur de celle-ci en version plus encombrante. On peut bien sur profiter de son portable 12.5″ avec un affichage très haut de gamme et son chipset Intel HD graphics. Mais c’est comme aller dans un cinéma à écran géant en portant des œillères. On peut se passer de la batterie externe et même du chargeur mais il faudra minuter son utilisation de la machine au millipoil pour éviter la panne sèche. On peut ne pas acheter un adaptateur permettant de transformer un des deux ports USB en port RJ45 ou une solution pour transferer vers un écran HDMI son port USB type-C. On peut tout ça sauf si on a envie de se servir complètement de son ultrabook.

C’est le problème de cette mode des engins ultrafins, ils ont beaucoup d’intérêt sur des solutions classiques, permettent de retrouver des fonctions basiques en tous lieux avec beaucoup de confort mais ne collent pas vraiment avec les machines spécialisées comme ce produit Razer.

Razer Core

Et encore, je ne m’intéresse ici qu’au défaut technique de la solution, je pourrais parler de son défaut économique. Car il existe ici un autre vase communicant, celui qui va de votre compte en banque à celui de la marque. Vous payez fort cher cette solution au final : Le Razer Blade Stealth lui même, la batterie externe pour retrouver une autonomie correcte et si vous voulez vraiment en profiter vous devrez ajouter en plus le boitier externe pour accueillir une carte graphique. Soit au bas mot, 1399.99€ + 169.99€ + 599.99€. Je vous fais grâce du calcul global, on arrive à 2169.97€ et il faut rajouter à ce tarif le prix d’une carte graphique PCIe cohérente.

Bref, le Razer Blade Stealth est une superbe machine 12.5″, fine et peu encombrante, qui devient vite une superbe machine 12.5″ fort chère, un peu plus encombrante que prévue et qui perd pas mal de son intérêt si on considère que sa finesse est un peu moins intéressante une fois une batterie externe, un chargeur et une poignée d’accessoires remplissent également votre sac.

Et le côté furtif a de plus en plus de plomb dans l’aile…

12 commentaires sur ce sujet.
  • 24 février 2017 - 13 h 39 min

    @Pierre dans les nombre de ton addition il y a un qui a un 4 de trop : 1469.99€ => 169,99€

    Répondre
  • Fx
    24 février 2017 - 14 h 08 min

    Attention c’est pas le 12.5″ qui coute ce prix, c’est le 14″, qui est un engin totalement different !

    Répondre
  • 24 février 2017 - 14 h 43 min

    @Fx: Non c’est bien le Stealth qui est à ce prix. Le Razer Blade (14) commence a 2100 euros sans accessoires, en full HD écran mat. Il est un peu plus encombrant mais est plus proche d’une vraie machine de jeux. C’est cher mais quand on voit le prix d’un Aorus ou même des Gygabites gamer qui sont loin d’être aussi réussi esthétiquement, Razer propose une offre assez alléchante quand même… Sur ce créneau j’entends.

    Répondre
  • 24 février 2017 - 15 h 31 min

    Un pc portable gamer avec CG externe, mais un core U dans la bécane… C’est un peu de foutage de tronche :D

    Répondre
  • 24 février 2017 - 15 h 40 min

    Ce qui me fait peur sur ces machines c’est le niveau de bruit du ventilateur et la surchauffe … je ne crois pas pour l’instant qu’il y aie de solution réellement convaincante pour allier finesse|compacité/puissance/silence.

    Répondre
  • 24 février 2017 - 17 h 24 min

    Attention la fiche technique est celle des Blade 14, qui ont un processeur hq et une gtx 1060

    Répondre
  • 24 février 2017 - 18 h 14 min

    @Pierre: Oui, comme dit Alain, c’est les specs de la machine 14 pouces que tu as mis.

    La machine 12,5 pouces a un i7 U, donc un double coeur seulement(économe mais peu puissant) du coup il faut éviter de mettre plus d’une 1060 si on veut pas être limité par le cpu. Mais c’est là où ça craint… un dock à 600 balles pour mettre une carte à 200, ça craint à mort!

    la machine est à 1500 balles nue. Elle a beau être super belle, je la trouve pas du tout correcte niveau perf prix.

    Ca fait quand même 2300€ pour:

    Un ultra book nomade avec un gpu hd620.
    + un pécé fixe avec un proc double coeur et un gpu “limité” pour être cohérent à une 1060.

    et encore, on a pas ajouté le prix du clavier, mulot, écran….. Avec tout ça , y’en a pour 600 euros en plus s on reste chez razer.

    Pour quasi 3000€ il y a bien moyen de faire carrément mieux!

    Répondre
  • 24 février 2017 - 18 h 34 min

    Le stealth n’est pas construit comme un laptop gaming (core intel U, pas de cg dédiée, absence de rj45, etc).
    Pour moi, razer l’a vraiement pensé comme un ultraportable “pro”, avec un razer core en supplément pour ceux qui veulent jouer. Effectivement, il le dock est cher, ainsi que la batterie, et je suis bien le premier à râler dessus.

    Après, en adoptant le point de vue que le stealth n’est pas destiné de base au gaming, je le trouve plutôt bien positionné : en face du macbook pro et du xps 13/15, pour un prix éauivalent, voire inférieur – je n’ai pas les peix du xps 13 en tête – avec une qualité de construction excellente, un très bon clavier, à mon goût, idem pour l’écran.

    Je n’ai donc pas grand chose à lui reprocher à part le prix relativement abusif des ses accessoires.

    Répondre
  • 24 février 2017 - 22 h 02 min

    @Jb Rege: Je suis assez d’accord. Et je trouve que, même si le tarif est élevé, le concept du Razer Core est intéressant. Ca permet de n’avoir qu’une machine malgré tout et de pouvoir l’utiliser pour jouer quand on en a besoin.
    Le positionnement tarifaire pour un ultra-portable nu est plutôt dans la norme et loin d’être exagéré.
    Moi, je regrette vraiment ces bordures d’écran et surtut le fait qu’il n’y ait pas d’écran mat FullcHD sur ce Stealth (on en trouve que sur le Blade). Ils auraient casé un écran 13 pouces mat dans ce châssis, j’aurais été conquis…

    Répondre
  • 25 février 2017 - 6 h 52 min

    Pour le prix d’un razer core t’as presque une config complète de bureau en 1060… du coup, autant acheté l’ultraportable (razer ou autre du coup) et une config complète de bureau, non ?
    Proposer une batterie externe supplémentaire pour un engin nomade ultraportable il fallait oser !
    Franchement ce sont des mauvais choix de base qui ne sont pas compensés par les “solutions” ultérieurement proposées.

    Répondre
  • 25 février 2017 - 7 h 44 min

    a fac

    Répondre
  • 25 février 2017 - 8 h 05 min

    En gros un marché de niche ou de fils à papa : “wow, génial ton ordi transportable !!!”

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *