Le Raspberry Pi 4 lancé en version 8 Go de RAM

On s’en doutait, c’est désormais officiel. Le Raspberry Pi 4 sort en version 8 Go de mémoire vive. Et ce n’est que l’une des nouveautés de la fondation qui annonce dans la foulée un nouvel OS en 64 bits et la possibilité de démarrer la carte sur son port USB.

N’écoutez pas ceux qui vont vous expliquer que les RPi4 8Go vont devenir des “PC capables de remplacer des machines commerciales”. C’est vrai en partie mais cela joue souvent sur une ambiguïté entre les discours. Il y a “capable” dans le sens, la solution pourra lancer tous les outils d’un PC moderne. Et “capable” dans le sens, ce sera aussi pratique et fluide qu’un PC moderne. Si le premier est vrai, le second est malheureusement faux. La puce Broadcom embarquée dans ce type d’engin n’est pas au niveau d’un PC moyen de gamme classique ou d’une solution plus haut de gamme d’occasion. Et surtout, surtout, ce n’est pas le sujet de ces cartes de développement.

Raspberry Pi 4
Si le RPi4 8Go pourra devenir un vrai ordinateur personnel sans soucis , vous permettant de piloter un système complet, de lire des films, de surfer, de programmer, d’écrire ou plein d’autres choses encore, ce n’est pas forcément le meilleur choix d’un point de vue fonctionnement ni même d’un point de vue économique. Cela peut faire l’affaire si on n’a pas d’autre choix ou si on veut s’y essayer pour un défi ou un projet personnel mais cela reste une forme de snobisme quand on peut trouver pour le prix d’une de ces carte Raspberry Pi ainsi que ses accessoires indispensables, un ordinateur d’occasion bien plus adapté pour ces usages.

L’objet des cartes de développement est avant tout de les transformer en un outil spécifique, spécialisé et différent de ce que propose un ordinateur personnel. Si la carte pourra se cantonner à devenir un PC “comme les autres”, ce ne sera pas forcément le meilleur objectif à lui donner. L’arrivée d’une version 8 Go de RAM ne changera pas cette donne.

Le RPi4 8Go est déjà en vente sur Kubii pour 83.95€. Attention, ce modèle est plus gourmand en énergie et il faudra éventuellement changer votre adaptateur secteur si vous n’avez pas un modèle officiel. La fondation va d’ailleurs proposer des Kits complets en 8 Go. Cette évolution des cartes passées de 256 Mo de mémoire à 1, 2, 4 et désormais 8 Go va dans le sens d’un marché qui a vu le prix de la mémoire vive chuter.

Il y a cependant peu de chances qu’une version 16 Go voie le jour. Eben Upton indique que si le SoC BCM2711 est censé pouvoir gérer 16 Go de mémoire vive, le marché ne propose pas de composant exploitable par la carte. Si demain c’était le cas, la rareté du composant serait probablement un gros frein économique pour toute implantation. Utiliser deux modules de 8 Go n’est pas envisageable non plus, ce qui laisse la limite haute de la mémoire embarquée à 8 Go. Cela pourrait changer avec une nouvelle version de la carte. Au passage, la RPi 8Go passe à une révision 1.3 après la version 1.2 qui corrigeait des problèmes variés.

Raspberry Pi 4Cela étant dit, le RPi4 8Go est une excellente nouvelle pour plein de domaines. Avec cette mémoire embarquée, la carte va pouvoir ouvrir la voie à de nouveaux usages et surtout embarquer la totalité de son système en mémoire vive pour ne plus avoir à accéder que très ponctuellement à son stockage de base. Il sera ainsi possible de gérer des traitement très rapidement sans risquer d’user prématurément une carte mémoire. C’est aussi un bon point de départ pour de nouvelles distributions comme cette nouvelle version 64 Bits de Raspbian disponible sur le site de la fondation. Il s’agit d’une beta et elle est installable sur les cartes Raspberry Pi 3 et 4 seulement. Cette première mouture laisse entrevoir le début d’un travail de développement intense dans les mois qui viennent. 

Carte Mémoire microSDXC avec adaptateur SD SanDisk Haute Endurance

Enfin, et c’est peut être la nouvelle la plus importante, depuis quelques jours, il est possible de ne plus compter sur la carte mémoire d’un Raspberry Pi pour démarrer un système. On peut désormais utiliser un de ses ports USB 3.0 pour le faire. C’est peut être là, la plus grande et la plus utile de toutes les annonces de la fondation de ces derniers jours. Les cartes MicroSD employées par les cartes de développement sont en effet les points faibles de ces dispositifs. Si on a pu voir des solutions autonomes construites autour d’une solution RPi être laissées en pleine nature pour des relevés en tout genre pendant de longues, voir très longues périodes sans aucun souci de fonctionnement, le point faible quasiment tout le temps relevé est le stockage des données sur la carte MicroSD. Le nombre de lectures et d’écritures sur ces cartes, mis à part les modèles dits “endurants” souvent assez chers et développés pour les solution de surveillance, est vite limité. Le fait qu’un système inscrive en permanence des données sur les cartes les rend donc sensibles, sujettes à devenir inexploitables assez rapidement. L’usage de cartes de haute capacité est également un vrai frein économique. Ces cartes sont chères et leur usage dans des conditions qui risquent de les dégrader plus ou moins rapidement est donc problématique.

2019-06-24 15_12_20-minimachines.net

L’usage d’un port USB 3.0 pour démarrer le système est évidemment bien plus intéressant. Plus robustes, plus accessibles, les SSD pourront proposer un excellent support à des systèmes sur le long terme. Si l’implantation de cette fonction n’est pour le moment pas la solution la plus aisée puisqu’il faut faire des manipulations de L’EEPROM de la carte, cela devrait rapidement être une formalité. On peut compter sur la formidable communauté pour nous préparer un outil aux petits oignons pour s’occuper facilement de cette opération1.

Cette sortie de nouvelles cartes RPi 8Go est donc une nouvelle intéressante mais elle ne touche en réalité  qu’une petite frange d’utilisateurs qui sauront en tirer pleinement parti. Bien sûr, pour certains usages et en particulier l’émulation par exemple, la carte pourrait – j’utilise le conditionnel très consciemment – être utile. Si les développeurs s’emparent de cette manne de mémoire vive pour s’en servir afin de fluidifier leurs interfaces par exemple. Mais les personnes réellement visées sont des utilisateurs expérimentés avec des usages très spécifiques. Par contre, le démarrage sur port USB 3.0 est une vraie évolution qui pourrait changer les utilisations de ces cartes à plus long terme.

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Opération qui n’a rien d’insurmontable mais qui est fastidieuse, surtout si vous devez gérer plusieurs cartes

Soutenez Minimachines.net !
39 commentaires sur ce sujet.
  • 28 mai 2020 - 13 h 43 min

    petite coquille : “256 Go de mémoire à 1, 2, 4 et désormais 8 Go” –> 256 Mo :)

    Répondre
  • Max
    28 mai 2020 - 13 h 52 min

    Bonjour Pierre,
    p’tite faute de frappe : Cette évolution des cartes passées de 256 “Go” de mémoire à 1, 2, 4 et désormais 8 Go
    :)
    Bonne journée
    Merci pour ton investissement

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 14 h 33 min

    A commencer par 2 fois, paragraphe qui commence par “c’est la porte ouverte à”

    Pour l’emulation, je suis dubitatif, hâte de voir les progrès sous vulkan parceque c’est pas jojo pour l’instant

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 14 h 41 min

    @John: Je commence a saturer du confinement avec les mômes :D

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 15 h 53 min

    Bonjour et merci pour les bonnes nouvelles!

    Une réaction sur l’usage PC de la carte: le kit PI4Desktop remplace déjà avantageusement “des machines commerciales” mais ne remplacera jamais -toutes les- machines commerciales. Ce qu’on peut aussi dire d’une minimachine ou d’un portable pour leur manque de choix de composants de course, de refroidissement ou d’évolutivité.

    Donc le kit, pour le prix d’une licence Windows10 ou une tablette bas/milieu de gamme en gros, on a une machine plus adéquate pour surfer sur le web et la bureautique de papa-maman qu’une tablette sous android/ios (versions mobile des navigateurs et logiciels bureautique, connectique clavier/souris trouver/payer en plus, flicage GAFAM en sus).
    Ça pour une consommation de 15w (soit la perte avec le rendement d’une alimentation 80plus bronze de 100w).

    Alors oui pour jouer (hors trucs simples/retro), s’éclater sur Blender, bidouiller des photos ou compresser de la vidéo à longueur de journée ce n’est pas le bon outil. Mais c’est celui qu’on devrait utiliser pour consommer du net assis devant son écran et n’utilisez nos fusées que lorsque le reste l’exige. J’espère d’ailleurs utiliser l’otg de l’USB-C pour faire suivre clavier/souris et m’éviter de les échanger.

    Répondre
  • fpp
    28 mai 2020 - 16 h 24 min

    [email protected]Sept:
    pourrais-tu détailler (ou pointer sur une doc sur) cette dernière phrase : “J’espère d’ailleurs utiliser l’otg de l’USB-C pour faire suivre clavier/souris et m’éviter de les échanger.” ? Ça ne m’évoque rien du tout :-)
    D’avance merci,
    FP

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 16 h 28 min

    PERSO ,je me demande a quoi sert de mettre 8 Go de RAM .
    Sans vouloir me montrer exigeant ,je pense que vendre une carte sans stockage interne est une aberration .
    Je mettrai sans problème 90 euros pour une R-PI 4 avec 4 Go de RAM et un petit stockage de 8 ou 16 Go sur une puce intégrée .
    La une simple carte a 40 euros fait mon affaire ,n’ayant pas de R-PI 3B+ j’achèterai une R-PI 4 de 2 Go de RAM qui me suffira pour un usage basique .

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 17 h 19 min

    @ptitpaj:
    il le dit pierre pourquoi, une des possibilité serait de mettre l’os en ram pour eviter de flinguer les carte

    l’autre permettre la mise en place d’outil consommateur de ram t-elle que les outil de webmaster mysql apache etc

    et bien d’autre idée : lxc et docker par exemple

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 17 h 20 min

    Bonjour et merci également pour ces bonnes nouvelles,

    J’ai commencé un projet de mini portable à base de Raspberry pi 4. Je l’appelle le pc en bois. :-)
    J’ai tout mis dans une boite en bois : écran 13.3 pouces tactiles, batterie, … C’est assez mastoc, j’aurais bien aimé trouver ou faire un boîtier avec une imprimante 3D mais chaque chose en son temps.

    Je suis super content qu’on puisse enfin booter sur un ssd ou une clé usb même si ça ne fonctionne pas encore de mon côté, j’ai dois encore creuser.

    J’ai aussi testé en émulation de jeux, c’est le mode console du pc. Je suis assez satisfait :-)

    Franchement, j’adore cette idée d’avoir enfin un portable qu’on puisse faire évoluer sans tout balancer à chaque fois !

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 17 h 33 min

    Je pense que les 8 Go de RAM peuvent être utiles pour des usages du RPI en mini serveur domestique. Pour de la domotique, de la gestion de caméras ou autre.

    Quant à l’absence de stockage internet, je ne vois pas vraiment en quoi cela est une aberration. C’est plus ou moins la norme dans les cartes mères de PC, non ?

    En tout cas, le boot sur USB est vraiment bienvenue pour une utilisation plus résiliente de ces cartes. Le nombre de serveurs Jeedom en carafe à cause de la microSD est assez effarant.

    Répondre
  • Gat
    28 mai 2020 - 17 h 42 min

    Trop chère pas de bouton arrê pas de mmc pour 20 balles de plus up board avec mmc 64gm et Windows

    Répondre
  • Bob
    28 mai 2020 - 17 h 48 min

    Le boot USB va permettre d’utiliser des SSD très rapides.
    Et 8Go ben ça dépend des cas d’usages. Il ne faut considérer que l’utilisation personnelle est le standard.
    Visiblement pour la copie de gros fichiers c’est beaucoup plus rapide, de fait pour un Nasberry, cas d’usage, c’est intéressant. Je suppose aussi sur un PostgreSql ça doit être sympa…

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 18 h 35 min

    Ces cartes sont moins capables qu’un “PC” non pas à cause du matériel mais du support logiciel inadéquat.
    Cela étant, je me demande pourquoi Broadcom n’a pas équiper son SoC d’une puce Mali (le bas de gamme de chez eux est meilleur que leur truc fait maison), en plus comme le VideoCore VI n’a pas de pilotes libres, il n’a pas plus d’intérêt qu’un autre constructeur.

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 18 h 56 min

    Le rpi3 était déjà bootable sur usb

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 19 h 35 min

    Des ports SATA et du multitâche pour moins de 100 euros (pour nous les européens qui payons tout plus cher)
    Et voilà ce qu’il faudrait pour raspi s’installe derrière nos écrans “vesattaché”; et remplace nos machines énergivores .
    Mais pour le moment ma vieille Zbox sous mint fait mieux que raspi .
    Vive linux

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 20 h 35 min

    Plus qu’une évolution, la présence du boot USB est surtout la correction d’une régression qui dure depuis presque 1an.

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 20 h 37 min

    @Le Breton:

    ça vaut quoi les pilotes mali sur linux ?

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 20 h 43 min
  • 28 mai 2020 - 21 h 22 min

    8Go cela devient du délire quand le quart suffit à plus de 90% des applications de ce type de produit… Et un PI utilisé 24/7 se satisfait parfaitement d’une uSD bien choisie, assorti de quelques réglages du sysfs niveau VMM, pendant de longues années.

    Mais une carte uSD bien choisie, c’est pas une gamme “endurance” taillée pour de la vidéo et des accès séquentiels.

    Dans le passé, ca a été des gammes industrielles… et désormais ce sera un modèle prévu pour un stockage applicatif smartphone (A1 ou A2, la différence se jouant sur le nb d’IO/s) prévue pour des accès aléatoires et un usage continu 24/7 là aussi, avec la possibilité d’activer niveau FW de la carte un wear levelling statique et non dynamique, dont les actions réalisées en tâche de fond ne sont pas réalisables sur un support non alimenté en continu (type APN et autres usages très intermitents).

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 21 h 23 min

    @NyLan:
    Le 64 bits est surtout une non évolution qui dure depuis le PI3… C’est AMHA le plus important.

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 22 h 07 min

    pour moi ça n’a strictement aucun intérêt.

    – soit on veut du rpi pour faire du projet embarqué, et dans ce cas les 8go sont inutiles.

    – soit on veut un mini pc desktop ou un mini serveur. et un mini-pc style atom z8350 n’a que des avantage pour ça, pour 80 balles chez gearbest ou aliexpress.

    Répondre
  • 28 mai 2020 - 23 h 12 min

    @nouknouk:
    Bonjour
    Au départ le Pi n’est ni l’un ni l’autre, c’est avant tout un héritier du BBC ONE, un peu comme le microbit
    Dit autrement c’est “l’ordi” que tu achète pour bricoler de la diode ou du robot avec ton gamin/ta gamine
    Certains en ont fait des serveurs de stockage ou des mediacenters (limités faute de DRM) mais ça n’a jamais été leur finalité première

    Et oui, pas mal de choses laissent à désirer pour remplacer un PC, (comme l’intégration désastreuse de QT dans raspian X86, et donc probablement raspian tout court, qui rend l’usage de certaines applications très difficile)

    Répondre
  • 29 mai 2020 - 0 h 56 min

    @wanou: Je dirai que la réponse dépendra du modèle de GPU utilisé (car tous ne doivent pas en avoir) mais certains ont un pilote libre utilisable comme les T6XX et les T7XX.

    Répondre
  • 29 mai 2020 - 9 h 20 min

    @nounouk

    Il est certain que le RPI s’adresse avant tout à des bricoleurs mais j’avoue là tu m’as perdu :-D

    C’est très intéressant ce que tu dis sur les cartes micro SD mais aurais-tu un lien pour les réglages dont tu parles ou une référence de carte qui fait le job ?

    Merci !

    @schtunks

    On ne parle pas seulement de boot USB, qui effectivement existait déjà, mais d’avoir le système embarqué sur la clé USB et donc se passer totalement d’une microSD.

    Ca y est on est bon, le disque dur est devenu + gros que l’ordinateur !!!

    Répondre
  • 29 mai 2020 - 12 h 36 min

    @Dliryc: in extenso:

    Pour avoir du pi zero, pi3, du z8350 et d’autres solutions, ma réflexion:

    Pour moi le RPI est un magnifique outil: un truc super pas cher pour bidouiller, avec des GPIO, faible conso, tout en un, une double ouverture à la fois sur le monde électronique et informatique. Ca c’est l’ADN du PI, c’est exactement ce qui a fait son succès, mérité … des versions antérieures.

    Mais il semblerait qu’il faille toujours proposer du neuf, de la nouveauté, même si ça ne fait plus vraiment sens. Donc on fait plus gros, plus puissant, avec des belles specs même si inutiles. Quitte à faire du pire, avec un refroidissement actif. Pour continuer à vendre ?

    Mettre 8Go dans un RPI c’est juste renoncer totalement à l’ADN du PI. 8Go, sérieux ? pour quoi faire ? Les seuls qui peuvent y voir un intérêt sont ceux qui usage du rpi dans un domaine pour lequel il n’est pas approprié.

    Alors oui, un RPI 4 peut faire plein de trucs ; comme moi je peux visser une vis avec le pointe d’un couteau (et ça m’est déjà arrivé en dépannage). On pourra toujours expliquer que les couteaux c’est génial en plus on peut couper des trucs avec alors qu’un tournevis lui il peut pas. Ca n’empêche que quand tu dois visser des vis, faut être idiot pour acheter un couteau.

    Perso:

    – Pour l’ultra faible conso (limite sur pile), micro taille, une connectivité réseau et pour un besoin en calcul faible, un interfaçage avec de l’électronique, j’opte pour des puces genre ESP-8266 ou ESP-32 à moins de 5€.

    – Juste après, le pi zero W est génial: moins de 10€, HDMI, WiFi, conso ridicule, GPIO, Linux. Je suis en train d’en intégrer un dans un miroir magique par exemple.

    – Dès que le besoin en puissance augmente un peu ou qu’on veut un vrai système informatique un tant soit peu sérieux un mini-PC est plus approprié (genre mon serveur domotique sous atom z-8350 un serveur pseudo-NAS-a-tout-faire un peu plus costaud en j4105, etc…).

    Répondre
  • 29 mai 2020 - 12 h 46 min
  • 29 mai 2020 - 12 h 49 min

    @Thierry: Voir mon post précédent, c’est cadeau.

    Répondre
  • 30 mai 2020 - 8 h 32 min

    @nounouk

    Merci pour les précisions, j’ai compris l’idée, tu as entièrement raison.

    C’est vrai que s’approche des 100€ n’est plus très cohérent avec l’offre actuelle.

    Il faudrait être sous la barre des 60€ pour se dire : OK, j’ai moyen de faire une petite station de surf sous Linux sympa pour vraiment pas cher et en + j’ai envie de bricoler.

    Perso, je cherche une machine peu consommatrice en énergie peu chère, mais capable de faire tourner une 12aine d’onglets en simultané (j’ai mes raisons :-p)

    Je suis tjs preneur pour les références de microSD dont tu parles ;-)

    Répondre
  • 30 mai 2020 - 10 h 17 min

    @choukky: il y a une difference entre le boot usb normal et natif du rpi3b+ et la magouille necessaire avec le pi4.
    D’ailleurs le vrai boot usb n’est qu’en beta sur le pi4, et se retrouve deja cassé par les mises à jour
    https://www.tomshardware.com/news/raspberry-pi-os-new-features-usb-booting

    1an de regression sur un feature primordiale, et toujours pas fonctionnel.

    De toute façon depuis le debut, les devs du rpi le disent haut et fort, le boot usb n’est pas utile ni une priorité. J’ai vu un paquet de personnes se faire envoyer bouler sur le forum officiel par la team de dev, voire même ban du forum.

    Répondre
  • 30 mai 2020 - 15 h 14 min

    La rPI est devenue bien + performante avec le modèle 4 ce qui étend ses domaines d’utilisations, d’autant + qu’elle a 2 sorties écrans. J’imagine qu’on est passé du cross-compil quasi obligatoire a la possibilité de coder dans d’assez bonnes conditions directement sur la rPI (au départ la Fondation a fait un modèle a 256Mo de RAM pour l’éducation a la programmation). Pour ceux qui ne veulent pas de 8Go, il y a toujours les 2 et 4Go.
    Depuis peu j’aimerai bien + de 4Go puisque que lorsque je ne suis pas dessus je la met a dispo de Rosetta qui depuis que ses calculs sont pour le Covid-19 ma mémoire est le facteur limitant pour que tous les coeurs soient utilisés.

    @Dliryc: “Il faudrait être sous la barre des 60€ pour se dire : OK, j’ai moyen de faire une petite station de surf sous Linux sympa pour vraiment pas cher et en + j’ai envie de bricoler.

    Perso, je cherche une machine peu consommatrice en énergie peu chère, mais capable de faire tourner une 12aine d’onglets en simultané (j’ai mes raisons :-p)”
    C’est très dépendant de ce qui tourne dans tes onglets, un meilleurs choix pour toi pourrai être un Odroid-C4.
    https://www.minimachines.net/actu/odroid-c4-88733
    (l’Odroid-N2 n’est pas du même niveau de prix mais il me permet de garder ouvert des 10zaines d’onglets ouvert sans aucun problème).

    Répondre
  • 30 mai 2020 - 22 h 35 min

    Perso mon pi 4 n’a jamais marché, écran noir au boot, j’ai essayé un paquet de linux rien a faire … mon pi 3 marche nickel. C’était en décembre, peut être qu’ils ont résolu le problème, mais si ça ne marche toujours pas, ça sera le dernier pour moi …

    Répondre
  • 31 mai 2020 - 1 h 03 min

    @yann: Si ils se sortent les doigts pour la version 64 bits c’est parce que un OS 32 bits ne peut adresser (sauf bricolage ^^) que 4 Go ;-)

    Répondre
  • 31 mai 2020 - 1 h 12 min

    @UncleBenZ:
    Je me réponds à moi-même : et surtout même si l’OS peut adresser la ram par blocs pour dépasser les 4 Go un process ne peut pas utiliser plus de 4Go du coup avec cette version 8 Go de ram la sortie de Raspbian en 64 bits commence à urger

    Répondre
  • 31 mai 2020 - 8 h 34 min

    @Skwaloo

    Merci infiniment pour les infos !

    Répondre
  • 31 mai 2020 - 11 h 10 min

    Franchement dans un sens c’est une bonne chose cela va pousser les autres fabricants de single board computer à faire des versions avec plus de mémoire ram et c’est cool car j’ai 3 nanopi m4 en version 4gb de ram, les 4gb sont desfois pas suffisant si on aime ouvrir beaucoup d’onglet en même temps cela dit le nanopi m4 est mieux que le raspberry pi4 pour moi car il a un port emmc et ça change tout car mettre un os sur une micro sd c’est pas top du tout bonjour la durée de vie, vous allez me dire, ” oui mais on peut booter sur un péripherique branché en usb ” ok mais le probléme c’est que tu perd un port usb le deuxième pas forcement envie de se trimballer avec un disque dur ou ssd usb c’est plus vraiment compact au final le nanopi a son emmc et la carte micro sd (256gb) je l’utilise pour mes films et ça marche très bien comme ça

    Répondre
  • 31 mai 2020 - 13 h 25 min

    @jerome: Ce qui m’importe le plus, c’est justement le boot usb3, j’ai un ssd 128g avec adaptateur USB, dimension de l’ensemble : 45mm x 25mm x 5mm cela reste très compact et question performance, c’est sans comparaison avec les emmc (ufs 2.1) que l’on trouve sur la majorité des sbc qui en sont équipés ;)

    Répondre
  • Tof
    7 juin 2020 - 11 h 38 min

    Bien le passage à 8Go… mais ça me donne juste envie que le ODroid C4 passe lui aussi à 8Go de RAM.

    Répondre
  • 12 juin 2020 - 12 h 49 min

    « La puce Broadcom embarquée dans ce type d’engin n’est pas au niveau d’un PC moyen de gamme classique ou d’une solution plus haut de gamme d’occasion. Et surtout, surtout, ce n’est pas le sujet de ces cartes de développement. »

    Dans ce cas, quel est l’intérêt d’une telle carte avec RAM 8Go, si au niveau graphique elle n’assure pas ?!

    Sincèrement, ça fait 6 ans maintenant que je suis passé à Mac (et j’ai conservé un peu Windows 10), et franchement ça me suffit amplement et je ne vois vraiment pas l’intérêt des mini cartes ARM dont le prix ne cesse de flamber année après année, au point qu’il est plus intéressant d’acheter directement un mini PC Windows 10.

    Perso, dans tous les cas, moi j’attends l’annonce de la WWDC sur les prochaines Mac sous processeur ARM. Et là, croyez moi, le succès sera au rendez-vous (pas comme ces RPI bridés 🙄).

    Répondre
  • 12 juin 2020 - 12 h 56 min

    @nouknouk: Carrément d’accord ! 👍

    Je pense qu’il y a une erreur de stratégie de la part de RPI.
    Soit il reste au stade de la carte de développement à bas pris.
    Soit leur mini carte devient un vrai mini PC qui assure graphiquement, et ça vaut le coup d’aligner 100€.

    Et où ça en cette histoire de Linux et du développement des pilotes graphiques libres de droit ? Où en est ce projet qui avait débuté il y a quelques années ? Toujours aucune nouvelle depuis ? 😳

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *