Qualcomm veut glisser ses Snapdragon X dans tous les PC

Qualcomm profite du Computex 2024 en indiquant sa volonté d’intégrer ses puces Snapdragon X dans tous types de PC.

Les Snapdragon X Plus et Snapdragon X Elite sont certes lancés sur des plateformes mobiles mais Qualcomm n’entend pas les réserver au monde des portables et des tablettes.

Le PDG de Qualcomm, Cristiano Amon, entend bien que son offre de SoC ARM intègre tout type de PC sous Windows. On parle donc de solutions classiques même si je ne suis pas certain que le format tour leur soit le plus accessible. Pour d’évidentes question d’évolutivité moins évidente pour les SoC de ce type que pour une puce x86 AMD ou Intel montée sur un socket, le format apparait comme plus fermé. Mais pour des MiniPC, des All In One et autres solutions type Clé-PC ou autres intégrations, les puces de la marque auront toute leur place.

Pour le format MiniPC ou le All-In-One par exemple, il est bien évident que ce type de puce mobile a autant d’intérêt que les solutions x86 classiques. On a déjà vu un premier MiniPC sous SoC Snapdragon X avec le kit de développement de la marque présenté lors de l’annonce des puces. Il est parfaitement envisageable d’imaginer des engins de ce type être proposés rapidement.

Reste à convaincre les marques partenaires d’un côté et les clients de l’autre. Sur ces segments des arguments de performances comptent mais ils ne sont pas les seuls. Le tarif est un point essentiel de l’équation. On a vu avec la première salve de portables équipés de ces puces que les prix demandés par les différents acteurs étaient au dessus des machines plus classiquement sous puces AMD et Intel. On imagine mal des particuliers comme des entreprises se pencher sur des minimachines de ce genre si elles se positionnent au dessus de la concurrence niveau tarif.

Si Qualcomm dit à ses partenaires que la porte est ouverte, c’est peut être pour tenter d’intéresser du monde vers ces formats, preuve que pour le moment cela ne se bouscule pas vraiment de ce côté là.

Le Snapdragon X Plus est officialisé par Qualcomm


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

8 commentaires sur ce sujet.
  • 4 juin 2024 - 1 h 31 min

    ah moins que la même machine soit vraiment moins chere que la même en x86, peut d’intérêt

    Répondre
  • 4 juin 2024 - 5 h 59 min

    Tant que l’on ne sera pas assuré d’un rapport performance/prix intéressant sur les applis et logiciels que l’on emploie au quotidien ou que l’on souhaite pouvoir continuer à exploiter dans le temps, je vois mal la mayonnaise prendre.
    Apple peut se permettre de changer de technologie de puces car ils fonctionne sur un écosystème fermé : tant que l’os et les applis sont compatibles avec les nouvelles puces, ça passe

    Sur pc, il faut assurer la compatibilité matérielle et la compatibilité logicielle avec un nombre d’acteurs importants et dont certains ne sont plus là pour reassembler une version arm-friendly de leur proposition

    Répondre
  • Alu
    4 juin 2024 - 11 h 17 min

    @Marc Collin:

    C’est vrai que Qualcomm devrait proposer des prix plus agressifs, je pense aussi qu’ils pèchent par excès de confiance. Mais sinon ils sont les bienvenus: déjà ça apporte de la concurrence donc c’est bénéfique pour nous. De plus si ça permet d’avoir des pc performants qui chauffes moins et/ou on une meilleure autonomie moi je suis preneur.

    Répondre
  • 4 juin 2024 - 12 h 40 min

    Un bon indicateur de l’adoption de la platforem Snapdragon X -> regarder d’ici 6 mois le marché de l’occasion sur le matériel equipé de ce SOC et les prix de l’occasion

    Les mackbook de la génération M1 restent à des niveaux plutôt élevés même en occase (bon il y a l’effet Apple)

    Pas sur que Qualcomm et ses partenaires puissent autant valoriser leur produits … à suivre

    Répondre
  • 4 juin 2024 - 12 h 41 min

    Reste aussi le problème des drivers. J’ai peur que certains trucs exotiques ou peu répandus voir leurs drivers adaptés en arm…sauf a ce qu’ils fonctionnent en émulation et là je doute…

    Répondre
  • Luc
    4 juin 2024 - 13 h 16 min

    En fait, je trouve la position et la communication de Qualcomm un peu bancale : le partenariat jusqu’alors exclusif entre Microsoft et le fondeur ne s’est pas relevé être des plus convaincant. Pierre en a parlé par le passé.

    J’ai par contre pris l’annonce du support des nouvelles puces Qualcomm dans le prochain noyau mainline Linux comme une excellente nouvelle. Ce n’est vraiment pas courrant dans le monde des puces ARM et j’espère vraiment que d’autres acteurs du secteur suivent la même approche.

    Encore faut-il que les résultats (ventes) suivent et soient suffisamment encourageants (rapport perf/prix/conso).

    Mais avec une com visuelle mettant en avant Win11 (le portable Asus présenté dans le billet précédent) qui plus est dans une gamme de prix qui taquine celle des portables Apple ou des NUC + ultra, cela me laisse perplexe. J’ai comme l’impression « qu’ils tapent à coté ».

    Le « marché » est au minimum très méfiant vis à vis du combo ARM+Windows alors que tous les signaux sont au verts selon moi pour faire de ces X Elite une super plateforme sous Linux.

    Répondre
  • Alu
    4 juin 2024 - 14 h 05 min

    @Luc:

    Moi je pense que madame michu elle sait même pas ce que c’est que ARM ou X86…donc elle se rendra même pas compte qu’on lui vend un processeur non compatible X86…

    Non moi ce qui me perturbe c’est plus que le positionnement vise plutôt:
    -Le haut de gamme grand public
    -Les PC pros (on a vu des lenovo series T, HP elitebook…)
    Le haut de gamme grand public est déjà ultra trusté par Apple (on peut le dire: il ne reste que les miettes pour les autres…). Quand aux PC pros…j’ai peur que les DSI soient justement là ou on trouvera les décideurs les plus frileux: trop risqué de prendre ARM et avoir des problèmes avec un vieux client lourd qu’on utilise au fin fond de l’entreprise pour un process critique…

    Répondre
  • 4 juin 2024 - 16 h 32 min

    « QUALCOMM VEUT GLISSER SES SNAPDRAGON X DANS TOUS LES PC »

    Ce sont de beaux rêveurs chez QUALCOMM… :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *