PeakDo présente une extension de PC au format console

Il s’agit moins d’une console que d’une manette avec écran, la solution de PeakDo veut vous permettre de jouer du fond de votre canapé.

PeakDo est partie d’un constat assez simple. La société propose des accessoires permettant de transferer des contenus média sans fil avec une très faible latence en local. Des accessoires composés d’un émetteur que l’on branche en HDMI et d’un récepteur que l’on branche sur un port HDMI. Grâce à une liaison radio 60 GHz, les deux communiquent ensemble et transfèrent des données. C’est le même principe qu’un Microsoft Wireless Adapter par exemple, une sorte de liaison média sans fil.

Cette technologie, PeakDo la maitrise, proposant des accessoires de ce type sous différents formats sur ce segment particulier du transfert sans fil. Mais face à l’engouement des joueurs PC pour les solutions de type Steam Deck, la marque s’est sans doute aperçu que leur technologie pouvait également servir à… jouer.

C’est pour cela que PeakDo lance sa première « console » même si ce nom n’est pas idéal pour décrire ce produit. Il s’agit en réalité d’un accessoire, d’une extension d’affichage mélangé à une manette de jeu que l’on connectera à une autre machine pour jouer. Vous connectez un adaptateur HDMI sur votre PC ou votre console de jeu et celui-ci transférera le son et l’image sur la solution PeakDo.

La « console » et l’émetteur HDMI

De leurs côté, les joysticks et boutons de l’objet permettront de piloter votre appareil comme une manette sans fil classique. Avec une latence minimale de 2.5 ms, la solution est plus rapide qu’un transfert de données classique passant par un système Wi-Fi. Cette idée a mené la société à lancer son produit sous la forme d’un financement participatif sur Kickstarter dont la livraison de la solution est prévue pour mars 2023.

Au coeur de la console… pas grand chose. L’objet étant le réceptacle des éléments transmis depuis une autre machine, la solution ne contient pas de composants classiques comme un processeur ou un SoC dédié au calcul d’images de jeu. Un récepteur 60 GHz est juste présent pour assurer la liaison. L’objet pèse 380 grammes et propose un affichage de 7 pouces de diagonale en FullHD 60 Hz. Sur  ses côtés, on retrouve des contrôleurs détachables compatibles aussi bien avec les PC que les consoles de Sony ou de Microsoft. Des contrôleurs qui s’avèrent parfaitement compatibles avec ce que propose une Switch puisqu’on peut même utiliser les éléments de la console de Nintendo pour piloter la PeakDo .

La console ne fait que recevoir des données et n’en transmet aucune. La technologie employée ne fonctionne que dans un sens. Aussi, elle devra rester à portée de transfert de la machine source en Bluetooth. La partie manette étant connectée en direct. En règle générale le format Bluetooth accepte des transferts d’assez longue portée si le terrain est dégagé. Jusqu’à 8-10 mètres assez facilement. Mais moins si votre PC est dans une chambre séparée par un mur de votre salon par exemple.

Le transfert de données prenant en charge un signal multimédia complet, la  console proposera son et image directement avec son écran et une enceinte intégrée ou un jack audio 3.5 mm pour un casque. Une prise d’entrée HDMI offrira également de jouer de la même manière sur cet écran déporté mais avec un fil à la patte. Pour alimenter l’ensemble, la PeakDo embarque une batterie 8000 mAh qui se recharge en USB Type-C via un premier port dédié à cet usage. L’autonomie annoncée n’est pour autant pas formidable avec… 3 heures seulement. On aurait pu s’attendre à mieux de la part d’un dispositif sans processeur ni stockage.

Un second port USB Type-C permettra de transferer des données et une copie du signal vidéo en DisplayPort. Un ventilateur est présent pour refroidir le dispositif de transfert vidéo. 

Prix de cette solution ? La marque espère la commercialiser presque 500€ HT une fois commercialisée et à 327€ HT et sans compter les frais de port pendant sa campagne de financement. Des tarifs qui me paraissent assez étourdissants à plus d’un titre. D’abord parce que leur solution classique coute environ 50$. Et qu’en connectant un de ces adaptateurs à un écran 7″ noname, on s’en tire pour moins de 100$, 150 avec la batterie. Maintenant que l’idée est dans l’air, je suppose qu’on va rapidement trouver des bricoleurs de génie pour proposer leur propre version de la PeakDo à un prix plus abordable.

Ensuite parce que c’est soit très proche, soit bien plus cher qu’un Steam Deck proposé à 399$ et qui offre finalement le même service au travers des fonctions Steam. Peut être avec plus de latence mais également avec énormément plus de possibilités. Un Steam Deck permet de jouer loin de tout PC, il se suffit à lui même. Mais il peut également faire du streaming local ou à distance sans aucun soucis. Il offre en plus des fonctions accessoires intéressantes puisqu’il s’agit d’un PC comme un autre et non pas juste d’un accessoire passif.

L’offre est également en concurrence avec… votre smartphone et une solution type GameSir qui proposera là encore des fonctions de streaming local ou distant. Pour un prix sans commune mesure avec ce que propose cet accessoire. 

PeakDo a envoyé des prototypes de son produit à différents vidéastes qui semblent intéressés par le concept. Pour ma part, je suis très dubitatif. Si on y regarde vraiment bien, on a un système de communication enrobé dans un châssis avec des manettes Bluetooth et une batterie pour alimenter un écran. Encore une fois, si l’idée est bonne le prix demandé me semble tout de même… hors de proportion. 

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

13 commentaires sur ce sujet.
  • 7 décembre 2022 - 9 h 12 min

    La manette ne marchera pas non plus avec les ps4 et les ps5, car elles n’acceptent pas les manettes sans fil tiers en dehors de quelques rares modèles selectionnés par sony.

    Répondre
  • 7 décembre 2022 - 9 h 56 min

    D’accord avec Pierre : à ce prix-là, ca sent le four assuré …
    Et de plus ca ne va pas améliorer l’image de marque de la société, qui annonce clairement qu’elle considère ses clients comme des pig****s à plumer !

    Répondre
  • 7 décembre 2022 - 13 h 23 min

    le tarif est extremement cher mais la technologie est prometteuse puisque la mmwave sera la nouvelle plage de bandes 5g (quand ce sera deployé)
    mais le fait que la partie manette est connecté directement à la machine en bluetooth casse un peu le concept (alors oui 10m mais c’est theoriqu)

    Répondre
  • 7 décembre 2022 - 14 h 14 min

    Je ne m’explique pas la si faible autonomie avec un équipement aussi « léger ». Il consomme tant que ça leur récepteur HDMI ?

    Répondre
  • 7 décembre 2022 - 14 h 38 min

    @Lionel: La techno de la marque a été pensée pour un usage sédentaire, ils ont pas du optimiser des masses la conso et la chaleur. Les utilisateurs semblent tous dire que la clé démission comme de réception ont tendance a chauffer un max…

    Répondre
  • 7 décembre 2022 - 14 h 51 min

    @Pierre Lecourt: C’est peut-être le premier poste à améliorer alors pour supprimer la ventilation et gagner en autonomie… ^_^

    Répondre
  • Alf
    7 décembre 2022 - 15 h 00 min

    @Lionel: D’après ce qui est annoncé sur les images promotionnelles, le flux vidéo est non compressé.

    Un flux 1080p 60Hz non-HDR, c’est environ 3Gbit/s en données brutes, et un poil plus en comptant le formatage probablement nécessaire.

    La même image mentionne une bande passante de 3.96Gbit/s, donc ça colle bien.

    Du coup, faire une transmission non-stop à 3-4 Gbit/s, et par derrière faire une opération pour décoder les trames réseau et ré-assembler ça en signal HDMI, ça doit faire une certaine charge de travail, donc de la chauffe si les puces de calcul sont des puces standards plutôt que des circuits dédiés (ça coûte cher à développer, je pense qu’ils n’ont pas le volume de vente nécessaire pour amortir le coût R&D).

    Répondre
  • 7 décembre 2022 - 16 h 11 min

    @Alf: Merci pour les explications. Je n’avais pas vu ça comme cela, mais effectivement ça fait un volume de données important à traiter (même sur des traitements « simples »).
    C’est tout de même contre-intuitif de se dire que ça demande moins de ressources de compresser/décompresser un flux vidéo plutôt que de l’envoyer « brut ».

    Répondre
  • 7 décembre 2022 - 18 h 44 min

    Mais combien va t-on en avoir de ces devices avant qu’un seul soit bien pensé et logique dans son utilisation ?

    Ils vont tout nous faire, sauf ce que le public attend, un truc de dingue. Sinon appelez moi, des bonnes idées j’en ai plein.

    Répondre
  • 7 décembre 2022 - 19 h 22 min
  • Alf
    7 décembre 2022 - 22 h 10 min

    @Lionel: C’est pas totalement contre-intuitif : imagine déplacer un tas de 100 kg de plumes à main nues contre déplacer 500 kg de plomb sous forme de lingots de 1kg.
    Le premier vas demander plus d’effort, parce que ça oblige à faire beaucoup plus d’allers-retours.

    Pour cette histoire de flux vidéos, si les outils de PeakDo bénéficiaient de circuits ASIC dédiés avec le même niveau de technologie que les encodeurs/décodeurs vidéos, ça ferait surement bien baisser la consommation de l’ensemble, mais après il reste tout de même le transfert de 3-4Gbit/s à alimenter, et ça doit probablement sur-consommer par rapport au transport d’un flux compressé à 50 Mbit/s.

    Répondre
  • 8 décembre 2022 - 9 h 37 min

    Si mes cours de physique sont encore bons, dans le domaine des ondes plus la fréquence est élevée plus le débit est élevé. Par contre, la contrepartie c’est que l’onde franchira moins bien les obstacles qu’une onde basse fréquence.
    Du coup, appliqué à cette console je ne serai pas surpris que l’on perde plus rapidement à cause d’un obstacle (mur) le signal vidéo que le signal de la manette (60GHz vs 2.4GHz). Donc au final le fait que la manette se connecte au PC plutôt qu’à la console n’est pas si choquant et sans doutes pas limitant.
    Bien sur on peut jouer sur la puissance du signal pour palier ce problème, mais tout ça reste réglementé…
    Ici Peekdo le dit bien, leur solution vidéo fonctionne jusqu’à 100ft (30m) mais en champ libre!
    Sur leur page kickstarter, leur comparaison avec le wifi et le bluetooth n’est vraiment pas honnête, car en champ libre ces technologies font bien plus que 16ft (5m).

    Répondre
  • 8 décembre 2022 - 12 h 03 min

    @Guillaume: Oui… c’est assez classique des présentations KS / Crowdfunding et autres plaquettes commerciales.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *