Orange Pi 5 : une carte de développement sous stéroïdes

Equipée d’un SoC RK3588S et pouvant embarquer jusqu’à 32 Go de ram, la Orange Pi 5 est un vrai petit monstre de performances.

Format Pi mais architecturé autour d’une puce Rockchip RK3588S, le Orange Pi 5 se démarque sur de nombreux points techniques par rapport aux cartes de la fondation Raspberry. 

Le premier et le plus important est sûrement lié au fait que Shenzhen Xunlong, la société en charge du développement des solutions Orange Pi n’en est pas une, elle, de fondation. Son statut d’entreprise commerciale lui assure sans doute de plus grandes libertés techniques. Le fait qu’elle ne se repose pas sur un ensemble de revendeurs officiels est également à prendre en compte. La société n’a pas non plus à rendre de compte envers des partenaires avec un suivi materiel et logiciels.

Autant de libertés qui lui permettent probablement de s’aventurer dans des essais un peu plus expérimentaux quand la fondation s’oblige à suivre des rails complexes tant d’un point de vue matériel que logiciel ou de partenariats. 

C’est sans doute pour cela que la Orange Pi 5 s’aventure dans des choix plus risqués comme un SoC Rockchip RK3388S. Une solution huit coeurs composée de 4 Cortex-A76 à 2.4 GHz et quatre Cortex-A55 à 1.8 GHz épaulés par un circuit graphique Mali-G610 MP4 et un NPU dédié à l’Intelligence Artificielle.  Cette puce sera proposée avec diverses variantes de cartes pouvant proposer jusqu’à 32 Go de mémoire vive LPDDR4x… Ce qui est assez impressionnant d’autant que le stockage embarqué sera également de 32 Go de eMMC de base. La solution proposera évidemment d’ajouter une carte MicroSDXC de votre choix pour bénéficier de plus de capacités.

Des modèles en 4 Go, 8 Go et 16 Go de mémoire seront également disponibles, tous avec un module Wi-Fi6E et du Bluetooth 5.0 par défaut.

La connectique proposera un port USB 3.1 Type-C proposant une alimentation Power Delivery 3.0 et du DisplayPort 1.4, un USB 3.0 Type-A, deux USB 2.0 Type-A. Une sortie HDMI 2.1 pour un signal UltraHD et un port Ethernet Gigabit en plus d’un jack audio 3.5 mm combo seront également proposés. L’alimentation sera assurée par un jack dédié en 5V et 4A. On retrouve une connectique GPIO basique avec 26 broches classiques ainsi que des MIPI CSI et DSI. 

Le format de la Orange Pi 5 est un peu plus large que celui de la framboise classique. 10 cm de long pour 6.2 cm de large, elle pèse 46 grammes. Pas encore de date précise ni de tarif pour ce nouveau modèle.

Source : CNX Software

 

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

8 commentaires sur ce sujet.
  • 15 juillet 2022 - 19 h 41 min

    Ce que j’apprécie dans cette carte, c’est sa connectique bien complète, surtout l’usb-c « otg » qui en fond un PC de poche facile a connecter a tout type de support (écran tactile, poste fixe ou laptop) tout gardant une connectique « traditionnelle ».

    Répondre
  • 15 juillet 2022 - 21 h 25 min

    Pas de possibilité de mettre un SSD ? Dommage

    Répondre
  • 16 juillet 2022 - 0 h 48 min

    Toujours en attente de ma préco du rock pi 5 (@Gab76: à base de rk3588 ‘non s’, le même CPU, mais avec plus de lignes PCIe qui permet notamment un emplacement NVME).

    Un shipping Q2 2022 était évoqué au départ pour le rock pi ; désormais, ça parle plutôt de septembre…

    Répondre
  • Luc
    16 juillet 2022 - 18 h 42 min

    @nouknouk: tout pareil ;-)

    Le retard pris par rapport à l’annonce initiale ne me gène pas trop, en ce moment je suis plutôt fauché.

    Je fais beaucoup plus confiance à Radxa pour nous sortir un produit fini fonctionnel.
    En effet ils viennent d’envoyer une série de cartes à des personnes compétentes qui defrichent l’essentiel :
    https://forum.radxa.com/t/rock-5b-debug-party-invitation
    Les concepteurs sont à l’écoute, répondent aux sollicitations et prennent en considération les remarques formulées.

    Tout ce qu’OrangePi ne fait pas !

    Répondre
  • 16 juillet 2022 - 19 h 23 min

    @Luc: je laisse le temps au temps également.

    De toute façon, y’aura une période où le support du nouveau chip sera encore plus de l’ordre de la bêta qu’autre chose, et quelques mois seront encore nécessaires pour le polish.

    Maintenant que les experts ont reçu des exemplaires et mettent les mains sérieusement dans le cambouis, ce délai n’est plus vraiment du temps ‘perdu’.

    Et en attendant, je m’amuse bien assez avec mon nanopi r4s (et du kubernetes via k3s) :-D

    Répondre
  • 17 juillet 2022 - 12 h 04 min

    @nouknouk: Wow… la Rock PI 5 a l’air assez incroyable. Dans quelques mois, à maturité, il faudra que j’envisage d’y jeter un oeil.

    Répondre
  • 17 juillet 2022 - 16 h 36 min

    @StarDreamer: c’est un rk3399 sous stéroïdes, deux à trois fois plus puissant.

    Déjà que le rk3399 de mon nanopi r4s est (en dessous, mais) dans l’ordre de grandeur de mon Celeron J4105 avec une conso ridicule en comparaison, ça promet de belles choses pour les rk3588. D’où ma pré-commande.

    Répondre
  • Luc
    18 juillet 2022 - 12 h 18 min

    @StarDreamer: apparemment la conso ne dépasse pas 10W à pleine charge.
    Les retours en terme de puissance sont plutôt enthousiastes.

    La Rock5 en précommande (qui donne droit à 50 dollars de réduction à la commande finale) est à ce jour il me semble, la moins chère des cartes équipées du rk3588:
    79 dollars en 4G, 99 en 8G, je n’ai plus le chiffre exact pour la version 16G (129 ?).
    Toutes les autres (Firefly, mekotronic) dépassent largement les 200 dollars.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *