OneXplayer Mini Pro : un Core i7-1260P au coeur de la console PC

La OneXplayer Mini Pro est la dernière version de la console de la marque, une solution musclée et… pas vraiment donnée.

1399$, c’est le prix en précommande de la OneXplayer Mini Pro. Une console compacte et puissante qui bascule sur un des processeur mobile les plus musclé de la gamme Alder Lake mobile, le Core i7-1260P. Avec jusqu’à 16 Go de mémoire vive et 2 To de stockage cela en fait un vrai bijou technologique mais peut être pas l’investissement le plus pertinent qui soit.

12 coeurs, 4 Performance et 8 Efficient, un circuit graphique Intel Iris Xe avec 96 EU, c’est la recette du Core i7-1260P qui équipe donc ce OneXplayer Mini Pro. Une machine qui sort après les « Mini » tout court disponibles sous Core i7-1195G7 et Ryzen 7 5800U et qui bascule un autre poste puisque au contraire des précédents modèle, celui-ci passe de la LPDDR4 à de la LPDDR5-500. La partie stockage est toujours confiée à un M2 2280 NVMe PCIe 3.0 X4 avec des capacités proposées de 1 à 2 To. Pour refroidir tout ça la marque emploie un système de ventilation assisté par des caloducs et des ailettes, du classique avec un système de dissipateur passif en aluminium.

L’écran IPS 7 pouces ne bouge pas avec une définition de 1280 x 800 pixels et une surcouche tactile 10 points, la console elle même reste plus compacte : 26 cm de large pour 10.6 cm de haut et 2.3 cm d’épaisseur. Elle pèse 619 grammes. La connectique propose un port USB 4.0 Type-C, un USB 3.0 Type-C, un USB 3.0 Type-A et un jack audio 3.5 mm combo. De quoi assurer les principaux services et une charge rapide de la machine qui acceptera un système de charge GaN de 100 watts via son USB Type-C Power Delivery La batterie de 12450 mAh en 11.55 volts annonce 48 Wh. 

Pour le reste c’est classique, on retrouve les boutons, joysticks et gâchettes habituels, un gyroscope, des moteurs de retours de vibration, un module Wi-Fi 6 et Bluetooth 5.0 et une paire d’enceintes stéréo.  Une licence Windows 11 est disponible à l’achat.

Si je reste épaté par la capacité de la marque a proposer autant dans un truc si petit, si je suis encore et toujours persuadé qu’il y aurait d’autres trucs a tenter avec ce type de compétences, je reste tout de même circonspect face à cette proposition. Acheter une console PC à 1399$ en précommande et 1459$ une fois mise sur le marché m’apparait un peu difficile a justifier. Même pour un gros joueur, les possibilités offertes en terme de performances ne sont pas au niveau d’une machine plus classique mais ce n’est pas très important puisque c’est compensé par la portabilité de l’engin.

Le soucis reste pour moi le montant de l’investissement pour un objet qui n’apportera qu’un usage moyen du média. Des jeux PC exploitables mais sans grande envergure et de faibles possibilités d’usage de la machine en dehors de cette exploitation spécifique. On pourra certes positionner la console OneXplayer Mini Pro sur son bureau, y brancher des câbles dans tous les sens et retrouver un poste de travail efficace. Mais cela reste une solution finalement peu adaptée à tous les usages.

Je me demande si une combinaison plus sobre, plus simple, associée à du Cloud Gaming, n’a pas plus de sens. Cela permet d’investir dans un engin moins puissant et moins cher tout en gardant la jouabilité proposée par le format. On pourra alors jouer à tous les titres du marché PC grâce au calcul déporté sur un serveur distant et on n’aura pas la mauvaise surprise de découvrir que les grosses sorties dans quelques années seront inexploitables sur la console pourtant payée fort cher. La proposition de Valve et de son Steam Deck en somme ?

Le marché des Consoles PC prouve qu’il faut repenser aux netbooks

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

5 commentaires sur ce sujet.
  • 3 août 2022 - 13 h 16 min

    Je pense effectivement qu’une machine 100% dédiée au cloud gaming en partenariat avec un service (ou pas) serait pertinent. La machine serait peu puissante mais aussi silencieuse et pourquoi pas passive ?

    Répondre
  • 3 août 2022 - 17 h 05 min

    Bonjour Pierre.

    Suis assez proche de ton analyse, la machine a l’air sympa, mais payer si cher pour devoir faire autant de concessions et un usage limité malgré les promesses, j’ai du mal. Il en faut pour tout le monde, il semble que Steam Deck, Aya Neo et consorts aient des aficionados, mais je n’en fais pas partie.

    Suis heureux que LOGITECH et TENCENT soient sur la conception d’une machine pensée essentiellement pour le Cloud Gaming, surtout en sachant qu’ils vont être épaulés par Microsoft et NVIDIA. C’est LA nouvelle que j’attendais, reste à voir ce que ça va donner concrètement. Normalement, on aura des news avant la fin d’année.

    Répondre
  • 3 août 2022 - 22 h 19 min

    Pour le cloud gaming, un Razer Kishi (souvent en promo dans les 50€) branché sur un tel android ou iphone suffit largement, avec une très bonne ergonomie.
    Mais il faut une connexion qui carbure pour que ce soit jouable. Un bon wifi couplé à la fibre. Et si c’est pour streamer le pc de la maison, faut qu’il ait aussi la fibre.
    On peut oublier la connexion 4G/5G, vu la quantité de data que ça bouffe (à part avoir un forfait illimité).
    C’est ce que j’utilise tous les jours (Xbox game pass, Gforce Now, Moonlight et SteamLink), mais j’ai de la chance d’avoir toutes ces conditions réunis. Je pense qu’on est pas nombreux. Et quand ce n’est pas le cas, les 300/400ms de latence rendent les jeux un minimum rigoureux injouables.
    Pour les autres, je comprends qu’on veuille avoir une machine qui fait bien tourner les jeux en local.
    Mais je suis d’accord pour le prix d’un tel engin, je vois mal qui irait investir là dedans.

    Répondre
  • 4 août 2022 - 17 h 39 min

    @ mick667 : j’ai un Gamesir X2, ça n’a rien à voir avec le confort d’une console dédiée, j’ai par ailleurs une Switch avec étui SKULL AND CO Gripcase, ce qui rend la chose bien plus confortable. Sans parler de la taille ridicule d’un écran de smartphone une fois que le signal 16/9 du cloud te fait perdre 30 % d’affichage sur ton téléphone 21/9.

    Alors l’argument de  » on n’a déjà la même chose avec un smartphone et une manette dédiée  » me paraît light.

    J’attends ce genre de machine depuis un bon moment, mais aucun  » gros  » constructeurs n’avait encore franchi le pas. Cela va être chose faite.

    Après, OUI, il faut de bonnes, très bonnes conditions de connexion. Fibre et 5G, c’est mon cas, bien qu’en cas de déplacement, je reconnais que je serai tributaire de la qualité du signal, mais j’ai tendance à penser que cela va en s’améliorant.

    Le cloud gaming est devenu un service de jeu vraiment viable, il faut la bonne machine pour s’y adonner.

    Et j’ai bon espoir que cela soit le cas avec celle là …

    Répondre
  • 4 août 2022 - 19 h 24 min

    Je parle de la LOGITECH TENCENT, ce n’était pas forcément clair.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *