Nvidia Shield Tablet : Premier déballage vidéo

La Nvidia Shield Tablet est déjà arrivée dans les mains de nombreux sites aux US et en Europe, l’occasion de découvrir l’engin au travers d’un déballage de la tablette et la découverte de l’offre de Nvidia.

On n’apprendra rien de plus d’un point de vue technique mais l’objet semble soulever beaucoup de questions notamment au niveau de son gabarit et de son interface Android. Alors que beaucoup posent la question de sa portabilité face au format console 5 pouces de la Nvidia Shield, cette nouvelle Nvidia Shield Tablet est t-elle réellement un gros changement ?

La Nvidia Shield Tablet est une 8 pouces somme toute assez classique d’un point de vue gabarit, cette vidéo de MobileGeeks le démontre parfaitement. L’objet peut se tenir facilement à une main, indispensable pour utiliser le stylet intégré, mais également à 2 mais dans un format très propice au jeu.

Nvidia Shield Tablet prise en main

La tablette permet évidemment de jouer à tout type de jeu Android en mode tablette sans avoir recours à une manette, cette seconde option n’a de sens qu’en mode sédentaire chez soi ou en déplacement. La prise en main n’est en fait déconcertante que dans la perspective de l’existence d’un précédent, le format console de la Nvidia Shield. en face des offres concurrentes, cette tablette sous Tegra K1 est un monstre de miniaturisation.

A noter toute de même la position de la webcam frontale, fort peu ergonomique qui sera cachée dés la prise en main de l’objet…

Nvidia Shield Tablet prise en main

Sur la tranche haute de la tablette, on reconnait la plupart des éléments traditionnels : Le bouton de démarrage bien sur et à ses côtés le bouton de volume. Le lecteur de carte SDXC se situe juste après, caché derrière une petite couverture plastique. Enfin, à droite de cette image,n l’emplacement du lecteur de cartes SIM de la version 4G.

Nvidia Shield Tablet prise en main

Tout à droite de la tablette, l’emplacement du stylet capacitif qui exploite le DirectStylus 2. On note dans la vidéo que comme pour la Tegra Note, l’éjection du stylet provoque le lancement d’une interface programmable mais permet également des options spécifiques comme une capture d’écran en mode lasso.

Nvidia Shield Tablet prise en main

Sur le coté gauche de la Nvidia Shield Tablet, on retrouve la connectique externe : Un port jack 3.5 mm stéréo, un port MiniHDMI, le port MicroUSB OTG qui sert également à recharger la tablette. On note qu’ils sont malheureusement très rapprochés ce qui empêchera peut être l’exploitation commune d’un adaptateur MiniHDMI et MicroUSB.

Plus à droite, une ouverture cache le système d’amplification des basses qui se retrouve de chaque côté de l’engin. Déjà présent en un seul module dans la version Tegra Note il participe à la qualité de restitution sonore de la tablette avec les enceintes frontales de part et d’autres de l’écran.

Nvidia Shield Tablet prise en main

Vient ensuite la manette en Direct Wifi qui cache finalement pas mal de surprises dont je n’avais pas encore entendu parler.

Nvidia Shield Tablet prise en main

A commencer par cette zone argentée en bas de la manette qui ne semblait pas forcément des plus ergonomique à priori. Il s’agit en fait d’un pavé tactile permettant d’utiliser la manette comme une souris à l’écran. Indispensable pour piloter une interface de type jukebox video, elle permettra aussi de faciliter le surf à distance sana avoir recours à un outils supplémentaire.

Nvidia Shield Tablet prise en main

Associée au microphone que l’on voit ici au centre de la manette au dessus de la touche au logo Nvidia qui servira à dicter des ordres à la tablette, il devrait être possible de piloter des recherches et autres sans avoir recours à un clavier.

Autre élément que je n’avais pas totalement perçu, les boutons Android autour du bouton physique Nvidia TegraZone, sont des boutons capacitifs dénués de toute mécanique. Un bon point pour la durabilité du produit mais ce sont parfois des boutons ayant quelques latences de réaction.

Nvidia Shield Tablet prise en main

Au dessus de l’engin, on découvre les 4 gâchettes de la manette mais également le port MicroUSB de charge et de connexion ainsi que le port 3.5 mm pour venir brancher un casque lorsque on veut jouer sans fil sans réveiller les autres.

Nvidia Shield Tablet prise en main

A la fin de cette vidéo, on découvre que l’interface logicielle de la manette semble très poussée et très bien intégrée. Dans le jeu Trine2 livré par défaut avec la Shield Tablet pour en mesurer les capacités, on peut apercevoir une animation dédiée à la calibration de l’engin.

Une première prise en main qui laisse donc un avant goût positif pour cette tablette, reste à voir ce que cela pourra donner en pratique, notamment pour les applications de streaming de jeu vidéo et le confort à l’utilisation en mobilité comme en mode sédentaire. Les aspect ergonomiques et la qualité de finition sont également à prendre en compte, on se doute que les performances du Tegra K1 auront du mal a être prises en défaut mais une tablette ne se résume pas à une puce, c’est une expérience homogène.

Pour en savoir plus sur la Nvidia Shield Tablet.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 23 juillet 2014 - 21 h 18 min

    Elle me tente bien cette tablette mais ça serait bien que Nvidia fasse une opération marketing pour le lancement, genre 50 euros remboursés …
    Pas d’infos là dessus ?

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 21 h 53 min

    C’est la version 32 ou 64 bit du processeur Tegra K1 ?

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 22 h 35 min

    @Sopilou: K1 Cortex A15, cf le lien en bas du billet.

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 23 h 54 min

    Elle a l’air de faire un peu cheap la manette, non ? :/

    Répondre
  • 24 juillet 2014 - 0 h 38 min

    @Alfred : on avait un bon dicton dans la grande distribution : “si le fournisseur propose une ODR de 50€ alors il peut me faire un meilleur prix”… Les ODR sont juste une façon de gonfler sa marge artificiellement. Ce n’est pas très sain et le client préfère toujours avoir le meilleur prix à l’achat à mon avis.

    @Sopilou : 32 ou 64 bits ne changeraient pas grand chose de toute façon… Faudra déjà attendre le support des processeurs ARM 64 bits par android… Et puis bon, vu que 90% des jeux sont/Seront en java chat changera encore moins les choses.

    Reste à voir si le K1 ne dégagera pas une température trop importante en jeu :)

    Belle machine en tout cas et j’ai hâte d’en savoir plus.

    Répondre
  • 24 juillet 2014 - 9 h 15 min

    Manque quand meme pas mal d’info pour se prononcer sur cette tablette (prix, directstylus, etc.)

    Sinon y a une baisse de tarif prevue pour la shield 1ere du nom ?

    Répondre
  • uko
    24 juillet 2014 - 14 h 12 min

    Etant donnée l’usage stationnaire prévu pour la tablette, je me pose la question de la pertinence du choix du format 8″. Est-ce qu’un modèle 10″ ne serait pas plus intéressant ?

    D’autant plus que son poids de 390g (30% supérieur à celui des tablettes 8″ actuelles) ne favorise pas non plus sa tenue à une main, qui reste l’atout principal des petites diagonales.

    Pour le reste, ses finitions ont l’air plutôt bonnes et son épaisseur et ses bordures doivent la rendre agréable à prendre à deux mains.
    Reste la question de la chauffe de la machine en usage intensif, point qui semble critique sur les machines équipées de puces Nvidia.

    Répondre
  • 24 juillet 2014 - 14 h 28 min

    @uko: Je pense que l’éidée est de jouer aux titres Android en mouvement et de jouer aux titres Android/PC en mode sédentaire. Pas forcément en 8″ mais en 8 pouces ou en HDMI sur un téléviseur bcp plus grand.

    Répondre
  • 29 juillet 2014 - 12 h 27 min

    […] nouvelle puce de la marque Nvidia, annoncée entre autre dans la Nvidia Shield Tablet ou la Xiaomi Mi Pad, va donc également venir s’implanter sur le marché des […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *