NTX Electronics : E-Ink et Netronix mèlent leurs encres numériques

Limités, très limités, les appareils à encre numérique devraient bientôt voir leurs dalles s’envoler vers de nouveaux horizons. L’association dans une même joint-venture de la société E-Ink et de Netronixs donne naissance à NTX Electronics et à de beaux espoirs de grandes diagonales.

Dessiner sur une tablette à encre numérique de grande diagonale, avec un stylet et une belle réactivité. Crayonner partout, sans se soucier d’un écran LCD classique et de ses reflets. Même si cela limite à un simple trait de crayon noir sur in fond gris clair, cela reste encore du domaine du fantasme.

Minimachines.net 2015-08-02 12_29_17

E-Ink et ses brevets d’encre numérique s’associe donc à Netronix pour lancer de nouveaux produits équipés d’un affichage à encre numérique. La nouvelle entité partagée entre les 2 sociétés à hauteur de 49% pour la première et 51% pour la seconde devrait donner naissance à de beaux produits.

On peut s’attendre à la sortie des premiers appareils griffés NTX Electronics dès ce mois d’octobre 2015. La marque prévoit un éventail de machines assez large avec des smartphones, des écrans de montres mais également de nouvelles sortes de tablettes de grande, très grande diagonale.

Ces acteurs, on les connait déjà au travers des produits de marque Kobo, ne sont pas des acteurs à la traine sur ce marché : Les Kobo sont des liseuses de qualité avec des modèles emblématiques comme la Aura ou la Glo HD. Plus récemment la Kobo H2O résistante à l’eau ou les Kobo Touch et Mini. E-Ink sera en charge de la recherche et développement tandis que Netronixs prendra en charge la production et les aspects logistiques qu’elle maîtrise très bien. En clair, NTX Electronics sera capable de vendre les produits E-Ink directement sans passer par un tiers en marque blanche. Cela présage non seulement des développements audacieux mais également des tarifs probablement plus bas que la concurrence.

Exposée en Juin au  Computex 2015, la tablette 13.3 pouces de Netronixs n’arrivait pas à trouver un partenaire pour une distribution de masse.

Parmi les produits pressentis, des tablette à encre numérique dotées de la technologie Wacom pour la prise en charge de stylet : Des 6.8 pouces assez classiques mais des diagonales pouvant s’étirer jusqu’à 13.3 pouces !

Minimachines.net 2015-08-02 12_28_43

Le minimum de commandes pour que cette tablette entre en production était 1000 unités. A en juger par les caractéristiques, l’engin semble très prometteur même si il est difficile d’estimer un tarif pour le moment. Mais si il supporte vraiment un Android 4.0.4 et ses applications, il y a là de quoi commencer à griffonner sérieusement mais aussi prendre des notes précises.

Source : Ctimes via HDBlog

10 commentaires sur ce sujet.
  • 2 août 2015 - 17 h 27 min

    Ils ont du mal à écrire petit.

    Répondre
  • 3 août 2015 - 9 h 42 min

    Le stylet n’a pas l’air très adapté non plus.

    Si cette tablette du computex sort vraiment un jour en production, j’espère qu’ils ne négligeront pas le logiciel permettant des annotations sauvegardées dans un format ouvert.

    Et quid de la couleur, qui était si prometteuse ?

    Répondre
  • PY
    3 août 2015 - 13 h 43 min

    Moi, ce que j’aimerai, c’est une liseuse avec un écran plus grand que 6 pouces.
    Il existe un ou deux modèles de 8 pouces mais ce format ne se démocratise pas…

    Répondre
  • 3 août 2015 - 15 h 13 min

    Bien d’accord sur les petits formats de liseuses. Moi qui aime les BD je ne suis pas du tout convaincu, en plus du noir et blanc. En outre, c’est assez terne visuellement comme produit (couleurs, design, variété), non?

    Ni liseuse, ni même tablette pour l’instant. Et c’est sans doute ici que mon choix s’est fait. Y a que les hybrides qui me font du pied, mais 111.6 à 13.3 pouces pour la polyvalence d’un portable, pas en dessous.

    Répondre
  • 3 août 2015 - 18 h 41 min

    Tout est un problème d’usage. A chaque usage son produit.

    Pour lire des livres (romans, ouvrages techniques), j’utilise une liseuse format 6 pouces. Moins de 200 grammes en mains, le rétro éclairage pour lire la nuit, c’est parfait. Un écran plus grand n’est pas agréable pour une liseuse, c’est pourquoi il ne s’en vend pas. Les liseuses sont excellentes pour lire des fichiers epub ou équivalent.

    Pour lire des BD ou des magazines, au format cbz, cbr ou PDF, j’utilise une tablette 9,7 pouces au ratio 4/3, pesant moins de 600 grammes. Android, IOS ou Windows, peut importe, seule la qualité de l’écran compte.

    Par contre, pouvoir lire confortablement des plans CAO (correspond à mon usage) en format natif, pouvoir les annoter sur un “grand” écran, oui cela peut être intéressant. A condition que le poids et le prix soient compétitifs. Ce type de produit doit viser des marchés spécifiques, les formats de fichiers lus doivent sortir des formats classiques, sans quoi c’est voué à l’échec.

    Répondre
  • 3 août 2015 - 19 h 08 min

    @bernique bleue: Trop cher à produire on dirait. Il y avait des modèles (TRES peu dont la PocketBook Color Lux) avec un temps de réponse désastreux, mais ils ont aussitôt disparu. Pourtant, c’était ça la révolution de l’encre électronique. Le passage du Noir et Blanc à la couleur.

    Répondre
  • 3 août 2015 - 22 h 33 min

    Le temps de réponse lors de l’écriture avec le stylet est déjà un frein évident !
    Personne n’utilisera une interface aussi lente pour prendre des notes.

    Les temps de réponse de l’affichage en technologie e-ink est uniquement acceptable pour de la lecture ! Dès qu’on entre dans les menus c’est déjà peu agréable !

    Répondre
  • 8 août 2015 - 0 h 25 min

    […] Motion Cookies. NTX Electronics : E-Ink et Netronixs mèlent leurs encres. […]

  • 31 août 2015 - 17 h 06 min

    Bonjour,

    En grande taille de liseuse, 9.7″, il y a ONYX M92 (que je possède), remplacée maintenant par la M96 avec stylet ou la M96C sans stylet qui tournent sous Android. PocketBook a aussi un modèle en 9.7″.

    Une grande taille est vraiment fantastique pour la lecture (même des ePub où il est possible d’avoir une présentation comme dans un livre grand format) et tous les documents PDF. J’utilise les livre de la BNF via Gallica, et pouvoir utiliser les scans des vieilles éditions est appréciable.

    Je n’utilise que ma 9.7″ (et plus la 6″) pour toutes mes lectures techniques. Même le A4 est utilisable.

    J’attends avec impatience un modèle qui supporterait le A4 avec tous les formats (pas comme la DPT-S1 de Sony) et un écran résistant.

    Répondre
  • 20 septembre 2015 - 14 h 28 min

    Bonjour,
    Dans l’attente de ce type de liseuse grand format pour une lecture efficace des PDF au format A4 et la prise de note en réunion, le stockage des fichiers et leur recherche…
    Je suis preneur dès la sortie pour un prix en deçà de la Sony DPT-S1.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *