Pourquoi Nintendo choisit un écran OLED 720p pour sa nouvelle Switch ?

Nintendo a annoncé une “nouvelle” Switch OLED pour le mois d’Octobre prochain. Une mise à jour qui met en avant la présence d’un nouvel écran de 7 pouces de diagonale.

Pas d’autres différences techniques si ce n’est le stockage embarqué qui passe de 32 à 64 Go, la “nouvelle” Nintendo Switch OLED 2021 n’aura pas de nouveau processeur, pas plus de mémoire vive ni une nouvelle définition. Sa connectique sera identique et la console ne permettra pas plus de jouer en UltraHD que le modèle  actuel.

De vraiment nouveau il n’y a donc que l’écran qui switche1 de technologie en passant du 720p IPS au 720p OLED avec une nouvelle diagonale de 7″ et des bordures plus fines. Une évolution qui a du sens sur le marché actuel pour plein de raisons.

Nintendo Switch OLED

Le prix des dalles OLED de 2021 se rapproche plus que grandement des dalles IPS de 2017, date de sortie de la première console Switch. Pour un acteur comme Nintendo, capable d’acheter des millions de dalles identiques, le prix de revient de la dalle 720p choisie doit être quasiment le même que celui d’une dalle IPS. La marque a donc deux choix en réalité. Soit renégocier le prix de la dalle IPS à la baisse… soit augmenter la qualité de son produit en proposant une solution plus efficace avec des couleurs plus vives. Sachant très bien que la sortie d’une nouvelle version de sa console entrainera forcément plus de ventes.

Renégocier le prix à la baisse aurait sans doute un impact sur les marges de Nintendo mais quasiment aucun sur le prix de vente de la console. D’autant que Nintendo a du surement renégocier à plusieurs reprises le prix de ses diverses pièces détachées au fil des années.

Nintendo Switch OLED

En imaginant que cette nouvelle Switch OLED s’écoule a 10 ou 20 millions d’exemplaires, même une baisse de 5$ sur le prix d’achat n’aurait pas un impact si important pour le constructeur. Et absolument aucun pour l’utilisateur final. Le choix de basculer de l’IPS à l’OLED est donc un choix logique et stratégique. Un choix qui suit le déroulé technologique actuel, plus qu’un choix économique. Cela n’empêchera pas Nintendo de proposer sa console à 359€ en France, prix auquel on peut déjà la précommander chez CDiscount… Contre 329€ pour le modèle IPS sorti en 2017. Ce que tout le monde jugera normal.

C’est également une excellente nouvelle pour le marché de l’OLED. Le fournisseur de Nintendo a même tout intérêt à vendre ses millions de dalles 7″ futures au meilleur prix possible à Nintendo. Car celui-ci vient de sécuriser une production énorme pour de nombreuses années. Une production qui va amortir rapidement ses investissements en chaine de production comme en Recherche et Développement. Cela pourrait avoir un impact important sur l’intégration dans un futur proche de plus de solutions en OLED qu’actuellement. Notamment sur les segments portables et tablettes.

Nintendo Switch OLED

L’autre élément intéressant est celui de la mémoire embarquée. Le prix de celle-ci a sérieusement dévissé depuis la sortie de la première Switch en 2017, le passage de 32 à 64 Go de stockage interne est donc plus un réajustement qu’une évolution, la marque aurait pu faire ce genre de mises à jour depuis un bon moment. Mais cela permet de marquer le coup et de faire avaler la pilule de ce nouveau tarif de Switch OLED.

Nintendo Switch OLED

Dernier point important, le dock accueille désormais un port Ethernet pour une connexion plus stable en mode docké. Un point intéressant qui soulève pas mal de questions notamment sur la latence recherchée par Nintendo sur cette nouvelle génération de console. Est-ce que Nintendo pourrait utiliser cette connexion pour proposer plus de fonctionnalités Online ? Est-ce que de nouveaux titres vont être plus massifs, plus lourds à télécharger ? Cela expliquerait ce mode filaire et l’apparition des 64 Go en interne.

C’est un coup de poker sans grands risques de la part de Nintendo qui a surement anticipé une période précise avant un nouvel achat de sa console. Les modèles  sortis en 2017 commencent probablement tous à fatiguer alors que beaucoup de jeux de la console restent intemporels. Combien de clients ayant une vieille Switch vont basculer vers le nouveau modèle Switch OLED suite à cette annonce ? Combien vont estimer, probablement à raison, que les 329€ investis en 2021 ont eu largement le temps d’être amortis ? Combien de fans vont de toutes façons craquer pour avoir ce nouveau produit. Le choix d’un écran OLED étant un argument suffisamment important pour que la marque bénéficie par cette simple annonce d’une couverture complète et gratuite de l’ensemble des médias disponibles ; spécialisés comme grand public.

Nintendo Switch OLED
Nintendo a toutes les cartes dans la manche pour jouer cette partie, il n’a aucun concurrent sur ce segment et dispose toujours d’une plateforme originale et performante 5 ans après sa sortie. Quoi de mieux pour rassurer l’acheteur  qu’il s’agit d’un bon investissement ?

C’est en tout cas un pied de nez amusant aux nombreux experts qui publient news après news l’imminence d’une version de Switch “4K” qui doit sortir “incessamment” depuis des mois et des mois maintenant.

Notes :

  1. Vous l’avez ?

Pas de Pub
31 commentaires sur ce sujet.
  • 7 juillet 2021 - 17 h 35 min

    Le gros truc c’est que si ils avaient changé plus, ca aurait eu un impact sur les jeux, il aurait fallu une version “new switch” et une “old switch”… up des coups de dev, confusion des utilisateurs “non mamie, je voulais la version du jeu en FHD, pas en 720p :-( ”

    La ca fait juste un truc mieux, assez pour faire payer plus (ou baisser les prix de le LCD), sans doute assez pour faire upgrader certains… Pour plus de CPU, GPU et pixels, ca sera la version suivante.

    Répondre
  • to
    7 juillet 2021 - 17 h 38 min

    Ou alors ils ont récupéré un énorme stock de dalles 7″ oled dont personne ne veut et hop vazy que je te fourgue mon stock.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 17 h 43 min

    @to: On est pas loin des 85 millions d’unités vendues pour la Switch… Ca fait quand même un sacré gros stock de dalles OLED dans un entrepôt oublié pour que ce scénario vaille le coup.

    @Olivier Barthelemy: J’y pensais mais c’est assez facile (et probable) que le jour ou une switch plus puissante sortira, une version “4K” par exemple, elle soit parfaitement retro compatible avec les précédents jeux. Il suffit de scaler la définition au nouvel écran par exe avec une puce dédiée. Du coup cet argument est peu probable en réalité.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 17 h 53 min

    @to: Ca fait tres Amstrad et son 3″ ^^

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 18 h 32 min

    J’aurai tellement souhaite que Nintendo utilise la puissance du GPU pour faire un AI upscaling facon nvidia Shield.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 18 h 33 min

    et l’idée d’un dock vendu séparément, avec, un processeur pour seconder celui de la console, de la ram et un stockage pour des texture amélioré?
    tu créer un seul jeux qui tourne en 720 en mode nomade, et sur le dock tu télécharge et stock le pack qui te permet de jouer avec des graphismes plus fin ?
    console et dock vendu séparément

    Répondre
  • JLE
    7 juillet 2021 - 18 h 37 min

    J’imagine que Nintendo a cette fois corrigé les soucis de fiabilité des sticks ? Comme bcp je suis passé sur les pads Pro (comme ceux de la Wii-u ils sont très bons, eux), mais je plains ceux qui utilisent la console de façon nomade :D

    Perso, ce qui m’aurait plu, c’est une version fixe de cette console. Je sais bien que pour une partie des joueurs, l’aspect portable est un plus, mais pour une autre partie des joueurs, la console reste branchée au dock h24. J’aurais bien vu une version non-portable, potentiellement moins chère, ou du moins avec plus de facilités pour étendre le stockage, ce genre de choses.

    Enfin, 64Go, purée, ça fait hyper radin aujourd’hui.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 18 h 48 min

    @Olivier Barthelemy:

    Ca ne marche pas exactement comme ça en revanche. Sur les consoles PS5 et XSX par exemple, lorsque l’on insère un jeu compatible avec les nouvelles gen, une mise à jour spécifique à la console et au jeu va s’installer.

    Il en aurait été de même avec la “New Nintendo Switch” si celle-ci avait été annoncée.

    Je pense que Nintendo n’a pas souhaité diviser son public quand bien même la console avait besoin d’une mise à jour matérielle (ne serait-ce que doubler la ram pour permettre de rendre des jeux plus fluides comme Doom ou Link’s Awakening).

    Cette Switch OLED s’apparente énormément à la Nintendo DSi XL (ou LL aux US), une version plus sobre, aux couleurs plus “adultes” et avec un écran plus grand. Quand on compare la Switch Lite bleue ou jaune à la Switch OLED N&B, on retrouve la même distinction qu’avec la DSi bleu clair à la DSi XL bordeau et son stylet en forme de stylo de marque.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 19 h 23 min

    Enfin ,un peu de clarté chez NINTENDO .
    Perso ,je trouve que c’est sympa de pas augmenter trop le prix .
    J’ai acheté la mienne ,il y a six mois environ donc pas d’écran OLED .
    Pour les sticks ,l’utilisant en nomade pas de problème pour l’instant environ 500 heures de jeux .
    Je pensais que la console disposait déjà de 64 Go de stockage ,c’était dit dans un article sur le passage a 128 Go par un Modeur réputé découvert sur YOUTUBE .

    Si l’écran OLED est plus lumineux que l’écran IPS cela peut etre sympa .
    J’aimerai bien un DOCK avec plus de port que l’actuel ,enfin 20 à 30 cm de plus sur le câble de charge serait très sympa de la part de NINTENDO

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 20 h 53 min

    “que les 329€ investis en 2021 ont eu largement le temps d’être amortis ?”
    2021 -> 2017 non?

    ;-)

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 21 h 22 min

    C’est l’inverse de la PlayStation VITA dont la première version avait un OLED et la seconde un LCD.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 22 h 18 min

    A moins qu’ils se servent d’un “vieux” stocks de dalles oled [email protected]Olivier Barthelemy: Le Tegra X1+ -celui utilisé dans les dernières versions de la Switch- propose son circuit graphique avec tourne à 1200 ou 1300 Mhz et 2 Ghz pour les coeurs cpu pour la Switch même en mode dock , on est très loin de ces chiffres avec 7XX Mhz pour le coeur graphique Maxwell et 9XX Mhz pour le cpu et en mode portable c’est encore moins pour le premier…
    Avec une gravure plus fine et des optimisations, Nintendo et Nvidia devraient être capables de proposer un Tegra X1/X1+ non bridé dans une Switch sans qu’il ne chauffe et consomme beaucoup plus.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 22 h 22 min

    @Le Breton: Rectification: les fréquences données dans cette phrase “Le Tegra X1+ -celui utilisé dans les dernières versions de la Switch- propose son circuit graphique avec tourne à 1200 ou 1300 Mhz et 2 Ghz” ne concernent pas la Switch mais celles de base pour le Tegra qui se retrouve dans la Shield et sur lequel se base le matos de la Switch.

    J’ai juste oublié de mettre une virgule devant “pour la Switch même en mode dock” ça change tout le sens.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 22 h 57 min

    @Le Breton: Ces consoles sont des objets qui se vendent par millions et je ne doute pas que la Switch OLED dépassent les 10 millions d’unités… A partir de ces chiffres, la fantasme du “vieux stock” n’existe pas.

    Répondre
  • Luc
    7 juillet 2021 - 23 h 25 min

    Artice très intéressant. Merci Pierre.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 23 h 54 min

    Très bonne analyse Pierre dont je partage.
    (comme quoi on n’est pas tout le temps en désaccord)
    En effet c’est plus la production qui a guidé le choix de Nintendo que Nintendo lui même.
    Et cette nouvelle Switch n’est qu’une maj au gout du jour qu’une réelle évolution.

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 23 h 55 min

    Parcontre ils ne parlent de la possible résolution des Joycon.

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 6 h 41 min

    Une chouette évolution. Avec des nouveaux HP aussi. D’ici à ce qu’ils en profitent pour upgrader l’usage « consultation de contenu » avec des applis de stream, Disney, Netflix, Prime, Apple TV, musique, navigateur web et hop ! On a un bon remplaçant des tablettes Android

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 8 h 29 min

    @Romain: Je viens de lire qu’ils s’orientent vers l’opposé: pas (plus ?) de Netflix sur switch.

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 9 h 13 min

    @Pierre Lecourt: Je ne comprends pas pourquoi Nintendo n’utilise pas l’AI upscaling présent dans les Tegra X1+ comme NVidia sur ses Shields ?
    Ça n’est pas de la “vraie” 4K et de toute façon Nintendo ne joue pas dans cette cour comme Sony et Microsoft. Mais techniquement la Switch est capable d’afficher de la 4K (SoC, HDMI et maintenant Ethernet) : pourquoi ne pas proposer à l’avenir du streaming (jeux, vidéos) en passant par la console ?
    D’autant que le dock semble compatible avec les Switch originelle : ça fait un parc de machine installées énorme !

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 9 h 41 min

    La vraie faiblesse de la switch c’est de ne jamais avoir tiré pleinement parti des performances du Tegra X1.
    Oui la plateforme technique à 6 ans, oui elle est autrement moins puissance que la concurrence, MAIS ! Le Tegra X1 est capable d’un upscale 4K tout a fait honorable et ce depuis le premier jour ! De plus, c’est un SoC qui a déjà été intégré sans bridage de fréquence dans un appareil mobile (feu la Google Pixel C) proposant une autonomie plus que respectable et ce malgré un écran 2K et un système plus gourmand que celui de la Switch.

    A l’image du mode “boost” proposé l’an dernier (ou en 2019) qui “débride” temporairement la fréquence du SoC pour accélérer les chargements et fluidifier certaines phases de jeu, je suis convaincu qu’il y a encore de la place pour des optimisations logicielles afin d’utiliser au mieux la puissance du SoC actuel sans nécessiter de réel upgrade matériel.

    A noter cependant qu’à l’heure du cloud gaming et du jeu en ligne, l’intégration d’une carte Wifi plus actuelle et plus performante serait elle un vrai plus.

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 10 h 57 min

    @Lionel: Je n’ai pas de réponse mais je suppose qu’il s’agit d’un choix stratégique calibré par Nintendo. Peut être parce qu’au contraire des solutions sédentaires, la Switch est une console globale. Et que bon nombre d’habitants de la planète n’ont pas accès à l’UltraHD. Leur soucis n’est pas dans un meilleur rendu d’un jeu sur un écran sédentaire qu’ils ne possèdent pas ?

    Répondre
  • Cid
    8 juillet 2021 - 11 h 16 min

    J’imagine qu’une évolution de console sans apporter de performance est surtout une optimisation interne du matériel. Comme pour les slim de la concurrence. Les composants sont plus modernes, si certains sont vieillissants parce que plus utiliser par d’autres fabricants de circuit, ça évite à l’usine de composant de continuer à produire pour un seul client. (je sais pas si je suis clair !)

    Pour l’ethernet, on peut penser effectivement à l’arrivée de Cloudgaming.

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 13 h 42 min

    J’ai lu quelque part qu’il y a une pénurie sur les composants destinés au écran LCD. Peut-être s’agit il tout simplement d’un moyen pour Nintendo de coutourner ce souci.

    Et non les problèmes de joycon drift ne sont pas résolus par cette version.

    Enfin la version pro est sans doute dans les cartons mais comme la version historique se vend très bien et que les difficultés à faire produire des processeurs est encore d’actualité , inutile d’en precipiter la sortie.

    A+

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 13 h 47 min

    @Pierre Lecourt: Proposer n’est pas imposer. ;)
    Le 720p est tout à fait adapté au mode portable de la console. Mais proposer de l’upscaling de bonne qualité via le Tegra serait un ajout intéressant : les TVs 4K ne sont pas toujours très douées dans ce domaine et ça permettrait un meilleurs rendu à moindre frais (puisque c’est déjà câblé dans le Soc a priori).

    Après au niveau communication cela serait compliqué à expliquer et donnerait le flanc aux “concurrents” qui se battent sur la 4K etc.

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 13 h 53 min

    @Lionel: Je crois que la communication technique n’est pas le fer de lance de la marque qui joue depuis toujours sur l’émotion que sur les superlatifs. Ils laissent ça aux deux autres concurrents et ne veulent surtout pas entrer fans la gueguerre du teraflop. Ils ont bien raison, cela leur nuirait.

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 13 h 59 min

    @ Pierre : j’abonde dans ton sens, Nintendo fait du Apple, disposant d’une base de férus adeptes de la marque, Big N procèdes à des incrémentations et autres améliorations que la presse Tech, demandeuse et annonciatrice d’une version “pro”, a volontiers qualifiée de cosmétique.
    Nintendo fait du Xiaomi (ou plutôt l’inverse) : implémenter des technologies “désuètes” dans leurs solutions dès que le prix d’achat des composantes est jugé satisfaisant.

    L’autre point qui me paraît déterminant dans la prise de décision de Nintendo de réserver une Switch 2.0 à un avenir plus lointain est que la société kyotoïte a la mémoire longue : l’expérience de la WII U leur a prouvé que l’update technologique ne fait pas forcément leurs affaires, et, le risque de scinder la communauté des utilisateurs Switch en 2, avec à l’instar de la New 3DS, des jeux ne pouvant tourner que sur la nouvelle mouture, a ainsi été écarté

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 15 h 25 min

    A-t-on des infos concernant la durée de vie de cet écran Oled ?

    Car entre la luminosité probablement inférieure à l’IPS, la diminution de luminosité au fil des années et les risques de marquage de l’écran, je préfère encore garder ma version IPS.

    En plus dans 15-20 ans, la version IPS sera encore fonctionnelle… Ça c’est mon côté “rétro” :-)

    Répondre
  • 9 juillet 2021 - 9 h 04 min

    @Pierre Lecourt: on est parfaitement d’accord la dessus.

    @Raph: Pour moi, Nintendo propose une vision des jeux vidéos opposée aux deux autres concurrents (qui n’en sont plus vraiment du coup) : le gameplay d’abord, la technique ensuite. Un mariokart en 4K n’apportera rien de plus que son équivalent 720p (beaucoup y jouent encore sur Wii et GameCube). Et que dire des mario-makers et autres jeux du genre !
    Si les joycons sont des merveilles technologiques c’est uniquement pour servir le gameplay et apporter de nouvelles façons de jouer.

    Et je suis persuadé que l’échec de la Wii U est davantage du a des problèmes de communication de Nintendo (Faire comprendre le principe de joueur asymétrique est une chose assez complexe) et au succès de la Wii : garder ce nom a participé à l’imbroglio à mon avis.

    Enjoy !

    Répondre
  • 9 juillet 2021 - 10 h 13 min

    @jerome:

    Tu veux dire …une console de salon ?

    Répondre
  • 26 juillet 2021 - 13 h 27 min

    je l’ai

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *