Nike Adapt BB : comment une mise à jour d’appli a tué des Nike

Comment une application officielle, envoyée par Nike, peut elle rendre inopérante la toute nouvelle paire de baskets Nike Adapt BB ?

Si plus tard une nouvelle forme de vie intelligente apparaît et examine les décombres de notre civilisation, elle trouvera dans cette histoire un signe évident de notre décadence. Tout, dans son concept de base jusque dans cette dernière péripétie, montre que l’humanité s’enfonce dans une époque vraiment bizarre.

2019-02-22 11_54_20-minimachines.net

L’idée de base de ces Baskets Nike Adapt BB, c’est d’être un sportif fainéant. C’est à dire un sportif qui mettrait des Basket pour faire du sport mais qui aurait la flemme de lacer ses chaussures. Geste qu’il a fait déjà 1 000 fois dans sa vie. Geste maitrisé et qu’il sait adapter parfaitement au sport qu’il va pratiquer. Qui fait partie de la routine du sport, qui permet de changer d’état d’esprit.

Munies d’un dispositif interne auto-laçant, ces basket sorties les 15 Février au tarif de 350€ ne feront finalement pas forcément long feu. 

Nike Adapt BB = Foot Locker

Une mise à jour de l’application Android destinée à leur maniement, a tout simplement rendu inopérant le système d’auto-laçage. Des bugs variés sont remontés. Comme des chaussures impossibles à connecter à l’application, un système d’auto-laçage uniquement pris en compte sur un seul des deux pieds et  de gros bugs d’appairage.

Là où cela se corse, c’est que ces soucis ne sont pas liés au matériel embarqué dans les chaussures mais bien au système de contrôle sur smartphone rajouté par Nike. Les versions pilotées par des iPhone n’ont semble t-il rencontré aucun problème. Est-ce un bug dû à la fameuse Fragmentation d’Android ? Au fait qu’avec une application, il faille piloter des milliers de variations de systèmes Bluetooth différents quand on peut lister assez rapidement les dispositifs mis en oeuvre par Apple ?

Il me parait tout de même très compliqué de justifier ces Nike Adapt BB. Les baskets s’usent relativement vite et les composants intégrés à chaque chaussure auront donc une durée de vie limitée. Les batteries, moteurs et autres systèmes qui permettent à la chaussure de se serrer autour du pied pour le maintenir suffisamment fortement ont également un poids à prendre en compte. Poids qui ne sera probablement pas du goût de tout le monde.

Dans la publicité vidéo des Nike Adapt BB, on voit un basketteur utiliser ces chaussures mais je doute qu’aucun joueur ne veuille s’embarrasser d’un surpoids pareil sur le terrain. 

2019-02-22 11_46_18-minimachines.net

Dans cette histoire donc tout est raté, la cible n’est pas les sportifs mais probablement des gens fantasmant sur les délires SF de Retour vers le futur. Nike ne cache d’ailleurs pas cette filiation puisque un premier modèle de chaussures totalement inspirées du film ont été lancées en 2016.

Seul souci de ce long métrage, il est sorti en 1985, époque à laquelle il était un peu moins évident qu’il fallait déjà urgemment commencer à économiser les ressources de notre planète.

Intégrer des batteries, moteurs et autres composants dans des chaussures qu’il faudra penser à recharger par la suite n’est donc pas une très bonne idée. Les rendre inopérantes 15 jours après leur sortie en poussant une simple mise à jour est finalement une bonne nouvelle. Peut être que cela fera relativiser des acheteurs tentés par ces Nike Adapt BB ? Acheteurs qui se diront qu’après tout, les baskets sont par nature des objets à l’obsolescence programmée par l’usure. Autant ne pas en acheter avec de l’obsolescence programmable. l’environnement n’a pas forcément besoin de cela.

37 commentaires sur ce sujet.
  • 22 février 2019 - 12 h 27 min

    Moi je trouve au contraire que c’est vraiment intéressant. Avec un tel état d’esprit on ne fera jamais aucun progrès dans quelque domaine que ce soit… ça arrive à tout le monde d’avoir un bug dans le software, c’est sûr que ça la fout mal pour le responsable du testing et quelques têtes vont tomber mais … honnêtement je trouve cela sympa et donne une idée du futur ou tu as juste à glisser ton pied et le serrage s’adapte à ton utilisation (marche, course, …)

    Répondre
  • 22 février 2019 - 12 h 31 min

    Digne de Banksy et de son oeuvre automatiquement passé au broyeur dès son adjudication !

    Répondre
  • Xo7
    22 février 2019 - 12 h 56 min

    Sortie de route dès le premier lacet !

    Répondre
  • 22 février 2019 - 13 h 01 min

    Ce problème montre malheureusement un fait qui sera de plus en plus difficile à combattre… le vite fait bien fait !
    Faudrait arreter d’y croire !!
    Mais on va plutot penser que les developpeurs ne savent plus coder correctement !
    Pourtant le problème vient du faite qu’il faut developper rapidement, avec des délais de plus en plus court… Ca implique donc des erreurs dans le code, des tests applicatifs baclés, etc…
    La faute surement aux investisseurs (et bien d’autre), qui veulent réduire les coûts au maximum, avoir le retour de cet investissements ultra rapide, et donc remplir les poches de ces chers actionnaires (en autre)

    C’est franchement dommage d’en arriver jusqu’ici, car en prenant un peu plus de temps, on pourrait avoir qlq chose d’aboutis, sans vouloir toujours à tout prix voir sa mine d’or grossir à vu d’oeil !

    Répondre
  • 22 février 2019 - 13 h 06 min

    @Lechinois: Sympa ? Oui. Futur ? Pas vraiment. Les matériaux nécessaires à la fabrication de tes chaussures vont être rapidement indisponibles à ce rythme. Et leur rareté va conduire à une explosion des tarifs.

    Je ne suis pas contre le “progrès” mais il est loin le temps de la sortie du film. En 1985 on pouvait croire que le futur nous réserverait des merveilles. Aujourd’hui il faut peut être revenir un peu sur nos modes de consommation. On s’est rendu compte entre temps qu’on n’avait qu’une seule planète et qu’elle était déjà à bout de souffle.

    Je ne vois pas trop l’intérêt d’un outil de ce genre. Faire ses lacets n’est ni compliqué, ni problématique. Ce serait un service pour aider a pallier un handicap, j’applaudirais à deux mains, malheureusement je ne vois là qu’un énième signe de reconnaissance sociale. Je n’imagine aucun sportif amateur ou pro s’encombrer avec ces chaussures. Faire un match de basket avec des batteries dans les pieds, courir un 100 mètres ou faire un simple foot entre copains ? Aucun intérêt.

    Répondre
  • 22 février 2019 - 13 h 17 min

    @Pierre Lecourt: “On s’est rendu compte entre temps qu’on n’avait qu’une seule planète et qu’elle était déjà à bout de souffle.”
    Malheureuseument, l’être humain n’en a que faire d’être sur une planete quasi morte… On continuera à exploiter jusqu’au dernier instant ce qu’elle voudra bien nous offrir, pour ensuite passer à la suivante.
    Pour preuve, on est en train d’exploiter Mars ! L’eternel recommencement.. la vider entièrement de ce qu’elle pourra nous apporter !!

    Je réve malheureusement d’un dernier jugement à la manière de celle qu’on vécu les dinosaurs… notre chère planète pourrait prendre qlq vacance et souffler un peu

    Répondre
  • 22 février 2019 - 13 h 26 min

    @Pierre: Et pourtant, en NBA, il y a bien des joueurs qui utilisent déjà cette chaussure (Dont J. TATUM, sur ta photo, qui évolue aux Celtics de Boston)
    :)

    Répondre
  • 22 février 2019 - 13 h 51 min

    @Seb.: Oui oui.. Bien sûr. Comme ces stars qui utilisent un Samsung et qui le disent dans des messages sur leurs réseaux sociaux avec un petit “envoyé depuis telle application iOS” en dessous.

    Crois moi, un joueur Pro a un contrat pub qu’il signe et il fera la pub du produit pour toucher son argent. Mais en vrai, en tant que sportif, il va pas aller vers des chaussures de ce type de son plein gré.

    Répondre
  • 22 février 2019 - 14 h 01 min

    @Myke: Aucun être humain n’arrivera sur Mars vivant.

    Répondre
  • 22 février 2019 - 14 h 32 min

    @Pierre Lecourt: C’est vrai, il y a ces fameux contrats de sponsoring.
    Néanmoins, ces joueurs, même Pro et star en devenir (TATUM en tous cas) sont très jeunes et branchés gadgets et me paraissent une cible idéale pour aller vers ces chaussures de l’air plein gré.
    D’autant que pour suivre la NBA (mais tu l’avais compris ☺️), à l’inverse de Stars Samsung/Apple que tu mentionnés, eux on peut voir ce qu’ils portent réellement aux pieds pendant les matchs.
    Enfin, et je ne t’embête plus, les premiers tests orientés Basket (et non high tech) de la chaussure laissent entendre que le poids ne serait pas si gênant que ça. Que ce serait plutôt le bruit du petit moteur qui est agaçant à la longue. Et qu’on a aucune idée sur la durabilité du machin.

    Répondre
  • 22 février 2019 - 14 h 39 min

    *de LEUR plein gré
    *que tu As mentionnés

    Pfff…. 😊

    Répondre
  • 22 février 2019 - 16 h 06 min

    Moi j’ai des lacets élastiques depuis des années, et ca fait pareil.

    Répondre
  • 22 février 2019 - 18 h 24 min

    On pourrait y voir un intérêt si le module permettant le laçage était amovible et pouvait du coup se replacer dans une nouvelle paire de chaussures. Tant qu’à créer un produit à l’utilité incertaine, autant éviter de polluer plus que cela n’est déjà le cas.
    Sinon, comme tu le dis si bien Pierre, le poids étant l’ennemi du sportif, je doute vraiment d’un avenir florissant à ce genre de gadget même si j’étais comme beaucoup fan de “Retour vers le futur”…

    Répondre
  • 22 février 2019 - 18 h 38 min

    @Pierre Lecourt: le monde part en vrille. Je veux pas rentrer dans la politique, mais économiquement, seule la finance compte dans le modèle capitaliste, sans garde-fou écologique/sanitaire. Quand je vois que les “autorités” permettent à SpaceX d’envoyer 12000 sattelites d’ici 2020 (de Sputnik en 1957 à 2007, on en a eu 5500), et tous les fanboys qui applaudissent chaque lancement sans se poser les questions des conséquences, je me dis qu’on est culturellement contaminé par tout progrès à 100% alors que comme tout, y a du bon, du mauvais, et du neutre qui sert à rien. Ces baskets Nike montrent jusqu’où on en est arrivé dans ce qu’on voit materiellement, je n’ose même plus penser à ce qu’on ne peut pas voir.

    Répondre
  • 22 février 2019 - 19 h 27 min

    @Myke: vous savez, le jugement dernier est déjà prévu pour la terre.
    vers 4,5 milliard d’années à partir de maintenant (ou le soleil la bouffera)

    plus sérieusement, sans croissance, l’économie s’arrête et là;
    grosse cata (pire que 2008 pour mémoire)
    donc prévoyez plutôt un stock de graine (à planter et RE planter), medocs, bouffe (pour les premières années) et autre “petites” choses utiles en cas de fin du monde (de quoi tous réparer, fabriquer).

    sinon, pas le choix, il faut cravacher

    @Dadoo: idem et je comprends pas ce produit

    Répondre
  • 22 février 2019 - 20 h 24 min

    Un petit “bug” sur le système auto-laçant de la chaussure ?… Bon, il n’y a plus qu’à espérer que ce sera vite résolu au prix du gadget.
    Mais là ou je trouverais ça encore plus cocasse, c’est une équipe entière sponsorisée et équipée de ces mêmes chaussures… avec un vilain petit hacker qui pourrait a volonté desserrer – ou trop serrer – les chaussures des joueurs lors de leurs plus belles actions collectives… LOL

    Répondre
  • 22 février 2019 - 21 h 33 min

    La Bonne Nouvelle, c’est que ce n’est pas un ‘bug’ ou un piratage
    pour une “Cravate” auto-serrante !

    Un système autonome auto-serrant universel pour chaussure,
    me semblerai plus logique et bien moins cher à réaliser…
    même si pour les gens de ma génération, ça restera clairement un gadget ‘inutile’ !

    Je suis pour l’innovation et les inventions,
    mais je préfères qu’elles aient réellement du sens,
    et qu’elles soient utiles pour le plus grand nombre,
    amélioration de la mobilité urbaine, et abaisser fortement les coûts d’accès
    à certaines technologies…

    Inventer, innover, c’est surtout avoir du bon sens !

    Répondre
  • Bof
    23 février 2019 - 0 h 54 min

    A orangina rouge : ben non sans croissance l’economie Ne s arrête pas la. C est juste le logiciel actuel de l économie qui est basé sur l industrie du moteur vapeur et qui est appliquée à un monde où tout est très virtuel qui s arrête la. Ne pas confondre.
    De même créer une nouveauté n est ni forcément un progrès ni forcément une bonne chose.
    Et là je trouve que Pierre a raison : ajouter moteur et batterie et processeur juste pour lacer ses chaussures sachant que les composants intimes de ces outils manquent déjà ce qui posera de lourds problemes pour les’hôpitaux ou la recherche pose de grosses questions…

    Répondre
  • 23 février 2019 - 1 h 02 min

    Lacet elastique de triathlon. Pas cher, efficace, durable, low tech. Tu peut bien plus te la péter en faisant croire que tu fait du tri qu avec une paire de chaussures pour toto friqués !!!

    Répondre
  • 23 février 2019 - 1 h 23 min

    Minimachine ou comment être fan de techno tout en se posant la question : mais où faut-il s’arrêter ? Pas évident voire même schizophréne, mais merci Pierre pour ce sujet comme celui de Fortnite.

    Il y a encore du chemin avant que le consumériste accro à la tech comprenne que la science-fiction ce sera pas Retour vers le futur mais plutôt tongs ou sandales..

    Ce qui aurait été marrant, c que ces gudules n’arrivent plus à se déchausser et se retrouvent obligés de découper leurs pompes au cutter 😁

    Répondre
  • 23 février 2019 - 8 h 59 min

    Bonjour à tous,
    à une époque mon fils a voulu absolument des baskets qui clignotent. Ca veut dire piles, capteur de choc, leds, fils qui passent partout (dans la languette, etc… ).
    Quand elles ont été usées et trop petites, j’ai voulu extraire le mécanisme pour ne pas jeter ces déchets dans une poubelle normale.
    J’ai lutté pendant 30 minutes, à découper, arracher, décortiquer.
    J’ai laissé tombé pour lé 2e pied, j’avais mal aux doigts à force de tirer.
    J’ai eu honte d’avoir cédé à cette mode (mais en tant que geek depuis toujours, j’aurais adoré en avoir à son âge).

    Ivan.

    Répondre
  • 23 février 2019 - 9 h 03 min

    C’est vraiment l’innovation du vide ce truc la….
    Ado, je faisais du basket et je me souvient de deux paires de basket que j’ai eu, reebok pump et nike air huharache, ces dernières étaient vraiment bien foutu, légères avec un chausson en élasthanne a l’intérieur et un gros velcro sur le dessus pour parfaire le serrage, un maintien simple et efficace!
    Mais les reebok pump, qui me font penser a ces nike connectées, elles avaient le même genre de problèmes, il y avait toujours un couillon pour te les “hacker”, j’entends par la, te les dégonfler lol sans compter le bug ultime…la crevaison!!! Et la, c’était 1000 francs (en 1995) qui perdait tout leur sens.
    Entre temps, il y a eu les puma avec leurs disques de serrage et la, on est vraiment dans le même principe au niveau du maintien mais tellement plus simple et par conséquent….efficace!!
    Bref, depuis bientôt 20 ans, j’utilise un moyen simple et économique, ultime et confortable pour le serrage de chaussures, comme Daddo….les élastiques!!!

    Répondre
  • 23 février 2019 - 9 h 09 min

    @IvanP.: Ça me rappelle les LA GEAR en 1995/96, mais a l’époque, il me semble que les led consommaient plus et qu’il y avaient des pile plates au lithium…cette mode n’avait pas duré plus d’un an….

    Répondre
  • 23 février 2019 - 13 h 51 min

    Pour l’instant c’est gadget (et avec des soucis) mais c’est un pas de géant pour toutes les personnes souffrant de handicap. L’airbag ou la ceinture de sécurité ne sont pas apparus d’un claquement de doigt parfaitement fonctionnel … et avec l’informatique connectée y a plus de risque de soucis qu’avec des systèmes basiques

    Répondre
  • 23 février 2019 - 14 h 53 min

    @Clement: Mmmmh je sais pas si c’est ce que souhaitent les personnes en situation de handicap. Ils préfèrent les solutions low-tech qui permettent une plus grande autonomie. Il existe des gammes de vêtements adaptés et réfléchis pour ces situation. Bien loin des problématiques de recharge de baskets qui demandent une motricité fine.

    Je crois qu’il est plus facile de mettre un scratch large sur une chaussure pensée avec une large ouverture que de glisser son pied dans une basket de ce type.

    Répondre
  • 23 février 2019 - 16 h 38 min

    @Myke: On est pas encore pret de partir vivre dans une autre planète et lorsque cela arivera, peu nombreux seront ceux qui pourront ce payer le voyage. ^^
    En ce qui concerne l’exploitation actuelle de Mars, je veux bien tes sources car on ne dois pas avoir la même définition d’exploiter. :-)

    Répondre
  • 23 février 2019 - 18 h 02 min

    concernant Mars, nul question d’y vivre, tout au plus d’y faire survivre une petite colonie, mais il ne faut pas voir cela comme une alternative à la Terre, on en est loin, très, très loin

    coloniser une exoplanète similaire à la notre ? Pas mieux. On arrive à peine à envoyer 3 gus sur la lune, alors s’évader sur une planète à des millions d’années lumière … impossible à réaliser avant plusieurs centaine d’années. Or nous n’havant pas tout ce temps, si l’on continue de vivre comme on vit actuellement, en bon consommateur occidental, toutes les prévisions prévoient un effondrement des sociétés sous 10 à 50 ans

    On en fera pas les efforts immenses à faire pour contenir le réchauffement à 1.5°C (ce qui déjà en soi va être catastrophique), donc on se dirige tout droit vers le scénario du pire : +3°C si ce n’est pas +5°C d’ci 2050, soit dans 80 ans…

    ça ne veut pas dire que la fin du monde arrivera d’ici 80 ans, elle a toutes les chances d’arrive bien avant, comme écrit ci dessus, d’ici 10 à 30 ans. Quand je dis fin du monde, c’est pas une boule de feu qui anéantit tout, c’est juste la fin d’espèces qui servent à nos écosystèmes, qui vont foutre la merde sur d’autres espèces, qui polonisent, qui font réduire à peau de chagrin de nombreuses sources d’alimentations
    C’est la rareté de l’eau et toutes les batailles (guerres) qui vont s’en suivre pour s’approprier le peu qu’il restera
    C’est des régions totalement invivables, avec les grandes migrations à la clé (j’espère que vous avez de la place dans votre jardin pour accueillir, les millions qui arrivent actuellement c’est rien à coté de ce qui va débarquer)
    Je parle pas des changements climatiques majeurs, sécheresses, tempêtes, etc

    Tout ceci est programmé, démontré, et personne à part quelques allumés pour le contester, on y va droit. C’est tout.

    Après, chacun peut prendre sa voiture le matin et se dire je m’en fous … et, tant qu’a faire, commander des Nike auto-laçantes. Et, tant qu’on y est, sur amazon. C’est le meilleur moyen d’accélérer les choses

    Répondre
  • 23 février 2019 - 18 h 17 min

    Moi ce qui me sidère, c’est ce monde dans lequel la pub nous fait vivre, en entretenant l’illusion que tout va bien, qu’on peut continuer à consommer à tt va. Je suis sidéré par le nombre de pub de bagnole, on dirait qu’il n’y a que ça qui doit compter, alors que le réchauffement climatique part en vrille. Même si j’utilise Molotov et que je contourne la pub au maximum, je suis nécessairement intoxiqué par ces pubs totalement irresponsables. Le pire c’est le Green washing utilisé copieusement par la pub pour nous faire consommer plus. Comment verra-t-on tout ça dans un siècle dans les manuels d’histoire ( si on est encore là)

    Répondre
  • 23 février 2019 - 18 h 24 min

    @AlxV: je partage ton pessimisme sur une situation qui avait été prévue,avec précision,déjà au début des années 80 par plusieurs economistes et scientifiques, que l’on n’a discredité avec violence, fait passé pour des branques!
    Encore aujourd’hui alors que les résultats predis sont la, irréfutables….

    Répondre
  • 23 février 2019 - 20 h 01 min

    Les soucis énoncés ne sont pas du pessimisme mais des faits (j’ajouterais… irréfutables)
    Le pessimisme vient du fait que les actions à entreprendre pour tenter d’atténuer le problème sont loin, loin, loin d’être concrétisées

    Le gouvernement vient de reculer sur l’essence, donc roulez avec votre diesel les amis, c’est open bar

    Pas gagné notre histoire…

    Répondre
  • 24 février 2019 - 7 h 58 min

    C’est pas ce joueur là qui s’est démonté le genou avec ces chaussures là ?
    Quelle bonne pub pour cette marque ci.

    Répondre
  • 24 février 2019 - 21 h 57 min

    @Arnaud: Non, c’est Zion Williamson qui s’est fait une entorse au genou lors d’un match universitaire NCAA (Duke vs UNC) en explosant une de ses Nike sur un appui.
    Pas ce modèle là de Nike, c’était des “traditionnelles” basket à lacets 😉, le modèle PG 2,5. Fais une recherche Google, tu trouveras des tas de photos 😉

    Le joueur en photo ici, c’est J. Tatum de Boston.

    Répondre
  • 25 février 2019 - 13 h 43 min

    C’est clair qu’on vit une drôle d’époque. Mais, –et sans jeter la pierre au concepteur de ce blog– est-ce que la rubrique “bon plans” de ce site n’encourage pas non plus une certaine forme de consumérisme débridé ? Ou on part non d’un besoin mais d’une énorme liste d’envies potentielles ?

    Répondre
  • 25 février 2019 - 14 h 00 min

    @urchin: Ben mis à part les “gadgets” le reste ne concerne que des outils. Certes on peut vivre sans smartphone ou PC, sans TV Box ou SSD… Sans vélo électrique ou trottinette… Mais dans l’ensemble ce sont des engins utiles. Ils ont tous un avantage pratique. Ce qui n’est pas vraiment le cas de ces chaussures.

    Répondre
  • 26 février 2019 - 6 h 47 min

    @Pierre Lecourt: Hum ! Oui. Mais dans bien des cas, il y a l’équivalent pas forcément fabriqué loin d’ici. Je ne crois pas cependant que la vente de gadgets soit vraiment le problème le plus urgent sur ce sujet.

    J’ai entendu il y a quelques temps sur France Culture que le cloud consommait 60% des ressources énergétiques. Je n’ai pas vérifié cette affirmation, mais si c’est vrai il est plus urgent de passer nos comptes mail en POP3 que d’arrêter d’acheter deux ou trois gadgets par an. Limiter le nombre d’appareils électriques (surtout ceux restant en veille) me semble plus raisonnable que d’éviter des achats ponctuels que nous ne feront qu’une fois ou deux dans notre vie.

    Certains ici s’effarent que notre mode de vie ne change pas. Cela ne me semble pas particulièrement étonnant. Beaucoup de nos maux proviennent ou sont amplifiés, il me semble, par une carence dans l’éducation. Chaque fois que l’on tente de faire de l’école une plateforme pour que nos enfants apprennent un métier nous l’empêchons d’exercer son rôle premier : faire d’eux des personnes responsables et autonomes.

    Une responsabilité collective implique à mon avis une bonne conscience de ce qu’est la vie en société. Un test amusant, que je vous invite à faire, est de demander autour de vous lors d’une élection qui ces élections désignent. Lors des prochaines élections européennes, vous risquez de découvrir qu’une partie des électeurs ne savent pas quel est le rôle d’un député européen… ni même français d’ailleurs.

    Répondre
  • 26 février 2019 - 13 h 01 min

    @AlxV: Personnellement, je n’ai pas vraiment parlé de vivre sur Mars… Même si on y arrivera beaucoup plus vite que tu ne le crois ;)
    Bref, je ne vais pas revenir sur ce que tu as dit, et que je cautionne à 100% ;)
    Je voulais plutot parler du faite que l’etre humain n’a d’autre préoccupation que de sa propre survie ! Et ca passe donc par l’exploitation de tout ce qui pourrait en etre bénéfique pour l’homme malheureusement !

    Quand j’ai parlé de l’exploitation de Mars, il va s’en dire que l’on en est qu’au tout début bien sur, mais on cherche quoi dans un premier temps ? Si il y a de l’eau, ensuite ca sera quoi ?? Et si il y avait des petits hommes verts sur cette planete, il y a longtemps qu’il n’y en aurait qu’une toute petite minorité ! Tout ca est sans rappeler la découverte de l’amérique… Reste-t-il encore beaucoup d’indiens ??

    J’aimerais quand meme revenir sur ce que tu as dit : “Le gouvernement vient de reculer sur l’essence, donc roulez avec votre diesel les amis, c’est open bar”
    Pour toi, la survie de la planete commence pas la France ?
    Nous sommes malheureusement qu’une goutte d’eau dans tout cet océan ! Alors je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire, bien au contraire !! Mais si nous sommes les seuls à faire cet effort, cela ne changera rien au conséquence finale.
    Je pense que la survie de notre planete dépend de tous les pays de ce monde ! Donc tant qu’il y aura des idiots (trump entre autre) pour se foutre de ce qu’il pourra bien de passer sur terre dans 20 ou 30 ans ; tout ça ne pourra pas fonctionner !
    Beaucoup de gouvernements (si tu me suis bien, je ne parle pas que de la France, mais de tout gouvernement au monde) se moquent du futur, et pense avant tout à leur vie bien dorée au soleil !
    Il y a encore beaucoup de chose à faire évoluer pour aller dans le bon sens malheureusement… Mais le gagnant final, je l’espère, sera la Terre, dépourvu d’être humain ! Qui comme je l’ai dit, pour souffler un peu et reprendre le dessus sur tout ce qu’on lui aura laissé !

    Répondre
  • 26 février 2019 - 21 h 57 min

    @Myke: la terre pourra toujours souffler, sa date de péremption est déjà connue.

    La fin du soleil la bouffera quoiqu’il arrive (même si je pense aussi qu’on sera plus là pour voir ça depuis longtemps).

    Après, tant qu’il y aura du pétrole (et pas cher, quoiqu’on en pense), rien ne changera vraiment.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *