MWC 2016 : Huawei Matebook, une tablette hybride Windows 10 12,9 pouces

Petite surprise en pré-ouverture de cette édition 2016 du MWC, la sortie du Huawei Matebook. Une solution hybride combinant une tablette 12,9 pouces associée à un dock clavier exécutant Windows 10. Un joli joujou bien exécuté de la part de la marque qui veut bizarrement entrer sur le marché pourtant moribond du PC.

Il faut dire, d’une part, que le seul créneau affichant de belles ventes est le marché des machines hybrides, il est également devenu beaucoup plus facile de construire des solutions Windows qu’à une époque. Huawei veut donc rejoindre cette grande famille avec un engin qui a toute les chances de faire mouche même si la concurrence va être rude.

Huawei MateBook 2-eb-1

Le Huawei Matebook est une tablette de 12,9 pouces affichant une définition de 2160 x 1440 pixels grâce à une dalle IPS aux larges angles de vision (160°). Elle embarque quelques spécifications encore assez rares en plus de son clavier détachable servant également de pochette de protection. Le clavier est résistant aux projections d’eau et protégé par une pochette en cuir synthétique.

La solution est construite dans une coque en aluminium taillé d’un seul bloc, une solution prisée par la plupart des fabricants parce plus solide et durable que les assemblages vissés par éléments. Mais une solution très coûteuse à la fois en matériaux mais également en temps de fabrication et en outils. Un détail qui se ressent en général sur le prix final des engins. Hauwei proposera deux finitions d’aluminium. La première sera anodisée en doré tandis que la seconde laissera le métal dans son coloris d’origine.

Huawei MateBook 2-eb-1

Ainsi la coque mesure ici 27,88 cm de large pour 19,41 cm de haut et 6,9 mm d’épaisseur. Un résultat assez impressionnant de finesse pour une 12,9 pouces qui ne pèse au final que 640 grammes. Huawei met en  avant un autre aspect de sa machine avec un rapport écran/surface largement en faveur de la partie tactile. Le diagonale de l’affichage est de 84%. Un joli score qui laisse toutefois planer la question de la prise en main de la tablette qui, bien que relativement légère, offre une diagonale conséquente, proche d’une feuille de papier A4 standard.

Huawei MateBook 2-eb-1

Le Wifi embarqué est évidemment de type 802.11ac MIMO et un module Bluetooth 4.1, un seul capteur photo est intégré en façade  avec une définition de 5 mégapixels. Un capteur d’empreintes est intégré et une paire d’enceintes Dolby est également présente. L’autonomie de l’engin est annoncée comme allant jusqu’à 10 heures avec une batterie 4430 mAh  7.6 volts affichant 33,7 Whr.

A l’intérieur du châssis, on retrouvera plusieurs combinaisons possibles de matériel : Toutes les puces embarquées seront déclinées autour des Core m d’Intel avec des capacités de stockage variant de 128 à 512 Go de SSD et de la mémoire vive allant de 4 à 8 Go.

Le premier prix en Core m3 avec 4 Go de ram et 128 Go de stockage sous Windows 10 Home débute ainsi à 749€ et le haut de gamme en Core m7 avec 8 Go de mémoire et 512 Go de stockage et Windows 10 Pro culmine à 1799€. Cela pour la tablette seule, le prix du clavier est à part. Il sera quand à lui facturé 149€.

D’autres options sympathiques seront disponible et en particulier un stylet actif de 256 niveaux de pression baptisé Mate Pen. Huawei, amoureux du gadget,  lui a ajouté deux fonctions adaptées à un usage en préAO.

Huawei MateBook 2-eb-1

Un pointeur laser et un bouton dédié au défilement de diapos numériques. Cette option sera commercialisée 69€ et il ne fait aucun doute que le stylet de la Huawei MateBook embarquera une batterie.

Enfin, le MateDock est un accessoire livré dans un étui qui peut également accueillir le MatePen, il s’agit d’un adaptateur qui profite de la prise USB Type C de la tablette pour lui assurer plus de connectique en mode sédentaire. Proposé à 99€, il permet ainsi de récupérer des ports USB, une sortie VGA, une prise HDMI et une prise Ethernet Gigabit tout en permettant de recharger votre Huawei Matebook. La tablette en elle même ne proposera pas d’autre connectique mis à part un port jack 3.5 mm classique.

Huawei MateBook 2-eb-1

Le Huawei Matebook est donc, sur le papier, une machine très intéressante dont la sortie n’est pas annoncée précisément. On sait qu’il sera disponible dans les prochains mois sans de plus amples détails. Il sera difficile pour la marque de venir concurrencer les acteurs actuels du marché en Europe et aux US, Microsoft et ses Surface bénéficient d’une énorme reconnaissance sur ces marchés. Avec cette gamme de tarif, la marque Chinoise aura en effet du mal à venir chatouiller son principal concurrent.

 

 

 

8 commentaires sur ce sujet.
  • 22 février 2016 - 9 h 56 min

    Bonjour,
    Je pense que Pierre nous fait une remise de 1000 € sur la version Haut de gamme ;)
    Où c’est le bon de commande

    Répondre
  • 22 février 2016 - 10 h 24 min

    @Razibus: Voilà, t’essayes de faire des cadeaux et les gens se moquent ! :D

    Répondre
  • 22 février 2016 - 10 h 26 min

    J’ai sûrement pas beaucoup d’ordre d’idée de prix mais la version basique est pas mal non pour le prix ?

    Répondre
  • 22 février 2016 - 11 h 33 min

    Moi je trouve que c’est une excellent alternative a la surface pro 4 d’entrée de gamme qui certes a un stylet mais nécessite quand même d’acheter le clavier a part
    En revanche le clavier a reçu des avis divergents , il fait super cheap apparemment , a voir !
    Un test de minimachines en vue ? =p

    Répondre
  • P
    22 février 2016 - 13 h 59 min

    D’après ce que j’en ai lu, il me semble que l’écran est de 12 pouces, le tarif de base à 799 euros et le stylet supporte 2048 niveaux de pression.

    Je vois ce produit comme une réplique de la tablette Samsung Tab Pro S. La tablette de Samsung me paraît plus intéressante. Elle est vendue 999 euros (et déjà annoncée avec 50 euros de remise) clavier inclus mais elle dispose en contrepartie d’un écran OLED, d’un capteur arrière que je trouve personnellement très utile car je photographie plus souvent des documents que je n’utilise Skype, et d’une batterie sensiblement plus importante (5200 vs 4430 mAh). La Lenovo Miix 700 très inspirée par la surface pro 3 n’est pas mal non plus avec son capteur 3D Intel. Pour une utilisation PC c’est clairement la meilleure des 3 avec son port micro SD, deux ports USB, sa charnière et son clavier façon Surface.

    Le concept m’attire mais le problème principal de ces nouveaux produits est un tarif bien trop élevé (outre une carte graphique trop limitée). Chacun veut s’aligner sur les prix de Microsoft Surface et d’Apple Ipad pro mais l’un comme l’autre se vendent finalement peu. C’est un produit qui ne devrait pas dépasser 700 euros avec le clavier. Il faut encore attendre un peu.

    Répondre
  • 22 février 2016 - 16 h 04 min

    J’aime bien les bords étroits, ça fait moins moche que la majorité des tablettes avec trop de place perdue sur les côtés, par contre je trouve ça cher pour un produit qui n’a pas encore fait ses preuves comparé a une tablette Microsoft.

    Répondre
  • 22 février 2016 - 20 h 00 min

    Produit horriblemen cher pour un truc animé par un Core-M alors que les Surface Pro peuvent aller jusqu’au Core i7. Si au moins cet Huawei avait un bon rapport qualité/prix. Bref, cet hybrid n’apporte rien par rapport aux Surface Pro4, Lenovo Miix 700, HP Secptre X2 et autres Galaxy Tab Pro S…
    Vu les tarifs, la SP4 me semble plus interessante avec son écran mieux défini, son kickstand plus pratique et son cover plus malin.

    Répondre
  • 22 février 2016 - 20 h 48 min

    @sidero: sauf qu’avec un i7, la soi-disant tablette emploie 2 ventilateurs. Sachant qu’il est impossible de la démonter pour nettoyer les ventilateurs, mieux vaut un modèle “fanless” avec coreM.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *