MintyPi 2.0 : La plus mignonne des consoles Raspberry Pi portable

Les boites de bonbons Altoids font partie du paysage quotidien outre atlantique. En acier émaillé, elles s’ouvrent en basculant leur couvercle sur une simple charnière dans leur largeur… Évoquant suffisamment une console pour avoir l’idée d’inventer la MintyPi 2.0.

La MintyPi 2.0 reprend donc l’habit des Altoids pour passer totalement inaperçu. Ces bonbons à la menthe forte se retrouvent dans bon nombre de sacs, poches et autres bagages de manière très quotidienne.

Minimachines.net

On en prend aussi bien après un hot-dog avalé en vitesse entre deux rendez-vous qu’avant d’entrer dans sa salle de réunion. Déguiser une console portable dans cet habit du quotidien a donc une saveur particulière puisque l’objet passera aussi inaperçu qu’un étui de lunettes ou un smartphone. Poser une boite d’Altoids sur sa table de classe ne posera question qu’au plus suspicieux des enseignants… du moins aux USA…

Minimachines.net

A vrai dire, il existe des tonnes de détournements de cette petite boite aussi facile d’accès qu’abordable pour bon nombre d’utilisateurs

C’est en plus l’armure idéale pour protéger les circuits de cette console Raspberry Pi portable. La MintyPi 2.0 emploie une carte Raspberry Pi Zero W pour faire tourner Retropie et la panoplie habituelle d’émulateurs variés adaptés à ce format.

Minimachines.net

Le tout dans un design très léché à base d’impression 3D qui colle parfaitement et au format console de poche et au boitier qui l’accueille.

La solution permet une utilisation complète de Retropie et donne ainsi l’accès à une myriade de jeux variés, le son est traité via la partie USB du dispositif et redirigé sur un petit haut parleur; Pas d’idée de l’autonomie pour le moment, l’écran est suffisamment petit pour ne pas trop pomper la batterie intégrée.  L’idée d’avoir limité l’ouverture du couvercle pour retenir l’écran de manière à l’orienter face à l’utilisateur est bien trouvée d’autant qu’il s’agit apparemment d’un bras mécanique imprimé en 3D qui se déploie autour de plusieurs axes.

Pour le moment, les instructions détaillées pour réaliser cette MintyPi 2.0 ne sont pas encore disponibles mais Sudomod, le créateur de la solution, compte bien les proposer à l’avenir. Si vous êtes intéressés, son blog est assez riche en infos variées autour de ces solutions d’émulation.

 

3 commentaires sur ce sujet.
  • 13 avril 2017 - 16 h 13 min

    C’est complètement dingue… Le rêve ! En plus, ça reste jouable malgré la compacité (jusqu’à un certain degré néanmoins). Cette personne a assuré en prenant des touches de DS Lite (si j’ai bien compris), qui ont une certaine précision.
    Seule incertitude : la durabilité du bras imprimé, ou bien celle des fils visibles connectant l’écran au Raspberry. De plus, la version rouge a une connectique visible à l’avant comparée aux 3 autres version (on ne voit pas bien comment ça se connecte).
    Mais c’est une idée très bien pensée et surtout un bon recyclage pour pas cher. Et en plus elle a le Wi-Fi intégrée !

    Répondre
  • 20 avril 2017 - 5 h 11 min

    Excellent comme idée, j’adore le projet mais quid de l’autonomie de la bestiole. Merci pour le partage

    Répondre
  • 6 novembre 2017 - 14 h 03 min

    […] avait croisé la Minty Pi 2.0 dans un billet précédent, cette console architecturée autour d’une carte Raspberry Pi Zero transformait une boite […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *