MicroSDXC Express : les petites cartes atteignent le téraoctet

Plus rapides, de plus grandes capacités, les cartes MixroSDXC Express suivent le rythme de l’évolution actuelle des données.

Après les SDXC qui ont évolué vers le téraoctet de données, c’est au tour du MicroSDXC Express d’ouvrir la même voie pour les minuscules cartes qui accompagnent des appareils de plus en plus nombreux. Si les cartes SDXC de 1 To ne sont pas encore légion et si leurs tarifs sont clairement inaccessibles, elles ont le mérite de défricher le terrain pour rendre les capacités inférieures plus abordables et plus rapides.

2019-02-26 17_53_44-minimachines.net

Des cartes MicroSDXC de haute capacité sont en préparation depuis longtemps et la barrière symbolique du téraoctet devrait tomber très rapidement. Comptez 450$ pour vous procurer la SanDisk Extreme microSDXC UHS-I 1 To qui sera commercialisée en avril avec des débits pas forcément super formidables : 160 Mo/s en lecture et seulement 90 Mo/s en écriture. Un peu plus rapide, la Micron C200 1 To sera disponible plus tard dans l’année avec des débits différents :100 Mo/s en lecture et 95 Mo/s en écriture.

De grosses capacités donc mais une capacité à lire et à écrire un peu lente pour tous les usages. A 90 Mo/s, il faudrait 3H25 pour remplir la totalité de la carte ce qui parait un peu sous proportionné.

2019-02-26 17_55_19-minimachines.net

Face à ce constat, la SD Association annonce un nouveau nouveau nouveau nouveau standard avec le MicroSD Express. Une norme présente dans la SD 7.1 qui devrait permettre aux petites cartes d’atteindre des débits théoriques de 985 Mo/s.

Pour parvenir à ce résultat, les MicroSDXC Express utiliseront une interface PCIe 3.1 et le protocole NVMe 1.3. Un format qui implique donc de nouveaux dispositifs. Si les cartes seront bien entendu rétro compatibles avec les appareils actuels, seules les nouvelles solutions intégrant les contrôleurs adéquats pourront profiter de ces débits. Encore un truc qui va bien ringardiser d’un coup toute une génération de smartphones et autres appareils du genre. 

Autre bénéfice notable, le nouveau format serait moins gourmand en énergie que l’ancien. De  quoi permettre non seulement d’enregistrer longtemps mais sans trop tirer sur la batterie de son appareil donc. On imagine le tarif de ces cartes dans leurs variations les plus rapides. A 450$ le modèle « classique » en MicroSDXC à 90 Mo/s, on peut envisager le prix d’une solution de même capacité à 985 Mo/s.

2019-02-26 17_56_10-minimachines.net

Avec un tel débit, le format devrait ouvrir la voie à de nouveaux appareils et de nouveaux usages. Outre les smartphones qui tireraient grand bénéfice d’un stockage de ce type pour des photos et des vidéos mais également pour sauvegarder des tonnes de données. Les cameras pourront également profiter de cette technologie pour filmer plus, de meilleure qualité et plus longtemps. 

Reste toujours le même défaut, qui n’est pas lié au produit mais aux mauvaises habitudes. Un stockage de ce type nécessite impérativement une sauvegarde régulière. Avec 1 Teraoctet de photos, on a de quoi enregistrer une bonne partie de sa vie sur un dispositif de la taille d’un ongle. En cas de perte, de casse ou de corruption, un de ces objet qui n’aurait jamais été sauvegardé se transformerait sans aucun doute en véritable en véritable cauchemar.

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

7 commentaires sur ce sujet.
  • 26 février 2019 - 18 h 58 min

    J’aimerais bien que la SD Association fasse une sorte de nomenclature comme le « Wifi 5 » pour plus de compréhension. Sinon, idem, bomme nouvelle pour les dash cam etc, mais risque accru de perte de données par corruption, comme pour toute clé USB classique d’ailleurs.

    Répondre
  • 26 février 2019 - 20 h 57 min

    Ca va chier quand on sera au Pétaoctet. Désolé.

    Répondre
  • 27 février 2019 - 5 h 48 min

    @Will: « Car comme dit dans l’article malgré une hausse des perf cela reste très insuffisant en comparaison avec l’évolution de la capacité. »

    Certes, dans le cas d’une copie de masse (par exemple pour une sauvegarde). Mais quid d’un accès ponctuel ? Une caméra qui remplit petit à petit la carte n’a pas besoin d’aller plus vite que sa vitesse d’enregistrement. Idem à la lecture tant que ça reste séquentiel. Il est des usages où les caractéristiques actuelles sont déjà importantes.

    Mais ce que j’en retiens, c’est que le prix des supports moins « impressionnants » va baisser. Un peu comme pour les clés USB. Il est moins douloureux de nos jours de prêter une clé USB de faible capacité pour une copie non prévue et de na pas la voir revenir. (J’ai en ce moment une clé de 32 Go qui « se balade ».)

    Qui plus est, un moyen de sauvegarde simple peut consister à mettre un support plein « de côté » et d’en utiliser un autre. Et là, une baisse des prix sur les petites capacités est plus intéressante qu’une grande capacité. (Dans le cas où, bien sûr, une solution de type cloud n’est pas envisageable : conviction écologique, sécurité des données, difficulté d’accès, etc.)

    Répondre
  • 27 février 2019 - 9 h 25 min

    « Encore un truc qui va bien ringardiser d’un coup toute une génération de smartphones et autres appareils du genre.  »
    Oui mais avec un iPhone 234xxsdv et un Samsung Galaxy 232superplus je resterai à jour des technologies.
    Ah zut le 235x et le 233plussuper viennent de sortir.
    Mince.
    Bon, je vais refaire la queue.
    db

    Répondre
  • 27 février 2019 - 9 h 26 min

    Il me semble raisonnable d’attendre le pétaoctet.
    db

    Répondre
  • 27 février 2019 - 10 h 14 min

    « Un stockage de ce type nécessite impérativement une sauvegarde régulière. Avec 1 Teraoctet de photos, on a de quoi enregistrer une bonne partie de sa vie sur un dispositif de la taille d’un ongle. »

    Inversemment, ce type de stockage peut servir à sauvegarder une partie de sa vie numérique.
    Une duplication des données que l’on a à la maison par exemple (vol, cambriolage, incendie)
    L’avantage est qu’on peut l’avoir toujours sur soi (dans le téléphone ou dans le sac)

    Répondre
  • 27 février 2019 - 11 h 29 min

    Rires a cette course a la puissance .
    Je pense qu’a l’heure du bilan écologique produire du matériel moins performant mais plus universel serai un plus .
    A quand des carte SD ou micro SD pour remplacer lecteurs de Disquettes ou HDD sur de vieilles configurations encore utiles pour un usage basique .

    A l’heure du rétro computing ,je pense qu’un matériel dédié a AMIGA ,ATARI ST et autre PC peut a la fois utiliser un plus de la technologie moderne et le charme du bon rétro .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *