Mediatek MT8135 : Un nouvel ARM dual Cortex-A15 avec PowerVR G6200

Les processeurs ARM foisonnent, des dizaines de références commencent à fleurir un peu partout sur le marché et les fabricants Chinois, bridés par des années de disette sur le marché des PC s’en donnent à cœur joie. Mediatek fait partie de ceux là et avec ARM on sent que le fabricant est en passe de devenir un des géants du secteur. Son petit dernier, le MT8135 pourrait venir jouer les trouble fête sur le haut de gamme.

Mediatek dope ses ingénieurs avec des substances étranges, leur capacité de production de puces ARM est étonnante. Après des Cortex-A7 double, quadruple et même octuple cœur, après des modèles standards, des 3G et bientôt des puces intégrant un modem 4G/LTE, la marque s’intéresse désormais au haut de gamme avec la Mediatek MT8135. Ce modèle embarque des puces Cortex-A7 et Cortex-A15 dans un schéma big.LITTLE et une partie graphique PowerVR G6200.

Le “petit” Mediatek ne fait pas de communications à la Samsung, Qualcomm ou Nvidia mais ses puces commencent à envahir les tablettes low-cost de grandes marques ou totalement noname. Ce MT8135 reprend les même schémas que celles des grands marques mais devrait être proposé à petit prix.

Mediatek MT8135

Encore une fois Mediatek fait preuve d’originalité puisqu’au lieu de rester dans un schéma traditionnel proposé par ARM, le fabricant sort un peu des sentiers battus. Il nous avait proposé un processeur 8 coeurs Cortex-A7, le voilà revenu avec un big.LITTLE double cœur Cortex-A7 à 1.2 GHz associé à un double cœur Cortex-A15 à 1.7 GHz. Une solution totalisant 4 cœurs qui va permettre à Mediatek de proposer une puce rapide et performante, chauffant peu, autonome et peu chère à fabriquer.

Mediatek MT8135

La partie graphique emploie un circuit PowerVR G6200 beaucoup plus puissante que les processeurs graphique PowerVR actuels (on parle de performances quadruplées) ainsi que beaucoup de fonctions intégrées :Wi-Fi de type 802.11 b/g/n, Bluetooth, GPS et FM. La puce devrait en outre embarquer un module wifi compatible Miracast pour dupliquer son contenu sur un écran externe.

Gravée en 28 nanomètres selon le procédé HKMG, la Mediatek MT8135 aura des fonctionnements particuliers: Elle sera capable d’activer ses cœurs de façon très fine : Un seul cœur Cortex-A7 pour aller vérifier l’arrivée de mails sur votre compte lorsque votre machine est en veille. Deux cœurs cortex-A7 pour lire un fichier texte et tourner des pages. 1 cœur Cortex-A15 pour surfer, un couple A15 et A7 pour  des tâches plus complexes et crescendo jusqu’à 4 cœurs actifs en parallèle.

Pour vous donner une idée de performances du nouveau venu, le haut de gamme de 2013, les puces Tegra 3 de Nvidia et Exynos 5 Dual de Samsung affichaient les scores ci-dessous aux tests les plus courants du marché. Face au Mediatek MT8135 qui sera vendu sous les 15$, ils ne font tout simplement plus le poids.

MT8135 Exynos 5 Dual Tegra 3
Geekbench v2.4.3 2895 2530 1295
GLBenchmark 2.5 Egypt On-screen / Off-screen (fps) 47 / 46 28 / 40 14 / 10
Vellamo 2755 1757 1295
AnTuTu v3.0.1 23557 12915 11352

 Ces chiffres sont communiqués par Mediatek et sont donc sujet à caution, il faudra juger sur pièces.

Ces excellents résultats seraient à mettre au crédit du chipset graphique PowerVR embarqué ici, une puce annoncée comme 15% plus rapide que les ARM Mali T604 de la Nexus 10 actuelle. Une puce qui sera probablement derrière les nouvelles venues comme les Snapdragon 800 et Tegra 4 mais qui devrait être beaucoup plus abordable.

Si Mediatek continue sur cette lancée, la marque aura un véritable portefeuille de processeurs destiné à l’ensemble du marché : Du haut de gamme à l’entrée de gamme pour tablettes et Smartphones. De quoi construire à très bas prix des engins au niveau de performances des tablettes  haut de gamme vendues quelques mois auparavant. Des engins de plus en plus faciles à intégrer avec un SoC qui embarque quasiment tous les composants nécessaire à sa fabrication.

Source : Engadget

11 commentaires sur ce sujet.
  • 30 juillet 2013 - 17 h 33 min

    Je trouve Mediatek en phase avec les attentes des client lambda (non geek) qui veulent faire des choses basiques avec leur tablettes et qui n’ont pas besoin de déchirer le score ANTUTU et cie. Pour moi avec une tablette je dois pouvoir

    Gérer mes mails
    surfer
    gérer les contenus multimédia (video HD, livre, musique) donc le GPU est important
    avoir une bonne autonomie
    Avoir de la connectivité (Wifi, BT)
    Ne pas être obsolète au bout de 3 mois (grâce au A15)

    Je pense vraiment que ce genre de SOC me conviendrai parfaitement.

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 19 h 03 min

    Est-ce que le GPU fait parti de la nouvelle génération de PowerVR, la SERIE ROGUE ?

    Merci :)

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 19 h 59 min

    @primaking: C’est un Série 6 ou Rogue, ce dernier terme étant un terme commercial, le “6” un terme d’architecture. Mais c’est la même chose :)

    Répondre
  • uko
    30 juillet 2013 - 20 h 12 min

    Reste qu’une question m’intrigue par rapport à ces puces. Sont-elles partiellement responsables des problèmes rencontrés à l’usage avec les tablettes chinoises ? Est-il possible que malgré leur puissance théorique, leur firmware soit moins bien foutu et cause des problèmes de compatibilité avec les apps et parfois l’OS ?

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 20 h 14 min

    @uko: Clairement, certaines puces noiname sont plus ou moins bien optimisées;. Mais les Meditaek embarquées chez Lenovo / Acer / Asus profitent du travail des constructeurs et sont bien mieux gérées que d’autres puces qui se cantonnent au marché asiatique.

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 21 h 47 min

    @uko:

    Ca dépend du probleme… Y’a des trucs intrinsèques a la puce, mais ya surtout:

    1-des problemes de soft, pas de hard.
    – soit c’est du coté drivers/firmware: c’est au constructeur de corriger.
    – si c’est du coté OS, applis, intégration, c’est a l’OEM de le faire.

    2- des problemes de hard. Même Apple a parfois du mal a faire des radios qui marchent… donc l’antenne wifi a décoller/recoller dans l’autre sens, c’est clairement pas la faute de la puce. Idem le choix des composants et de leur interfacage: de la RAM de second choix sur un circuit avec des perturbations electriques…

    Vu que les gros OEMs se débrouillent pas mal avec les mêmes puces, la balle est clairement dans le camp des OEM.

    Par ailleurs, les modèles chinois a base de puces plus glamour (Samsung Exynos…) ont la meme dose de problemes similaires. L’affaire est close.

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 22 h 04 min

    mmmhhhh interessant , quatre fois plus puissant que mon cink five en partie graphique , il fait donc tout tourner au max !!!

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 22 h 20 min

    @uko:
    Mediatek fait vraiment de très bons SoC. J’ai pu les tester ds une Iconia A1 et un Wiko Cinq Five, rien à dire c’est de bonnes puces.
    Après, pour les devices chinois, il existe de nombreux fabricants chinois de puce ARM (Rockchip, AllWinner, Amlogic…) et tous n’ont pas la même expertise que Mediatek (qui est taiwanais).
    S’ajoute à cela l’optimisation logicielle qui laisse à désirer (notamment aux niveau des drivers) plus parfois des pb de hard (puce réseau ou batteries moyenne), et tu as l’explication des pb rencontrées sur les tab chinoises lowcost (ou rebrandées comme chez Archos).

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 23 h 51 min

    2 fabricants de puce low-cost se démarquent à mon avis et dans 2 types de produits différents :
    – Rockchip avec son 3188…le problème de la génération précédente était la consommation, il est désormais réglé. Sans être au top, le soc est tout de même au niveau de celui des Samsung Note 2/8/10.1 et plus particulièrement destiné au tablettes…ils se sont même payé le luxe de développer un mode multifenêtres plus évolué que celui de Samsung (faut regarder plus que la première minute pour s’en convaincre)
    http://www.youtube.com/watch?v=FfR1Jvyin0Y

    – Mediatek pour le moment plus orienté smartphone avec ses soc 65XX (6577 et 6589 surtout). Les mt81XX orientés tablette n’ont pas eu beaucoup de succès jusqu’à présent : celui-ci pourrait fortement changer la donne…Le point faible de Mediatek était le GPU, en passant en PowerVR6, il y a des chances que ce soit réglé!

    Les 2 concepteurs sont fiables et font graver en 28nm. Maintenant c’est tout à fait vrai que parfois les tablettes et les smartphones présentent quelques défauts…

    Par contre chez Mediatek, il n’y a pas de puce réseau : c’est directement intégrés aux mt65XX, les défauts viennent des antennes ou des Roms

    Répondre
  • uko
    31 juillet 2013 - 0 h 42 min

    @Pierre Lecourt & obarthelemy & Sidero:
    Je comprends mieux, merci pour vos précisions :)

    Je dois dire que j’ai été un peu échaudé par mon expérience avec la Ainol Novo 7 Fire qui se voulait particulièrement puissante avec son Amlogic dual core 1.5ghz, son Mali 400 MP2 et son giga de RAM.
    Au final je la trouve poussive pour à peu près tous les usages sauf la lecture de vidéos, sans parler des nombreux bugs, crash et incompatibilités rencontrés. Même la lecture d’e-books ou de PDF est pénible, et le manque de précision de la couche tactile rend son utilisation désagréable.

    Mais je soupçonne un ensemble d’éléments d’être responsables de la situation: Manque d’efficacité de la puce sur certaines opérations, mauvaise optimisation du firmware de la machine (par défaut, la fréquence de l’écran est mal configurée), stockage poussif, RAM probablement bas de gamme elle aussi, mauvaise gestion de la uSD externe…

    Il faut dire aussi que sortant d’un ipad2 et d’un Galaxy SII, j’avais peut-être pris des goûts de luxe. Toujours est-il que j’ai testé, et que j’éviterai le no-name à l’avenir.

    Je sors donc Mediatek de ma liste noire, après tout la cohérence et la fiabilité de la machine sont plus importants que la puissance brute. Merci encore de m’avoir éclairé sur le sujet :)

    Répondre
  • 9 octobre 2013 - 19 h 07 min

    […] une récente licence pour exploiter les puces ARM Cortex-A15 sur ses futurs MT8135, Mediatek réinjecte les sommes gagnées en vendant ses bonnes puces actuelles dans la plupart des […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *