Le Chinois Loongson annonce des processeurs compétitifs en 2023

Loongson, firme qui conçoit des architectures processeur pour le marché Chinois, annonce une grosse avancée de performances.

La micro architecture LA664 de Loongson n’est pas compatible avec le x86-64 des puces d’AMD ou Intel. C’est une solution totalement différente et qui est très liée au gouvernement chinois. Cela dit, son évolution est intéressante à surveiller pour beaucoup de raisons stratégiques. 

La dernière annonce de Loongson fait état d’une génération de puces capables de rivaliser avec les architectures AMD Zen 3 et Intel « Willow Cove » pour 2023. Disons le tout net, Loongson a toujours tendance a être un peu optimiste quant à ses résultats… Mais cette annonce montre tout de même une belle évolution technique et la possibilité pour cette architecture de devenir un vrai concurrent pour les puces Américaines.

Car si la marque chinoise arrive à proposer l’équivalent, comme elle l’indique, d’un Ryzen 5 5600G ou d’un Intel Core i7-1165G7, le marché intérieur chinois pourrait basculer assez facilement vers une solution 100% indépendante. Avec un système Linux et une puce Loogson, le gouvernement chinois aurait les atouts nécessaires pour éviter à son armée, son éducation et toute son administration de dépendre du couple x86/Microsoft.

Outre l’indépendance technique et commerciale que cette évolution apporterait, il y aurait sans doute un gros manque à gagner pour les sociétés classiques qui ne fourniraient pas de machines équipées de ces puces. Outre le matériel bureaucratique, les serveurs et autres outils nationaux pourraient petit à petit basculer vers cette micro architecture indépendante et plus ou moins réservée. Un changement qui aurait sans doute un impact sur les ventes globales du marché et, par voie de conséquences sur les résultats des constructeurs internationaux.

Source : Eet-china

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

28 commentaires sur ce sujet.
  • 7 juillet 2022 - 13 h 46 min

    Et il s’agit bien d’une solution basée sur RISC-V comme tu l’avais annoncé auparavant Pierre ?

    Répondre
  • bob
    7 juillet 2022 - 13 h 54 min

    Je crois pas, ils ont leur propre architecture a priori. longArch.

    Répondre
  • 7 juillet 2022 - 13 h 57 min

    RISC-V est un autre plan de bataille, là c’est une ISA différente.

    Répondre
  • 7 juillet 2022 - 14 h 17 min

    LongArch, ça n’est pas ça qui est du « MIPS-mais-il-ne-faut-pas-le-dire »?

    Répondre
  • 7 juillet 2022 - 14 h 20 min

    Qd on voit tout ce que les chinois font pour acquérir leur souveraineté numérique (merci Trump) c’est qd même un peu la honte pour ns européens malgré notre savoir-faire…

    Répondre
  • 7 juillet 2022 - 14 h 29 min

    Oui c’est du mips maquillé/agrémenté de nouvelles instruction. Il ne faut pas réinventer la roue quand elle roule deja. Ça en fait une base solide et avec des os fonctionnel (noyau Linux par exemple assez facile à adapter)

    Répondre
  • 7 juillet 2022 - 15 h 31 min

    @sidero:

    ah oui ! Je suis les projets du domaine financés par la CE et c’est vraiment affligeant de voir comment on s’égare dans des considérations subalternes ! Les chinois et bien sur les US (certainement aussi les russes) avancent par contre très très vite.

    Répondre
  • 7 juillet 2022 - 18 h 14 min

    Je crois bien que ça fait 15 ans que Loongson annonce que l’année prochaine ils vont atteindre le même niveau que les processeurs US… j’ai comme l’impression qu’on va avoir une annonce du genre l’année prochaine.

    Répondre
  • 7 juillet 2022 - 21 h 00 min

    On a tendance à sous-estimer les Chinois, il marche pas trop mal leur virus, alors leur puce peut nous surprendre et rebattre les cartes.

    Répondre
  • 8 juillet 2022 - 0 h 28 min

    De + en + nécessaire cf la news que les US exigent qu’ASML cesse de vendre des équipements lithographiques à la Chine.

    Répondre
  • 8 juillet 2022 - 10 h 56 min

    killSwitch + trojan intégrés très certainement. Et le pire, c’est que ça innondera nos marchés comme leurs smartphones.

    Répondre
  • 8 juillet 2022 - 11 h 34 min

    @Kriss:

    Comme cela existe déjà certainement par ailleurs et d’où la nécessité d’un Concorde de la microélectronique en Europe…
    Mais je n’y crois pas trop.

    Répondre
  • 8 juillet 2022 - 11 h 56 min

    @eeegr: l’EU est sous pavillon US, donc, c’est pas pret d’arriver…
    Tellement de hauts cadres, transfuges de granges banques US (voir tout les gars de la banque GS, juste pour exemple) placés a des postes clé au sein de l’EU, ce n’est pas pour rien.
    Sans compter sur ceux qui se voient promettre des « conférences » payées 200k € pour une heure trente de blabla, par ces même banques, quand ils ne seront plus en poste (bah oui, sinon ce serait de la corruption lol)…

    Répondre
  • 8 juillet 2022 - 13 h 51 min

    @Madwill:
    Chut faut pas le dire sinon on se fait traiter de conspirationniste.
    (Mais pour le vérifier, voir le Grand échiquier de Bzrezinzki ou les confs d’un ex énarque haut fonctionnaire contrôleur général des finances candidat à la présidentielle …)
    C’est aussi pour cela que l’armée française utilise du microsoft au lieu de linux.
    https://lafibre.info/windows/larmee-capitule-face-a-microsoft/

    Répondre
  • 8 juillet 2022 - 14 h 17 min

    @gérardo:

    Et aussi la BPi, la Commission Européenne, etc. qui promeuvent le libre par devant et utilisent à fond MS et consort par derrière…
    L’autre fois je me suis fais enguirlandé par un de nos contacts au boulot d’une des entités pré-cités car je téléphonais… de ma voiture (en mains libres je précise).
    Et lui d’utiliser MS Teams pour des réunions plutôt confidentielles et un smartphone chinois j’imagine…

    Non, on est pas sorti de l’auberge.

    Répondre
  • 9 juillet 2022 - 15 h 01 min

    Je vois 3 points qui vont dans le sens des Chinois :
    1. Il ne faut pas oublier qu’à part pour le jeu et qq applications réellement consommatrices genre edition vidéo, ça fait près de 10-15 ans qu’à peu près n’importe quel processeur AMD ou Intel fait le job « basique » nécessaire en entreprise : bureautique, web, accès aux serveurs,…
    2. L’optimisation de la partie logicielle compte énormément : pendant très longtemps, les Macintosh étaient moins puissants que les PC WinTel, mais paraissaient des années en avance !
    3. Les PC de jeux « économiques » coutent de plus en plus chers (cf. Canard PC Hardware) et se font tailler des croupières par les consoles, où tout est optimisé

    Donc la puissance brute du processeur compte moins que la coherence de l »ecosystème global (matériel + logiciel + réseau)

    Et nous autres européens sommes ENCORE à la traine … ….

    Répondre
  • 9 juillet 2022 - 16 h 46 min

    @Baervar:

    Avec une PI qui est à 99% américaine on est clairement pas dans l’indépendance…

    Répondre
  • 9 juillet 2022 - 18 h 57 min

    On sait chez qui c’est gravé ? SMIC ? En 14nm? 10nm ou 7nm? Il y a des benchmark qui comparent les processeurs 2022 chinois avec les Intel ou AMD de 2022? Il est probable que l’écart se reduise, mais ca serait bien d’avoir des données chiffrées.

    Répondre
  • 9 juillet 2022 - 22 h 34 min
  • 10 juillet 2022 - 16 h 39 min

    Mouais…
    Par exemple, où je travaille, on préfère installer du Windows 10 sur des serveurs, car Linux c’est pas assez secure … la messe est dite !

    Le problème des entreprises en France, en Europe, c’est que le choix des logiciels et matériels est entre les mains de quelques décideurs, placés là par hasard, qui ont tout le pouvoir mais qui n’y connaissent absolument rien ; ils gobent tout lobbying qui arrive, soit par un consultant de passage, soit -et c’est pire- par des revues à grande diffusion ! Bien évidemment, ils n’écoutent pas la base, ou leurs équipes techniques, mais le premier clodo venu.

    C’est à cause de ces manques de collégialités, de prise de risque, de volonté positive, de vision de l’avenir, et que sais-je encore, qu’on se retrouve avec une France (remplacez par Europe, ça marche aussi) qui se traine, qui perd ses industries et loupe toutes les opportunités du siècle en cours.
    Ex : le pole micro electro autour de Marseille qui était au top il y a 30 ans et qu’on a suicidé, la vague verte et le photovoltaique où la France avait de l’avance et aurait pu créer une industrie *mondiale* de fabrication de panneaux (et l’évolution vers les giga factories de batteries qui auraient suivi), et puis toutes nos industries qui tournaient pas si mal que ça en tout domaine.
    On pourrait en sortir des tonnes, et là c’est que ce qui me vient à l’esprit et que je connais ; tout ce que je connais pas, ça doit être 100x ou 1000x plus !

    On est vraiment bons pour tout foutre en l’air et pas réussir …

    Répondre
  • 10 juillet 2022 - 16 h 46 min
  • 11 juillet 2022 - 12 h 53 min

    @StarDreamer: Notre société est complètement dominée par l’idéologie mondialiste, dont le mot d’ordre est externalisation, ouverture totale, et super classe mondiale.

    Quand t’écoutes la base, ou les équipes techniques, tu dois leur faire confiance et tu es donc engagé avec elles. Tu leur donnes du pouvoir, du poids. Hors le mondialisme rejette cela, il veut le pouvoir global et pas local.

    Incidemment le mondialisme n’a aucun avenir, car il ne crée rien, il n’est que parasitisme. La France (et l’Occident) en bout de souffle en atteste.

    Il est urgent de se trouver des élites non mondialistes.

    Répondre
  • 11 juillet 2022 - 13 h 37 min

    @Essep: Mais bien sur, faut nous faire un bouquin l’idéologie pour les nuls, j’ai des BBQ à allumer cet été.
    Je trouve qu’il est plus que temps de sortir des idées simples, et celle là et sa jumelle symétrique, tellement rabâchées, adulées, présentes, témoignent surement de l’origine culturelle de notre problème. Rendez-moi le pays que je dois finir par fantasmer du début du siècle dernier.

    Répondre
  • 11 juillet 2022 - 14 h 02 min

    @SebM:

    Et évidemment quand tu nommes le problème et propose la solution solution simple de revenir au local, au national (ie ce qu’on a fait jusqu’au 20ième siècle) :

    « j’ai des BBQ à allumer cet été »

    Nickel bon vent à vous.

    Répondre
  • 11 juillet 2022 - 14 h 32 min

    @Essep: Mais la mondialisation ou la démondialisation c’est pas le problème, c’est la conséquence, le processus résultant. Ce
    sont des abstractions inventées pour que tu comprennes ce qui se passe et ce qui s’est passé avant. Le local, le national va demander au gens de l’ex-URSS ou de la République Populaire de Chine comment c’était bien et pourtant il était gros là-bas le local, le national.
    Alors si y a un truc, un produit, un service qui est vendu et/ou produit depuis l’étranger et qui te plaît pas ou pas assez, remonte tes manches, sors tes mimines et fait nous un truc mieux, intéressant et la tu verras une conséquence c’est que tu participeras, si tu rencontres ton public, à changer l’inclinaison de la balance dont tu nous parles. Mais s’opposer contre un concept, se dire que faut nous pondre un cadre, une loi, une charte, une obligation morale œcuménique, qu’il faut que sa vienne d’en haut de plus haut, du pays tout entier(d’où exactement?), alors qu’au lieu de commenter, de dénoncer de s’indigner il te faut faire, fabriquer, produire, t’adapter… mais c’est plus dur, plus long, plus compliqué et la réussite est pas garantie. Râler, ça au moins s’est pas fatiguant et tout de suite on lève des hordes comme Don Quichotte.

    Répondre
  • 11 juillet 2022 - 14 h 44 min

    Tiens, regarde, on localise.
    Mince s’il nous font des bouses, comment on fait, ils ont déjà accès au financement par nos impôts…
    A au fait on nationalise pas: c’est pour exporter en Europe (dont en France) et en Afrique après. Qu’est-ce qu’on fait?

    Répondre
  • 11 juillet 2022 - 16 h 19 min

    @SebM:

    Mouais j’y crois moyen, de là à ce que ça donne un nouvel Alstom…
    On sait si not’ bon président y va en chauffeur Uber à Grenoble ? :-D

    Le soucis reste le même, tout cela est de l’esbroufe, de la poudre aux yeux…
    Perso je suis pour la mondialisation si c’est moi qui vend aux autres avec une balance commerciale largement excedentaire !

    Répondre
  • Tof
    15 juillet 2022 - 20 h 01 min

    @eeegr: Tiens oui, quand j’ai entendu cette nouvelle au sujet de STmicro qui se rapproche des américains, j’ai aussi pensé directement à Alstom, mais aussi à Gemplus.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *