Logic Supply Perfectron : Un PC Industriel au look démentiel

Vous ne trouverez pas de machines Logic Supply dans les rayons de votre supermarché de si tôt. Même chez les revendeurs spécialisés, il n’y aura pas traces de ce PC. Si le Perfectron apparaît aujourd’hui sur les pages de minimachines, c’est juste parce qu’il est étrangement réussi.

La gamme Perfectron est une gamme industrielle pure et dure, le fabricant indique un “MIL-STD 810G” ce qui ne veut pas dire grand chose puisque ces grades militaires ou Military Standard sont plus des fantasmes qu’autre chose en dehors d’une commande militaire*… Mais cela évoque tout de même l’emploi de matériaux résistants et une architecture solide.

Minimachines.net

Le résultat obtenu par Logic Supply est étonnant, les machines ainsi conçues proposent évidemment un fonctionnement dénué de toutes pièces mécaniques et peuvent embarquer des puces allant jusqu’à 47 watts de TDP.

En utilisant un système de caloducs en cuivre des deux côté de la carte mère, eux même reliés au châssis en aluminium dépassant le kilo, la solution parvient à embarquer par exemple un processeur Intel Core i7-4700EQ sans ventilation active. Le stockage est évidemment assuré par un SSD.

Minimachines.net

Des variantes peuvent embarquer des puces graphiques externes de Nvidia, d’autres proposent un indice IP 65… Bref des solutions 100% industrielles conçues pour résister aux chocs et aux vibrations. Pas une machine de tous les jours donc mais un engin au look particulier et qui prouve encore une fois  que l’intégration de ce type de solution sans ventilation active est possible. Avec des processeurs de plus en plus économes en énergie, il ne sera bientôt plus indispensable de recourir à une ventilation systématique.

Minimachines.net

L’idéal serait que des fabricants internationaux grand public s’en rendent compte et misent sur le confort du fanless pour des solutions de bureau classiques plutôt que de parier sur une performance jamais exploitée ou des capacités de stockage inutiles.

Minimachines.net

Ah, j’oubliais, le prix de base d’un de ces joujoux est de 6800€ en Core i7 sans OS… 

*Le document de certification de cette résistance MIL-STD 810G est un PDF délivré par un organisme de test  de Taiwan. Il concerne la résistance aux vibrations de l’engin mais n’a aucun rapport avec la normalisation complexe des marchés militaires.

Source : FanlessTech

15 commentaires sur ce sujet.
  • 5 novembre 2015 - 11 h 34 min

    Si seulement certains fabricants de PC grand public pouvaient s’inspirer de ce genre de design plutôt que de se limiter à des clones d’Apple ou des boitiers tuning. Sûrement une bonne façon de se distinguer.

    Répondre
  • 5 novembre 2015 - 13 h 30 min

    6800 euros ? Ah quand même… Faut vraiment en avoir une folle envie…

    Répondre
  • 5 novembre 2015 - 13 h 31 min

    1) le pro industriel n a rien a fairedu design
    2) 6800 euro ! sans certif = Foutage de G****

    On est tres loing des solution de Kontron ou advantech …

    Concernant le fanless le grand publique n’en a rien faire non plus. Le grand publique veut du prix ou des paillettes. (et je trouve cela triste …)

    Bref ce genre de config ne sert pas a gand chose … ah si a Buzzé sur internet ;)

    Répondre
  • 5 novembre 2015 - 13 h 44 min

    @Gogogadgeto: Bah si les fabricant mettaient le fanless en avant, ca serait déjà un début. Travailler avec un PC qui ne fait pas un bruit c’est un vrai soulagement au quotidien quand même.

    Après c’est sur que l’absence de bruit c’est pas ça qui fera son effet en tête de gondole :/

    Répondre
  • Ted
    5 novembre 2015 - 15 h 23 min

    En même temps les PC actuellement en tête de gondole qui ont une dissipation active ne font plus tant de bruit que ça! J’ai pour le boulot des modèles HP, Acer, et Dell, c’est inaudible et ces surement les modèles que Mme Michou achète à Carrefour. Donc à quoi bon? Autre problème pour le particulier, avec la dissipation passive, il pourrait se brûler…(sans compter ceux qui metterait ça dans un meuble etc)
    Perso, du moment que ça fait pas de bruit je suis content, ventillo ou pas.

    Répondre
  • 5 novembre 2015 - 15 h 50 min

    Nickel pour aller avec la déco de mon salon style industriel. Je vais voir avec Ikea si ils ne peuvent pas l’intégrer dans un meuble :p

    Répondre
  • 5 novembre 2015 - 15 h 52 min

    Il n’y a pas que la chassis qui refroidisse. Le prix refroidi aussi…

    Répondre
  • 5 novembre 2015 - 16 h 33 min

    L’idéal serait que des fabricants internationaux grand public s’en rendent compte et misent sur le confort du fanless pour des solutions de bureau classiques plutôt que de parier sur une performance jamais exploitée ou des capacités de stockage inutiles.

    oui, je préfére payer pour un boitier qui rend le tout silencieux que pour un proc plus gros et couteux

    Répondre
  • 5 novembre 2015 - 16 h 33 min

    Boitier avec 48 vis pour l’étanchéité, mais les ports ne le sont pas…

    Répondre
  • 5 novembre 2015 - 19 h 33 min

    Euh… Les mil-std sont des normes du DOD (des stazunie d’Amérique) point barre. Quel est le rapport avec “n’a aucun rapport avec la normalisation complexe des marchés militaires.” ???
    Il me semble que vous vous aventuriez à tenir des propos sans avoir les connaissances nécessaires.
    Une certification via cette norme ou d’autres “mil” est demandée lors des “marchés” avec l’armée américaine.

    Répondre
  • 5 novembre 2015 - 20 h 08 min

    @Roger: Il me semble que le mieux est de lire le papier de A à Z , deux fois, et de comprendre ce qu’il dit. Puisqu’en l’occurrence nous disons la même chose.

    Répondre
  • Ted
    6 novembre 2015 - 12 h 27 min

    La phrase:
    La gamme Perfectron est une gamme industrielle pure et dure, le fabricant indique un « MIL-STD 810G » ce qui ne veut pas dire grand chose puisque ces grades militaires ou Military Standard sont plus des fantasmes qu’autre chose en dehors d’une commande militaire*

    Cette phrase peut être comprise comme critiquant les normes MIL-STD car elle ne servira à rien en dehors d’un marché militaire. Or elle décrit de bonne pratique pour la résistance du matos http://everyspec.com/MIL-STD/MIL-STD-0800-0899/MIL-STD-810G_12306/ ce qui est largement reconnu en dehors des marchés militaires!

    La note en bas de l’article est encore moins claire. Ces machines sont MIL-STD-810G ou pas? Si c’est certifié par un truc à Taiwan c’est pas MIL-STD-810G, c’est juste louche.

    Répondre
  • 6 novembre 2015 - 13 h 24 min

    @Ted: Non elle est facilement compréhensible ma phrase.

    “en dehors d’une commande militaire” c’est très clair. Si demain, moi, je dis que j’ai une certification MiIl-STD alors que je n’ai pas de commande militaire US, cette certification est totalement approximative. Qui est habilité à la délivrer cette certification ? Les labos de tests et l’armée US. Est-ce que cette certification ne concerne que la résistance aux vibrations ? Non, absolument pas.

    ” This document supports the functions of three different groups of personnel involved in the materiel acquisition process. Each of these groups is critical to the goal of successfully incorporating environmental considerations into materiel design, test, and evaluation. Although each group has different tasks to perform, none of these tasks can be isolated from the others in a successful acquisition program. ”

    Si je fait une mayonnaise sans huile je peux appeler ça une sauce si je veux mais ça ne sera jamais une mayonnaise… Si je fait un test de vibration conforme à ce que demande un MIL-STD c’est très bien mais quid de l’adaptation aux formats des véhicules US ? Quid des demandes de courant des véhicules US ? Quid de l’interopérabilité avec les autres équipements US ? Ce sont pourtant les pré-requis de base pour obtenir une certification MIL-STD et cela avant même de poser l’objet sur un banc de test de vibration. Il n’y a rien de certifié ici, juste une exploitation d’une norme pour donner une idée de robustesse.

    Quid de la résistance aux chocs et à la myriades d’autres éléments techniques pré-requis par les documents de l’armée US ? La certification ne s’obtient que si le produit remplit tous les critères de la certification.

    Comment prétendre a une certification quand on ne remplit que 10% du cahier des charges et que l’on a pas de commande du seul organisme capable de la délivrer ?

    Le fait que ce soit reconnu “en dehors” du marché militaire est autre chose mais ne veut pas dire que le produit est certifié. C’est un peu comme les produits dérivés de la recherche de la NASA. Ils vendent au grand public des stylos capables d’écrire tête en bas comme ceux utilisés sur Challenger dans l’espace, c’est super mais est-ce qu’ils ont la même encre que ceux des astronautes ? Non. Est-ce que le corps du stylo est le même ? Non? L’acier ? Non plus. Cette norme militaire est le drapeau rouge que l’on agite sous les yeux des industriels au même titre que le “fabriqué en Allemagne” ou le “vu à la télé” est agité sous les yeux des particuliers.

    Le document délivré par l’organisme de contrôle dit juste que le Perfectron passe un test de résistance aux vibrations et que le labo est habilité ISO/IEC17025. Y a t-il le moindre rapport avec un MIL-STD ? Non et pour cause ce n’est pas le département de la défense US qui délivre ce PDF et il est pourtant le seul habilité à le faire.

    Les marques jouent sur cette notion de certification militaire parce que les militaires US s’en tamponnent complètement de jouer au chat et à la souris avec elles. Et accessoirement cela fait marcher le business US. Demain je peux dire que je suis certifié MIL-STD si ça me chante, ça n’aura pas plus de valeur que ce test de vibration de Taiwan de toutes façons…

    Répondre
  • Ted
    6 novembre 2015 - 13 h 43 min

    Tout de même tu reconnaîtras que si tu en arrives à faire ce genre de pavé en commentaire (pour répondre à 2 personnes) pour expliquer les 2 phrases de cet article en rapport avec ces normes militaires, c’est que c’était pas clair. J’ai l’impression qu’on tourne en rond et qu’au final on dit la même chose.
    Pour revenir sur le sujet des normes militaires il y a des secteurs (au hasard pour ceux que j’ai fréquenté comme les banques ou l’exploitation pétrolière) qui ne trouvent pas ça si “inutile”. Mais bon faut pas le prendre mal, si on dit que c’est pas clair c’est pour améliorer l’article.

    Répondre
  • 6 novembre 2015 - 14 h 02 min

    @Ted: BAh chai pas, je dis clairement que ce sont des fantasmes industriels ces spécifications… En fait ce sont les paillettes dont parlait @Gogogadgeto plus haut, mais pour les industriels.

    Je comprend qu’on s’y attache parce que cela fait plus sérieux (et effectivement les specifs militaires, c’est très sérieux). Mais en réalité cela persiste pour 3 raisons importantes :

    1 : Ca donne du corps au produit. On construit son background avec ça, genre les US et tout Wow !
    2 : Ca coupe court en général à la question “est-ce que c’est solide” ? alors qu’en fait ça répond à côté. Tu peux avoir un produit en acrylique qui répond à un test de vibrations mais qui supportera pas un coup de marteau.
    3 : C’est plus reluisant que de dire “Mon produit est à la norme ISO chépakoi” que personne connait.

    Je dis pas que le labo est mauvais mais que Logic Supply invente de manière marketing une spécification que le document de contrôle ne leur donne absolument pas. Après quand tu fabrique un DAB et qu’un labo de contrôle te donne une norme de résistance aux chocs X et qu’elle correspond à celle d’un MIL-STD c’est très bien. Mais le mieux serait que la marque dise : Equivalente à la norme MIL-STD xxx et non pas conforme à la norme MIL-STD qui est et restera un mensonge.

    Ceux qui ont cru que leur Hummer commercial était identique aux HMMWV MIL-STD sont encore coincés dans la boue. http://www.fourwheeler.com/project-vehicles/military-vs-civilian-hummers/

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *