Limifrog, une solution de développement ultra compacte

Limifrog est un projet français à soutenir sur Kickstarter. Une solution tout-en-un pour concevoir des prototypes rapidement, imaginer des produits, concevoir des applications ou imaginer des services en situation à faible coût. Un bac à sable numérique qui a besoin d’un coup de pouce.

Limifrog est en passe de finir son financement participatif sous Kickstarter sans avoir bouclé son objectif. Vraiment dommage pour un projet original et très complet pour tout ceux qui recherchent une solution pour créer un prototype à peu de frais.

Limifrog, c’est un projet original, une sorte de pâte à modeler de la conception d’objets connectés. Avec lui, on peut concevoir énormément de solutions dans un format prêt à l’emploi qu’on malaxera suivant ses désirs pour ne prendre en compte que les éléments qui vous intéressent.

Limifrog

Avec une foule de fonctions et de capteurs, Limifrog peut se transformer en système de validation de concepts plutôt que d’avoir à mettre en place un ensemble complexe pour tester une idée.

Limifrog

L’idée est de proposer à l’utilisateur non seulement une carte de développement mais aussi un écran couleur OLED 160 x 128 pixels, une batterie, un processeur et du stockage associés à des capteurs variés : Altitude et pression atmosphérique, accéléromètre, gyroscope sur 3 axes, magnétomètre, capteurs de température, de luminosité, de distance et de proximité et même de son.

Avec l’ensemble de ces capteurs, il est possible de concevoir très rapidement un prototype en programmant la carte pour prendre en compte ces éléments au travers de son SoC ARM Cortex-M4 en C ou C++ et bientôt en MicroPython.

Limifrog

La carte propose également 512 Ko de mémoire programme et un stockage de 64 Mbits.

Limifrog

Vous l’aurez compris, Limifrog n’est pas qu’une Raspberry Pi like de plus, c’est une solution conçue pour ceux qui veulent inventer des objets connectés ou rendre des objets existants communicants. Avec de l’USB, un Bluetooth 4.0 et surtout un port d’extension qui permettra de piloter d’autres cartes au travers d’un vrai panel de ports.

Limifrog

L’objet mesure 41 x 34 mm et l’écran 36 x 31 mm  pour un affichage de 1.1″. L’ensemble est extrêmement compact et léger : 25 grammes en ajoutant carte, batterie et affichage. Des plans de boîtiers à imprimer sont librement téléchargeables. De même l’ensemble de la carte et des applications supportées seront Open Source.

Limifrog

La version Basic est à 39€, elle comprend uniquement la carte en elle même. Une version Sense ajoute les différents capteurs pour 59€. La version à 75€ ajoute le Bluetooth 4.1 et enfin pour 79€ vous avez droit à l’ensemble des services ainsi que l’écran OLED.

Voir la campagne Limifrog sur KickStarter

11 commentaires sur ce sujet.
  • 29 septembre 2015 - 14 h 33 min

    Pas mal mais manque peut être un module caméra ? (et j’en prends 10 pour faire des caméras de surveillance avec une clef wifi bien sur)

    Répondre
  • 29 septembre 2015 - 14 h 34 min

    Très bon concept mais le prix nous fait comprendre que la France à un sérieux retard par rapport à l’Asie ou les Etats Unis

    Répondre
  • 29 septembre 2015 - 15 h 48 min

    Il vaudrait mieux le comparer à de l’arduino plutôt qu’un raspberry.

    L’essentiel de ce qui est monté dans la vidéo peut être développé avec un simple Atmega328 associée avec les bons shields pour bien moins cher moyennant l’usage du fer à souder et lorsque la limite est atteinte il suffit de basculer sur le grand frère voir sur du stm32.
    80€ pour afficher une consigne de capteur ça fait un petit peu mal aux fesses.

    Répondre
  • 29 septembre 2015 - 17 h 31 min

    Un peu cher quand on compare au nombreux kit DISCOVERY et NUCLEO proposés par ST et basé sur les différents STM32, du cortex M0 au M4F voir M7. les prix démarrent à 10€ et ne dépassent que rarement les 20€. J’en ai plusieurs que j’utilise sous linux avec un chaines de développement totalement libre (eclipse, gcc, gdb, openOCD et texane stlink). De plus, tout ces kits incorpore un debugger hardware.

    Répondre
  • 29 septembre 2015 - 22 h 58 min

    Intéressant sur le papier.
    Mais en y réfléchissant 5 minutes, on se rend compte que pour 90 euros, on peut trouver des fonctionnalités plus complètes:
    – avec un écran HD de 4 pouce

    Répondre
  • 29 septembre 2015 - 23 h 01 min

    Intéressant 30 secondes…

    Et puis une fois qu’on y a réfléchi à deux fois, on se compte qu’on peut trouver mieux:
    – avec du WiFi intégré
    – avec un GPS
    – avec un écran HD 4 pouces
    – avec un module SIM, la 2G/3G/4G
    – avec une batterie plus importante
    – avec un écran tactile.
    – avec un APN/caméra
    – avec bien plus de puissance CPU, de RAM, d’emplacement microSD, etc…
    – le tout pour quoi ? 50 à 70 euros ?

    Il suffit d’acheter n’importe quel smartphone chinois noname, ou même de l’Archos si on veut absolument du français…

    Répondre
  • 30 septembre 2015 - 8 h 52 min

    @brazomyna: Puis après on se rend compte que le smartphone est totalement fermé, pas open source, impossible de le programmer, impossible de le connecter à d’autres éléments et on se dit qu’on est bien embêté de se servir d’un produit tiers dont on ne maitrise ni la partie hard ni la partie soft pour concevoir ses propres outils.

    Evidemment une voiture transporte plus de trucs qu’une brouette mais essaye de remplir une benne avec une voiture…

    Les outils ici sont tellement différents qu’ils ne se font aucune concurrence.

    Répondre
  • 30 septembre 2015 - 9 h 05 min

    Encore plus les téléphones bas de gamme que les autres sont parfaitement flashable avec des ROM alternatives, dont certaines sont totalement open source.
    Le choix est plus grand. Et pas qu’en matière de ‘distribution’, mais également en matière d’outil de développement (du NDK aux langages plus évolués), de bibliothèque existante, etc…
    Parce qu’à ce niveau là, que propose concrètement ce limifrog comme langages, bibliothèques, API, etc… prêts à l’emploi ? Et comparé à l’existant des solutions alternatives sus-citées, ça donne quoi ?

    Autant un RPi – et à fortiori un arduino – ont une destination qui est somme toute différenciée étant donné que le concept se base avant tout sur une interaction avec du hardware, autant le concept présenté ici est beaucoup plus tourné vers le soft et l’interfaçage avec l’utilisateur, et donc se rapproche énormément des possibilités offertes par le développement de projets sur une plateforme hard à base de smartphone/tablette. Et je n’invente ou n’interprète rien: les exemples mis en avant dans la vidéo de présentation du projet parlent d’elle-même: on n’a pas un seul exemple de projet où la carte est connectée avec du hard tiers. C’est plutôt révélateur.

    Répondre
  • 30 septembre 2015 - 15 h 08 min

    C’est sur que c’est toujours dommage de voir un projet honnête ne pas réussir. Peut-être leur communication n’a-t-elle pas été suffisamment efficace ou dirigée vers les bons prescripteurs.
    Je veux dire que, a ce que j’en comprends, leur spécificité c’est d’avoir un microcontrôleur précis qui est plus puissant que celui d’un arduino, et d’avoir 8Mio de flash. Ce sont des choses qui ne parlent qu’a des connaisseurs qui savent ce qu’il veulent. Moi a mon niveau, je serai plus tenté par un truc du genre :
    https://www.kickstarter.com/projects/seeed/rephone-kit-worlds-first-open-source-and-modular-p
    c’est moins cher, ça a l’air plus accessible, et j’ai pas l’impression que je vais faire moins de chose avec.

    Répondre
  • 1 octobre 2015 - 14 h 47 min

    Il faut l’avouer c’est pas mal, mais le coté “tout en un” me gène un peu je préfère faire mes montages a la carte avec un arduino chinois a 3.5$, des capteurs a 1$ et un écran 5″ ou 7″ pour moins de 20$

    Je note tout de même une belle flexibilité dans leur produit, C, C++ et MicroPython.

    Affaire a suivre je vais peut être bien en prendre un ne serait-ce que pour tester.

    Répondre
  • 1 octobre 2015 - 15 h 15 min

    ^^^ Pour programmer en python, une solution à 13€ comme celle ci: https://www.minimachines.net/actu/orange-pi-pc-une-carte-de-developpement-sous-allwinner-h3-a-13e-32860 sera bien plus souple pour expérimenter ou valider un projet voir associé à de l’arduino(2€), un écran(3€ à 10€ suivant la taille ou multi touch) et du wifi(3€)ou une clé wifi usb à 10€ ou tout autre solution sans fil (2€ à 4€) ou gratuite connecté à une box adsl.
    On est très loin des 80€ pour une solution bien plus performante avec 1Go de ram + une SD Card!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *