Lenovo Tab Extreme : qui veut vraiment d’une tablette Android à 1199$ ?

La tablette Lenovo Tab Extreme veut que vous fassiez un investissement lourd dans un système et Android. Un pari qu’il sera difficile de tenir.

La Lenovo Tab Extreme est une solution quelque peu inhabituelle sur le marché des solutions Android. De par son équipement d’une part mais surtout à cause de son positionnement tarifaire.

Avec 14.5 pouces de diagonale et un système d’exploitation Android 13, la Lenovo Tab Extreme fait une sorte de grand écart sur les habitudes du marché. Peut être que Lenovo rêve de pouvoir commercialiser ses tablettes aux prix des iPad ? Un pari qui aujourd’hui semble loin d’être gagné.

Sur mon étagère, je dois avoir 3 générations de tablettes de la marque. Des solutions très intéressantes aux fonctions originales que j’ai vu se dégrader au fil des années non pas à cause d’une batterie en carafe ou d’un équipement trop ancien mais bel et bien parce que leur système n’était plus mis à jour. Avec un Android vieillissant et sans propositions de passage vers une version plus récente de la part de Lenovo. Ces tablettes ont fini par être délaissées puis complètement abandonnées. C’est un des soucis classiques de ce genre de dispositif et ce n’est pas spécialement lié à Lenovo mais au simple fait qu’au delà d’une certaine date après leur commercialisation, les engins ne sont plus rentables si leur suivi est maintenu.

Pour la Lenovo Tab Extreme, le constructeur veut changer d’attitude. Il promet de faire « au moins » trois mises à jour majeures du système Android et assurer au minimum quatre années de mises à jour de sécurité pour sa tablette. Ce qui amène automatiquement à deux questions techniques très logiques. Pourquoi ne pas proposer ce type de service par défaut pour toutes les tablettes Android commercialisées par Lenovo ? Quitte à augmenter de quelques euros le prix des tablettes pour payer les salaires des personnes en charge de cette maintenance. Cela pourrait être un désavantage concurrentiel à première vue mais comme Lenovo le fait avec cette Tab Extreme, il suffit de promettre ce traitement particulier pour en faire un argument commercial valable.

Autre point à soulever, que se passera t-il au delà de ces quatre années de maintenance du système ? Lenovo risque de stopper ses mises à jour de sécurité et donc de condamner à terme ses machines. Le problème est ici lié au prix de l’engin qui, à 1200$ HT pièce, est plus délicat à faire passer qu’une classique tablette à 350 ou 400$… Si au delà de 4 ou 5 ans de mises à jour la machine devient problématique, autant investir dans une solution plus classique comme un PC. La possibilité d’avoir un suivi bien plus long sous Windows ou Linux offre de bien meilleures perspectives d’amortissement à long terme.

De nombreux constructeurs proposent des smartphones Android qui dépassent cette limite diplomatique des 1000$…  Mais je suppose qu’il est bien plus difficile de proposer ce type de tarif sur des tablettes. Lenovo n’est pas le seul constructeur à espérer des ventes sur ces modèles de produits Android très haut de gamme. Samsung a proposé des outils de ce type avec par exemple la Galaxy Tab S8 Ultra. L’expérience, malgré tous les efforts de ces marques pour implanter un excellent matériel, d’une commercialisation à ce prix me semble compliquée. Surtout face à des iPad d’un côté et des PC portables de plus en plus hybrides et compétents de l’autre.

La Lenovo Tab Extreme proposera un écran OLED de 14.5 pouces en 3000 x 1876 pixels avec un rafraichissement de 120 Hz et une luminosité maximale de 500 nits. Le SoC employé est signé Mediatek, il s’agit d’un Dimensity 9000 qui est composé d’un premier coeur ARM Cortex-X1 à 3.05 GHz, de trois Cortex-A710 à 2.85 GHz et de quatre Cortex-A510 à 1.8 GHz. La puce est secondée par un système graphique Mali-G710 MC10. Une solution haut de gamme aux excellentes performances portées par 12 Go de mémoire vive LPDDR5X et un stockage UFS 3.1 de 256 Go. 

La connectique comprendra un USB 3.2 Gen1 Type-C avec fonction audio et vidéo en DisplayPort 1.4. Un second USB 2.0 Type-C proposera les mêmes fonctionnalités et un lecteur de cartes MicroSDXC et SIM permettra d’étendre le stockage et de profiter du modem 4/5G intégré en option. Une double solution webcam 13 et 5 mégapixels au dos de la tablette offrira des capacités de prise de vue classique avec une LED flash en cas de besoin. La webcam frontale est un modèle 13 mégapixels. Les deux principaux capteurs exploiteront un autofocus tandis que le 5 MP restera sur une focale fixe.

On retrouve évidemment du Wi-Fi6E, du Bluetooth 5.3, des fonctions GPS étendues mais également des fonctions avancées comme un lecteur d’empreintes digitales et une reconnaissance faciale. La tablette embarquera également un système sonore impressionnant avec pas moins de huit Haut-parleurs signés par JBL. La solution proposera quatre mediums/basses et quatre tweeters pour un rendu à la fois puissant et fiable. L’ensemble proposera une spatialisation du son Dolby Atmos et proposera pas moins de quatre microphones pour l’enregistrement sonore et la gestion des assistants vocaux.

Le tout sera associé à un clavier directement connecté via une prise POGO qui permettra d’utiliser la Lenovo Tab Extreme comme un ordinateur portable classique. Avec son grand écran et le clavier, la tablette atteindra 1.5 Kg contre 740 grammes seule. L’ensemble mesurera 32.7 cm de large pour 21 cm de profondeur et 5.95 mm d’épaisseur sauf au niveau de ses objectifs camera qui passeront l’ensemble à 7.15 mm via un léger débord. Derniers détails, Lenovo livrera également un support permettant de positionner la tablette à l’horizontale comme à la verticale sans clavier mais également un stylet actif. Ces différents éléments seront, tous, optionnels.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

11 commentaires sur ce sujet.
  • 11 janvier 2023 - 8 h 51 min

     » Il promet de faire « au moins » trois mises à jour majeures du système Android et assurer au minimum quatre années de mises à jour de sécurité pour sa tablette.  »
    Ce qui est intéressant c’est qu’est ce qu’il se passe si lenovo ne tient pas sa promesse? Là je vois un petit pot de terre face à un grand pot de fer…

    Répondre
  • 11 janvier 2023 - 9 h 31 min

    Parmi les marques « reconnues », Lenovo a tout de même cette réputation de ne pas suivre ses produits Android. Et, de mon point de vue, cette répuation est parfaitement méritée…

    Répondre
  • 11 janvier 2023 - 10 h 07 min

    J’envisage d’acheter une tablette haut de gamme et la durée des mises à jour est un point qui a beaucoup d’importance comme il est souligné dans l’article.
    Je me demande si la solution n’est pas de partir sur une Tablette Chrome OS comme les Lenovo Ideapad Duet 3 ou 5 qui ont un suivi assuré par Google de 7 ans.

    Répondre
  • 11 janvier 2023 - 10 h 33 min

    Windows oui, Android non
    Le suivi ne tiendra pas dans le temps.
    La sortie HDMI/USBC est souvent bridée (pas de VRR etc.)

    Répondre
  • PM
    11 janvier 2023 - 11 h 30 min

    Merci d’avoir indiqué le système audio embarqué. Lequel fera sourire n’importe quel « auditeur » quelque peu branché…

    Répondre
  • 11 janvier 2023 - 13 h 37 min

    Pour le même prix, en face, on a quand même iPad pro ou MS surface (windows, linux ou…Android) pour les plus connues, qui restent des valeurs sûres.
    Et puis, a plus de 1200€, la plupart des clients se renseignent sur leur futur achat, et vu la réputation de lenovo sur leurs suivis, ça va être compliqué.

    Répondre
  • 11 janvier 2023 - 17 h 17 min

    Utilisateur d’une tab s8 ultra depuis sa sortie je suis très satisfait et à un peu moins de 1000 eur elle est moins cher que la Lenovo et je ferais plus confiance à Samsung pour les mise-à-jour. Mon utilisation principale:
    – surf sur le web en mode tablette
    – lecture et annotation de PDF (documents pro)
    – consommation de contenu (netflix & co), vu la taille c’est une mini télé avec un écran super
    – en mode DEX elle remplace très bien un PC en étant plus réactive qu’un Windows pour une utilisation basique (bureautique, mail …), DEX est connectable à un écran externe en plus si on veut
    – 2 ème écran (sans fil) quand j’utilise mon pc portable

    C’est vrai que c’est un peu cher mais c’est vraiment un objet TRES polyvalent

    En résumé, une grande tabette android bien suivie question mise-à-jour c’est vraiment top, dommage que seulement Samsung s’y soit intéressé.

    Répondre
  • 11 janvier 2023 - 21 h 15 min

    pour la Tab P11 Pro, qui date déjà… il est dit
    The tablet comes with Android™ 12 right out of the box. Plus, enjoy three years of security updates and the next two versions of Android™ operating system until Android™ 14

    600$ pour du 2.5K, 11.2″, 6gig de ram….

    Répondre
  • 11 janvier 2023 - 22 h 03 min

    @Madwill:

    les ms surfaces surtout sous linux sont loin de fonctionner assez bien sous linux… il y a encore beaucoup a faire pour que tous le matériel soit pleinement fonctionnel

    Répondre
  • 12 janvier 2023 - 10 h 06 min

    @Robert Gagnon:
    Ça dépend des modèles. Les Surface Go fonctionnent très bien out-of-the-box avec les distros classiques (Fedora, Ubuntu, Debian). Pour les Surface Pro, il faut installer le Surface Kernel. L’efficacité du support matériel dépend de la génération de la Surface. Ce qui cause surtout problème, c’est la webcam. Pour le reste, il y a tjs une solution.

    Répondre
  • 12 janvier 2023 - 11 h 15 min

    @Robert Gagnon: Oui, la politique de mise à jour a été « modifiée » suite au mécontentement qui se faisait lourdement entendre sur leur forum et plus largement sur la toile. Mais ça reste la politique du : « bon, pour la prochaine tablette que vous acheterez on vous promet plus de mises à jour. par contre, pour celles que vous avez dejà achetées chez nous, on va rien faire. Sans rancune ! »
    Bref…
    (Le beurre et l’argent du beurre.)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *