Le COVID affecte à nouveau la production Chinoise

Après la décision du gouvernement Chinois de relâcher la pression sur la population locale, le COVID fait des ravages dans le pays.

Si vous êtes comme moi, vous êtes soit cerné par le COVID, soit par la grippe. Dans mon entourage, c’est l’hécatombe. Le nombre de cas de grippes est hallucinant autour de moi. Des classes à 30% vides avant le début des vacances, des bureaux désertés et des activités qui fonctionnent sur trois pattes faute d’un personnel suffisant. En France, c’est compliqué, mais en Chine c’est pire.

Le nombre de mes contacts à me signaler des soucis liés à la grippe ou au COVID est passé de quelques uns il y a deux semaines à tout le monde ces derniers jours. Il y a encore 15 jours les aventures de l’industrie chinoise et du COVID étaient sous le signe de l’anecdote. Aujourd’hui, mes correspondants sont suspendus au signal d’alarme. Le retour de bâton d’un pays paralysé par la maladie semble à nouveau largement possible.

Entre les soucis logistiques, les constructeurs qui se plaignent d’un manque de main d’œuvre pour fabriquer, les spécialistes cloués au lit et une épidémie qui semble hors de contrôle, la situation en Chine est très compliquée en ce moment. Fabricants de tous poils, du PC portable au MiniPC en passant par les imprimantes 3D ainsi que… tous les secteurs utilisant des composants ou des PCB, tous semblent impactés par ce retour en fanfare de la Grippe et du COVID. Les alertes sont au même niveau que celles du début de la crise avec un facteur aggravant en prime. Les dégâts humains immensément plus importants cette fois-ci.

Face à la grogne de la population enfermée dans des règles sanitaires très strictes depuis des mois et des mois. Le gouvernement et les responsables des provinces Chinoises ont décidé de « lâcher du lest » sur les règles sanitaires. Un message qui est passé de manière assez abrupte puisqu’en réalité, c’est tout le cordon sanitaire qui a disparu en quelques heures. Le responsable de quartier qui mesurait votre température lorsque vous rentriez dans votre résidence ? Disparu. La guérite à l’entrée du métro pour prendre votre température ? Disparue. L’équipe de prise en charge pour un test vers laquelle vous étiez dirigés ? Disparu. Parfois en une nuit, l’ensemble des règles drastiques que la population suivait bon gré mal gré depuis des mois a tout simplement sauté.

Le résultat de cette pratique, corrélé à une vaccination insuffisante ne s’est pas fait attendre. En quelques jours, le nombre de cas de COVID et de grippe ont explosé. Enfin de semaine dernière, certains de mes contacts parlaient de 10% d’absence liés aux deux maladies. On oscille désormais entre 50 et 60% de personnes qui ne vont pas travailler. Un taux trop important pour que ceux qui se déplacent encore puissent eux-mêmes être productifs. Ce qui mène certaines entreprises à baisser le rideau en attendant des jours meilleurs.

Différence notable par rapport à la première vague de la pandémie, beaucoup de marques ne manquent pas de composants. Certains ayant appris leur leçon et ayant décidé de constituer un stock tampon des éléments les plus difficiles à trouver. Un stock qui s’est constitué parfois involontairement d’ailleurs, à force de commander les mêmes composants partout il y a quelques mois, des assembleurs se sont retrouvés avec des commandes en triple ou en quadruple quand la situation s’est débloquée. Mais faute de personnel, ces composants continuent de dormir dans les stocks.

Digitimes indique que le premier trimestre 2023 pourrait être compliqué sur le secteur des machines portables. Avec des assembleurs généralistes comme Compal, Inventec, Quanta et Wistron qui annoncent des réductions de leur production faute de personnel suffisant. Les grandes marques ayant en stock encore beaucoup des machines actuelles, la situiation n’est pas catastrophique mais cela pourrait empirer si la situation perdurait.

Une gare Chinoise prise d’assaut à la veille du Nouvel An Chinois 2022

Autre différence importante, peut être la plus grave, le nombre de personnes hospitalisées dans certaines région est proprement hallucinant. Beaucoup de monde est envoyé se confiner en quarantaine à leur domicile mais les cas les plus graves sont gérés par une hospitalisation de fortune. Pas assez de lit, pas assez de matériel. Les malades s’entassent dans des conditions peu enviables dans les hopitaux traditionnels comme dans ceux de fortune construits par le gouvernement.

Aucun chiffre officiel ne sort pour le moment des communiqués Chinois. Ni du nombre exact de malades, ni du nombre de morts. Mais la situation est extrêmement inquiétante du fait de l’énorme population locale et de son impressionnante concentration dans certains lieux. Le fait que beaucoup de personnes qui étaient coincées dans leur ville ou leur région depuis de nombreux trimestres ont désormais eu l’autorisation de circuler fait également peur quand  à la diffusion massive des virus.

Tout le monde sait déjà que le calendrier n’aidera pas la situation à s’améliorer. Les vacances liées au nouvel an Chinois à la fin du mois de Janvier, pourraient être le paroxysme de la diffusion des virus  à tout le pays. Il est d’usage de passer ces fêtes en famille, en se déplaçant le plus souvent en train pour traverser le pays. Il semble impossible pour le gouvernement de refaire machine arrière et de bloquer à nouveau le pays sous un verrou de fer. La maladie va pouvoir se refaire une santé au tout début de 2023 dans un pays parmi les plus peuplés de la planète.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

30 commentaires sur ce sujet.
  • 23 décembre 2022 - 19 h 06 min

    Faute d’avoir un vaccin local qui marchent vraiment, ils vont se prendre le mur et décimer la population avant de réaliser qu’il aurait fallu utiliser un vaccin efficace :-(

    Répondre
  • 23 décembre 2022 - 20 h 11 min

    Houlà, parce que le notre il marche ? Je suis dans une profession qui travaille stérilement sous un air stérile avec es gants et des ffp2 en permanence et on l’a tous contracté au taff… Le problème épidémiologie en Chine est plein d’inconnues et de trucs pas logiques, à mon sens c’est plus compliqué :)

    Répondre
  • 23 décembre 2022 - 20 h 44 min

    Les salauds de complotistes non vaccinés…. On devrait tous les fusiller ! Pour notre santé et la leur aussi d’ailleurs….

    Répondre
  • bob
    23 décembre 2022 - 23 h 41 min

    Hello. Je suis sur place. Super article de Pierre qui résume ce qui se passe ici.
    Dans mon village de 60 000 habitants c’est 60% de la population qui est malade. Et ce qui ne sont pas malades restent cloîtrés chez eux pour ne pas être malades.
    Les restaurants sont fermés et les usines aussi, parfois c’est 100% des employés qui sont malades.
    Il n’y a plus de médicaments genre paracetamol ou sirop pour la gorge, depuis 3 semaines, quand les restrictions sont tombées.
    On a tellement bourré le mou des chinois que maintenant ils ont peur de mourir du COVID alors que c’est en quelques années devenu beaucoup moins léthal. Mais les restrictions qu’on leur imposait ont été intégrées et maintenant ils se les appliquent tous seuls. Certains veulent aller dans les hôpitaux pour COVID, pour ne pas contaminer la famille.
    Les experts prévoient 3 vagues et la prochaine c’est pour le nouvel an qui arrive, avec la grande migration des chinois qui traversent en tous sens la Chine pour les fêtes en famille dont ils ont été privés depuis 3 ans.
    Entez 150000 et 3 millions de morts sont prévus

    Répondre
  • 23 décembre 2022 - 23 h 48 min

    @Da Doo:
    ok, donc vous ne l’avez probablement pas contracté au travail sauf bisous le midi entre vous :)

    Répondre
  • gUI
    24 décembre 2022 - 10 h 14 min

    Le vaccin protège autant que de choper le COVID directement : 2 ou 3 mois, après on repart à zéro. Je sais pas comment on va se débarrasser de cette histoire, mais c’est très loin d’être fini.

    Le seul espoir c’est que à force de le chopper il finisse par nous être bénin, un peu comme la plupart de nos rhumes qui sont des reliquats d’anciennes maladies bcp plus dangereuses. Malheureusement ça se fait sur des dizaines de générations :(

    Répondre
  • 24 décembre 2022 - 10 h 40 min

    @panda, ce que tu dis est logique mais en fait on a fait 3 salles de pause pour ne pas manger ensemble, en vain…

    Maintenant ce que dit bob est troublant, 60% c’est énorme quand même.

    Un petit coucou à Pierre, nous voilà copains de grippe :)

    Répondre
  • 24 décembre 2022 - 10 h 44 min

    Tout de même … le gouvernement chinois a été bien trop laxiste sur ce coup… j’espère qu’en toute sagesse il saura serrer la vis et mettre fin aux exactions de quelques-uns qui agissent sous prétexte de défendre la liberté…
    Surtout j’espère que notre bon président en tirera les leçons et tordra le cou à ceux qui prétendent remettre en cause la parole de nos experts et la croyance en l’efficacité des vaccins.

    Répondre
  • 24 décembre 2022 - 13 h 39 min

    @gUI:

    Pas forcément, il y a des gens qui poussaient les charrettes des morts de la peste sans jamais la contracter, il y a toujours eu les porteurs sains qui perpétuent l’espèce humaine, on a pas le choix, il faut faire l’immunité collective avec son lot de morts, c’est la loi de la nature et pure folie de vouloir la changer! Un bon, un vrai vaccin peut atténuer un éventuel carnage et cela a déjà fait ses preuves.
    Enfin, perso, pas eu besoin de médicaments ou autres, ce virus me fait strictement rien.

    Répondre
  • 24 décembre 2022 - 15 h 29 min

    @Eeegr:
    c’est pas bien de troller comme ça en fin d’année !

    Répondre
  • 24 décembre 2022 - 16 h 24 min

    @niakola Yep: Don’t feed the trolls ;)

    Répondre
  • 24 décembre 2022 - 17 h 57 min

    @Da Doo:

    Je ne sais pas si cela vaut vraiement la peine de vous répondre, mais si on regarde les courbes des contaminations et des hospitalisation aux SI/morts,il est évident que le vaccin diminue fortement la gravité du Covid. Donc oui, le vaccin fonctionne.

    Répondre
  • 24 décembre 2022 - 18 h 14 min

    @Pralong, moi je pense que cela vaut la peine de vous répondre, un vaccin est un produit qui empêche la contamination. Le produit qu’on nous a injecté n’est donc pas un vaccin mais plutôt un modérateur d’infection, c’est déjà pas si mal, mais il faut appeler un chien un chien, ce n’est pas un vaccin.

    Quant aux « chiffres » j’ai été réquisitionné en décembre dernier (avec huissier sous menace amende et prison !) en service COVID où, il n’y avait aucun patient atteint du covid… Et pour la petite histoire on attends encore d’être payés…

    Je ne connais pas vos sources, mais moi les miennes je peux en témoigner.

    Répondre
  • bob
    24 décembre 2022 - 23 h 16 min

    Je ne veux pas jeter de l’huile sur le feu, chacun a ses raisons et son expérience.

    Mais l’idée de l’article c’est le COVID et la production chinoise.

    Je suis désolé :
    1- de vous voir vous écharper alors que ce site est en général un Havre de paix
    2- de ne pas voir la question du sujet debattue

    Parce que là, tout le monde est malade en Chine. Les entreprises sont fermées.
    Dans un mois c’est la grande migration, spring festival, le nouvel an chinois, le moment où tout le monde traverse la Chine pour retourner dans la ville natale voir les parents.

    Il va y avoir une nouvelle vague.

    Et le plus important c’est ça : vous n’aurez pas vos Orange Pi 5.

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 7 h 53 min

    @bob:

    Je bosse pour une boite avec une grosse implantation en Chine à HZ et on n’en est pas aux 60%, mais à la moitié pour le simple absentéisme lié à la maladie ce qui est déjà beaucoup.

    Ne nous croyons pas sauf pour autant eu Europe car Pologne/Allemagne c’était au même moment 10%. Et même si dans d’autres pays (dont la France en Europe et les USA) cela va mieux, on a ordre de revenir au 100% télétravail pour les 15 premiers jours de janvier…

    Histoire sans doute d’éviter une flambée supplémentaire/plus généralisé aux retours de fêtes car les chiffres ci-dessus impactent déjà la productivité.

    Pas la peine de faire des emplettes direct Chine actuellement, en effet. Ça risque de mettre du temps à être expédié et ce n’est pas le plus gros souci: Tous les ans, comme à l’origine, cela repart plus fortement à cette période de l’année et celle qui vient semble avoir un air de 2020.

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 9 h 12 min

    @Da Doo:
    De base est vaccin, c’est juste un produit qui stimule les défenses immunitaires. Celui du Covid est donc pile dans la définition.
    Pour en revenir au fond j’espere que les gros fournisseurs it réorganiserons un peu leur chaîne d’approvisionnement sous l’angle de la résilience.
    J’ai pas l’impression que les précédentes crise ( sur la prod de hdd par exemple) ai fait bouger les choses.

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 9 h 50 min

    @bob : la question du vaccin n’est pas complètement hors sujet. C’est même une question qui vient à l’esprit : pourquoi une telle flambée dans un pays qui produit un vaccin contre la COVID ?

    Mais d’une part, comme dit dans l’article, la campagne de vaccination n’a pas atteint tout le monde en Chine et « Dans mon village de 60 000 habitants […] » laisse entendre que les zones habitées sont très concentrées. (Dans mon département, 60 000 habitants c’est une ville avec une surface nettement plus étendue qu’un village.)

    Croiser dix personnes dans la journée ne produit pas la même contamination qu’en croiser cent.

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 9 h 54 min

    @Gilles : Comment leur jeter la pierre ? La résilience a un coût. Augmenter ses coûts journaliers (avec une baisse des ventes par baisse du côté concurrentiel) pour pouvoir fournir en cas de crise (quand vos concurrents ne fournissent pas non plus) est-il commercialement rentable ? (Hors secteur de santé évidemment.)

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 10 h 39 min

    @Gilles
    « De base est vaccin, c’est juste un produit qui stimule les défenses immunitaires »

    Non.

    Selon l’OMS,

    « Comment agit un vaccin,
    • Il reconnaît le germe invasif, comme un virus ou une bactérie.
    • Il produit des anticorps. Ce sont des protéines produites naturellement par le système immunitaire pour combattre la maladie.
    • Il se rappelle de la maladie par la suite et de la manière de la combattre. Lorsqu’on est exposé plus tard au même germe, le système immunitaire peut le détruire rapidement, avant que la personne ne tombe malade. »

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 11 h 29 min

    Si, c’est la définition de l’Oms.

    Un vaccin n’a jamais dérogé à ça :
    être un portrait robot pour permettre aux crs (globules blancs) de s’attaquer à l’agresseur plus rapidement.

    Un vaccin ne soigne pas, ne se bat pas, ne stoppe aucune contamination.

    Pour la métaphore, imagines une émeute, et toi tu es dans ton appart en ville.

    La contamination c’est l’activité des émeutiers dehors : t’y peux rien à ton échelle humaine.

    La vaccination c’est repérer rapidement un émeutier qui rentre chez toi : au lieu d’avoir le temps de casser tout l’appartement il pète un vase dans le salon avant que tu ne le maitrises.

    La seule contamination/transmission sur laquelle un vaccin agit, c’est sur celle que tu propages le temps de guérir (entre l’effraction et la neutralisation de l’émeutier), avec tes contacts physiques : collègues famille etc…. Mais chaque interaction humaine c’est ouvrir la porte pour boire un café dans l’entrée : l’émeutier dans ton salon peut blesser. Et TA réaction immunitaire est indépendante de celle de tes contacts. Et le sera toujours.

    Sauf que comme tu es moins malade parce que préparé, tu ne prends pas de précautions et tu est plus contagieux par ton comportement.

    L’avantage de la courante sur une grippe ou un covid, c’est que les symptômes sont là du début à la fin. Et la courante c’est une transmission 100% contact. Solution : lavage de mains au savon, pas de contact direct.

    Il n’y a aucun moyen de stopper la contamination en dehors de stopper le contact physique et aérien, pour le covid. Donc laissez tomber les vaccins sans efficacité après 6 mois (4e dose en février, il reste quoi d’anticorps en décembre ? 0). Ils n’ont eu chez nous que l’effet inverse : permettre d’accéder à des zones sans barrière, donc de contamination de masse en toute insouciance. Remettez les gestes barrières : c’est la seule chose qui marche. Et c’est la seule chose qui ne s’arrêtera jamais dans le temps, d’où son impopularité. Reste à réfléchir si on veut un outil technique ou un discours de position. Où contourner le problème : s’occuper de l’obésité et de l’hypertension de la population. 66% des morts du Covid meurent AVEC le Covid d’une comorbidité. Il y donc 3 fois moins de morts DU Covid que recensés. Mais idem, pas de solution instantanée, même si la régulation des produits alimentaires semblerait le point de départ (coucou Macdo et Coca).

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 12 h 06 min

    Joyeux Noël à tous !

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 17 h 03 min

    @Kikimoo:
    Il faudra voir les stats précises, mais je pense que certains ont mieux sorti leur épingle du jeu que d’autres.
    Sur certaines gammes on a clairement changé de marque pour continuer a être approvisionner.

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 23 h 25 min

    @dadoo la definition que vous citez viens des reseaux sociaux. Pour rigoler editer le doculent original…
    Un vaccin est un produit dont le but est de presenter au corps un moyen de reconnaître un microbe…
    Ce que vous decrivez est un médicament…
    Donc un vaccin n a jamais eu pour but d emmecher une contamination ou de soigner…

    C est un moyen de permettre au corps d etre pres lors de la contamination ce qui diminue la dangerosite de la maladie et la mortalite…

    C est d ailleurd l’avantage d ztre vaccine sur etre infecte par le virus pour etre immunise

    Répondre
  • 25 décembre 2022 - 23 h 32 min

    @gui etre vaccine protege comme etre malade mais sans le eusque de covid long :-)
    Et non c est une legende urbaine : tous les virus ne deviennznt pas moins danngereux avec le temps.
    Les virus dont les effets mortels se produisent apres la phase de propagation n a aucun avantage naturel a modifier sa dangerosite. Seuls les virus qui se propagent pendant la phase effective abaissent le taux d efficacite. Probleme la covid est un virus qui devient reellement dangereux apres sa phase de propagation. Donc personne ne peut dire comment va evoluer sa dangerosite

    Répondre
  • 26 décembre 2022 - 18 h 11 min

    @Da Doo

    Signé :

    Da Doo, professeur en sience diplômé teeter -4 (option Facebook) et persuadé d’avoir tout compris ;-) Futur ministre de la santé !

    ps : la terre est plate et le big bang n’a jamais existé… tout comme l’evolution.

    Vive moi !

    Répondre
  • 27 décembre 2022 - 13 h 51 min

    @ 12 ans d’études et un doctorat. Et toi ?

    Répondre
  • 27 décembre 2022 - 18 h 54 min

    @Da Doo: laisse tomber, sur ces sujets quasi religieux le blog rameute les bas fonds de twitter and co…

    Répondre
  • 28 décembre 2022 - 0 h 47 min

    @Technick:

    Du coté de Marseille ?

    De mon coté je connais enormément d’enseignants bourrés de diplomes sans une once de reflexion, l’un n’amène pas l’autre et le niveau d’étude n’est pas un signe de supériorité loin de là. En l’occurence semer le trouble et loin de demonter tes capacités a sauver le maximum de monde.

    Répondre
  • 29 décembre 2022 - 3 h 55 min

    @Kikimoo:
    Apres quelques jours l’effet n’est-t-il pas le meme?..

    Répondre
  • 31 décembre 2022 - 9 h 14 min

    @eeegr:

    J’espère que tu as continué à respecter les consignes de Noël 2021
    (Mamy dans la salle à manger, les enfants dans les chambres et toi dans la cuisine)

    J’imagine que tu as suivi les tweeters file… et Elon dire qu’en vérité, tu ne vis pas en démocratie.
    Du coup, tu prêches quoi ?
    Demande toi…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *