IQAudio : 4 cartes audio pour Raspberry Pi

IQAudio est une marque de cartes audio variées jouant le rôle de DAC ou d’amplificateurs. Pas moins de 4 modèles viennent d’être relancés par la fondation Raspberry Pi.

La fondation Raspberry Pi annonce avoir pris le relais de la marque IQAudio pour 4 de ses produits, une approche intéressante à la fois techniquement et économiquement pour tous ceux qui veulent créer une solution Pi dédiée au multimédia.

IQAudio est une petite société qui développe depuis 2015 des produits variés dédiés au son. Des DAC et des amplificateurs principalement, que l’on connecte à différents appareils. Dans le flux de leur production, plusieurs produits sont sortis pour les diverses cartes Raspberry Pi. Avec le gros avantage de pouvoir se connecter sur les broches de ces matériels et donc de pouvoir fonctionner d’une génération à l’autre.

Aujourd’hui, la fondation Raspberry Pi reprend le flambeau de la production et de la distribution de 4 de ces solutions. Cette démarche est très intéressante et part d’un constat assez simple. La fondation ne dispose pas des compétences nécessaires pour concevoir un produit ayant un quelconque intérêt face aux solutions déjà présentes sur le marché. Au lieu de sortir une copie technique d’un produit déjà présent, elle a donc décidé de s’associer à IQAudio pour reprendre la production et la vente de 4 de ses produits.

Cela permet de baisser les prix des cartes IQAudio mais libère également la petite structure de toute la partie production et distribution de ses cartes. La transformant ainsi en société tierce qui doit probablement toucher des royalties sur les ventes. Une solution rémunératrice quand la fondation assure la distribution des cartes et qui a le gros avantage de libérer du temps pour la petite structure. On imagine que IQAudio pourra plancher sur de nouvelles solutions en étant débarrassé de la partie marketing, comptable et logistique liée à la distribution de ces 4 produits.

IQAudio

Premier de la liste, la solution IQAudio DAC+ qui est peut être la plus connue. Proposée pour 20$ cette carte est un HAT qui embarque une DAC Texas Instruments PCM5122 assez classique. Ce dernier proposera un traitement sonore en 24‑bit 192kHz pour des rendus  haute définition. Il permettra de brancher une solution analogique via une solution double RCA classique ou en connectant une prise jack stéréo amplifiée pour casque. Typiquement le genre de solution qui offre de quoi brancher une bonne chaine Hifi en aval pour retrouver un son correctement amplifié depuis son Raspberry Pi.

IQAudio

Second produit, le IQaudio DAC Pro proposé à 25$ et qui passe au Texas Instruments PCM5242. Cette petite évolution pourra accepter une carte fille prévue pour le début 2021 et adresser la même connectique mais également un couple de connecteurs XLR.

IQAudio

Le IQaudio DigiAMP+ est une solution plus autonome, dans le sens où elle fournit un DAC et un système d’amplification. La carte propose un circuit Texas Instruments TAS5756M numérique capable de prendre en charge une paire d’enceintes totalement passives avec 35 Watts par canal. C’est la solution parfaite pour transformer de vieilles enceintes en une chaine hifi numérique autonome. Pour écouter des webradios, votre collection de morceaux numériques ou des services de streaming en ligne.

Proposée à audio 30$, cette solution demandera une alimentation annexe pour fonctionner. Le Raspberry Pi fournissant assez de puissance pour piloter la partie DAC mais pas assez pour alimenter correctement l’amplification. Comptez sur un transformateur 12-21V en 3A sur jack classique. Vous en avez sûrement un dans un tiroir.

IQAudio

Enfin la solution IQaudio Codec Zero prévue pour l’année prochaine est un DAC pour Raspberry Pi Zéro proposée à 20$ qui se connectera également sur les broches de la solution. Point de puce TI ici mais une solution DA7212 de Dialog Semiconductor. Une solution qui pourra prendre en charge de nombreuses entrées et sorties différentes avec un microphone intégré, un solution pour brancher des micros externes en mono et en sortie la gestion d’une enceinte mono 1.2W et 8 ohm. De quoi construire, par exemple, une interface domotique à la HAL3000 ou un assistant vocal.

Une bonne idée donc et une approche intéressante qui permet de faire profiter au plus grand nombre de ces produits intéressants, ouvrant la voie à de nouveaux assemblages. Reste que je me demande comment vont prendre les autres sociétés développant des produits de ce type (HIFIBerry, DACBerry…) pour les cartes Raspberry Pi. Tous les concurrents à IQAudio qui se battaient jusqu’alors à armes égales… Difficile de lutter contre un DAC pour Raspberry Pi vendu par la fondation quand on vend soit même des DAC aux propositions identiques. Soit les sociétés concurrentes vont faire évoluer leurs produits… soit elles vont arrêter d’en vendre.

 

 


secret
8 commentaires sur ce sujet.
  • fpp
    14 décembre 2020 - 19 h 44 min

    Hmmm… donc la Fondation grignote le marché des add-ons pour la Pi… intelligemment, mais grignote tout de même…
    Perso ma “boîte à musique” pour la lecture du soir fonctionne depuis des lustres avec une des premières cartes HifiBerry (les précurseurs).
    Elle ne fait “que” DAC, et l’amplification est confiée à un ampli nomade de qualité (ALO The National), devenu pour le coup sédentaire.
    Avantages : un son d’exception (au casque), une molette de volume à portée de main, une autonomie de chameau (batterie interne).
    La Pi avec son LCD 7″ est alimentée par une batterie USB, du type qui accepte d’alimenter des appareils en même temps que la charge, tout en filtrant les éventuels bruits de courant.

    Répondre
  • Cid
    15 décembre 2020 - 16 h 07 min

    J’ai un dac pifi (copie du hifiberry) aliexpress et ça fonctionne bien sauf la partie logicielle, je n’arrive pas à me faire à ceux dispo qui se ressemblent tous à l’utilisation (volumio, rune etc.)

    Par contre curieux de voir les utilisations de la version xlr, à part pour plaire aux audiophiles con-vaincus.

    Répondre
  • 15 décembre 2020 - 17 h 25 min

    Bonjour,
    Pour ma part j’utilise Moode (http://moodeaudio.org/) et j’en suis plutôt satisfait même si ce n’est pas parfait pour une utilisation tactile.

    Répondre
  • 15 décembre 2020 - 17 h 46 min
  • 15 décembre 2020 - 23 h 19 min

    @Cid

    J’utilise tout simplement mpd que je commande via M.A.L.P. avec mon téléphone.

    Répondre
  • 16 décembre 2020 - 0 h 03 min

    @Cid
    Ici c’est le trio mpd/RompR(desktop)/MALP(mobile).
    Rompr est le seul client avec lequel j’arrive à gérer simplement ma musique “mal triée” et les Web radios.
    J’ai essayé moode, volumio, pcp, archphile et dans tous les cas c’est trop compliqué je trouve.

    Répondre
  • Gat
    16 décembre 2020 - 22 h 56 min

    J ai le digiamp depuis plusieurs année payée 70e a l époque fonctionne à merveille

    Répondre
  • Cid
    17 décembre 2020 - 18 h 19 min

    Merci pour vos solutions, ca me donne de quoi encore tester :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *