Intel abandonne son concept de lunettes connectées Vaunt

Étrange nouvelle quelques semaines seulement après la présentation de cette technologie d’affichage tête haute qui semblait fort prometteuse, on apprend la fermeture du New Devices Group de la marque. Si le NDG n’avait pas brillé par ses innovations, les Vaunt semblaient, quant à elles, prometteuses.

Les Intel Vaunt disparaissent. L’équipe en charge de leur développement sera réaffectée ou à la recherche d’un nouvel emploi puisque Intel ferme la totalité du département en charge de ce projet.

2018-02-06 12_10_45-minimachines.net

Les Vaunt ce sont ces lunettes au format tout à fait classique mais qui enfermaient un système d’affichage particulier. Un minuscule laser dessinait un écran de 400 x 150 pixels sur le verre. L’oeil pouvait ainsi lire des notifications par dessus son champ de vision.

Les lunettes avaient tous les avantages possibles : Elles étaient légères, ressemblaient en tout point à des lunettes classiques et pouvaient abriter tout type de correction optique. L’autonomie était également très correcte avec 18 heures d’usage en continu avant de devoir être rechargées. On imagine que des modèles plus lourds et plus encombrant auraient pu augmenter cette autonomie.

Je parle au passé donc puisque Intel ferme la totalité de son département New Devices Group lancé en 2013. Avec comme conséquence de tirer un trait sur les Vaunt.

2018-02-06 12_06_19-minimachines.net

C’est un geste étrange. D’autant plus étrange que depuis son annonce surprise en Février Intel précisait qu’il ne comptait pas commercialiser directement ces lunettes mais laisser à d’autres le soin d’employer cette technologie. Un système de développement et de royalties toujours très rentable si d’autres industriels s’emparent de ce type de solution. Evidemment, Intel n’abandonne pas ses brevets et on imagine bien que si une rentabilité est possible avec un partenaire, la marque mettra en place tout ce qui est nécessaire pour faire fructifier cette innovation.

Dès lors, on ne comprend pas trop le pourquoi de cette décision. La technologie semblait prête, elle était également alléchante et je ne doute pas une seconde que des marques d’optique traditionnelles auraient pu en profiter.

Le scénario indiqué par Intel est simple : Le New Devices Group est une branche accessoire d’Intel et la marque doit faire des choix stratégiques en ce moment. On la sent sous pression face à AMD sur le secteur des processeurs grand public et Nvidia et ARM sur le secteur des serveurs. Il est donc probable qu’elle cherche à recentrer son activé de Recherche et Développement autour de son coeur de métier. Ou vers des éléments forcément plus rentables comme les voitures autonomes par exemple.

Mais on peut imaginer d’autres raisons. Je n’ai absolument aucune informations quant aux hypothèses qui suivent mais le temps relativement court entre la présentation de ce projet inattendu début Février et son retrait fait marcher à plein mon imagination.

  • Première hypothèse, un souci de brevet. L’affichage tête haute est un procédé qui existe déjà depuis longtemps. Et de nombreux brevets existent sûrement. C’est une technologie qui touche un domaine délicat, celui du monde militaire. Peut être qu’Intel a reçu la visite du gouvernement US suite à la publication du concept de ses Vaunt en Février dernier.
  • Seconde hypothèse, la santé. C’est un des éléments qui avaient été questionnés lors de la présentation publique des lunettes. Quid de l’impact de ce laser à proximité de l’oeil ? Intel indiquait qu’il n’y avait aucune contre indication mais peut être que des scientifiques et spécialistes ont mis en lumière une éventuelle problématique de santé.
  • Troisième hypothèse, un scénario business. Intel a décidé d’extraire Vaunt de son organigramme et va le déployer dans une entité indépendante pour mieux le commercialiser. Il est possible que Vaunt renaisse de ses cendres dans une société annexe. Loin d’un New Devices Group qui sentait déjà le sapin.

Un dernier scénario est possible, il a ma préférence, je vous en parle tout en bas de ce billet.

Minimachines.net

En 2014 tout le monde adorait les wearables, à l’époque les analystes chiffraient en milliards de dollars les retombées de ce marché.

New Devices Group, de Basis à Vaunt ou Superlight.

Superlight c’est le nom de code interne des lunettes Vaunt. Un projet qui a employé jusqu’à 200 personnes pour un budget de 350 millions de dollars. Une sorte de PME indépendante abritée au sein d’Intel. Si le résultat obtenu semble à la hauteur des espérances que l’on pouvait avoir pour Intel. Ce n’est pas le cas du reste du département.

2018-04-20 12_49_53-minimachines.net

Le NDG n’a pas vraiment brillé ces dernières années par ses réussites en terme de développement. Autant d’un point de vue technique que commercial d’ailleurs. Le rachat de Basis par Intel en 2014 pour 100 millions de dollars, une start-up qui commercialisait des montres connectées, n’a par exemple pas vraiment porté ses fruits.

En 2015, Intel New Devices Group rachetait Recon, une autre société qui travaillait sur des lunettes connectées sportives et qui est la base de développement du projet Superlight qui donna les lunettes Vaunt. Coup du rachat : 175 millions de dollars.

Gros problème pour le NDG chez Intel, le marché n’a pas suivi. Les Intel Basis ne se sont pas vendues. La personne qui portait le groupe, Mike Bell – Un ancien d’Apple et de Palm – démissionne de son poste en 2015. Il sentait probablement le vent tourner. Dès lors, le New Devices Group commence à subir des restructurations importantes. Des postes sont supprimés, des entités revendues ou fermées. En Novembre 2016, Intel signifiait aux salariés de sa branche – en particulier les ex-Basis – la fin prochaine de leur contrat. Intel se défendait alors de vouloir sortir du secteur des objets connectés mais sciait une bonne partie de sa branche Wearable.

Aujourd’hui, le fondeur annonce les choses un peu différemment : Intel “travaille en permanence sur de nouvelles expériences et technologies. Toutes ne sont pas développées pour en faire des produits commerciaux”. Intel doit conserver “une approche disciplinée face à ces inventions et ces explorations. Ce qui suppose parfois des choix difficiles face à un marché dont la dynamique ne supporterait pas des investissements supplémentaires.”

2018-02-06 12_02_49-minimachines.net

Quatrième scénario : Vaunt, un baroud d’honneur des équipes de NDG

C’est mon scénario préféré. Intel ayant quelque peu maltraité les équipes de New Devices Group, il est possible que les salariés sentant le couperet se rapprocher aient décidé de publier d’une manière ou d’une autre le fruit de leur travail avant qu’il rejoigne les archives d’Intel.

La présentation impromptue du projet Superlight par The Verge accrédite cette thèse. Le site US avait été invité dans les locaux où les lunettes ont été inventées. Cette invitation n’avait pas le parfum policé des présentations assurées par le service de presse de la marque. Le travail de la branche était largement mis en avant en détail avec un gros accent sur la faisabilité technique du projet mais la visibilité du fondeur était tout juste en filigrane. Intel avait probablement déjà en main la prise de courant pour débrancher totalement Vaunt. Les personnes en charge de ce projet ont peut être trouvé là un moyen de poursuivre leur travail. Faire connaitre les lunettes et intéresser un industriel capable de venir sonner à la porte d’Intel le jour où l’annonce de la fermeture du New Devices Group ?

 

Intel Vaunt : Des lunettes connectées pour mieux communiquer

5 commentaires sur ce sujet.
  • 20 avril 2018 - 20 h 29 min

    C’est sûr que Intel, n’est ni GOOGLE, ni AMAZON, ni APPLE,
    pour prendre le moindre risque !
    Intel par principe ne sort jamais de ses prés carrés au niveau industriel !

    On peut imaginer Intel ce recentrer sur son coeur de métier, le CPU,
    et tenter de se développer dans le GPU,
    sans parler l’intégration des solutions Optanes,
    qui pour le moment sont hors de prix,
    alors que les solutions techniques sont déjà développées !!!

    Car rien n’interdirai a Intel de proposer des solutions Optanes,
    à prix décents, et je dirai des solutions Optanes à partir de 64 Go minimum,
    en dessous, je ne suis pas du tout d’accord, car 16 ou 32 Go ça bride et limite
    beaucoup trop fortement les performances !
    A vouloir se faire beaucoup trop de marges, Intel risque de passer à côté du marché
    de l’Optane, qui empiète en grande partie sur le marché du SSD nVME !
    Intel pourrait faire de l’ombre à Samsung,
    mais c’est maintenant qu’il faut jouer la partie,
    après cela sera certainement trop tard…

    Répondre
  • Xo7
    21 avril 2018 - 19 h 14 min

    Et si une étude de marché confirmait que la plupart des individus préfère s’équiper plus de lentilles que de lunettes …. Quand on parle de liberté on ne parle pas lunettes ! Sauf si on peut en changer comme on change de chemise ce qui ne semble pas être le cas ! Déjà que la jeune génération à du mal à porter des montres alors des lunettes… De plus une paire de lunettes corrective n’est déjà pas donné alors j’imagine le surcoût dû à cette technologie. Ce qui en fait un objet de niche situé entre l’obligation de porter des lunettes en oermanence et avoir les moyens de s’offrir cette technologie (2 paires pour être efficace ).

    Par contre je verrais bien cette technologie dans une visière intelligente au volant de ma voiture…et on en revient aux brevets militaires….

    Répondre
  • 22 avril 2018 - 0 h 33 min

    Tout peut se résumer en un mot: VAPORWARE.
    Ce projet a servi à faire la fortune de quelques managers chez Intel pendant quelques années, et puis c’est tout. Et pendant ce temps, le marché des téléphones et celui des bagnoles leur a filé sous le nez.

    Répondre
  • 23 avril 2018 - 10 h 31 min

    @Xo7: Je suis d’accord, c’est un marché au départ coincé entre les porteurs de lunettes et les technologies concurrentes.

    Même pour la “visière intelligente”, je me demande si un laser ne sera pas bientôt ridicule face un visière composée d’un écran souple transparent…

    Finalement, il ne faut pas s’étonner de la vie brève de ces équipes de recherche/veille/nouveaux produits. Elles sont détestées en interne, guère appréciés par les actionnaires, imbues d’elles mêmes mais elles sont appréciées par le PDG car elles le flattent.

    A ce propos, l’équipe du Macintosh sans la présence de Jobs n’aurait jamais percée, et certains pensent que cela aurait été mieux, car à l’époque, l’Apple 2 GS faisait une bonne transition…

    Répondre
  • 23 avril 2018 - 11 h 12 min

    @amike: “Ecran souple transparent” c’est pas vraiment possible parce que l’impact sur l’autonomie te confronte à 2 choix : Soit une paire de lunettes lourde et encombrante, soit 1 heure d’autonomie…

    Je pense vraiment que les gars de NDG ont présenté la techno pour qu’elle ne soit pas perdue. Qu’un industriel approche Intel et lui rachète.

    @Xo7: Les lentilles c’est super mai il y a encore beaucoup de gens avec des lunettes par choix. Je pense pas que tout le monde veuille passer aux lentilles. Plein de gens ne le peuvent tout simplement pas.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *