Intel Comet Lake S, une nouvelle gamme de puces 10e Gen

Avec Comet Lake S Intel lance une nouvelle gamme de processeurs de dixième génération à destination des machines de bureau. La gamme est très, très large, s’étalant du Celeron au Core i9 et de 35 à 125 Watts.

Il va sans dire que l’on ne trouvera pas de puces Intel Comet Lake S de 128 Watts dans les solutions les plus minimalistes mais on pourrait les voir fleurir dans des compositions MiniTour haut de gamme en MiniITX et en MicroATX. Pour le reste, ces puces vont petit à petit peupler tout l’écosystème habituel du marché : du NUC aux machines de bureau classiques. Il est donc intéressant de s’attarder quelque peu sur cette nouvelle proposition qui fait suite aux Comet Lake H lancés début avril.

Comet Lake S

Cette gamme de puces Comet Lake S a beau faire partie de la dixième génération de puces Core d’Intel, elle reste néanmoins gravée en 14 nanomètres dans une version optimisée “++” du processus. Le passage vers cette finesse de gravure n’est donc pas au programme et le fondeur a usé d’autres ressources pour proposer des performances plus musclées.

Avec des processeurs proposant jusqu’à 10 coeurs et 20 threads et des fréquences pouvant atteindre gentiment les 5.3 GHz sur de courtes périodes, ce sont des monstres que la marque met a destination du “grand public”. Je colle des guillemets autour de grand public parce que si les puces les plus violentes seront sur le catalogue du fondeur, leur tarif et les équipements accessoires nécessaire pour les faire fonctionner correctement ne seront franchement pas à la portée de toutes les bourses.

Comet Lake S DIE

Mais face à un AMD qui a désormais saisi les derniers barreaux de l’échelle niveau performances, il est nécessaire pour Intel de sortir le grand jeu et donc de décupler ses ressources. La marque indique qu’en terme de performances ses Comet Lake S proposeront 12% de gain en édition vidéo et jusqu’à 18% en plus pour la gestion de matériel UltraHD par rapport à la neuvième génération.

Comet Lake S

La comparaison faite avec les PC de plus de 3 ans a finalement du sens. On imagine mal un utilisateur ayant acheté un processeur Intel core Gen9 passer à cette version. Une machine d’il y a 3 ans qu’on voudrait remplacer offrira donc de vrais gains en jouabilité, confort et productivité.

Les circuits graphiques sont toujours des Intel UHD 630, la marque n’a pas encore sauté le pas de ses solutions Intel Xe et a semble t-il économisé de l’espace en n’intégrant pas des puces Iris Plus. L’idée étant probablement que cette gamme de processeurs sera le plus souvent secondée par un circuit externe. Les références estampillées avec un F dans leur dénomination sont dépourvues de tout circuit graphique.

Comet Lake SComet Lake SComet Lake S

Les Core i3 ont désormais droit aux fonction d’HyperThreading pour augmenter leurs performances. Le passage au TurboBoost 3.0 est acté et d’autres postes évoluent. La gestion du réseau, par exemple, avec un Ethernet plus rapide. La mémoire vive peut également évoluer jusqu’à la DDR4-2933 sur certaines déclinaisons de puces. Le gain en fréquence est à lire avec un petit manuel. Par exemple les 5.3 GHz annoncés sont possible grâce à la fonction Thermal Velocity Boost. Une solution qui permet effectivement d’atteindre cette fréquence mais sur  des périodes très courtes et sur un seul coeur.

Comet Lake S

Pour calculer très vite un élément. Le reste du temps le processeur le plus rapide fonctionnera au maximum à 4.8 GHz quand tous les coeurs seront actifs. Et cela tant que la température relevée dans le processeur sera acceptable. Au delà, les fréquences seront bridées.

Bref, plus de muscles, plus de possibilités, des évolutions de fréquences et une meilleure dissipation de chaleur. Les promesses d’Intel sont nombreuses. Il faudra juger les machines sur pièces pour estampiller cette gamme comme un futur grand cru ou non. En attendant la nouvelle génération de cartes pour les  accueillir avec les chipsets Z490, B460 et H410 et leurs tarifs, difficile d’évaluer vraiment l’impact de cette sortie sur le marché.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
3 commentaires sur ce sujet.
  • 30 avril 2020 - 20 h 06 min

    Ca vaut pas le coup de passer de Coffee Lake à ça, vaut mieux attendre la prochaine gen.

    Répondre
  • 1 mai 2020 - 3 h 22 min

    le i7-10700K(F) me fait de l’œil ^^ à mon avis le choix de l’équivalent Intel/AMD va se jouer au prix pour moi, même si AMD semble avoir le double de cache L3

    Répondre
  • 1 mai 2020 - 10 h 52 min

    Pfff,
    Cela n’engage que moi, mais il serait temps qu’il y ai un gros ménage de fait, il y a beaucoup trop de gammes de déclinaison, pour moi cela engendre plus de surcout à produire ou a managé et c’est ce compliquer la vie..

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *