HP Z2 Mini G5 : un MiniPC compact comme station de travail

Il y a MiniPC et MiniPC, le HP Z2 Mini G5 fait partie de la classe supérieure dans le genre. Avec des performances haut de gamme, il se révèle être une station de travail qui ne fait pas beaucoup de compromis.

Le HP Z2 Mini G5 ne cache pas son ambition : proposer les performances d’une station de travail traditionnelle dans un encombrement des plus réduit. L’engin mesure 21.6 cm de large comme de profondeur pour 5.8 cm d’épaisseur. Au vu des composants que ce format intègre, c’est 2.1 kilos de concentré de performances à l’état pur.

HP Z2 Mini G5

Le HP Z2 Mini G5 embarque des processeurs Intel allant du Core i3-10100 au Xeon W-1290P. Une puce qui peut être accompagnée par 64 Go de mémoire vive DDR4-3200 sur deux supports SoDIMM. Le stockage est intégré sous la forme d’un M.2 PCIe NVMe allant de 256 Go à 2 To avec différentes options de performances. Un emplacement 2.5″ SATA permet en outre d’ajouter un SSD de 256 Go ou jusqu’à 2 To de stockage mécanique.

HP Z2 Mini G5

Autre poste avancé de l’engin, son circuit graphique : quatre options sont proposée par la marque. Un AMD Radeon Pro WX 3200 avec 4 Go de mémoire GDDR5 dédiée. Ou trois options Nvidia : une Quadro P620 avec 4 G0 de GDDR5, une Quadro T1000 toujours en 4 Go de mémoire mais en GDDR6. Ou une Quadro T2000 toujours en 4 G0 de GDDR6. Une version Quadro RTX 3000 est également prévue pour l’année prochaine.

HP Z2 Mini G5

Le résultat de ces évolutions font dire à la marque que le HP Z2 Mini G5 est 1.4 fois plus rapide que les versions précédentes. En terme de rendu 3D via les circuits graphiques embarqués, la machine est jusqu’à 3 fois plus rapide…

HP Z2 Mini G5

Le châssis propose son lot de connecteurs avec une distribution particulière. La face avant du HP Z2 Mini G5 ne propose qu’un bouton de démarrage tandis que la face arrière déploie tous les connecteurs fixes, ceux qui ne sont pas souvent manipulés. On  retrouve un port Ethernet Gigabit, trois ports DisplayPort 1.4, deux ports USB Type-A 3.1 Gen2, un USB Type-C 3.1 Gen2 avec charge 5V et 3A. Sur le côté gauche, on retrouve un port jack 3.5 mm stéréo combiné casque et micro, deux ports USB 3.1 Gen2 Type-A et un autre USB 3.1 Gen2 Type-C. 

HP Z2 Mini G5

Bref un petit monstre qui poursuit le travail de la marque dans cette gamme particulière de minimachines de travail. HP déploie ici un châssis original avec un double système de ventilation  permettant de n’engager qu’un seul des ventilateurs lorsque l’on se sert du circuit graphique intégré au processeur Intel. La partie externe, AMD ou Nvidia est coiffée d’une ventilation secondaire, plus importante, qui permettra de limiter le bruit généré par l’engin en usage classique.

HP Z2 Mini G5

Le format a également été pensé pour être mis en rack, 7 unités peuvent être montés sur un Rack 5U et une armoire 24U standard peut en accueillir 56. HP livre avec ses machines une solution de gestion pour piloter ces engins dans ce format serveur.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
8 commentaires sur ce sujet.
  • 2 septembre 2020 - 20 h 15 min

    Hello Pierre !

    Quel est l’usage de PCs rackés, comparativement à des systèmes de virtualisation, qui seront nécessairement plus souples à l’usage ?

    Répondre
  • 2 septembre 2020 - 21 h 31 min

    @Montague: Je suppose que c’est plus modulaire ?

    Imagine un cabinet d’archi avec 40 personnes, toutes ayant une station de ce type. Vient le moment du rendu film d’un projet. Les appareils peuvent être montés en rack comme une ferme de rendu pour exécuter des calculs plus rapidement pendant une semaine, les utilisateurs ayant alors congé ou bénéficiant d’un portable pour travailler sur d’autres projets plus légers ?

    Je n’ai pas l’use case parfait mais on peut imaginer de la souplesse à ce niveau ? Je suppose que HP l’a fait si ils ont développé une suite de gestion de leurs machines dans ce scénario ?

    Répondre
  • 2 septembre 2020 - 22 h 55 min

    Ça remplace les blades dans les châssis HP, ça sera moins cher ;)) et virtualisation continuera ;)

    Répondre
  • 3 septembre 2020 - 3 h 36 min

    @Manouille
    Je reste circonspect sur le rack aussi.
    Les GPU sont pauvre en ram, cela me semble limité pour cuda.

    Répondre
  • hle
    3 septembre 2020 - 16 h 29 min

    Juste un détail 4 G0 => 4 Go (chiffre 0 aulieu de o) et je pense que c’est plutôt 4 Gio.

    Il y a souvent confusion entre Gigaoctets et gibioctet depuis l’introduction en 1998 de la norme pour noter les multiples de 2 : les « kibi », « mébi », « gibi »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Octet#Multiples_normalis.C3.A9s

    Répondre
  • jef
    3 septembre 2020 - 17 h 22 min

    Le bémol du Z2, c’est le bloc d’alim éléphantesque et des qu’il est sollicité en calcul, on l’entend le bougre.
    Je code avec un Z2 en i7-8700, Quadro P1000 Mobile, 16Gig, 512Go nvme + 1to Sata sous Linux Mint.

    Répondre
  • Xo7
    4 septembre 2020 - 13 h 07 min

    @hle: Avec les gibbies on nous prend souvent pour des shadoks ! Rendant parfois impossible la comparaison fine de fichiers…

    Répondre
  • 6 septembre 2020 - 11 h 59 min

    @Pierre Lecourt: cette utilisation est prévue pour avoir des utilisateurs en rdp vers ces machines. On fait ça pour les graphistes, modeleurs 3d, monteurs A/V. C’est plus simple à gérer dans une salle info, pas de vol possible des clients légers et accessibles depuis un VPN en télétravail. Dell proposes des stations W10 de ce genre aussi.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *