GPD Win 3 : et si on bouclait la boucle ?

GPD vient de publier deux photos du GPD Win 3, un produit que la marque devrait distribuer en 2021. Et le moins qu’on puisse se dire, c’est qu’il y a ici une forte impression de déjà vu.

Le GPD Win 3 sera un engin portable de la taille d’une console Nintendo Switch, proposant un écran de 5.5 pouces de diagonale, des manettes de jeu et un clavier coulissant. Un design que l’on connait ou plutôt que l’on a connu avec la sortie il y a une quinzaine d’année des UMPC comme le VAIO UX de Sony.

Sony VAIO UXSony VAIO UX 

Evidemment, le temps a passé et la proposition de Sony qui embarquait d’un demi à 1 Go de mémoire vive DDR2 et un Core Solo d’Intel épaulés par un très lent disque mécanique de 20 à 40 Go fait figure d’antiquités par rapport aux composants que GPD va intégrer dans son futur modèle. Le GPS Win 3 sera piloté par un processeur Intel Tiger Lake et son circuit graphique Iris Xe. Des puces pouvant aller jusqu’au Core i7-1165G7 avec un circuit graphique proposant 96 EU. La mémoire vive grimpera de son côté à 16 Go de DDR4 4266, et le stockage sera confié à un SSD PCIe NVMe au format M.2 2280. L’ensemble de ces composants sera refroidi activement grâce à des caloducs et un ventilateur.

GPD Win 3GPD Win 3

Le GPD Win 3 proposera un écran de 5.5″ IPS en 720p protégé par une dalle Gorilla Glass 5 de Corning avec une colorimétrie travaillée puisque l’affichage assumera de couvrir 85% de l’espace de couleurs NTSC. Ce petit appareil dont on ne connait pas les dimensions définitives proposera un Wifi6 et du Bluetooth 5.0 mais également un port Thunderbolt 4, un port USB 4.0, un USB Type-A non identifié, une sortie HDMI et un classique jack audio 3.5 mm combo. Un lecteur de cartes MicroSDXC sera également présent pour étendre les capacités de la machine. La solution retenue, compatible avec la norme A2 de ce type de stockage, permettra d’atteindre des débits en lecture de 160 Mo par seconde.

GPD Win 3

Pour intégrer ce clavier, la marque fait appel à une solution asse originale avec non pas un toucher mécanique mais un système capacitif derrière chaque touche. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de ressenti physique à la pression, simplement que GPD a préféré un système différent. Probablement pour éviter que la machine ne soit trop épaisse. A noter que le clavier bénéficiera d’un rétro éclairage complet.

GPD Win 3

Enfin, une bonne partie de l’engin se tournera vers le jeu, son design entier est pensé pour que l’on puisse le saisir et le balader avec sous les doigts des contrôles de type manette. On retrouvera donc des gâchettes sous les index en haut du châssis mais également deux mini joysticks analogiques cliquables, une croix directionnelle et les boutons traditionnels ABXY. L’ensemble abritera en outre des enceintes et un double système de vibrations.

GPD Win 3

Mieux encore, le GPD Win 3 permettra un usage en mode “Dock” avec une solution qui complètera bien son équipement. Le dock permettra non seulement de recharger l’appareil mais profitera également de sa connectique pour lui apporter plus de fonctionnalités. A commencer par un réseau Ethernet Gigabit, des USB Type-A supplémentaires et une sortie HDMI fixe. De telle sorte qu’en reliant le format ultraportable au dock on puisse faire de cette solution un ordinateur comme les autres. connecté au réseau filaire, relié à un grand écran et pilotant clavier, souris et autres appareils fixes. A noter que l’engin sera alimenté par un chargeur 65 watts USB Type-C promettant de remettre sa batterie sur pied au maximum de sa capacité en 1H30… sans toutefois préciser l’autonomie globale de la machine.

Le GPD Win 3 est annoncé pour un financement participatif sur Indiegogo en Janvier 2021 avec une distribution prévue pour Avril ou Mai de la même année1. Aucune information de prix n’a évidemment filtré et les spécifications évoquées peuvent changer du tout au tout…

Asus EeePC 1225C

Et si les grands constructeurs regardaient à leur tour en arrière ?

Quand on voit l’écart creusé entre les deux engins en 15 ans, entre ce Sony VAIO UX et le nouveau GPD Win 3, le travail mené par l’industrie est juste phénoménal. Si mes souvenirs sont bons, je n’ai pu prendre en mains qu’un Sony Vaio UX390N, l’engin arrivait sous Windows Vista avec 16 Go d’espace libre. Sans possibilités d’extension. Il était brillamment et intelligemment construit pour l’époque. Les ingénieurs de Sony avaient trouvé 1000 solutions pour résoudre le casse tête d’une pareille intégration. C’était une merveille d’un point de vue conception mais une tannée à utiliser. Lent et manquant de réactivité pour des tâches simples, son clavier n’était vraiment pas facile à apprivoiser et l’aspect général de la machine rendait l’ensemble un peu trop futuriste. Sortir avec un UMPC en main était impensable. Outre les regards de convoitise qu’il générait, on était quasiment tout le temps assailli de questions autour de l’objet. A plus de 2000€, le VAIO UX était un gadget étrange au vu de tous les standards d’alors et il restait donc sagement enfermé dans son sac à dos.

Le temps a passé et je ne suis toujours pas client de la solution. Non pas que le GPD Win 3 me paraisse une mauvaise machine, simplement son engagement pour le jeu et certains choix me semblent assez bizarres2. Je me vois mal me balader avec pareil engin et surtout, il ne correspond pas à mes besoins de productivité. Je suis néanmoins curieux des choix proposés, de ce clavier par exemple et des capacités d’un circuit Tiger Lake / Intel Iris Xe sur une machine de ce genre.

Mais surtout surtout, cette visite d’un format passé montre encore une fois combien il serait profitable que les constructeurs se penchent à nouveau sur leur rétroviseur.

Asus, Acer, Dell, HP, Lenovo, Samsung… qu’attendez vous pour revisiter les format netbooks avec des puces modernes ? Combien d’entre nous craqueraient pour une solution 9 ou 10 pouces passés à la moulinette de 2020 ? Un format classique de portable à bordures fines avec un écran IPS bien défini et un vrai clavier bord à bord ? Un processeur récent de 10 à 15 watts de TDP, refroidi avec un vrai système moderne de caloducs. 8 à 16 Go de mémoire vive, un emplacement pour un SSD M.2 2280 PCIe NVMe et évidemment une distribution connectique suffisante. USB type-C, un éventuel Thunderbolt, de l’HDMI, de quoi connecter une souris, un lecteur de cartes SD et pourquoi pas un port Ethernet. Pas besoin que l’engin soit super fin si il n’est pas super lourd. Pas besoin d’avoir un monstre hyper cher, au contraire. Un format netbook revisité léger, abordable et pratique au quotidien, voilà qui pourrait à nouveau fonctionner. Comme au temps des EeePC et des suivants. Le format netbook n’a pas pris une ride, il est toujours aussi attrayant. Ce qui a vieilli, c’est la même chose que ce que nous voyons avec le VAIO UX. Le choix de ses composants. En ne faisant pas évoluer les puces, la définition de l’affichage et les autres éléments des netbooks, le marché l’a tué dans l’œuf. Probablement volontairement pour se tourner vers des produits plus haut de gamme.

Mais en 2021, il serait peut être temps de se remettre en question sur ce point. Le premier constructeur qui se tournera vers un netbook moderne, quel que soit son système d’exploitation, rencontrera du succès. Même si il n’est pas aussi abordable que les premiers netbooks, le besoin et l’attrait d’un engin productif ultracompact n’a pas bougé depuis la sortie du premier engin du genre en 2008.

Sources : qqThe Phawx et Liliputing

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Avec toutes les énormes moufles et pincettes que ces promesses engagent
  2. A ce propose le choix d’un écran 720P ne me parait pas un problème, je suppose que les 5.5″ en FullHD pourraient être contre productif. Mais je commence à me demander si certains constructeurs n’usent pas de ce point pour booster leurs campagnes de financement participatif. Proposer un affichage 720p, un stockage assez maigre et pousser les gens interessés à rameuter plus de personnes sur les campagnes avec des objectifs financiers permettant de débloquer un affichage plus fin et plus de gigaoctets…

Jaune
11 commentaires sur ce sujet.
  • 9 novembre 2020 - 14 h 54 min

    “Asus, Acer, Dell, HP, Lenovo, Samsung… qu’attendez vous pour revisiter les format netbooks avec des puces modernes ?” Un public significatif (non 5000 n’est pas un volume significatif pour ces constructeurs) et de la rentabilité !

    “un engin productif ultracompact” : ça s’appelle un smartphone !

    Pour ma part, un portable avec clavier de moins de 12″ d’écran n’est pas utilisable pour être productif (on n’est pas productif dans un métro ou un bus…)

    Répondre
  • Luz
    9 novembre 2020 - 15 h 06 min

    J’ai effectivement eu l’impression de voir mon VGN-UX.
    Même la station d’accueil ressemble à celle de Sony, reste à voir si le dossier est aussi en plexiglas fumé.
    Et surtout qu’il n’y aura pas le même problème de mort subite de l’affichage qui m’est arrivé en début de présentation en 2011…

    Répondre
  • 9 novembre 2020 - 15 h 10 min

    @[email protected]: Je pense que le public est plus large que celui là. et c’est drôle de lire après une telle phrase un avis qui commence par “pour ma part” :D

    Non un smartphone n’est pas un outil productif dès lors que l’on veut vraiment être productif. Les Lycéens ne jurant que par leur smartphone avant le premier confinement en ont fait l’amère expérience.

    Répondre
  • 9 novembre 2020 - 16 h 06 min

    Cc Pierre l’écran 720p c’est pour pas pousser trop de pixels pour l’igpu Intel.
    Y’aura pas d’options avec écran 1080p je pense du moins ce sera pas encore pour cette gen.
    Sinon j’aime pas du tout ce design ça va vers ce qui se fait maintenant avec l’aya notamment ou le vaporware smach z mais je reste avec la win max. Écran < 7" ça devient trop petit pour mes yeux de vieux.

    Répondre
  • 9 novembre 2020 - 17 h 36 min

    Toujours aussi friand de solution Netbook (Ah les eeepc 7, 9, 1O, 11… !)

    J’avais adoré mon magnifique Acer Aspire TimelineX 1830T … petit et performant !

    Mais avec l’âge (et aussi un peu plus de moyens !), mes vieux yeux se tournent vers les 13/14/15 ” type XPS 13/15 ou Matebook 14 ;-)

    Répondre
  • 9 novembre 2020 - 21 h 43 min

    Je rejoins à 100% tes mots :
    Asus, Acer, Dell, HP, Lenovo, Samsung… qu’attendez vous pour revisiter les format netbooks avec des puces modernes ? Combien d’entre nous craqueraient pour une solution 9 ou 10 pouces passés à la moulinette de 2020 ? Un format classique de portable à bordures fines avec un écran IPS bien défini et un vrai clavier bord à bord ? Un processeur récent de 10 à 15 watts de TDP, refroidi avec un vrai système moderne de caloducs. 8 à 16 Go de mémoire vive, un emplacement pour un SSD M.2 2280 PCIe NVMe et évidemment une distribution connectique suffisante. USB type C.

    Plutôt satisfait par mon Chromebook ,il me manque un PC Windows transportable de partout ,aussi j’attends la promo mais aussi que la machine soit d’un prix abordable .
    Juste besoin d’un petit processeur disposant d’un circuit graphique type 605 ou 620 , 8 Go de RAM et d’un disque dur qui soit facilement remplaçable .

    Répondre
  • Raz
    9 novembre 2020 - 22 h 38 min

    J’ai pas trop suivi l’évolution des proc atom cherry-trail, quelle processeur faible en consommation et bon marché a prix le relais chez intel ?

    Répondre
  • 10 novembre 2020 - 0 h 01 min

    Hello, merci beaucoup pour cet article.
    En ce qui concerne la console, GPD s’approche de la tendance du marché, à savoir la Switch, comme ils avaient approché la 3DS avec les anciennes générations. Étant public de la vieille école, je n’ai pas d’attirance pour cette nouvelle version de console. La Win 2 étant la plus ergonomique (surtout la XD).

    En ce qui concerne l’aparté sur les netbooks, je suis tout à fait d’accord. J’ai un netbook en bon état et ergonomique, mais qui traine à la maison, et c’est dommage… il ne peut même pas décoder du 720p convenablement, et le ventilo se déclenche pour le tâches simples tellement les OS demandent des ressources.

    Répondre
  • 10 novembre 2020 - 0 h 09 min

    effectivement, tout dépendrait du prix

    un format 12″ dans une feuille A4 ou un 10″ plus petit avec un bon clavier et beaucoup de puissance et d’autonomie léger à moins de 500 €….

    même pas besoin d’avoir beaucoup de ports, un port usb c, où on branche un petit dock avec la vidéo le réseau et les ports additionnels ça ne vaut pas cher

    maintenant est-ce qu’on peut gagner de l’argent avec ça, et est-ce qu’il y a suffisamment de clients ?

    à l’époque de la sortie du eeepc, il n’y avait pas vraiment d’alternative.
    Aujourd’hui, avec les tablettes avec ou sans clavier en Android ou en Windows, voir les smartphones géant, qu’on peut afficher sans fil sur la plupart des TV et qu’on pilote à la voix, les TV connectés, etc., il n’y a plus guère que les vieux geek comme nous qui seraient susceptibles de franchir le pas de l’achat :-)

    Répondre
  • 10 novembre 2020 - 13 h 26 min

    Il n’y a que moi qui trouve le design horrible ?

    Répondre
  • 10 novembre 2020 - 22 h 28 min

    @Mickaël: non je kiffe absolument pas également et vu comme gpd se foire à chaque changement de design je serais pas serein sur le premier batch.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *