Gigabyte Aero 14 OLED : Bonne technique mais des questions ergonomiques

Le Gigabyte Aero 14 OLED est un condensé de performances dans un châssis de 14 pouces compact et plutôt bien maitrisé même si….

Avec le Gigabyte Aero 14 OLED, on retrouve un équipement très intéressant dans un format très agréable. Le  constructeur a du faire quelques choix techniques spécifiques pour parvenir à ce résultat mais l’ensemble ne manque pas de cohérence ni de pertinence. Si pour le moment il nous manque toujours l’information de son prix, ce modèle de 14″ sera intéressant à suivre.

Le Gigabyte Aero 14 OLED embarque des puces de 13e Gen chez Intel, pouvant aller jusqu’au Raptor Lake-H  Core i7-13700H. Soit une solution déployant 14 coeurs qui s’appuiera sur un circuit graphique secondaire GeForce RTX 4050 de Nvidia. Ce ne sont pas les composants les plus performants du marché mais ils permettent à Gigabyte de proposer une solution complète et homogène sans devoir trop alourdir l’ensemble. On retrouvera ainsi un engin de 1.49 kg pour 31.1 cm de large, 22.1 cm de profondeur et 17 mm d’épaisseur. Un rapport équipement/encombrement assez séduisant.

L’écran 14 pouces sera de type OLED avec un rafraichissement de 90 Hz qui affichera en 2880 x 1800 pixels. La dalle sera certifiée X-Rite et Pantone avec une fonction HDR. De quoi piloter aussi bien des sessions de travail classiques que des outils de création ou des jeux. Pour épauler cela, on retrouve 16 Go de mémoire vive en LPDDR5. Suffisant pour la majorité des usages même si on aurait aimé pouvoir mettre cette mémoire à jour d’une manière ou d’une autre. C’est une des concessions faites par le constructeur sur cette machine. Pas qu’il soit impossible de proposer de la mémoire sur slot avec un engin de 17 mm d’épaisseur mais cela a sûrement un coût important. Le recours à une petite trappe pour accéder aux composants pourrait sans doute changer la donne mais la recette de la « bonne vieille trappe© » semble avoir été perdue aux alentours de 2010. Le stockage sera confié à un SSD NVPe PCIe Gen4 au format M.2 2280 mais sans assurance d’un accès facilité par le constructeur dont les variations n’ont pas encore filtré. On retrouvera sans doute les classiques 256/512 Go et plus.

Pour le reste, c’est un Gigabyte Aero 14 OLED et on a donc des éléments classiques de la gamme comme un clavier rétro éclairé, un système audio avancé avec une paire d’enceintes DTS:X Audio 2 watts, une webcam garantissant du 1080P et une identification faciale via infrarouge, du Wi-Fi6E et du Bluetooth 5.2. L’alimentation utilisera un port USB Type-C avec une puissance de 130 watts pour recharger rapidement la batterie 63 Wh de l’appareil mais aussi pouvoir continuer à l’utiliser pendant la charge. Le constructeur promet 7.5 heures de lecture vidéo, ce qui laisse à penser la possibilité d’une demie douzaine d’heures de travail mixte et entre 4 et 5 heures de jeu FullHD.

La connectique comprend deux ports Thunderbolt 4 et un port USB Type-C supportant la charge Power Delivery. Si les deux Thunderbolt sont situés à droite de la machine, l’autre port de charge est à gauche, ce qui rendra possible la connexion d’un côté ou de l’autre du Gigabyte Aero 14 OLED. On retrouve également un port audio 3.5 mm combo et un lecteur de cartes MicroSDXC sur les  flancs de l’engin.

Un port HDMI 2.1 et un USB 3.2 Gen 1 Type-A sont situés à l’arrière du châssis. Pas forcément le choix le plus pratique à l’usage pour glisser une clé USB dans son PC mais mieux que de faire l’impasse sur cette connectique. Comme beaucoup de constructeurs employant la formule Intel 13e Gen + GeForce RTX 40, Gigabyte a placé quatre évents d’aération sur la partie haute de l’engin, mangeant ainsi pas mal d’espace disponible sur les portables classiques. Le recours à une connectique arrière est donc une solution alternative assez bienvenue au final.

La partie qui me fait le plus peur est le clavier. Si l’on en juge par la photo ci-dessus, le contraste entre le fond des touches et les lettres est vraiment très faible. Un choix qui rend la visibilité de ce dernier très limitée. Même avec un rétro éclairage fort, ce type de clavier est difficilement lisible dans un espace bien éclairé, ce qui n’est pas toujours très agréable à l’emploi. Malheureusement, la marque ne semble pas avoir prévu son Gigabyte Aero 14 OLED dans une version sombre qui aurait solutionné ce problème. J’ai de nombreuses fois expliqué à des constructeurs qu’un fort contraste sur le clavier était plus utile qu’un rétro éclairage, beaucoup persistent à voir un système de LED comme la meilleure solution. 

Le pavé tactile est couvert d’une surface en verre et la marque n’a, semble t-il, pas pu s’empêcher d’ajouter son logo de gamme sous celle-ci. C’est mignon cinq minutes mais je reste persuadé que personne qui ne travaille pas chez Gigabyte n’a envie de travailler avec ce genre de fantaisie sous les yeux. Suivant son tarif final, c’est un engin assez complet, cohérent dans son approche et plutôt bien pensé malgré des zones d’ombre. Tout n’est pas parfait mais cela pourrait être une bonne surprise.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*