HP Dragonfly Pro : un 14 pouces disponible sous Windows et ChromeOS

Le HP Dragonfly Pro est un ultraportable assez classique que le constructeur va décliner en deux modèles d’une manière assez inattendue.

La gamme Dragonfly Pro a  toujours été une des séries professionnelles d’HP. Des ultraportables fins et efficaces avec un encombrement léger et une bonne réserve de puissance que le constructeur réservait à un marché assez haut de gamme. Sur ce nouveau modèle de 14 pouces, les habitudes de la marque sont un petit peu bousculées. Les nôtres également.

Le clavier du modèle AMD / Windows

Ce Dragonfly Pro de 14 pouces sera en effet décliné en deux variantes. La première sous AMD Ryzen, la seconde sous Intel Core. Mais ces processeurs ne proposeront pas uniquement des choix techniques à l’acheteur final. Il décideront quel système sera embarqué sur chaque machine. Les modèles AMD seront sous Windows tandis que les  versions Intel hériteront de ChromeOS. Les deux emploieront de nombreux matériaux recyclés : magnésium et plastiques dans des proportions variables suivant les modèles.

Le clavier du modèle Intel / ChromeOS

Prévus pour ce printemps, les deux 14 pouces n’embarqueront pas les puces les plus performantes des constructeurs avec un Core Alder Lake de douzième génération d’un côté et un Ryzen 7 7736U de l’autre. Suffisant pour les publics visés mais bien moins performants que ce que proposent les nouvelles générations tout juste annoncées. On retrouvera d’autres différences entre les modèles avec, par exemple, une version ChromeOS limitée à 16 Go de mémoire vive quand le modèle Windows 11 sera livré jusqu’en 32 Go. Les deux feront appels à de la mémoire LPDDR5 soudée directement sur la carte mère. Le stockage sera, quant à lui, intégré via un slot M.2 2280 en NVMe PCIe mais avec des capacités encore une fois différentes. De 512 Go à 1 To pour le modèle Windows. 256 Go pour le chromebook.

L’affichage des Dragonfly Pro sera à l’avantage du modèle Intel avec un écran en 2560 x 1600 pixels IPS 100% sRGB intégré de manière à ce qu’il occupe avec ses 14 pouces 87.6% de l’espace disponible. Les modèles Windows seront plus sobres avec un 1920 x 1200 pixels plus classique, toujours un traitement colorimétrique sRGB exact mais une occupation de 86.5% de l’espace disponible. Les deux seront de technologie IPS avec une surcouche tactile capacitive et donc une surface brillante. 

Les 4 ports Thunderbolt du HP Dragonfly Pro ChromeOS

La connectique est également différente, on retrouve sur le modèle Intel ChromeOS 4 ports Thunderbolt 4 tandis  que le modèle AMD sera équipé de deux USB Type-C 4.0 et un USB Type-C 3.2 Gen2. Pa s de ports USB Type-A, pas de HDMI, pas de port Ethernet ni même de lecteur de cartes MicroSDXC. Uniquement de la connectique USB Type-C. La partie réseau sera donc confiée à une solution Wi-Fi6E et Bluetooth 5.2 pour les deux appareils. 

D’autres différences sont annoncées pour ces Dragonfly Pro avec une camera 5MP avec infrarouge sous Windows/AMD et un modèle uniquement 8MP chez Chrome/OS Intel. La batterie du modèle Windows sera une 64.6 Wh tandis qu’elle ne grimpera qu’à 51.3 Wh sur le Chromebook. Les  deux avec un chargeur USB Type-C de 96 W permettant de remettre les machines d’aplomb à moitié de leur charge en 30 minutes. L’autonomie annoncée est excellente dans les deux cas avec 16 heures en usage mixte et 12H30 en vidéo conférence par exemple.

Derniers détails, on retrouve un lecteur d’empreintes et un rétro éclairage clavier simple sous Windows tandis que le modèle ChromeOS profitera d’un rétro éclairage de clavier… RVB. On note par ailleurs la présence d’un ensemble intéressant d’enceintes signées Bang & Olufsen pour les deux type de machines. Quatre Haut Parleurs sont disponibles : deux autour du clavier et deux sous la machine dans les longues fentes que l’on voit à côté de la connectique.

Pour le moment, il n’est pas question de tarifs, HP affinera ceux-ci avant leur sortie commerciale. On se demande tout de même quelle mouche a piqué HP avec ces machines, pourquoi les appeler toutes deux des Dragonfly Pro 14 quand il s’agit au final d’engins totalement différents ? Les deux 14 pouces ont de bonnes idées et un design agréable mais ne rentrent à mon sens dans aucune case connue. 

Qui va acheter un Chromebook censé être pratique à l’usage mais qui obligera à trimbaler un dongle USB Type-C pour brancher une simple clé USB ou un écran externe ? Qui va choisir un portable 14″ sous Windows avec les mêmes contraintes ? L’expérience a été tentée parle passé et les ventes ont été assez mauvaises, je ne vois pas pourquoi cela aurait changé en 2023 ? Les besoins des utilisateurs n’ont pas vraiment évolué et les contraintes que cela pose sont toujours les mêmes. D’autres détails sont assez étonnants comme la présence d’un rétro éclairage RVB sur la machine ChromeOS. Comment le justifier ? Pourquoi ne pas proposer de modem 4/5G sur cette version ChromeOS ?

L’ensemble des choix faits ici ressemble à un pot pourri d’idées au sortir d’une réunion qui n’aurait pas été filtré par des ingénieurs techniques et commerciaux avant la mise en production. C’est un peu bancal, surtout après l’annonce d’une excellente machine comme le HP Dragonfly G4 bien plus maitrisée et cohérente.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

4 commentaires sur ce sujet.
  • 9 janvier 2023 - 12 h 02 min

    C’est moi, ou il semble que le 14 pouce 16:10 soit devenu la diagonale phare de 2023 au détriment du 13 pouce en 16:9 ? Vu les progès réalisés en matière de design pour avoir des bordure d’écran très fine, c’est une bonne évolution je trouve :)

    Répondre
  • 9 janvier 2023 - 12 h 26 min

    Je dois avouer que esthétiquement parlant, la bébête est assez classieuse et bcp plus réussie que les derniers XPS (l’inspiration MacBook se fait sentir).

    Répondre
  • 9 janvier 2023 - 13 h 22 min

    Bonjour,
    effectivement, c’est des machines bien bancales. L’absence de port HDMI et lecteur de carte, USB restreint ne sont pas compensés par un clavier RGB ou des HP B&O. Pour moi, les 2 modèles ne satisferont ni le milieu pro ni les amateurs geeks.
    Tu as raison, joli mais ça semble assemblé avec ce qui traîne en stock plus que réfléchi.
    Tout ça ne vaut pas mon 14″ Ideapad qui a un peu le même look !
    @Raph : XPS et MacBook sur la même ligne, c’est de la provoc ? ;)
    Petites typo au passage : « parle » par le,  » u chargeur » un chargeur, « pa s de » pas de
    Merci pour tes articles, c’est toujours un plaisir de découvrir le nouveau matériel autrement qu’avec de la pub.

    Répondre
  • 9 janvier 2023 - 14 h 29 min

    Design pas mal OK, mais pas de port jack ? Même chez Apple on ose pas sortir des ordinateurs sans cette connectique…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *