Une Gameboy Color Steampunk en vidéo

Les retrouvailles de Jiri Praus avec une de ses consoles d’enfance donnent naissance à la première Gameboy Color Steampunk.

Mariage d’électronique et de laiton, la Gameboy Color Steampunk est en réalité une solution construite à partir d’une base de solution Odroid Go. Jiri l’a intégré sur un base métallique pour lui donner plus de cachet. Evitant au passage le recours à des connexions classiques en préférant des liaisons rigides faites de métal solide. L’ensemble donne un aspect très particulier à la console.

Gameboy Color Steampunk

Le montage de l’ensemble, que ce soit au niveau des supports et entretoises qui portent les différents composants comme de l’électronique et de ses raccords, est assez fou. Le boulot que cela représente est impressionnant et le résultat remarquable.

Gameboy Color Steampunk

Je trouve l’idée de recourir à du laiton soudé pour construire le châssis, les supports et les différents éléments qui portent les boutons excellente.

Gameboy Color Steampunk

Mais le rendu des différentes petites barres de laiton qui se croisent et se chevauchent pour connecter les différents éléments entre eux est le clou du spectacle. Cela donne cette impression “fouillis organisé” si chère aux productions de ce type. Le travail que cela représente tant au niveau soudure que d’anticipation des différents circuits pour ne pas rendre l’ensemble illisible est, là encore, phénoménal. 

Gameboy Color Steampunk

L’enthousiasme de Jiri Praus fait plaisir à voir et sa Gameboy Color Steampunk est une vraie réussite, je n’ose pas imaginer la déception si, à l’allumage, il se rendait compte qu’une de ses soudures si spéciales posait problème. Démonter sa console avec ce système serait probablement un véritable casse tête.

L’ensemble des ressources nécessaires à la réalisation de ce projet est partagée par Jiri sur sa page Patreon

Merci à mon gars Turbo pour l’info !


Rivière
6 commentaires sur ce sujet.
  • 27 janvier 2021 - 21 h 27 min

    J’adore les montages de ce type avec des liaisons rigides

    Répondre
  • 27 janvier 2021 - 23 h 04 min

    C’est un jeu dangereux tous ces enchevêtrements, il a réussi à ce que ça ne court-circuite pas ! En tout cas, le rendu final est splendide.

    Répondre
  • 28 janvier 2021 - 8 h 05 min

    Ne suffirait il pas de vernir les “pistes” rigides afin qu’elles ne se mettent pas en court-circuit ?
    Ca n’enlève rien a la beauté de la chose !

    Répondre
  • 28 janvier 2021 - 10 h 59 min

    A ce stade c’est de l’art ! sublime…au taux horaire c’est plus cher qu’un mac Book air !

    Répondre
  • 28 janvier 2021 - 16 h 12 min

    J’espère qu’il n’a pas repris l’écran original de l’Odroid Go…

    Répondre
  • 28 janvier 2021 - 16 h 52 min

    @Izn0: Bonne idée, à voir si c’est assez isolant pour cet usage. Si je devais le faire à mes goûts, j’essaierais de trouver un truc similaire à ta proposition et idéalement, vu le matos qu’il a, j’essaierais une impression 3D transparente de type bain de résine histoire que ça couvre bien les côtés. Mais bon, il l’a fait selon ses envies, et il en a l’air bien heureux donc tant mieux pour lui, et pour nous vu qu’il a partagé son travail.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *