Foxconn propose 27 milliards de dollars pour racheter la division mémoire de Toshiba

Toshiba va mal, le géant Japonais ne se sort pas de ses tracas financiers. Depuis quelques années, après avoir masqué des résultats catastrophiques aux autorités, la marque n’en finit de se replier sur elle même. Pour sauver les meubles, il est question de revendre la division mémoire de la marque et Foxconn est dans la course.

Toshiba est un des leaders du marché de la mémoire avec des usines, des brevets et des capacités de production comme de recherche et développement assez colossaux. Mais les soucis financiers de la marque rendent la séparation de cette branche du reste de la société un des seuls moyens de survivre pour le moment.

Minimachines.net

Cette vente des “bijoux de famille” peut paraître une vision à très court terme mais il faut bien comprendre que Toshiba court après le temps. La marque est acculée de dettes, de retards de paiements, de problèmes variés et se retrouve même dans l’embarras  en demandant encore et encore des délais pour publier ses comptes… La vente de la branche mémoire pourrait solutionner une bonne partie de ses problèmes et sauvegarder l’entreprise.

Surtout si on considère la proposition de Foxconn relayée par le Wall Street Journal : Pas moins de 27 milliards seraient sur la table pour racheter cette division au Japonais. Si cette proposition semble alléchante et difficile à refuser pour Toshiba, il faudra bien sûr prendre en compte l’avis des autorités sur ce rachat. Vérifier sa possibilité technique et scruter les éventuelles répliques de la part d’autres fabricants susceptibles d’être intéressés par l’acquisition.

Minimachines.net

Si Foxconn réussit ce tour de force, après le rachat de Sharp l’année dernière, la marque deviendra totalement incontournable sur le marché électronique et informatique. Une position qui pourrait également inquiéter les autorités de concurrence et faire pas mal d’envieux chez ses concurrents. La marque serait capable non seulement de fabriquer pour des dizaines de marques des produits de toutes les gammes mais également de leur fournir des composants importants aux meilleurs prix à condition de passer par son catalogue. Une position forcément très avantageuse pour Foxconn mais évidemment beaucoup plus problématique pour le reste du marché.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 12 avril 2017 - 10 h 29 min

    Elle n’est certainement pas la seule, mais dans le registre “Très mauvaises conditions de travail en Chine”, Foxconn est dans les champions.
    Mettre des filets de sécurité dans l’usine pour faire baisser le taux de suicide, il fallait y penser.
    Cette acquisition n’aidera certainement pas à la défense des droits de l’homme :-/

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 11 h 32 min
  • 13 avril 2017 - 0 h 40 min

    C’est dommage de voir une si grande entreprise finir ainsi engloutie sous les nouveaux géants. Toshiba avait pourtant de très bons produits.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *