Retrocade : Et si on imprimait sa propre borne d’arcade sous Raspberry Pi ?

Retrocade est une énième borne d’arcade à base de carte Raspberry Pi. Jusque là rien de nouveau et on a vu des tonnes de déclinaisons de ce concept au fil du temps. La différence avec ce modèle, c’est qu’il a quasiment intégralement été imprimé en 3D. Et qu’il est drôlement réussi.

Retrocade est un projet original dans sa conception, la petite borne d’arcade présentée sur HackaDay reprend des éléments très connus : Une carte Raspberry Pi 3 associée à un petit écran 8 pouces, un kit de boutons et de joysticks de borne d’arcade et le tout piloté par Retropie, la distribution dédiée à ce type d’usage.

Ce qui change par rapport à d’habitude c’est la manière dont a été conçue la borne elle même puisqu’au lieu de  partir d’un bout de bois ou d’aluminium, l’auteur de cette Retrocade a pris le parti d’imprimer en 3D l’ensemble des composants de son châssis et presque la totalité des pièces structurelles internes.

Raspberry Pi Arcade RetroPie

Le résultat est plutôt intéressant, d’autant que l’impression d’un vinyle sur-mesures pour venir masquer les éléments imprimés en 3D donnent à cette borne un look plutôt très convaincant.

Raspberry Pi Arcade RetroPie
Raspberry Pi Arcade RetroPie

Comme l’indique la vidéo, le temps passé pour imprimer l’ensemble des pièces dépasse la centaine d’heures, il semble évident que d’autres moyens seront plus efficaces pour arriver à construire un engin de ce genre, notamment le recours à une découpe laser sur du bois à assembler.

Raspberry Pi Arcade RetroPie

Par contre, la totalité de l’impression a été réalisée avec une imprimante 3D qui ne fait pas partie des plus chères du marché : Une Zonestar P802QA.

Minimachines.net

Il s’agit d’une imprimante “noname” que l’on peut trouver sur Aliexpress autour de 220€, un budget tout à fait abordable pour un engin de ce type. La Zonestar P802QA est basée sur un design Open Maker Prusa i3, un design open source très intéressant. Il s’agit d’une imprimante composée d’éléments grand public et non propriétaire, on peut facilement remplacer une pièce abîmée par une autre trouvée dans le commerce. Beaucoup de pièces sont d’ailleurs imprimables facilement, énormément de ressources proposent des améliorations par rapport  aux éléments de base. La carte se base sur des composants électroniques très simples et standards autour d’une Arduino Mega. Enfin, les logiciels employés sont également OpenSource et documentés.

Minimachines.net

La Anet A8 est une déclinaison de cette Prusa i3.

Ce design, vous devez le reconnaître puisque c’est également ce format qui est utilisé avec l’imprimante 3D régulièrement mise en avant en promo ici dans les bons plans du jour, la Anet A8 que l’on trouve à moins de 150€. Un tarif imbattable pour un engin de ce type qui, si l’on en croit les dires des utilisateurs, peut être modifiée facilement afin d’être largement améliorée.

Raspberry Pi Arcade RetroPie

Et quand on voit ce qu’il est possible de réaliser avec une imprimante 3D à 150€, beaucoup de patience (pour le montage comme pour l’impression) et quelques dizaines d’euros d’ABS, on est assez soufflé par la démocratisation qui a eu lieu sur ce type de périphérique. Si vous voulez plus d’informations sur la réalisation de cette Retrocade, l’ensemble des éléments est disponible sur HackaDay et les fichiers à imprimer sont également librement téléchargeables sur Thingiverse.

Pour tout vous dire, j’ai commandé cette imprimante 3D pour… Noël ! Mais je n’ai pas eu le temps de la monter jusqu’ici, je crois que cette réalisation vient de me donner enfin le courage de m’y coller. Je vous ferai probablement un retour sur ce montage très bientôt.

31 commentaires sur ce sujet.
  • Cid
    11 avril 2017 - 17 h 46 min

    J’aime pas trop le panel, le design des Ion Icade pour ipad modifié est plus sympa, enfin c’est une question de gout. Pour ma part j’ai presque fini mon gros bartop monté à partir d’un kit bois et RPi sous Recalbox :) Ca m’aura pris moins de temps qu’une imprimante 3D :)

    Sinon y’a ca aussi imprimé en 3d https://www.idted.fr/boutique/ mais bon..

    Répondre
  • 11 avril 2017 - 18 h 27 min

    Je trouve le concept génial!
    A combien s’est élevé le coup du projet total ? J’imagine que le stick et les boutons, l’écran etc ont du coûter une somme mais qu’il les a eu à moins cher.

    Répondre
  • 11 avril 2017 - 18 h 33 min
  • 11 avril 2017 - 18 h 38 min

    @Pierre Lecourt: Merci ! A ce prix le stick n’est peut-être pas de qualité premium, mais on voit clairement un bon feeling des touches dans la vidéo. Et puis, Metal Slug et Street Fighter III 3rd Strike qui fonctionnent sans problème. Le rêve !!!

    Répondre
  • 11 avril 2017 - 18 h 41 min

    @prog-amateur: Il y a plein de choix sur Aliexpress d’un point de vue kit boutons… Ce qui me fait peur ici c’est plus la rigidité de la surface qui accueille les boutons et le stick…

    Mais ce n’est pas compliqué de coller un ou 2 mm d’aluminium par dessus cette partie imprimée pour rigidifier.

    Répondre
  • 11 avril 2017 - 18 h 42 min

    Whow… Du bois… Et pas du boit…
    Une relecture s’impose.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 8 h 32 min

    @Pierre Lecourt: Pour l’imprimante 3D livré en kit, est ce compliqué le montage ? Pour la partie mécanique, je ne pense pas avoir de problème, par contre, pour l’électronique, je ne maîtrise pas trop !

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 9 h 04 min

    @Cid:

    De par le fait, euh, comment dire… 890 balles !!! Il a un bon dealer, visiblement.

    En 2 clicks de startpage : http://www.arcademy.fr/kits.html, et j’ai pas trop cherché, chuis au taff.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 9 h 17 min

    @OuiDocteurBob:

    Je modère mes propos… en effet, pour certains, les bornes retro-gaming, c’est l’eldorado. Mais en fouillant, on peut trouver des choses abordables.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 10 h 23 min

    @Thomas57000: C’est long, il faut environ 5 heures mini et 8 heures pour un débutant pour la monter de A à Z et la régler. ce qui fait que je n’ai toujours pas tenté l’aventure faute de plage de temps libre dispo.

    Par contre, ça n’a rien de compliqué : Sur le lien il y a des vidéos étape par étape pour procéder au montage complet.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 10 h 25 min

    Génial, Pierre, tu vas pouvoir imprimer et mettre dans la boutique des boîtiers bien pensés pour des machines fanless chinoises !
    Car bien souvent, l’ingénierie chinoise a fait des boulettes : processeur orienté vers le bas, boîtier trop étriqué, matériau non conducteur de chaleur…

    Un Voyo V1 fonctionnel estampillé Minimachines va être mis aux enchères! :D

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 10 h 30 min

    @Dliryc: Il faudrait un autre gabarit d’imprimante 3D… Et le temps nécessaire pour imprimer des trucs du genre rendrait l’opération peu rentable. Je préfère qu’on partage des fichiers et qu’on imprime dans notre coin.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 11 h 32 min

    Possesseur d’imprimante 3d je ne peut saluer le projet :D

    Maintenant on va être honnête : si c’est juste pour un boitier c’est carrément pas rentable d’acheter une imprimante.

    Par contre attention, les machines no name peuvent faire le taff mais ça reste de la daube en boite, si vous compter faire réellement de lm’impression 3D passez votre chemin et investissez dans une vrai machine.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 11 h 37 min

    @Tronk: Une suggestion de machine ?

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 11 h 39 min

    Quelques retours persos :
    – retrogaming Ok avec Raspberry et cartes Orange Pi (One et même la zero mais en composite, sur une vieille téloche)
    – imprimante achetée en Chine moins de 200€, copie de la Prusa…

    Au sujet des imprimantes 3D :
    – vous pouvez lire le comparatif de la revue Make: qui a testé “tous” les modèles et qui a élu imprimante de l’année la dernière Prusa (cout d’environ 800€)
    – la copie chinoise, montage et mise à feu… Ma femme est ingénieur aéronautique et je suis ingénieur informatique et nous avons mis deux jours à faire que cela fonctionne. On est peut être un peu cons mais il y a quelques difficultés lorsque l’on débute et mon conseil serait de se faire aider par un club, pour éviter les petits soucis du début :
    o quelle procédure pour imprimer, avec quels logiciels dessiner, slicer, imprimer
    o carte Arduino contrôlant l’imprimante = la récupération de la dernière version du logiciel ne permet pas de compiler à cause du compilateur Arduino qui a changé de version et qui est plus strict. Il faut renommer deux variables et ça tourne. Facile à comprendre quand on a déjà fait de l’arduino, mais un béotien est “mort” dans ce cas là
    o la configuration de tous les paramètres d’impression, les réglages des axes et du plateau, c’est compliqué
    o les filaments, chaque bobine est différente en terme de résultat d’impression (ABS PLA PLA wood…) et il ne suffit pas de poser une bobine et d’envoyer l’impression : il faut imprimer un test et calibrer en fonction des résultats
    o thingiverse est génial pour ne pas réinventer la poudre, et le “Remix” permet d’améliorer les designs proposés
    o si tu ne lis pas l’anglais tu es mort

    Pour finir, les temps d’impression sont très élevés et typiquement sur une borne telle que celle présentée, la concurrence avec une autre technologie (par exemple la scie et l’huile de coude) est cruelle pour une imprimante 3D. Ne pas oublier aussi le tarif du filament (5€ pour 1Kg en Chine et au moins six fois plus cher rendu en France je suppose).

    En post-scriptum, une imprimante 3D c’est très cool pour tous ceux qui utilisent des SBC car cela permet de “finir” les projets, cacher la misère et donner un aspect professionnel aux montages.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 11 h 47 min

    @Starlord: Vu la difficulté , je vais attendre encore avant d’investir dans une imprimante 3D !
    Merci

    Répondre
  • Cid
    12 avril 2017 - 11 h 54 min

    @Starlord:

    Fallait demander à un technicien :)

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 12 h 02 min

    @Thomas57000 : je ne veux pas dissuader, je dis juste que si l’on achète pas cher, on doit finir soi-même le produit. Une Prusa à 800€ s’auto-calibre et on peut l’acheter déjà montée. Une grosse imprimante à 2000€ est plus simple à utiliser. Mais dans le cas d’un équipement pas cher (contrairement à ce qu’affirme Tronk sans explications et avec quelques fotes) on a la main et on peut obtenir des résultats très très bons. Ce que l’on paye, c’est le cout du matériel, les moteurs, l’alim, la carte Arduino, les roulement, le plateau…

    Personnellement je me considère comme un Maker, je réalise de nombreux projets dans plein de domaine et certains sont “industrialisés” : je préfère mettre la main dans le cambouis, parce que cela m’intéresse (mais il faut avoir du temps à y consacrer) et je comprends que pour d’autres personnes cela semble une perte de temps, on préfère brancher et imprimer.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 12 h 32 min

    Pour tous ceux intéressés par cette imprimante, le truc a faire ‘est de surfer sur le tube :
    https://www.youtube.com/results?search_query=anet+a8

    On voit des dizaines de profils variés de gens qui ont réussi a en faire quelque chose avec des résultats impressionnants parfois. Des tonnes d’améliorations existent, des tips et autres conseils très pertinents. Pour moi qui n’ai pas envie d’investir 500 ou 800€ dans une imprimante parce que je n’en ai pas l’usage (et que j’ai des potes mieux équipés) je pense que l’objet est intéressant pour de petits montages évidemment mais également pour apprendre !
    Le côté éducatif de l’imprimante me saute aux yeux.

    sinon j’achèterais une Monoprice qui est excellente mais pas distribuée en france. J’ai essayé de contacter Monoprice et de les mettre en relation avec des distris français mais ils ont déjà du mal a fournir leurs clients outre atlantique et sont toujours en rupture de stock !
    https://www.monoprice.com/product?p_id=15365

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 12 h 53 min

    Merci Pierre pour ces infos.

    Petit rappel, il y a une société française qui fait des imprimantes 3D en kit a 299€ (399€ montée).
    https://www.dagoma.fr/
    J’ai depuis 2 mois, la discoEasy200, le montage m’a pris 2 soirs (donc entre 4 et 5h), plutôt simple, la partie électronique n’est pas compliquée du tout.
    Il y a une option écran, j’ai ajouté celui ci : http://www.ebay.fr/itm/262845338060
    Tout fonctionne bien et il y a une bonne communauté sur :
    https://www.lesimprimantes3d.fr/forum/41-dagoma/

    Pour 100€ de plus on peut donc avoir une imprimante faite en France.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 13 h 21 min

    @Starlord: Je cromprend. Je n’ai aucune connaissance du marché de l’imprimante 3d. Aucune idée des différentes gammes de prix. Je me renseigne
    Encore merci

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 13 h 46 min

    Salut,

    là ca me tente d’en acheté une et de l associé à ma recalbox, pour en faire un truc mignon dans mon salon. J’espère juste que ma config suivra pour cette imprimante 3d.

    Merci pour l info.

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 14 h 15 min

    Je trouve le look assez sympa .

    Je déplore par contre qu’aucun fabricant ou participant a la solution RETROPIE ou équivalent n’offre ce petit circuit imprimé qui permettrait d’utiliser une manette ou différentes manettes sur une carte Raspberry .

    Port 40 broches standard sur le Raspberry ,ce doit donc pas être difficile de réaliser cette interface et de la diffuser en masse .

    Répondre
  • 12 avril 2017 - 16 h 56 min
  • 13 avril 2017 - 7 h 08 min

    @ptipahe : j’utilise tout simplement un dongle BT qui relie la manette à la Raspberry, c’est pratique, il n’y a pas de fil (sauf pour charger la manette) : j’ai pas de lien à vous fournir, acheté localement en Chine.

    D’autre part, si tu déplores mais que tu as une bonne idée, pourquoi ne pas la mettre en pratique. Python par exemple est très simple à apprendre et les GPIOs de la Rasp sont très bien documentés.

    Répondre
  • 13 avril 2017 - 7 h 09 min

    @Thomas57000 : si le coeur t’en dis, renaud point chine at gmail point com
    Je dois pouvoir te passer un peu de documentation.

    Répondre
  • 13 avril 2017 - 7 h 29 min
  • 13 avril 2017 - 16 h 01 min

    Bonjour à tous, je reviens sur ce sujet très intéressant des imprimantes 3D. Peut-il être possible d’imprimer des touches de clavier PC avec ces machines ou est-ce que la pièce est trop précise pour ce type d’imprimantes ? Merci.

    Répondre
  • 13 avril 2017 - 16 h 11 min

    @prog-amateur: Cela dépend quelle touche en fait. Si il s’agit d’une touche de clavier méca, pas de soucis cela se fait sans problèmes. Pour un clavier de portable, il faut des imprimantes vraiment capable de finesse. Après il reste toujours la solution d’imprimer/poncer.

    Répondre
  • 13 avril 2017 - 20 h 37 min

    @Pierre Lecourt: merci, je pensais notamment à des touches de type GPD Pocket. Peut-être qu’il serait mieux de passer par un pro

    Répondre
  • 19 mai 2017 - 23 h 07 min

    J’en suis au début du projet! Après pas mal de galère… environ 5h de montage étant bien bricoleur, j’ai pris une anet a8 et c’est claire que le rapport qualité impression prix est bluffant.. par contre faut pas rêver pour 150€ la qualité des matériaux (vis, filetage, câbles etc c’est de la merde) mais une fois monter et bien régler (c’est vraiment le plus compliquer pour un novice mais c’est pas si compliquer une fois que l’on comprend les cause et effet) ca imprime super! Puis petit à petit faudra améliorer mais tel quel c’est pas mal du tout. J’ai perdu quelques jours à cause d’une maj firmware qui a merder.. obliger de mettre le nez dans le code arduino Marlin.. mais au final j’ai beaucoup appris!! Un mal pour un bien, l’aprentissage par la galère en quelques sorte :D
    J’ai commencer à imprimer et c’est long… très long… 16h a 20h pour un panneau latéral et y’a plusieurs grandes pièces. J’ai commencer par les petites pour finioler mais j’ai peur que pour les grandes ca devienne très compliquer… elle sont grande! Avant de ce lancer il faut absolument opter pour une imprimante 3D avec 220×220 de surface d’impression! Je vais voir mais peu être que je devrai couper les grandes impression en deux… si ca ne passse pas. Sans compter les soucis de décollement… j’ai déjà investi dans un plateau verre (4€ à roymerlin la découpe). Bref y’a aussi le paramètrage du pi pour avoir un fronteend simpa! Disons que comme l’impression faudra passer par pas mal de galère pour comprendre après ça va tout seul! Un projet bien plus compliquer qu’il n’y paraît… du temps et de la patience Sont indispensables! J’en suis à 50% du projet me reste l’impressions des grosses pièces et le montage de l’ensemble. Mon pi/écran/contrôles sont fonctionnel! Pas easy easy quand même mais je pense être super content une fois terminé! Mais je pense que la solution bois est plus viable pour le profan. Sinon c’est un beau défi et un beau projet!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *