Le FireFly Station M2 est sorti (et il est pas donné)

En Juillet dernier, Firefly annonçait le Station M2, une solution qui se présente comme un MiniPC de salon à vocation multimédia.

Le Station M2 est un engin très compact, 9.38 cm de long sur 6.5 cm de large et 1.58 cm d’épaisseur. Totalement passif, il propose une connectique basique mais efficace avec un port USB 3.0, un USB 2.0, un port infrarouge, un HDMI 2.0, un port Ethernet Gigabit, une sortie jack AV, un lecteur de cartes MicroSDXC et un port USB Type-C pour son alimentation. C’est peu mais c’est fonctionnel et suffisant pour un usage de type télé. Je vous en faisais un descriptif complet en Juillet.

Le Station M2 est surtout épaulé par une couche logicielle baptisée StationOS (une solution Android avec une surcouche maison) qui peut être pilotée par une application smartphone. On utilisera donc une solution externe comme une télécommande afin de manipuler le système au quotidien. Avec, bien entendu, la possibilité de connecter la station à un clavier souris ou une manette au besoin.

On peut également remplacer le système embarqué par un Linux comme Ubuntu, Manjaro ou Debian ou par un Android 11.0 plus classique mais sans accès natif aux services Google comme le PlayStore. A bord du Station M2, on retrouve un SoC Rockchip RK3566 qui autorisera beaucoup d’usages. La mémoire vive sera disponible en 2, 4 ou 8 Go de LPDDR4 et le stockage en 32, 64 ou 128 Go de eMMC auxquels on pourra ajouter un SSD PCie 2.0 au format M.2 2242.

2021-07-15 13_43_58

Sous le capot de l’engin, on retrouve un design assez classique avec 26 broches issues des systèmes de développement. Le Station M2 est, en effet, au départ une carte de développement enfermée dans un châssis pour une approche plus multimédia. Avec un module Wifi 4 et du Bluetooth 5.0, cette solution se présente à mi chemin comme une TV-Box et un support de base pour du développement même si le format plus fermé de l’objet n’encourage pas forcément ce second usage.

Problème ? Le Station M2 vient de dévoiler son tarif. Le modèle 8/64 Go est annoncé à 189$ HT. C’est beaucoup. C’est plus qu’une Nvidia Shield TV de base qui se négocie à 149€ et plus qu’une Shield TV Pro à 192.70€ une fois la TVA et le port ajoutés ! Amazon Us demande en effet 53.52$ de taxes et de port pour livrer l’engin en France. Si le format vous intéresse, il est sans doute plus pertinent de commander la carte mère embarquée dans le boitier : la version 8/64 Go est vendue 149$ en importation chez FireFly.


secret
4 commentaires sur ce sujet.
  • 10 décembre 2021 - 14 h 24 min

    Bon bah…plus qu’a attendre la Khadas Vim4 et son prix.

    Répondre
  • 10 décembre 2021 - 14 h 55 min

    Le lien pour la Shield TV Pro est celui de la non-Pro :)

    Répondre
  • 10 décembre 2021 - 15 h 07 min

    @Hotdog: Oups, corrigé merci !

    Répondre
  • 10 décembre 2021 - 16 h 10 min

    Une bien belle machine, dommage pour le client final toutes ces taxes.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *