ECS annonce une gamme de MiniPC orientés vers l’Intelligence artificielle

Le ECS Liva 7 Plus se positionne à son tour comme un MiniPC équipé d’un processeur muni d’un NPU pour des tâches de calculs d’IA.

La gamme de MiniPC ECS poursuit son évolution avec un Liva 7 Plus embarquant la gamme de processeurs Intel Meteor Lake-H. Des puces Core Ultra performantes épaulées par un circuit graphique Intel Arc et un NPU dédié aux calculs d’IA.

ECS Liva 7 Plus

ECS présente le Liva 7 Plus comme un engin adapté à des calculs d’IA qui sera déployé aussi bien en versions Core Ultra 5, 7 ou 9 avec un support maximal de 96 Go de mémoire vive SODIMM DDR5, un stockage M.2 2280 NVMe PCIe Gen 4 x4 et un module Wi-Fi6E. Sa connectique comprendra un Ethernet Gigabit et un Ethernet 2.5 Gigabit, deux USB4, deux ports HDMI ainsi que des ports USB 3.2 et 2.0 de Type-A.

On ne sait pas grand chose d’autre sur cet engin qui sera officiellement dévoilé au Computex 2024. Cela m’amuse tout de même assez de voir l’arrivée de l’IA et des NPU comme une communication grand public sur des machines qui n’auront à priori qu’un usage limité de ce type d’outil. C’est devenu un argument marketing assez fort chez les fabricants mais je ne sais pas si son écho est véritable en terme d’usage.

C’est plutôt une manière d’inquiéter les utilisateurs en leur disant de prendre garde à la présence d’une puce capable de gérer l’IA pour le futur comme si la possibilité de piloter en local ces outils était l’Alpha et l’Omega de l’sage informatique. Microsoft poursuit d’ailleurs largement une communication en ce sens en liant très fortement son système d’exploitation avec cet usage d’un NPU. Windows nécessitera forcément un NPU à moyen terme afin d’embarquer Copilot, que vous souhaitiez l’utiliser ou non. Le Liva 7 Plus se positionne donc comme une réponse « compatible » même si je ne suis pas sûr qu’il s’agira de son usage principal.

Au delà de cela, ECS annonce plusieurs minimachines qui seront également dévoilées au Computex mais dont les usages seront clairement industriels. Une solution ECS X5A sous SoC Nvidia et totalement fanless pour piloter des robots autonomes dans des entrepôts visible ci-dessus par exemple.

Ou ce ECS M600 sous puce Alder Lake N pour piloter des caisses automatiques, des affichages numériques ou autres distributeurs variés. ECS compte exposer ce produit en action au Computex avec des kiosques de recyclage autonomes combinés avec d’autres services.

C’est la face cachée de l’iceberg IA. Pendant que les puces s’intègrent petit à petit dans nos PC du quotidien, elles se préparent à envahir en masse d’autres secteurs où elles vont pouvoir être déployées pour remplir de nombreuses tâches du quotidien.

Un robot capable de déployer 200 TOPS de calcul comme le ECS X5A sous Nvidia Jetson AGX Orin 32Go, pourra se balader dans un entrepôt et faire son inventaire en permanence ou aller déplacer palettes et produits si on l’intègre dans l’outil adapté. La nuit, il sera un gardien très efficace car toujours attentif et jamais fatigué. Le ECS M600 de son côté va pouvoir devenir un petit centre de vente de proximité qui assurera la publicité de son offre en temps réel en analysant la disponibilité de son stock, mettra en avant ses produits, encaissera les clients et pourra même piloter un centre de recyclage intégré.

Il va de soi que les investissements nécessaires pour déployer un micro magasin quasi autonome ou intégrer un robot transpalette dans un entrepôt sera très rentable par rapport à l’emploi d’un humain. Je ne sais pas comment le futur va évoluer au niveau de l’emploi mais une chose est sûre, le marché de l’IA surfe énormément sur le fantasme du remplacement de l’humain par un robot docile pour séduire sa clientèle. Et ces produits signés ECS ne sont qu’un tout petit clin d’oeil sur  ce marché. On parle beaucoup des emplois du tertiaire impliquant des traducteurs, des rédacteurs ou des créateurs quand on parle de la menace des IA sur le marché du travail. L’impact direct que l’on observe aujourd’hui va dans ce sens. Mais au vu des annonces des différents constructeurs, le chamboulement pourrait être beaucoup plus massif que cela.


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

4 commentaires sur ce sujet.
  • 28 mai 2024 - 7 h 29 min

    le ECS X5A m’intrigue, t’as plus de détails?

    Répondre
  • 28 mai 2024 - 10 h 26 min

    @H2L29: Nope mais je pourrais t’envoyer la doc si je la reçois ?

    Répondre
  • 28 mai 2024 - 10 h 33 min
  • SGT
    28 mai 2024 - 12 h 17 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *