DFI GHF51 : une carte de la taille d’un Raspberry Pi sous Ryzen Embedded

Beaucoup de cartes mères sont sorties sur le marché en embarquant une puce AMD Ryzen Embedded. Malheureusement, la majorité dans des versions industrielles qui ne sont jamais apparues en magasin. La DFI GHF51 n’échappera malheureusement pas à cette règle.

Il faut dire que les puces Ryzen Embedded sont par nature à destination des solutions industrielles. Vous avez plus de chances d’en croiser une dans une Atari VCS que chez un commerçant, c’est dire. Il n’empêche que la DFI GHF51 est impressionnante à la fois en possibilités et en compacité et, qui sait, peut être qu’elle pourrait donner des idées à un constructeur classique de carte mère de se pencher sur le joli berceau de ces processeurs.

DFI GHF51

La carte mère DFI GHF51 mesure 8.4 cm par 5.5 cm de cotés soit l’équivalent d’une carte type Raspberry Pi Model B. A son bord, on découvre un processeur AMD Ryzen Embedded R1000 avec un TDP de 12 watts. Avec un chipset graphique embarqué Radeon Vega 3, la carte affiche de belles possibilités 2D et Vidéo. Elle pourra prendre en charge nativement des formats vidéos H.265 en encodage comme en décodage, prendre en charges les formats VP9 et pourra même afficher en 4096 x 2160 en 24 Hz. 

DFI GHF51

Avec 2 Go de mémoire vive DDR4-3200 embarqués de base mais jusqu’à 8 Go dans la version haut de gamme, la DFI GHF51 ne sera pas la solution x86 la plus spectaculaire du marché. Mais elle aura pour avantage sa petite taille et sa robustesse en calcul, sans compter sa large compatibilité avec de multiples systèmes d’exploitation. Son stockage embarqué est assez maigre avec 16 Go de eMMC de base mais pourra évoluer jusqu’à 64 Go sur les modèles haut de gamme. Un port M.2 MiniPCIe est également disponible pour une extension. De quoi profiter du système assez largement avec une distribution Linux ou un Windows 10.

DFI GHF51

Autre intérêt de la DFI GHF51, sa connectique puisqu’elle propose un port USB 3.1 Gen2 Type-C qui permettra de brancher un Hub USB très complet, deux sorties MicroHDMI 1.4 et un port Ethernet Gigabit. La carte proposera également les broches nécessaires à une intégration classique dans boitier et s’alimentera en 12 volts.

DFI GHF51

La marque n’a pas encore donné de tarifs pour cette gamme et il ne faut pas s’attendre à un prix abordable. Outre la confidentialité du produit, sa destination industrielle force probablement à une commercialisation par grandes quantités. A moins qu’un distributeur ou un grossiste s’y intéresse et en achète un lot, la DFI GHF51 restera probablement une solution totalement inaccessible.

Source : Liliputing et DFI

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
8 commentaires sur ce sujet.
  • 18 mars 2020 - 13 h 48 min

    Dommage, ce serait super intéressant pour du rétro-gaming.

    Répondre
  • 18 mars 2020 - 16 h 02 min

    existe t’il une carte avec des controleurs raid sata qui pourrait permettre de fabriquer un nas multi disque a un prix raisonable ?

    Répondre
  • 18 mars 2020 - 16 h 47 min

    Ah DFI ils nous manquent à quand leur retour sur les carte mères grand public ?

    Répondre
  • 18 mars 2020 - 16 h 48 min

    Un mini PC complet type NUC voir plus petit aurait été peut être mieux.

    Répondre
  • 18 mars 2020 - 17 h 27 min

    @Will: Sans intérêt pour un industriel et hyper concurrencé.

    Répondre
  • 18 mars 2020 - 18 h 49 min

    @kael50: C’est très déconseillé. Mieux vaut (au pire) un boot sur clé USB et un raid logiciel pour le stockage.

    Répondre
  • 19 mars 2020 - 2 h 17 min

    @kael50: Le plus sécure de mon point de vue pour une utilisation personnelle est le raid logiciel sous une distribution spécialisée sous linux comme ça on évite la perte d’accès aux données suite à un problème matériel lié à une carte contrôleur raid qui devra impérativement être remplacée par un autre identique jusqu’à son firmware, et en plus, ça fait faire des économies. :)

    Répondre
  • 19 mars 2020 - 11 h 43 min

    @choukky:
    +1000000
    le raid matériel c’est à limiter aux cas critiques.
    le raid logiciel est simple a mettre en place, plus souple (cf. matrix raid) à configurer et est autonome.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *