Optiplex 7070 Ultra : Dell débuggue le All In One

Avec le Dell Optiplex 7070 Ultra, la marque résout deux problèmes inhérents au format classique du All-In-One. Une diagonale figée et un matériel intégré faiblement évolutif.

Le concept du Dell Optiplex 7070 Ultra reprend l’idée du All In One classique, ces PC intégrés dans des écrans de telle sorte qu’aucune tour ou boitier ne sorte de celui-ci pour des soucis souvent esthétiques. Ces solutions évitent quelques câbles et permettent de proposer des machines presque invisibles.

2019-09-02 10_47_49-minimachines.net

Un seul et unique câble pour alimenter les deux éléments.

Le problème de ce format classique désormais, est très proche de celui rencontré par les ordinateurs portables. Les écrans modernes se doivent d’êtres fins et ne laissent que peu de place au matériel embarqué. Cela pose des soucis d’accès et limite fortement l’évolutivité des composants. Le fait que l’affichage soit lui aussi lié à ce matériel empêche de son côté toute évolution de diagonale.

2019-09-02 10_48_12-minimachines.net

Le Dell Optiplex 7070 Ultra résout donc ces deux soucis en proposant d’un côté un format d’accroche VESA permettant de changer de dalle d’écran ou de profiter de pieds spécifiques. Et donc de faire évoluer celle-ci ou de la changer en cas de panne sans avoir à jeter l’ensemble. Et de l’autre côté, propose un format de MiniPC bien intégré et parfaitement interchangeable. Le format reste bien entendu propriétaire – et ce type de machine vise sans doute avant tout le monde professionnel – mais il sera possible de racheter un nouveau module pour plus de performances dans la durée.

2019-09-02 10_49_49-minimachines.net

Du bi écran sans câbles apparents…

L’affichage proposé évoluera avec différentes diagonales pouvant atteindre les 27″. La partie materielle pourra elle aussi changer au fil du temps avec des machines de plus en plus performantes. Il suffira d’ôter le capot arrière, d’ôter la partie PC et de la remplacer pour une nouvelle.

2019-09-02 10_49_24-minimachines.net

Les engins embarqueront ainsi des puces Intel Core de huitième génération pour leur lancement, mais on peut imaginer assez vite de nouveaux modèles plus récents. Ces puces seront issues des gammes portables d’Intel avec un TDP de 25 watts pour des raisons évidentes de dissipation.

La mémoire vive pourra grimper à 64 Go de DDR4 sur deux slots SoDIMM. Le stockage sera composé de deux modules avec un stockage M2 2230 PCIe NVME pouvant atteindre 1 To et un emplacement 2.5″ qui pourra être peuplé d’un disque mécanique pouvant aller jusqu’à 2.5 To par Dell. Ces divers éléments seront accessibles facilement aux utilisateurs pour des mises à jour.

2019-09-02 10_51_18-minimachines.net

Le Dell OptiPlex 7070 Ultra proposera trois ports USB 3.1 Type-A, un port Ethernet Gigabit, un USB Type-C permettant de connecter un écran supplémentaire. Ce port permettra également de transporter des données mais pourra aussi servir à alimenter le All-In-One.

On imagine donc qu’au fil du temps et des besoins un utilisateur ayant opté pour une configuration basique de cet engin pourra mettre à jour son écran et/ou ses composants. Il ne rechignera pas à mettre à jour son équipement ou son affichage si il sait que ces éléments pourront évoluer à leur tour. Le changement de processeur sera évidemment plus douloureux puisqu’il faudra passer par Dell obligatoirement pour évoluer. Mais ce sera toujours plus rentable et écologique que de se débarrasser de l’ensemble si il devient inadapté à son poste.

Les Dell Optiplex 7070 Ultra deviennent ainsi une nouvelle famille que le constructeur compte faire vivre ces prochaines années. Garantissant une évolutivité dans le temps. La première génération est attendue pour la fin du mois de septembre et Dell de préciser qu’une seconde génération est déjà sur les rails.

Cet engin vient en directe concurrence de la solution HP Mini In One qui propose une autre approche, moins compacte mais plus autonome, du même concept. Avec comme principale différence que la solution de Dell permet de changer le coeur de l’engin comme son affichage.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
10 commentaires sur ce sujet.
  • hle
    2 septembre 2019 - 12 h 59 min

    coquille sur : “et ce type de machine vise sans soute avant tout le monde”
    “doute” plutôt “soute”

    Répondre
  • 2 septembre 2019 - 13 h 03 min

    Enfin on y arrive… Plus économique aussi pour les administrations ;)

    Répondre
  • 2 septembre 2019 - 15 h 52 min

    C’est un concept très intéressant pour les professionnels. Intel est assez fort je l’avoue dans la flexibilité des cartes mères, pas sûr qu’AMD puisse permettre ce genre de compacité.

    J’apprécie la modularité : RAM, SSD M.2 et 2,5″, Module Wifi. En revanche, grosse déception pour le CPU soudé à la carte-mère, car on était vraiment pas loin d’un PC complètement évolutif pour un usage pro/perso ne demandant pas un foudre de guerre en calculs/graphismes (et c’est une bonne partie des utilisateurs).

    Répondre
  • 2 septembre 2019 - 16 h 22 min

    Ça a ses limites mais dans le genre c’est vraiment une belle réalisation.

    Répondre
  • 2 septembre 2019 - 16 h 30 min

    Boaf… Propriétaire… Dans 3 ans, le format existera toujours ? J’en doute, c’est pas la première fois qu’on voit des initiatives de ce genre.

    Un écran avec un mini pc sur le support vesa, 3/4 rilsans pour ranger les câbles, et on a la même chose avec du standard.

    Mais, en mettant de côté la modularité évolutive (ou l’évolutivité modulaire), on a quand même de bien belles machines.

    Répondre
  • 3 septembre 2019 - 9 h 36 min

    Question un peu naïve, le matériel embarqué dans le minipc est-il générique ? ou a-t-il été modifié pour qu’il rentre dans le design de sa coque ?
    Si non, qu’est-ce qui empêcherait une entreprise un peu joueuse de copier le concept ou même de l’améliorer si ce n’est qu’une histoire d’impression 3D d’une coque ?

    Répondre
  • 3 septembre 2019 - 13 h 36 min

    @Caribou: Les brevets ? Le risque de se voir attaquer par Dell avec une interdiction de vente préventive à la mode ces dernières années aux US ?

    Répondre
  • 3 septembre 2019 - 15 h 13 min

    @Pierre Lecourt: Je pensais à l’exemple du couple machine à Café Nespresso et capsule qui était propriétaire dans un premier temps. Ensuite nous avons vu fleurir les capsules compatibles (plus ou moins dans la réalité au départ c’est vrai).

    Après ce n’est pas la même industrie.

    J’imagine un facétieux qui sort un mini pc dans la même forme et qui vend à part (autre entreprise) un adaptateur pour fixer derrière l’écran.

    Répondre
  • 4 septembre 2019 - 0 h 36 min

    Solution propriétaire qui sera abandonnée quand Dell aura épuisé le concept.
    En matière de All in One évolutif avec des pièces standart, voir plutôt INNOX http://www.innox.com.tw/en-store.html

    Répondre
  • 4 septembre 2019 - 8 h 16 min

    La gamme Aio pro de Dell (comme celle d’hp ou menovo) a toujours eu un port vesa permettant de leur mettre un pied personnalisé et cela depuis 10 ans environ. Donc rien de neuf de ce côté.

    Par contre le fait de sortir le PC de l’ecran pour le fixer à l’arrie …Euh là j’hésite entre dubitatif et consterné :
    un ecran avec un PC à l’arriere ne s’appelle pas un all-in-one. Asus et autre ont fait ça depuis longtemps.
    Vous trouvez ça mieux qu’un AIO vous !?

    On peut deja faire ça avec un nuc, probablement pour moins cher, sans connectique proprietaire, avec une esthétique similaire et pour le coup une véritable flexibilité dans les évolutions matérielles.
    Ce concept est truffé de contraintes, quant à l’argument de l’évolutivité matériel il s’agit plutôt d’un contrat qui vous oblige à racheter un PC Dell dans quelques années.

    Non vraiment je ne vois pas de bonne idée dans ce concept à par le faite que ce serait cool d’avoir plus de choix dans les aio 27 pouces.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *