Dell Inspiron Micro, Un nouveau Mini PC en approche

Avec ce Dell Inspiron Micro, la marque US veut surfer sur le succès des Mini PC actuels. La recette est la même que les fabrications concurrentes avec le travail d’intégration plus abouti que l’on peut attendre de ce constructeur

Les Mini PC se vendent à la pelle, les marques qui en proposent se multiplient. L’arrivée prochaine de Windows 10 et la certitude de pouvoir “offrir” cette mise à jour gratuitement à leurs clients leur donnent des ailes. C’est en tout cas suffisant pour motiver des constructeurs comme Dell.

Minimachines.net 2015-05-16 11_20_50

C’est une nouvelle marque à dégainer un produit de ce type, si de nombreuses solutions sous ChromeOS existent déjà sur ce marché, beaucoup commencent à vraiment tirer parti de l’excellent couple que forment les processeurs Intel Bay Trail et Windows 8.1 avec Bing.

Si les performances ne risquent pas de changer entre les engins Chinois et les minimachines de Dell, les canaux de distribution et les garanties ne seront probablement pas du tout les mêmes.

Minimachines.net 2015-05-16 11_20_18

Ce Dell Inspiron Micro, pour le moment uniquement disponible aux US, est une véritable petite bombe pour le marché des PME à mon sens. Si l’offre n’équivaut pas à un PC format tour dans ses possibilités, il convient parfaitement à une grande variété de postes pour un prix souvent beaucoup plus bas et avec l’assurance d’une facture électrique et d’une nuisance moins importantes.

Minimachines.net 2015-05-16 11_20_26

2 modèles sont annoncés, un Celeron J1800 à 179$ et un Pentium J2900 à 229$. Le Celeron J1800 est un double coeurs mono threads fonctionnant de 2.41 à 2.58 GHz, gravé en 22 nano avec 1 Mo de cache L2. Le Pentium J2900 est un peu plus costaud puisque ce 4 coeurs affiche sur ses 4 threads des fréquences allant de 2?41 à 2.6 GHz, dispose de 2 Mo de cache et comme le Celeron, affiche un TDP de 10 Watts.

Des puces parfaitement capables d’effectuer les travaux bureautique et surf habituels, de jouer un rôle multimédia avancé et de faire fonctionner des applications évoluées. Aucune information n’est donnée sur le système de dissipation des engins et il est difficile de savoir si elles seront ventilées ou non, au vu du format, de la marque et du TDP je pense qu’elles le seront malheureusement.

Minimachines.net 2015-05-16 11_19_58

Les 2 modèles disposent de 2 Go de mémoire vive et 32 Gode stockage électronique. Il serait possible de rajouter un disque dur 2.5 pouces en interne vu que Dell propose un modèles 500 Go en option. Le Wifi est en 802.11 AC ce qui offrira de bons débits sans fil et la machine aura à son bord un port Ethernet, des sorties vidéo HDMI et DisplayPort, 4 ports USB dont 1 en USB 3.0 et un lecteur de cartes SD.

Des versions “complètes” des Dell Inspiron Micro seront également de la partie avec des solutions disposant de clavier souris et écran 24 pouces prêtes à l’emploi.

Minimachines.net 2015-05-16 11_20_06

 

Livrées avec Windows 8.1 avec Bing 64 Bits, ils bénéficient d’une licence au prix minimal de la part de Microsoft ce qui permet forcément de tirer les prix au plus bas.

Avec HP et son HP Stream Mini, Asus et sa gamme de VivoMini, Les Brix premiers prix de Gigabyte, les Zotac entrée de gamme, ce marché s’étoffe de jour en jour. Dell montre que les fabricants US ont bien compris l’intérêt pour eux de proposer des solutions lowcost peu encombrantes dans leur business. Ces engins permettent un ajout rapide et peu coûteux d’un poste supplémentaire, permettent de recycler des kits clavier/souris/écran quand un vieux poste tombe en panne et suffisent à la totalité des tâches bureautiques fréquentes.

Source : Liliputing

15 commentaires sur ce sujet.
  • 16 mai 2015 - 11 h 49 min

    Ces minimachines sont sans conteste le futur grand marché de l’informatique domestique, suffisant à la majorité des utilisateurs. Sans compter que pour qui laisse tourner sa machine au mini à 8H/jour, cela représente aussi un certain intérêt question prix de fonctionnement.

    Mon seul regret actuellement, pas une n’est suffisante pour du bon gaming Full HD (j’ai finalement lâché mon rêve pour une bonne grosse machine capable de mettre tout faire tourner en full). Mais avec le temps cela finira aussi par arriver : Zotac, Alienware, Asus et d’autres ne sont pas loin de la “bonne formule” (il y a toujours actuellement des petits riens qui coincent).

    Tien, en parlant du petit HP Stream, on ne voit toujours rien venir en France ? Pour le moment nous n’avons droit qu’au Pavillon Mini (vraiment pas au même prix que le Stream !).

    Répondre
  • 16 mai 2015 - 12 h 02 min

    Tout à fait d’accord avec Mxte29Fr.

    Ces machines me tentent grandement mais j’attends encore un peu.

    J’aurais bien pris le modèle HP Stream Mini mais introuvable en Europe pour l’instant.

    AMD est long à se manifester sur ce segment, je trouve cela dommageable car sur la partie graphique, ils se débrouillent pas mal avec le chipset Radéon…

    Répondre
  • 16 mai 2015 - 13 h 26 min

    Dans une entreprise ? Utilité plutôt limitée voir inexistante, la configuration est trop légère sans compter la version de Windows embarquée. C’est juste bon pour un particulier qui a besoin d’une machine d’appoint, un bidouilleur qui veut faire tourner quelques programmes particuliers ou quelqu’un qui n’a pas d’intérêt à investir dans un PC trop cher parce qu’il en a une utilisation limitée. En fait, Dell veut juste s’attaquer a ce segment de marché du pc à petit prix pour ne pas laisser trop de place à la concurrence, rien de bien sexy :) mais je suis assez d’accord avec un des commentaires du haut, beaucoup de gens n’ont pas vraiment besoin de plus, et ca répond à un besoin croissant.

    Répondre
  • 16 mai 2015 - 14 h 05 min

    Le Celeron et le Pentium, ça existe encore ??!
    Quelle erreur marketing de la part d’Intel !!

    Intel devrait s’arrêter aux processeurs Atom et Core i, un point c’est tout.

    Répondre
  • 16 mai 2015 - 16 h 34 min

    ah zut pas de port VGA !!!

    Répondre
  • 16 mai 2015 - 18 h 26 min

    @tidou

    Je ne comprends pas pourquoi ces solutions seraient insuffisantes en entreprise. Pour faire tourner un *office pour un peu de ttx et des calculs dans un tableur voir même une bdd genre access, un logiciel de messagerie, un peu de surf et une application métier lambda ou une gestion commerciale quelconque je vois mal ce qu’il faudrait de plus. Après si on a des besoins spécifiques genre calculs massifs, traitements vidéo photo par lot …
    Effectivement l’os peut être un pb si on gère un domaine mais franchement dans une société d’une dizaine de postes c’est un faux problème. Et l’évolution vers un 8.1 pro est toujours possible. Je serais curieux de voir si dell va le proposer en option
    Le tout IMHO bien sûr

    Répondre
  • 16 mai 2015 - 18 h 30 min

    @Jay
    Et effectivement pour le monde de l’entreprise c’est plus emm… :-)

    Répondre
  • 16 mai 2015 - 18 h 57 min

    Moi, ce sont ces deux écrans qui me tente …

    Répondre
  • 16 mai 2015 - 20 h 51 min

    “Dans une entreprise ? Utilité plutôt limitée voir inexistante, la configuration est trop légère” Ca, ça dépend du contexte … comme caisse enregistreuse, comme borne d’info, comme compagnon d’un videoprojecteur dans une salle de réunion, comme station pour se connecter a un serveur en RDS/TSE (avec possibilité d’effectuer certains travaux de manière autonome)

    Répondre
  • 17 mai 2015 - 8 h 54 min

    ‘LLo,

    Entièrement d’accord avec emilio, il faudrait peut-être arrêter de penser que *toutes* les entreprises ont forcemment besoin de matos capable de faire tourner Solidworks ou ProEngineer (dans leur département R&D, pfuuu..) ;-)

    Répondre
  • 17 mai 2015 - 11 h 54 min

    @Tidou: Dans 90% des PME et sur 90% des postes la journée typique d’un PC consiste à ouvrir des emails, lancer un tableur, lancer un traitement de texte, générer des PDF et imprimer ces PDF. Ces opérations sont répétées des dizaines de fois mais rien de plus n’est exécuté professionnellement. Cela explique d’ailleurs le succès des Chromebooks et Chromebox aux US puisque ces opérations sont gérées par les machines de Google.

    Dans ma folle jeunesse, je me souviens d’un boite qui commandait des machines dernier cri pour équiper tous les postes… Des Pentium II haut de gamme pour tout le monde,du PDG au graphiste en passant par les ingénieurs et les postes de secrétariat. Tout le monde à la même enseigne. A l’époque on construisait sur mesure des PC et on aurait très bien pu adapter chaque poste mais malgré nos efforts pour proposer des solutions souples, la direction avait été inflexible : TOUS PAREIL

    Outre que le calcul était mauvais d’un point de vue énergétique, il était également mauvais au vu des besoins de chacun, certains auraient profité de solutions plus boostées en ram ou avec un disque dur pus rapide ou autres…

    Un jour on reçoit des machines en SAV pour une histoire de disque dur (tout le monde avait aussi le même disque dur) n ouvre et la surprise… Le Pentium II avait disparu de ce poste servant à la bureautique. Il avait été remplacé par un Celeron sur Slot compatible avec la carte mère. Compatible mais beaucoup moins puissant. Cela faisait plus de 1 an que c’était le cas vu que le bios qui avait été mis à jour pour rendre l’opération possible avait plus d’un an et que le suivant, plus récent, avait un peu plus de 11 mois…

    Pendant cette année, personne, et surtout pas son utilisatrice, n’avait rien vu. La machine n’avait pas été jugée plus lente dans les tâches a effectuer. Un bref regard du parc installé nous a montré qu’un petit malin avait ainsi échangé plus de la moitié des Pentium II pour des Celerons plus de 3 fois moins chers. Pentium II probablement revendus et jolie différence empochée à chaque fois.

    Les machines non remplacées ne n’étaient pas spécialement à des postes demandant plus de ressources, simplement elles étaient inaccessibles au petit malin. Personne n’a jamais vu de différence.

    Morale de l’histoire, le parc avait bel et bien été sur-dimensionné par la direction.

    Cette erreur est beaucoup moins répétée aujourd’hui. Les patron de PME préfèrent acheter économique, facilement amortissable, que l’on peu changer rapidement en cas de panne avec du spare et surtout qui ne bouffent pas forcément 400 watts d’alim pour ouvrir des PDF.

    Répondre
  • 18 mai 2015 - 10 h 46 min

    Bombe la version Pentium ! Enfin a un prix abordable pour une vraie marque, ça fait plaisir, surtout avec disque SATA inside.

    Répondre
  • 18 mai 2015 - 11 h 03 min

    @Prez:

    Attention les Pentium “J” ne sont que de “vulgaires” Atom. La dénomination d’Intel est trompeuse et ces puces ne bénéficient absolument pas de l’archi Haswell/Broadwell.

    Répondre
  • 18 mai 2015 - 11 h 34 min

    @Robin: Pentium est une marque “parapluie” qui signifie plus une gamme qu’un modèle désormais.

    Répondre
  • Cid
    20 mai 2015 - 17 h 12 min

    +1 pour les utilisations basiques en entreprise. Mon parc changé en 2014 est en pentium G3220 et 4Go de ram, pour ouvrir les appli intranet c’est suffisament bien. (y’a mieux mais bon, vu qu’ils étaient en P4 avant, les utilisateurs sont contents lol)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *