Dasung Paperlike 253 : un écran à encre numérique de 25.3″

L’écran Dasung Paperlike 253 propose une dalle à encre numérique au lieu d’un écran LCD classique. Une solution particulière qui vise surtout certains professionnels.

Toute la journée devant un ordinateur à lire et relire des pages et des pages de documents ? Lorsque la fluidité de l’affichage n’est pas importante et que vous tenez à vos yeux, cette solution Dasung Paperlike 253 semble idéale pour tenir la distance.

Dasung Paperlike 253

En remplacement des dalles classiques en IPS, TN ou AMOLED ou VA, le Dasung Paperlike 253 a choisi une dalle en encre numérique. Un procédé habituellement réservé aux liseuses numériques pour leur capacité à fonctionner passivement. Sans avoir recours à un rétro éclairage fatiguant. La société n’en est pas à son coup d’essai et propose depuis quelques temps des affichages de ce type mais le nouveau venu propose la plus grande diagonale qu’ils aient jamais commercialisée.

Dasung Paperlike 253

Avec 25.3 pouces de diagonale et une définition de 3200 x 1800 pixels, cet écran qui sera commercialisé en 2021 ne sera probablement pas donné. On ne connait pas son tarif pour le moment mais nul doute qu’il devrait taquiner les prix des modèles professionnels classiques. Pourtant, je suppose que leur prix sera le bon. Dans le sens où le public visé sera probablement d’accord pour le payer. 

L’écran propose un pied réglable en hauteur et en orientation et qui permet un positionnement paysage ou portrait. Il est également muni d’une interface VESA pour le fixer sur un support classique. Le rafraichissement est très bon, les soucis d’économie d’énergie d’une liseuse ne sont pas ici pris en compte et les images se succèdent à un rythme plus important. On peut donc suivre une vidéo ou faire défiler une page sans trop souffrir d’un rafraichissement trop lent.

Dasung Paperlike 253

Je pense aux professionnels de l’édition qui lisent des manuscrits sous forme électronique ou qui les mettent en page. Aux métiers du droit et autres gros gestionnaires de paperasse qui passent leurs journée à parcourir leur écran. Mais également à des métiers plus classiques où les utilisateurs finissent souvent avec une forte fatigue oculaire. Avec ce type d’affichage, la sensation de « brûlure » des yeux sera beaucoup moins forte. L’écran proposera un rafraichissement plus rapide qu’une liseuse mais ne sera pas en mesure de vous faire profiter d’un affichage multimédia classique pour autant. Pas vraiment un problème pour une machine moderne qui peut facilement gérer plusieurs affichages. Un écran LCD classique d’un côté et un Dasung en mode portrait pour les documents longs à parcourir semble une combinaison parfaite pour les usages les plus gourmands en lecture.

Ces professionnels ne se poseront sans doute pas longtemps la question du prix de l’objet, à condition qu’il soit disponible sur leur marché évidemment. Dasung commercialise des solutions depuis longtemps mais elles restent indisponibles chez nous faute de distributeur. Vous trouverez parfois le modèle 13.3″ 2200 x 1650 pixels de la marque pour 1000€ environ en import… Mais il reste le plus souvent indisponible.

Source : ei2030.org via Liliputing


Rivière
20 commentaires sur ce sujet.
  • 29 décembre 2020 - 15 h 40 min

    Sur la dernière photo cela ressemble a un visual code. A priori cela semblerait une bonne idée d’avoir un écran passif pour du code mais le souci c’est que justement comme on écrit pas mal en plus de lire et qu’il y a des pop up d’outils, de la complétion, etc dans tous les sens il faut un écran qui soit réactif.
    Enfin bon on arrive lentement mais sûrement vers des ebooks de très grande taille sur lesquels on pourra lire confortablement les pdfs.

    Répondre
  • 29 décembre 2020 - 15 h 45 min

    @R2D2: Regarde la vidéo, tu verras que la réactivité est pas mal. Par contre le noir / gris / blanc pour le code c’est pas idéal de nos jours.

    Répondre
  • 29 décembre 2020 - 16 h 03 min

    @Pierre Lecourt: C’est étonnant ! J’aime bien l’idée, j’avoue qu’un notaire ou avocat peu aisément se satisfaire (et se payer) ce genre d’écran.

    Mais pour reprendre l’idée de @R2D2, du code sur un écran rotatif color e-ink en dalle 3:2, et là je pense que les codeurs pro risquent d’acheter ! Des fois, j’aimerais bien être Directeur Marketing d’une de ces boîtes pour faire passer mes plaisirs personnels ^^

    Répondre
  • 29 décembre 2020 - 16 h 06 min

    et bien moi, je serais bien tenté, si ce n’était le prix

    la plupart du temps pour un travail de bureau, c’est largement suffisant (les e-mails, les logiciels bureautique, les doc, les projets, etc)

    par contre quel dommage que la vidéo YouTube ne soit qu’en 360p

    Répondre
  • 29 décembre 2020 - 16 h 11 min

    @Pierre Lecourt:
    arf, effectivement, pas vu la vidéo ^^’

    Pour l’aspect monochrome cela peut poser un problème (coloration syntaxique, erreurs, …) mais en jouant sur les polices (par ex. caractères avec ou sans bloc) + un thème optimisé cela devrait améliorer l’usage. Bref ce qu’il y a déjà pour le terminal/shell/console en mode monochrome.

    Répondre
  • 29 décembre 2020 - 18 h 04 min

    Bonjour,
    J’ai peut-être mal lu mais si l’usage recommandé de cet écran est la lecture de documents, est-ce que la dalle est tactile comme une liseuse ?
    Je pense notamment au besoin d’annoter des documents sans passer par un clavier/une souris.

    Répondre
  • 29 décembre 2020 - 18 h 23 min

    @SNOEL: Je pense que bouger le bras sur une diagonale de cette taille pour faire défiler ou annoter des trucs sera bien moins efficace et beaucoup plus fatiguant que le faire à la souris.

    Répondre
  • 30 décembre 2020 - 1 h 29 min

    Ils auraient pu faire un effort sur l’esthétique, les bordures son effreusement grande.
    Sinon ça pourrait être un bon outils pour décourager les employés de surfer sur youtube durant les heures de travail.

    Répondre
  • 30 décembre 2020 - 9 h 46 min

    @najbox: Ajouter une règle dans le proxy de l’entreprise pour bloquer Youtube, c’est gratuit et bien plus efficace ;)

    Répondre
  • Jo
    30 décembre 2020 - 10 h 23 min

    Laisser ses employés, adultes et responsables, aller sur youtube si ils ont besoin d’un break, sans les surveiller comme des enfant, c’est gratuit et très probablement bénéfique à la confiance, à l’ambiance globale et à la productivité.

    Répondre
  • 30 décembre 2020 - 10 h 33 min

    Aaaah! enfin ! vivement que cela se démocratise

    Répondre
  • Tof
    30 décembre 2020 - 18 h 26 min

    Ce genre d’écran pourrait résoudre des quantités de migraines et de fatigue qui affectent les gens à cause des scintillements (PWM Flickering) de beaucoup d’écrans actuels. (D’ailleurs je pense que si l’on se penchait assez sur ce problème, cela pourrait même relever de la santé publique).

    Bon perso le noir et blanc serait limitant pour moi, car je ne pourrais plus me passer de la coloration syntaxique pour coder, mais la technologie d’encre numérique couleur existe… et avec un peu de couleurs je trouverai ça parfait.

    Répondre
  • Xo7
    30 décembre 2020 - 19 h 52 min

    @Tof: Heureux d’apprendre qu’il existe enfin un mot sur ce phénomène qui m’a fait renoncer à une carrière informatique dans le milieu des années80. Trop de de migraines, voir des vertiges en raison d’une vue trop sensible aux balayages et aux scintillements. Malaises non compris par les médecins civils ou du travail (souvent plus vieux que moi). Du trinitron à haute fréquence à la maison et de la m…de au bureau, l’apparition des écrans plats à éliminé une grande part des problèmes. Sur certains écrans je ne tenais pas 2 minutes! Alors pourquoi pas de nouveaux écrans pour encore de meilleures lectures. On ne sait jamais de ce que souffre son voisin ou son collaborateur, une meilleure écoute et de produits adaptés et le monde sera doutant plus meilleur.

    Répondre
  • 31 décembre 2020 - 7 h 05 min

    C’est clair qu’avoir un peu de couleur pour coder c’est pas mal, mais je pense que le gain l’emporterait sur les désavantages…Surtout quand on est resté dans un environnement assez basique (allergie aux Eclipse et autres IDE trop gloutons/patchwork): Editeurs simples (nedit/medit), éventuellement combinés avec un gnu-global pour l’indexation quand grep suffit pas ; génération entièrement scriptée… A la limite un Geany s’il passait mieux à travers un ssh avec X11 forwarding en télétravail (suis allergique aux VNC et autres rdesktop qui obligent à se dépatouiller de plusieurs bureaux complets).

    Même pour les (de + en +) épaisses documentations composants/SoCs: Plus rien sur papier depuis 10 ans, au moins en passant de sa doc à son écran leur consultation offrait un temps de repos mais ce n’est même plus le cas désormais.

    Mais quand on voit le bazar pour se faire payer un siège ergonomique entre le tiers et la moitié du tarif de cet écran, je pense que c’est hélas perdu d’avance même avec l’appui du médecin du travail.

    Répondre
  • Xo7
    31 décembre 2020 - 10 h 02 min

    @yann: +1 de mon expérience les medecins du travail ne servent a rien sauf si il te manque un bras. Ils sont uniquement là pour te juger apte au travail ou pas. Ils ne se déplacent jamais sur ton poste de travail et généralement ne comprennent pas ton métier et tes problèmes (car eux ils n’en n’ont pas quand ils le font !! Véridique ! Entre loisir et travail il y a un monde qui nous sépare !). Et comme ils ne veulent pas faire du bruit il ne se passe rien. Voilà 4 ans que j’attend une adaptation de mon poste de travail (requise par le medecin du travail après moultes demandes) et toujours rien ils ont fait une prescription et c’est tout, libre a toi de quitter l’entreprise car eux ils n’iront pas plus loin! Et cela ne coute qu’un cinquième de cet écran !! La plupart de mes collègues équipe leurs poste de travail avec leurs propres équipements, a ce rythme là autant faire que du télétravail !

    Répondre
  • Tof
    31 décembre 2020 - 10 h 57 min

    @Xo7: Ce que tu décris, le taux de balayage sur les écrans CRT, est encore autre chose… Et je m’en rappelle bien, j’avais un écran haut de gamme au travail (à l’époque du CRT) et j’en m’en suis acheté un pour chez moi (j’ai du craquer le porte-monnaie) car je voyais mon écran standard littéralement clignoter.

    Le « PWM Flickering » quant à lui est plus récent et est lié spécifiquement au rétro-éclairage à LED sur les écrans plats (laptop et desktop), plus précisément pour contrôler l’intensité du rétro-éclairage (la luminosité). La raison est simple, il n’y a pas dimmer sur les LED, et pour donner l’impression que la luminosité baisse on fait clignoter ces LED plus ou moins rapidement, alors l’oeil humain a l’impression que la luminosité baisse… Explication rapide en vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=fLoQuwsvWgk
    Hélas pour des raisons de coût et de marge, les fabricants utilisent de plus en plus de solutions « low-cost » de gestion de la luminosité des écrans à LED, un des rares site web qui analyse cela dans ses revues de hardware c’est Notebookcheck https://www.notebookcheck.net/Why-Pulse-Width-Modulation-PWM-is-such-a-headache.270240.0.html Pour chaque laptop qu’ils testent, ils vérifient aussi le PWM Flickering et son taux.
    Avec ces fréquences de scintillement ce sont d’autres migraines et d’autres fatigues qu’à l’époque du CRT, c’est plus pernicieux…
    Alors il existe des systèmes plus qualitatif dans la gestion du flickering des écrans, et aussi des écrans OLED qui n’ont pas besoin de cette technique, etc… mais les fabricants n’en s’en soucient guère tant qu’il n’y a pas une prise de conscience majeur dans le public de la causalité directe des écrans avec les nuisances créées.

    Plus globalement c’est un problème généralisé des éclairages à LED, les écrans mais aussi les ampoules à LED, les rubans à LED multi-couleurs, etc… Dès qu’on bidouille un peu avec Arduino/RasperryPi on comprend vite que pour contrôler des LED, ben ça se fait par l’envoi d’impulsions électriques. Pire, il n’est pas rare de voir dans les circuits de bêtes ampoules LED qu’il n’y a pas de rectifieur courant alternatif->courant continu et que ces ampoules scintillent donc à 50Hz!

    Répondre
  • Xo7
    1 janvier 2021 - 16 h 58 min

    @Tof: Merci pour ces précisions, effectivement je me suis aperçu de ce mode de régulation des LED par fréquence avec une bête lampe de poche dite « tactique » lorsque j’ai tenté de retrouver un équipement tombé derrière un meuble avec mon téléphone utilisé en mode périscope.
    En revanche je ne pensais pas que cette solution était aussi utilisée pour les écrans informatiques. Et voilà donc un autre paramètre d’appréciation à prendre en compte afin d’éviter ce phénomène de moirage constatable sur certains écrans, dont le mien (qualité photo) en basse luminosité.

    Répondre
  • Xo7
    1 janvier 2021 - 17 h 11 min

    @Xo7:@Tof: Je savais aussi qu’il fallait mettre la luminosité à fond pour avoir le respect des couleurs mais je ne savais pas pourquoi, maintenant grâce à toi et Minimachines je suis moins idiot dès le 1er janvier 2021 !! Quelle bonne année!

    Bonne et heureuse année à Minimachines, à vous et votre famille !

    Répondre
  • 2 janvier 2021 - 6 h 25 min

    C’est toujours intéressant que les choses bougent dans les écrans de PC. Sinon à quand une alternative pas chère au LG Ultrafine pour avoir un écran 24 pouces en 4K ? C’est juste fou que ça n’existe pas sur le marché. C’est pénible de voir les pixels de l’écran, ça gène la visibilité et ça fait mal aux yeux.

    Répondre
  • 4 janvier 2021 - 2 h 08 min

    […] Source : Minimachines […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *