Message de service : Je n'ai plus d'accès à Internet pour le moment.

Le service Dash Buttons d’Amazon disparaîtra le 31 Août

Les Dash Buttons c’était fini mais ce sera bientôt totalement terminé. En clair, si les boutons ne sont plus commercialisés depuis quelques mois, le service proposé derrière par Amazon perdurait. Ce ne sera plus le cas à la fin du mois.

Les Dash Buttons d’Amazon sont des accessoires IoT lancés en 2015 qui permettent des passer commande en un clic d’un produit qui va s’ajouter à votre panier chez le marchand en ligne. Présentés comme des extensions, aux couleurs de différentes marques, ils permettent de “faire le plein” sans y penser. 

2019-08-05 11_52_35-minimachines.net

Vendus par Amazon, ils n’ont pas d’autres fonctions que de vous faciliter à remplir votre liste de courses. L’idée est d’assister votre pauvre petit cerveau trop occupé à éviter d’avoir à vous souvenir d’un truc pas important entre les toilettes où vous constatez qu’il n’y aura bientôt plus de papier et votre salon où vous pourrez noter sur une liste de course d’en racheter. Evidemment, le truc c’est que pour éviter d’avoir à vous en souvenir, en cliquant sur vos Amazon Dash Buttons pour de la lessive, des barres chocolatées, du dentifrice, de la pâte à modeler ou des couches culottes, vous comptez sur le marchand en ligne pour vous livrer.

Amazon, de son côté, vendait également ce service à ses partenaires puisque les boutons étaient frappés de leurs marques. A noter également que le montant de votre achat était crédité en votre faveur lors de votre premier achat. De telle sorte qu’au premier clic sur le bouton, vous le remboursiez immédiatement.

Amazon a arrêté la commercialisation de ces boutons il y a quelques mois tout en poursuivant le service. On sait désormais que le marchand va stopper toute son activité Dash Buttons au 31 Août. L’appui du petit bouton n’incrémentera plus votre panier d’aucune façon. Le marchand s’est sans doute rendu compte qu’il était beaucoup plus efficace de vous assister grâce à un algorithme capable d’estimer la fréquence de vos achats et de vous proposer pro-activement des commandes de nouveaux produits. Les servies d’abonnements ont également fait leur apparition sur le site, permettant de recevoir à intervalles réguliers les produits. Il est également possible que ces gadgets n’aient pas l’impact désiré. Entre les déménagements, la casse et les problèmes de connexion entre les étages, les Dash Buttons ont finalement peut être une vie assez courte.

2019-08-05 11_47_19-minimachines.net

Que dire de l’expérience ? On manque de chiffres évidemment pour en faire un bilan. Juste qu’il s’agit probablement d’un énorme gâchis comme sait si bien le faire le marché de l’Internet des Objets. On ne les verra pas disparaitre à la poubelle par centaines de milliers, cela fera moins de bruit que des milliers de caddies empilés sur un terrain vague, mais c’est bien un gros tas de plastique, de composants et de piles1 qui va partir vers les incinérateurs du monde entier.

2019-08-05 11_45_30-minimachines.netEn haut la seconde génération, en dessous la première

A moins que ? A moins que vous ne récoltiez les Dash Buttons de votre entourage et que vous vous en serviez pour mille et un bricolages. Tous les Dash Buttons peuvent être détournés de leur usage premier et vous permettre de piloter d’autres choses. Ils embarquent un module Wifi et Bluetooth et ce sont des solutions accessibles et bien construites pour inventer différents montages. 

Différents guides existent en ligne pour détourner vos Dash Buttons :
Celui d’Instructables est peut être le plus complet. Un autre permet par exemple de faire réagir votre Raspberry Pi à un DashClic, on peut également éteindre un montage Pi en un de ces clics ou lancer un appareil comme un Aspirateur Xiaomi en un DashClic. Vous pouvez également retrouver votre smartphone avec ou noter quand bébé remplit sa couche. Bref, tous ces exemples pour dire que vous pouvez largement adapter et détourner ces objets de leur usage premier. En faire des outils utiles et non pas des déchets dangereux.

Et si vous n’avez pas acheté un Dash Button ou si vous ne savez pas comment en récupérer un, vous avez ce montage intéressant qui permet de remplacer un de ces bidules par un petit montage à base d’ESP-01.

Notes :

  1. Les Dash Buttons embarquent une bête pile 1.5V AA et j’espère que les gens vont au moins s’en souvenir et pas tout balancer à la poubelle.

Soutenez Minimachines.net !
15 commentaires sur ce sujet.
  • 5 août 2019 - 14 h 34 min

    Pour en avoir utiliser comme télécommande domotique (ouverture/fermeture volets…) je vois trois inconvénients majeurs :
    – le changement de pile nécessite de découper le boitier plastique soudé par ultrason : il faut aller doucement pour éviter d’endommager la carte ou la pile
    – la nécessité de resynchroniser via l’application amazon les boutons lorsque l’on change de pile. Quid de la présence de cette option dans l’application Amazon dans un proche avenir ?
    – la latence d’une dizaine de secondes lorsqu’on l’utilise comme commande domotique (temps de synchro wifi).
    Ce plus il faut attendre une quarantaine de secondes entre 2 appuis.
    Cela explique aussi pourquoi son autonomie chute en utilisation domotique : à chaque fois le dash bouton essaye de communiquer avec les serveurs Amazon.

    Cependant si on compare avec les solutions IOT, ça doit être la seule qui utilise une banal pile AA de 1.5V.
    Toutes les autres solutions s’alimentent en minimum 3V

    Peut être qu’il existe un moyen de reprogrammer ces puces (URL appelée) et redonner une seconde vie à ces dash.
    Car pour l’instant ils dorment dans un tiroir…

    Répondre
  • 5 août 2019 - 14 h 40 min

    J’en ai acheté une vingtaine au gré des promotions – jamais utilisés, mais j’ai des projets domotiques pour eux. Sauf que je vais devoir me magner de les programmer par l’appli amazon avant la fin du mois, sinon ils seront bel et bien bons pour la poubelle.
    Ce serait bien d’obliger tous les fabricants d’objets communicants à publier les codes sources quand ils arrêtent les services. Ce serait un bon pas pour la planète.
    Ou à déposer les codes sources auprès d’un organisme officiel quand ils lancent un produit. Comme ça en cas de faillite il y aurait encore de l’espoir.

    Ivan.

    Répondre
  • 5 août 2019 - 17 h 34 min

    @Jlighty:

    La synchro wifi de 10 secondes ? Tu parles de quoi au juste…

    Chez moi, j’ai plusieurs appareils domotiques en wifi qui se connectent à un point d’accès wifi dédié….pas de temps de latence, c’est immédiat.

    J’avais prévu son inutilité quand il est sorti ce bouton, tout le monde le sortait en exemple dans ma boîte, on était quasi au début de la mode IoT…. ça me faisait bien marrer : du genre “oh c’est super patron, on va pouvoir commander nos courses avec un seul bouton…whouaff whouaff whouaff”

    C’est simple, la domotique, ça fait 50 ans que ça existe, on voit ou on en est, ca décolle pas. Il n’y a que les geeks comme nous pour avoir un jeedom ou équivalent.

    Les constructeurs font perpétuellement les mêmes erreurs, jusqu’au jour ou un sera plus intelligent que les autres et raflera tout le marché…

    Répondre
  • 5 août 2019 - 22 h 02 min

    Perso je ne vois pas l’intérêt pour les gens en bonne santé. Les volets on peut les ouvrir avec les bras, la limitons peut l’éteindre en se levant du canapé, etc… Ça fait moins d’énergie gaspillée pour un truc que l’on peut faire facilement quand on est valide.
    Et en cas de coupure électrique one peut encore ouvrir les volets.
    Dans compté le temps passé sur l’installation et la maintenance du système, à moins que ce soit un loisir.
    Enfin bon, je ne dois pas être le bon client, pas de télé, de four à micro-ondes, de congélateur, d’automobile, etc…

    Répondre
  • 5 août 2019 - 23 h 12 min

    @Prospectiv:
    J’ai un peu exagéré avec les 10 secondes, mais ça prenait quelques secondes pour que le script détecte la requête ARP du dash button.

    @Maurice:
    Oui c’est plus un loisir qu’autre chose !
    Je ne compte plus le temps passé à configurer la solution domotique pour ensuite recommencer toute la configuration suite à une mise à jour foireuse (ex: OpenZwave 1.4 => 1.6….)

    Répondre
  • 5 août 2019 - 23 h 28 min

    @Maurice:

    Hey Maurice, c’est bien de se la jouer écolo, c’est la pensée dominante actuelle, m’enfin quand tu habites en campagne, t’as besoin d’une voiture, quand t’as des enfants, t’as besoin d’un congélo, et quand t’as pas de bras, t’as pas de chocolat et t’as besoin de volets électriques :)

    Répondre
  • 6 août 2019 - 9 h 06 min

    @Jlighty: Normalement, il te faut peut-être configurer le routeur de ton réseau IoT ou Wifi interne pour qu’il refuse explicitement la connexion (Block) du bouton vers Amazon, au lieu de jeter silencieusement les paquets (Drop), auquel cas le bouton va réessayer de se connecter un certain nombre de fois, usant sa pile pour rien.

    Répondre
  • 6 août 2019 - 9 h 08 min

    @Jlighty: Oh pinaise ! Je ne pensais pas qu’il faudrait les resynchroniser après changement de pile… C’est très inquiétant :(.
    Ou alors il faudrait ponter une seconde pile en parallèle avec des fils volants le temps de l’opération…

    Répondre
  • 6 août 2019 - 10 h 35 min

    Les volets roulants de la maison qui s’ouvrent et se ferment automatiquement tous les jours c’est quand même bien pratique et participe a l’économie d’énergie de chauffage et clim.

    Après il y a énormément de superflue dans la “domotique” la majorité des éléments sont gadgets et sont plus chiants qu’autre chose.

    Répondre
  • 6 août 2019 - 13 h 53 min

    @kantfredo:

    Ouais, la domotique “nouvelle génération”, c’est surtout une belle arnaque. Les thermostats connectés de type Nest ou Netatmo sont vraiment des attrapes nigaud. Ils prétendent que tu vas faire des économies sur ta facture, mais en contrepartie, pour avoir les fonctions intéressantes, tu dois payer un abonnement de 10 ou 20 euros par mois..lol..ils sont pas compatibles avec tous les appareils type chaudières et compagnie….et ils disent qu’ils vont apprendre tes habitudes !!! Lol, ben désolé les gars, je sais pas prévoir quand je vais rentrer du taf le soir ou si un enfant ne va pas aller à l’école car malade, et je peux pas prévoir quand je vais partir en weekend non plus….donc pour mon chauffage faudra m’expliquer comment vous faites.

    Rien ne vaut un bon gestionnaire d’énergie de type delta dore (ou équivalent, qui se branche sur les fils pilotes des radiateurs), pas d’appli, pas besoin de téléphone, pas d’abonnement.

    Répondre
  • 6 août 2019 - 13 h 56 min

    @Jlighty:

    Lol, c’est clair, déjà chez moi j’ai 3 yeelight, obligé de les réinitialiser, de les re-associer et de les re-régler si j’ai le malheur de changer mon mot de passe wifi….

    Sinon, j’en suis content mais bon, c’est relou

    Répondre
  • 6 août 2019 - 14 h 41 min

    @Prospectiv: Alors pour ça moi j’ai acheté un excellent point d’accès UniFi, qui gère plusieurs réseaux distincts (plusieurs SSID) avec chacun son mot de passe.
    Du coup si ton change ton mot de passe pour les appareils classiques, tu peux garder inchangé ton réseau wifi IoT.
    En plus j’ai pris un “long range” qui porte infiniment plus loin que ne le faisait ma box. Ma Squeezebox Radio de la cuisine ne coupe plus, même en utilisant le micro-onde :).

    Répondre
  • 6 août 2019 - 15 h 44 min

    @Prospectiv

    Je suis assez d’accord sur le coté gadget des fonction “connectées”.
    Par contre je trouve que les solutions des marques “traditionnelles” sont clairement à la ramasse niveau ergonomie.
    C’est dommage de devoir se fader des écrans LCD à segments et une ergonomie d’un autre sur un thermosatat à plus de 100 balles.

    Répondre
  • 6 août 2019 - 19 h 16 min

    @Iron_Momo:

    C’est pas faux, niveau ergonomie, ils ont 20 ans de retard.
    Perso, je préfère quand même, pour l’instant, ces appareils, même moches :)

    Répondre
  • 6 août 2019 - 19 h 18 min

    @IvanP.:

    Ubiquiti fait du bon matos, ya pas de doute

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *