Chuwi Aerobox : une première minimachine sous AMD A9-9820

Le Chuwi Aerobox est un MiniPC au format “console” sous un processeur original proposé par AMD, le A9-9820. Si vous êtes un lecteur assidu, cet engin devrait déjà évoquer quelque chose pour vous car nous l’avons croisé par le passé.

Le Chuwi Aerobox se présente comme une sorte de MiniPC / console de jeu. Un engin qui devrait proposer des performances graphiques intéressantes grâce à l’emploi de la solution AMD A9-9820. 

Cette puce particulière dans la gamme d’AMD est composée de huit coeurs cadencés de 2.3 à 2.395 GHz. Le tout est associé à un circuit graphique Radeon R7 350. Il ne s’agit pas d’un Ryzen et sa finesse de gravure semble beaucoup moins élevée que les puces actuelles de la marque. Résultat, le TDP de la puce semble assez élevé, il devrait être de 55 watts. Ce qui n’est pas spécialement bon pour un engin de petit gabarit ni pour le ratio performances/consommation global de la solution… Mais cela permet de proposer une machine plus véloce pour moins cher. L’AMD A9-9820 est une solution qui semble avoir été créée sur-mesure pour proposer des engins abordables aux performances graphiques décentes.

Chuwi Aerobox

Annoncé en mars dernier par Chuwi, ce MiniPC particulier est en réalité une création d’une société OEM baptisée South Holdings. Nous avions croisé l’engin en Janvier dernier suite à sa présentation au salon Global Sources 2019. Un salon réservé aux professionnels, qui permet de faire ses emplettes en nouveautés pour les proposer ensuite sous sa propre marque. South Holdings y présentait donc son MiniPC et la marque Chuwi a signé un contrat avec eux pour pouvoir vendre cet engin sous la dénomination “Chuwi Aerobox”.

Chuwi Aerobox

L’engin semble prêt désormais puisqu’un exemplaire a été envoyé à un site Japonais qui en a profité pour le prendre en main et l’examiner sous toutes les coutures. On découvre donc un engin au format vraiment orienté console, tout en hauteur et très largement “ouvert”.

Chuwi AeroboxDessus coté dessous

Une large aération est percée sur chaque côté de la machine mais également sur le dessus et le dessous de celle-ci. Seules les faces avant et arrière ne sont pas percées. On peut voir que Chuwi a soigné son image en demandant à son fournisseur d’intégrer sa marque dans le plastique du châssis blanc avec un logo en relief.

Chuwi Aerobox

L’arrière ne laisse plus de doute sur le fait qu’il s’agisse ni d’une console ni d’une box ADSL… On retrouve une connectique assez étrange ! Exactement la même que celle de la South Holdings évidemment.

2020-01-02 19_30_28-minimachines.net

La machine de South Holdings

Ces deux ports PS/2 font presque tâche en 2020 mais ils peuvent encore avoir un certain intérêt. Le plus étrange semble être au niveau des sorties vidéo puisque la machine ne propose que du DVI et pas de HDMI. Un élément assez étrange qui peut s’expliquer par une volonté d’éviter de payer les royalties liées à l’usage de ce format et ainsi baisser le tarif global de l’engin. Un adaptateur DVI vers HDMI sera peut être livré par défaut dans la boite pour se connecter facilement à un écran moderne. 

On retrouve également six ports USB dont deux en rouge en USB 3.0. Un port Ethernet Gigabit et trois prises jack 3.5 mm classiques. Une connectique d’il y a quelques années en somme. Sans lecteur de cartes, sans sortie vidéo moderne comme du HDMI ou du DisplayPort et encore moins d’USB Type-C. L’appareil commence fort à sentir le Low-Cost.

Chuwi Aerobox

C’est dommage car il restait beaucoup de place sur cet engin qui mesure tout de même 28.9 cm de large pour 23.8 cm de profondeur et 5.6 cm d’épaisseur. Le fait de ne proposer aucune connectique à l’avant est également étrange. Pas possible de connecter facilement des manettes filaires ou une bête clé USB. Il faudra farfouiller derrière la console pour tenter de trouver un port libre. L’ensemble se pose sur 4 patins anti-dérapants et avec son poids de 1.75 Kg, il ne devrait pas bouger beaucoup.

Chuwi Aerobox

Le système de ventilation est assez impressionnant avec un large dissipateur à ailettes et un ventilateur également assez imposant. En haut, on peut voir une baie 2.5″ non peuplée pour ajouter un disque ou un SSD au format SATA 3.0. Le processeur AMD est visible au centre, entouré par 4 barrettes de mémoire vive DDR3 au format DIMM. Là encore, on retrouve un choix pensé pour proposer un prix le plus abordable possible. Le Chuwi Aerobox est censé être livré en 8 Go de mémoire vive mais il est possible qu’on puisse le faire évoluer.

Ce gros ventilateur semble assez costaud pour maintenir la machine dans un état de refroidissement satisfaisant au premier abord. En pratique, dès que la machine lance plusieurs applications en parallèle, la chaleur monte. Sans même lancer un jeu ou une application lourde, le simple multitâche sous Windows pousse le processeur à 70°C. Une température qui fait monter le ventilateur dans les tours et qui rend le tout assez audible. Autre problème, cette température ne baisse pas ensuite et la ventilation reste audible pendant toute sa session.

Chuwi Aerobox

La partie stockage est confiée à un SSD M.2 2280 Netac de 256 Go au format SATA. Là encore, il s’agit d’une solution abordable mais suffisante pour proposer un engin efficace mais peu cher. 

Chuwi Aerobox

Les vitesses de lecture et d’écriture relevées sont classiques pour un SSD de ce type. De quoi proposer une certaine réactivité à l’ensemble qui tournera sous Windows 10.
Les différents éléments qui constituent cette machine me mettent tout de même la puce à l’oreille. Ce type de mémoire vive et surtout ce SSD font partie du décor des catalogues des revendeurs de matériel d’occasion depuis un bon moment. Des revendeurs professionnels qui rachètent en gros des stocks d’entreprises et qui revendent ensuite le  tout en pièces détachées : serveurs, PC de caisse, de bureau, portables etc. On me propose souvent des lots de ce type à des prix défiant toute concurrence. Quelques dollars le SSD de 128 Go de ce type, pas beaucoup plus pour du 256 Go. Avec des grades inquiétants… Le Grade A étant un composant en bon état et les grades pour ces solutions particulières peuvent atteindre le C.

Le problème étant que ce type de SSD à une durée de vie limitée et que les acheter d’occasion, c’est prendre le risque de connaitre cette limite… Je ne sais pas si Chuwi emploie ce type de stockage, je sais juste que certains assembleurs le font et que la tentation doit être grande de pouvoir fournir un SSD M.2 de 256 Go pour pas grand chose dans ce type de machine.

Chuwi Aerobox

Le Chuwi Aerobox propose évidemment une solution Wifi avec une carte Intel AC 3165 très classique en Wifi5 et Bluetooth 4.2. Là, pas d’inquiétudes, ces cartes ne coûtent pratiquement rien.

Chuwi Aerobox

Plusieurs benchmarks sont disponibles sur la page du test, le plus parlant à mon sens est celui-ci. Un Cinebench R20 qui montre que le AMD A9-9820 propose dans cette configuration 107 points en simple coeur et 756 points en multi. Ce n’est clairement pas formidable en terme de calculs. 

Un PCMark 10 donne un résultat tournant autour de 2100 points, là encore c’est assez bas. On est sur une solution proche d’un Core i3-7100U d’il ya quelques années. Un simple Ryzen 3 2200U donnera de meilleurs résultats. En terme de jouabilité, un test de Fortnite finit par enfoncer le clou. Si il est possible d’avoir des performances correctes quand il n’y a personne d’autre d’affiché à l’écran, le framerate tombe dès que vous devrez affronter d’autres joueurs. Là où justement la fluidité du jeu est primordiale.

Le Chuwi Aerobox est assez paradoxal finalement, l’engin devrait sortir aux alentours des 350$ très rapidement. Un prix qui sur le papier semble assez intéressant. Mais, en pratique, les composants et les capacités de calcul de l’ensemble sont assez médiocres. Je trouve surtout que l’on va dans le mauvais sens avec cet engin et son processeur au TDP très élevé.

C’est certes probablement moins cher à l’achat qu’un Ryzen mais pour quel résultat au final ? Un PC qui consomme beaucoup, qui chauffe et qui fait du bruit ? Si on compare les 350$ attendus pour  cet engin par rapport à ce que propose une marque comme Minisforum en ce moment, le compte n’y est clairement pas. Avec un UM300 à moins de 310€ aujourd’hui en Ryzen 3 3300U épaulé par 16 Go de mémoire vive et 512 Go de SSD, la Chuwi Aerobox ne tient vraiment pas la route.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
13 commentaires sur ce sujet.
  • 15 octobre 2020 - 13 h 33 min

    le disign mais fait penser à la nv Xbox Serie S :)

    Répondre
  • 15 octobre 2020 - 13 h 53 min

    C’est drôle, il y a quelques temps, j’avais encore un Zotac ID34 blueray qui été bien mieux équipé en connectique, surtout pour le même type d’usage que ce Chuwi, sortie dvi, audio 3.5mm, plusieurs usb 3 et 2 mais aussi, hdmi, S/PDIF TOSLINK, eSATA, il été dans la même fourchette de prix…en 2010.
    Évidement, le combo proc/ram/stockage n’était pas le même mais 10 ans les sépare ;).

    Ce qui est également un peu décevant avec Chuwi, en qui l’on avait vue un fabricant innovant en terme de minimachines, c’est de se dire que finalement, la seule chose qu’ils sont capables de concevoir, c’est leurs logos…

    Frustrant aussi, de voir des produits, identiques aux leurs mais avec un autre blase, sortirent 2 mois après et bien moins chers, dommage.

    Répondre
  • 15 octobre 2020 - 14 h 15 min

    Mais tu parles japonais ?!!!

    Répondre
  • 15 octobre 2020 - 15 h 03 min

    Marrant, vu la capture du site japonais, c’est un “K16 sans plus d’infos, mais les données semblent indiquer que c’est du Jaguar/Puma (en gros le CPU des PS4). Si c’est le cas, ça va être une plaie question perfs…

    Répondre
  • 15 octobre 2020 - 15 h 04 min

    +1 pour la même machine mais avec un APU AMD plus récent.

    Répondre
  • 15 octobre 2020 - 15 h 05 min

    @Dandu: Oui elle est bizarre cette puce, comme un glitch dans la matrice d’AMD…

    Répondre
  • 15 octobre 2020 - 15 h 55 min

    J’aurais aimé voir des minimachines sous Ryzen 4750GE. Côté consommation, on reste dans les 35W et le GPU est tout simplement le plus puissant iGPU sur le marché, limite au niveau d’une GTX 1050

    Répondre
  • 15 octobre 2020 - 16 h 26 min

    @Annoshim: Oui mais c’est certainement moins rentable au final…

    Répondre
  • 15 octobre 2020 - 17 h 42 min
  • 15 octobre 2020 - 18 h 35 min

    C’est la première fois que je vois une solution Exacavator (cette dernière génération Bulldozer n’avait pas un IPC aussi médiocre que ce que l’on pourrait penser) 8 coeurs.

    Répondre
  • 16 octobre 2020 - 9 h 25 min

    @Le Breton: C’est visiblement du Jaguar/Puma, très proche de la puce utilisée dans la Xbox One

    Répondre
  • 17 octobre 2020 - 16 h 52 min

    @Lucas: En fait, j’ai l’impression qu’on sait pas trop, pour certain il s’agit bien de coeurs de dernière génération Bulldozer (Excavator/Bristol Ridge) auquel cas ça reste bien meilleur que du Jaguar mais pour d’autres c’est du Puma+…
    Pour le GPU, il ne s’agirait pas de la R7 350 standard qui a une fréquence de 800 MHz mais d’une autre version cadencée à 1000 MHz environ.

    Répondre
  • 19 octobre 2020 - 23 h 58 min

    @Le Breton: vu les captures du site japonais, c’est du K16, donc du Jaguar/Puma, en tout la vieille architecture basse conso (et basses performances).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *