CES 2020 : Le Thunderbolt 4 débarquera avec Tiger Lake

Intel a profité du CES 2020 pour annoncer l’arrivée prochaine du Thunderbolt 4. Cette nouvelle version du protocole de transfert de données est prometteuse même si toutes les informations la concernant n’ont pas encore fuité.

Le Thunderbolt 4 sera rétro compatible avec les précédents formats de la marque, un point capital et logique pour s’assurer de la continuité du suivi des produits mais aussi l’acceptation par le public de cette nouvelle norme. On ne sait pas grand chose pour le moment sur ce nouveau format si ce n’est son futur débit.

Thunderbolt 4

Pendant le CES 2020, Intel a donc mentionné l’arrivée du Thunderbolt 4 coïncidant avec le lancement de la génération de processeurs Tiger Lake de la marque. Le nouveau venu devrait offrir quatre fois les performances de l’USB 3.2 Gen2. On peut donc s’attendre à des pics de transferts de 40 Gbps soit l’équivalent des versions les plus avancées du Thunderbolt 3 “Titan Ridge” actuellement en commercialisation. De fait, Thunderbolt 4 offrira ce débit par défaut et non pas de manière optionnelle comme la version 3 aujourd’hui.

C’est à peu près tout ce qu’il y a eu d’annoncé pour ce format. En fait, Intel ne cherche pas spécialement à communiquer dessus, la marque sème de petits cailloux blancs qui mènent tous jusqu’au Tiger Lake. Sa future architecture processeur. Quelque peu chahuté par AMD et ses processeurs Ryzen, le fondeur joue sur un autre aspect de son offre en positionnant ses futures puces comme des couteaux suisses de fonctionnalités. Connectivité améliorée avec un Wifi6 intégré par défaut dès aujourd’hui, fonctions annexes mises en avant comme la présence d’un Thunderbolt 4 qui devrait être un standard sur toutes les machines Tiger Lake, la présence de solutions graphiques Intel Xe et bien entendu la construction de solutions comme Project Athena.

Thunderbolt 4
Avec toutes ces annonces, Intel construit une histoire à Tiger Lake, quelque chose qui devrait convaincre les utilisateurs de passer à cette génération de puces non pas uniquement pour ses performances brutes mais pour tout ce qu’elles proposeront en plus : Calcul et meilleures performances 3D mais aussi autonomie, connectivité et fonctionnalités annexes. Evidemment, le fondeur a bien raison de capitaliser sur tous ces développements qui font partie intégrante de son offre.

Le Thunderbolt 4 est une annonce de plus dans ce portefeuille de fonctions. Intel devrait continuer à en égrener de plus en plus au fur et a mesure que la date de sortie de Tiger Lake se rapprochera.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Rivière
14 commentaires sur ce sujet.
  • 16 janvier 2020 - 20 h 40 min

    C’est vraiment le foutoire avec ce format type C.
    Car derrière on peut avoir de tout et du n’importe quoi.
    A quand une vrai standardisation… comme l’était L’USB 2.0

    Répondre
  • 17 janvier 2020 - 0 h 33 min

    @Will: L’USB 2.0 n’était pas forcément un standard, on le trouve en A,B,microB,miniB,C …

    Répondre
  • 17 janvier 2020 - 1 h 23 min

    Hello. Le Thunderbold est-il propriétaire ou devenu libre (il me semblait que c’était le cas). Si oui, AMD peut-il le proposer ? Merci

    Répondre
  • 17 janvier 2020 - 11 h 22 min

    @Pernel: en effet diffèrent format mais ca restait de USB 2.0 et on savait ce qui était possible de faire avec.
    Là avec le type C on peut avoir derrière du USB 2.0, du 3.0, DP, Thunderbolt… et ça on ne le sait pas toujours en avance.

    Répondre
  • 17 janvier 2020 - 12 h 48 min

    Et dire que l’USB3 n’arrive même pas encore aux performances du TB3, ils nous sortent déjà la version 4.
    Miam, vivement que ça arrive sur plateforme AMD et que ça se démocratise, en espérant que ça reste toujours ouvert.
    Et au passage, 40Gbps, c’est la vitesse de la génération 3 actuelle. Quant à l’USB3, sa vitesse la plus rapide est 20Gbps il me semble. Donc le TB4 devrait se retrouver à 80Gbps. Un doublement de vitesse entre deux génération semble plutôt logique. Si c’était pour stagner à 40Gbps, même de manière plus générale, ils l’auraient appelé Thunderbolt 3+ (Intel oblige ;-) )

    Répondre
  • 17 janvier 2020 - 12 h 52 min

    @prog-amateur: La version 3 oui. Il me semble avoir déjà vu quelques cartes mère AMD récentes avec ce connecteur. Mais elles restent assez rares. @Pernel:
    Il me semble que la prochaine norme USB devrait aussi être compatible Thunderbolt (en plus du DisplayPort et d’autre truc actuels). Ca limitera un peu le foutoir

    Répondre
  • 17 janvier 2020 - 14 h 18 min

    @Titi: le Thunderbolt 4 est la même chose que le Thunderbolt 3, d’un point de vue spec. Il me semble que ce n’est que pour se conformer au standard usb 4.0 à venir.

    Répondre
  • flo
    17 janvier 2020 - 19 h 11 min

    Contrairement à Thunderbolt 3 pour les fabricants qui veulent intégrer du Thunderbolt 4 il faudra qu’ils payent Intel ?

    Répondre
  • 17 janvier 2020 - 21 h 20 min

    @flo: ils payent déjà Intel pour le thunderbolt 3, sinon il y aurait beaucoup plus de PC/MB le proposant et les produits compatibles seraient meilleur marché

    Répondre
  • 17 janvier 2020 - 21 h 32 min

    @Stan: Non, Intel a libéré de toute licence et de toutes royalties le Thunderbolt 3.0.

    https://www.minimachines.net/actu/thunderbolt-3-51191

    Reste qu’il faut payer les composants pour l’intégrer et tous les constructeurs ne veulent pas ou ne peuvent pas se le permettre.

    Simplement le grand public ne prend pas en compte le coût de ces composants accessoires qui apparaissent loin dans la liste des préoccupations majeures à l’achat. Intégrer un TB3 sur une carte mère fait augmenter le prix de celle-ci et l’éloigne des concurrentes qui s’en passent…

    Répondre
  • 18 janvier 2020 - 18 h 24 min

    @Stan: Comment peux-tu être aussi affirmatif sur les spec TB4?
    D’après l’article, Intel reste encore très mystérieux sur cette futur norme, et n’a rien dévoilé de plus que la vitesse, qui serait 4 fois supérieur à l’USB.
    Tu as réussi à dénicher des informations secrètes?

    Le TB-3 gérant la norme PCIe-3, et étant donnée que la norme PCIe-4 a doublé ses fréquences par rapport à la précédante, il serait logique de penser que TB-4 compte gérer la nome PCIe-4 et passera donc lui aussi à un débit de 80Gbps, pour suivre.
    Ce qui confirmerait implicitement une autre révélation (l’ont-ils déjà annoncé?): Tiger Lake gérera enfin la norme PCIe-4.

    Quant à Thunderbolt vs USB, c’est plutôt l’inverse. Thunderbolt gère dors et déjà le protocole USB.
    C’est l’USB-4 qui va évoluer et se conformer à la norme Thunderbolt, pour l’intégrer.
    Probablement en version 3, puisque la norme USB4 a déjà été arrêté, alors que TB4 n’était même pas encore évoqué à l’époque.
    Donc l’USB aura donc toujours un train de retard sur le TB, bloqué à 40Gbps alors que son rivale s’envolera à 80Gbps…

    Pour les licences Thunderbolt, si il n’y a plus de royalties à payer, c’est à confirmer, mais je crois qu’Intel impose tout de même des étapes de certifications par leur bureaux, pour avoir de droit de mettre un appareil sur le marché avec le logo TB. Donc ce ne sera jamais aussi free que pour l’USB, où n’importe qui peut vendre n’importe quel gagdget USB.
    Par exemple, j’ai cherché il y a quelque temps désespérément un boitier de disque du externe, compatible TB3 et SSD NVMe, mais vide. En vain. Ca n’existe pas et ça n’existera probablement jamais. Pour passer la certif, Intel doit probablement imposer un appareil complet et fonctionnel, soit un boitier AVEC un SSD pré-équipé.
    Mais Intel n’accepte pas encore la commercialisation de boitiers vides.

    Répondre
  • 18 janvier 2020 - 23 h 13 min

    @TiTi: Merci TiTi !

    Répondre
  • 26 avril 2020 - 16 h 16 min

    […] Lake devrait également être le signal du lancement de Thunderbolt 4 ce qui autorisera de nouvelles manières de concevoir des machines ultramobiles avec un dock […]

  • 27 mai 2020 - 16 h 23 min

    […] Dans tous les cas c’est une excellente nouvelle. Que l’on achète un nouvel ultraportable équipé en AMD ou en Intel de dernière génération, on devrait profiter d’un circuit graphiques aux possibilités plus étendues. Cela ouvre des perspectives plus larges pour les utilisateurs et aura un effet domino pour le reste du marché. Nvidia devra a son tour augmenter les performances de ses cartes MX pour qu’elles gardent du sens sur le marché. AMD devra probablement continuer a être agressif sur les tarifs de ses processeurs avec un Tiger Lake concurrentiel au niveau performances. Intel, quand à lui, démarrera une nouvelle ère avec des processeurs aux performances graphiques suffisantes pour un usage très large de machines et d’utilisateurs tout en comptant sur ses autres atouts pour avancer. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *