Wifi 6 : Le Wifi passe la sixième au sens propre comme au figuré

C’est l’année prochaine que la donne va changer, la Wifi Alliance va bouleverser les appellations Wifi et faire disparaitre les lettres des codes employés par le format 802.11. Les marques profiteront du lancement du Wifi 802.11ax pour inaugurer le Wifi 6.

Le principe est de proposer une grille de lecture plus simple à suivre. Difficile de se dire au premier abord qu’un Wifi 802.11 b/g/n est moins performant qu’un 802.11ac… Mais avec le lancement du Wifi 802.11ax, il faut simplement connaitre la référence par coeur pour concevoir que ce type d’étiquette puisse être plus rapide que les habituelles.

Pour répondre à cette problématique, la Wifi Alliance propose donc un nouveau schéma qui ressemble plus aux habitudes des utilisateurs avec les réseaux sans fils cellulaires. On comprend nativement que la 5G est plus rapide que la 4G et que celle-ci est devant la 3G. Avec les nouvelles normes Wifi, on retrouvera cette même idée de classement.

2018-10-04 10_27_54-minimachines.net

Ainsi le 802.11ax qui devrait atterrir dans nos machines en 2019 sera le Wifi 6. Les formats plus anciens se verront également attribuer une lettre mais il est peu probable que vous les croisiez dans le futur car certains ne sont plus du tout produits. Voici néanmoins la liste complète :

  • 802.11b : WiFi 1
  • 802.11a : WiFi 2
  • 802.11g : WiFi 3
  • 802.11n : WiFi 4
  • 802.11ac : WiFi 5
  • 802.11ax : WiFi 6

Evidemment, les éléments seront rétrocompatibles ainsi un Wifi 6 sera capable de communiquer avec un Wifi 4 mais avec une vitesse dégradée par rapport à son plein potentiel.  Un Wifi 4 pourra dialoguer avec un Wifi 6 mais en se limitant au maximum de son débit.

2018-10-04 10_28_03-minimachines.net

Pour identifier plus simplement les formats, de nouveaux pictogrammes ont été mis en place. Les habituels petits arcs de cercle concentriques avec le numéro correspondant à leur vitesse seront immédiatement lisibles et faciliteront l’achat de produits de même niveau. Cela correspond également assez bien à la signature des réseaux 4G ou 5G qui s’identifient également ainsi sur beaucoup de machines. On peut imaginer que les interfaces machines profiteront de ce type de signalétique pour indiquer plus facilement sur quel type de réseau l’utilisateur pourra se connecter.

J’imagine déjà les devantures de zones Wifi recourir à ce type de signalétique pour indiquer la qualité de leur réseau à leur clientèle. Une zone “Free Wifi 6” aura sans doute plus de succès qu’une zone non identifiée…

Cette approche est plus parée pour les futurs développements de la norme. On imagine que le prochain format aurait eu des difficultés a se baptiser 802.11ay ou 802.11az… L’usage d’un nom comme Wifi 7 sera bien plus facile à prendre en compte.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 4 octobre 2018 - 11 h 49 min

    Tout change, les carburants avec les lettres E et B, et maintenant le WiFi. Cela va à mon avis apporter un peu plus de confusion car l’utilisateur voudra forcément le chiffre le plus élevé, sans chercher à comprendre les limites de chaque norme : on ne va pas couvrir loin en 60 GHz, ni en 5, mais en 2.4 on peut le faire par exemple. Il faut aussi tenir compte des puissances, des antennes mises en oeuvre, bref, ce n’est pas aussi simple qu’un chiffre “marketing” :-)

    Répondre
  • 4 octobre 2018 - 12 h 11 min

    […] Watch W7 embarque un module 802.11b/g/n ou Wifi 4, un Bluetooth 4.2 BLE et s’alimente grâce à une prise USB 2.0 au format Type-C. Ce point […]

  • Xo7
    4 octobre 2018 - 12 h 16 min

    @erik: On rajoutera “longue distance” sur les anciens wifi ;-) !

    Et dire qu’on se plaignait du phénomène “micro ondes” pour les basses fréquences. …

    Répondre
  • 4 octobre 2018 - 12 h 27 min

    Les normes 802.11 émanent de l’ISO (Organisation mondiale de la normalisation). Le terme WIFI provient de la Wifi Alliance, un consortium de fabricants, et est une certification. Ce n’est donc pas la Wifi Alliance qui détermine et nomme les standards 802.11. Ca m’étonnerais donc que les normes 802.11 disparaissent… La wifi alliance va juste ajouter des noms plus “human friendly” à des protocoles existants, mais ils ne disparaîtrons pas et se sera eux qu’il faudra aller chercher dans les lignes écrites en tout petit pour vérifier la compatibilité aux normes.

    Répondre
  • 4 octobre 2018 - 13 h 17 min

    @Hetica: On parle ici d’une disparition commerciale… Le logo Wifi 5 ou Wifi 6 va s’imposer. Les logos existants seront probablement toujours présents pendant quelques temps mais moins exposés.

    Répondre
  • 4 octobre 2018 - 16 h 36 min

    je vois qu’il faudra rectifier les othographes “Wifi *” en “Wi-Fi *”

    Répondre
  • 4 octobre 2018 - 16 h 53 min

    Je laisse quelques mois avant l’apparition d’un nouveau routeur en wifi 6+, suivit ensuite par wifi 6++ et enfin wifi pre-7. Voir même certains vont se faire un plaisir de renommer leur routeurs supportant 2x80MHz en 5GHz en wifi 5+…
    Super…
    Ensuite il y a aussi le fait que des routeurs wifi n ne fonctionnent qu’en 2.4GHz (par exemple la mini 4K) avec du coup des performances pourris. Alors comment faire la distinction entre wifi 4 uniquement 2.4GHz et wifi n en 2.4 et 5 GHz ? Ce sera wifi 4+ ?
    Encore un nommage qui va porter à confusion comme l’est le nommage AC2600 AC3200 etc… bien loin des débits réelle car additionne toutes les bandes.
    En fait si on garde le principe d’indiquer uniquement la génération cela peut aller. Mais faudrait ajouter aussi les bandes supportés et le MIMO par bande (genre 2.4×4+5×3(x2 pour 2x80MHz)).
    Idem, wifi ac wave2 avec ses 160MHz en 5GHz, comment on fait pour le distinguer du wave 1 ?

    Répondre
  • 4 octobre 2018 - 16 h 54 min
  • 6 octobre 2018 - 17 h 51 min

    quelqu’un sait si les vulnérabilités du wpa2 seront comblées avec cette nouvelles normes ou si ça reste identique ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *