CES 2020 : Intel présente une carte graphique DG1 sous Intel Xe

Intel Xe est le nom de la future technologie graphique de la marque, un circuit qui sera intégré aux processeurs mais également décliné dans différentes utilisations. Intel annonce la carte graphique DG1, une carte graphique sous Intel Xe à destination des développeurs.

Étonnant de voir Intel présenter une carte graphique au CES. Cette Intel DG1 indépendante que l’on pourrait intégrer dans son boitier de PC via un slot PCIe standard n’ a pas vocation à être vendue au grand public. Il s’agit d’un montage créé pour les partenaires d’Intel afin d’apprivoiser sa technologie graphique Intel Xe qui sera intégrée aux puces de génération Tiger Lake-U1.

2020-01-13 12_16_31-minimachines.net

Intel va distribuer sa carte DG1 aux développeurs. Cela servira à prendre en main le moteur Intel Xe utilisé par la marque pour créer ses puces. Un élément indispensable pour eux afin de développer des programmes se basant sur le circuit graphique maison et d’optimiser leurs développements. 

Car l’Intel DG1 est un prototype de ce qui sera intégré aux puces Intel Tiger Lake-U dans les trimestres à venir et non pas un circuit destiné à être commercialisé à part. On n’a pas encore le détail des capacités ni des contraintes de la puce. La rumeur parle d’une consommation de 20 watts pour la puce et de 50 watts pour la carte complète, ce qui est bien entendu difficile à envisager pour un circuit intégré à un processeur. Il faut donc prendre cela avec beaucoup de recul, les technologies d’intégration sont très différentes entre un circuit graphique intégré à un processeur et un autre développé pour fonctionner en solo.

2020-01-13 12_17_56-minimachines.net

Les processeurs Intel Tiger Lake-U sont censés ne consommer que 10 à 25 watts en tout et pour tout avec un chipset graphique interne basé sur cette solution Intel Xe. L’idée pour Intel étant de faire disparaitre les puces “discrete” actuelles que les constructeurs de portables se doivent d’intégrer à leurs machines milieu de gamme pour proposer un peu plus de fonctionnalités à leurs engins. Les puces type Nvidia MX150 ou MX250 par exemple n’auront plus vraiment d’intérêt quand Tiger Lake-U sera déployé. Bien entendu, on peut compter sur Nvidia pour monter la barre un cran plus haut et proposer par exemple un “MX450” qui serait plus performant que le circuit Intel Xe. Ce qui inciterait les constructeurs à s’intéresser à nouveau à ce type de produit. Mais il n’est pas sur que cela fonctionnerait pour autant.

2020-01-13 12_24_32-minimachines.net

Intel a en effet présenté une version embarquée de son DG1 sur un portable classique, cette solution permettait de jouer à un jeu récent – Destiny 2 – à 60 images par seconde en 1080P. Si il est impossible de savoir si cette implantation d’Intel Xe est faite en attendant que les puces Tiger Lake-U soient disponibles sur le marché ou si Intel compte proposer des formules processeur et circuit graphique, elle est en tout cas suffisamment performante pour satisfaire la majorité des utilisateurs.

Dans tous les cas, si la solution propose ce type de performances, l’avenir des MX actuelles de Nvidia semble compromis. On imagine assez mal comment un constructeur pourrait intégrer une puce Nvidia ou AMD plus performante sans venir mordre dans sa gamme de machines plus haut de gamme. Si l’engin de base sous Tiger Lake-U est capable de faire tourner correctement un jeu 3D en 1080P, les machines orientées jeu vont devoir proposer beaucoup plus pour avoir un intérêt.

2020-01-13 12_14_06-minimachines.net

Les puces Intel Xe sont cependant prévues pour s’adresser à plusieurs publics et la marque compte les distribuer sur trois segments distincts. Le premier, baptisé Intel Xe LP pour Low Power, s’adressera aux ordinateurs portables et ultraportables mais également à des solutions plus orientées jeu. C’est lui qui devrait pousser les circuits graphiques embarqués en dehors des machines classiques.

Le second, l’Intel Xe HP pour High Power est censé offrir des performances de type PC de bureau. Ce qui ne veut pas dire grand chose si ce n’est une, qu’il sera débarrassé de la contrainte en watts à la fois pour son alimentation mais également pour la chaleur qu’il dégage. Cela permet en général de profiter de bien meilleures fréquences et donc de plus de performances. On peut, l’imaginer dans des stations de travail bien qu’il soit difficile de le penser au niveau d’une solution type Quadro de Nvidia en terme de puissance de calcul.

Enfin, l’Intel Xe HPC pour Higher Performance serait une version professionnelle qui viserait plutôt le monde des serveurs et des stations de travail. On imagine ici des solutions en batterie additionnant les circuits en parallèle pour du Cloud Gaming par exemple.

Cette concurrence est bien entendu à l’avantage du consommateur. Si l’arrivée de Tiger Lake-U et d’une intégration de la technologie Xe promettent des performances de base plus élevées que celles des puces actuelles – Intel parle de circuits deux fois plus performants que les puces Ice Lake – c’est une bonne chose pour le marché. Si tout  cela fonctionne dans un TDP acceptable, la solution d’Intel aura sûrement un bon impact sur le monde des ultraportables. Elle poussera au passage les constructeurs à choisir des puces externes significativement plus performantes pour leurs gammes supérieures.

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Tiger Lake-U est le nom de code des futurs processeurs d’Intel qui embarqueront la technologie graphique Intel Xe en interne. L’Intel DG1 est une carte graphique non commerciale embarquant cette technologie graphique Intel Xe.

Soutenez Minimachines.net !
8 commentaires sur ce sujet.
  • 13 janvier 2020 - 12 h 54 min

    Merci pour cet article, je pense qu’il manque un mot dans le titre (carte ou solution graphique). Une question que je me pose souvent: les solutions qu’on trouve sur les smartphones, type adreno, se placent où du point de vue performance en comparaison des solutions PC Nvidia ou AMD ou intel ? et si elle sont plus puissantes/intéressantes ; serait-il possible un jour de les voir débarquer dans les PC ?

    Répondre
  • 13 janvier 2020 - 13 h 20 min

    merci ! je vois que cette carte est raillé par les gamers qui n’avait pas compris de quoi il s’agissait. Merci de rétablir la vérité sur l’existence de ce gpu et la raison de sa présentation au CES. En tout cas c’est assez impressionnant pour une puce intégré ca fait penser au ryzen. Cependant j’aurai beaucoup aimé qu’intel sort une carte de ce genre peu consommatrice avec ces perf et à prix tout petit pour conccurencer la 1030 par exemple, 50 70e un destiny 2 fhd 60fps ca laisse réveur

    Répondre
  • 13 janvier 2020 - 14 h 19 min

    Hello, je ne suis pas sûr que ce soit forcément une bonne chose. En fait, tout dépend de ce que les concurrents proposeraient en contre-argument et de ce que demanderaient aussi les applications/jeux. S’il n’y a pas de besoin indispensable, ça pourrait selon moi tuer le business de ses concurrents.

    Je veux dire par là qu’il y a environ 10 ans, les titres comme Call of Duty Modern Warfare étaient injouables sur netbook et quelques portables, et pareil pour l’arrivée du 720p/1080p sur Youtube/Dailymotion. Puis j’ai fait l’acquisition d’un Clevo W110ER, un 11 pouces avec un Intel core i5 ou i7 je ne sais plus et une Nvidia GeForce GT 650M branchée sous forme de module MXM : un petit tank qui mettait une raclée à l’époque.

    Mais Intel est arrivé avec ses HD Graphics assez performants pour gérer tout ça de manière intégrée à même le CPU (j’ai pu le vérifier sur le Core i5-4200U de la Surface Pro 2 que j’utilise encore aujourd’hui d’ailleurs). Et là plus rien. Le néant :

    – NVIDIA n’a pas pu proposer quelque chose de peu onéreux rapportant un vrai plus à la solution d’Intel
    – AMD était battu, ne proposant que ses AMD Fusions de souvenir, à la ramasse en laptop et compact, début d’un long voyage dans le désert dont ils ne commencent à en sortir que maintenant là (et encore on sent les constructeurs hésitants proposant des duos de modèles Intel/AMD)

    Finalement, Intel arrivait à proposer une certaine performance sans devoir acheter une partie graphique tierce. Et pour moi, les conditions étaient réunies pour tuer les concurrents pendant de nombreuses années. Est-ce que ce serait la même chose avec ce Xe ?

    Répondre
  • 13 janvier 2020 - 14 h 22 min

    Sur l’instant, quand j’ai lu le titre “Intel présente une carte graphique”, j’ai cru halluciner.

    Répondre
  • 13 janvier 2020 - 17 h 20 min

    Je pense que NVIDIA va réagir sur les options et non la force brute… Car des modules Ray tracing pour tous aura un plus gros impact que 15% de FPS supplémentaires (surtout si c’est pour passer de 60 a 69… )

    Répondre
  • 13 janvier 2020 - 17 h 30 min

    l’Intel Xe HP pour High Power visera les pc de dev et d’analyse pour de l’opencl, du graphisme, de l’édition vidéo, etc. Et il y a un vrai marché chez les pro pour ça si c’est mieux intégré (latence des APU par exemple excellente chez AMD sur ce point)

    Répondre
  • 16 janvier 2020 - 17 h 48 min

    […] devrait être un standard sur toutes les machines Tiger Lake, la présence de solution graphiques Intel Xe et bien entendu la construction de solutions comme Project […]

  • 26 avril 2020 - 12 h 29 min

    […] processeurs Tiger Lake sont les premiers a intégrer les nouveaux circuits graphiques dérivés des solutions Xe de la marque. Brisant avec les traditionnelles solutions maison. Une évolution censée leur apporter plus de […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *