Des baskets Xiaomi connectées grâce à un SoC Intel Curie

Les baskets Xiaomi Intel Inside vont sortir ! La marque a choisi l’Intel Curie pour équiper ses chaussures connectées vendues pour le moment en Chine.. 299 Yuans, c’est le tarif de la paire de pompes de sport Bluetooth, soit une quarantaine d’euros.

Une paire de baskets Xiaomi ? Ne vous moquez pas, le marché de la chaussure connectée c’est peut être le marché du futur pour ce type d’objets. C’est en tout cas un bon contrat pour Intel qui va pouvoir équiper ces baskets de ses SoC Quark SE en les intégrant directement dans leur semelle.

basket Xiaomi

A 40€ la paire de baskets Xiaomi, et malgré le talent de Li-Ning qui fabrique pour la marque, je ne pense pas que le modèle produit soit équivalent aux productions haut de gamme du marché de la basket. Si on prend en compte le côté électronique du bidule en prime, on se dit que la chaussure en elle même doit vraiment coûter une poignée de cacahuètes à produire. C’est peut être également une manière de se rassurer car quand on voit le ticket de caisse d’une petite visite dans un magasin de sport pour équiper une ado avec ce genre d’accessoires, on n’a pas envie de croire que la marge pratiquée est de 4 ou 5000%.

basket Xiaomi

Bref, dans les semelles de ces baskets Xiaomi, un petit module Intel Curie permet de récolter des données et de les transmettre via un module bluetooth 4.0 LE à une application de téléphone. Chaque charge du module lui offre deux mois d’autonomie et le gyroscope 6 axes ainsi que l’accéléromètre du SoC permettront d’emmagasiner les trucs habituels de ce type d’accessoire sportif : Nombre de pas, vitesse mais également mouvement. Pour avoir vu une solution de montre connectée Intel équipée d’un de ces modules, elle était capable de reproduire en 3D réelle le mouvement fait par votre corps lorsque vous frappiez une balle de golf avec un club. A vous d’analyser ensuite votre mouvement, sa trajectoire et de l’améliorer sans l’aide d’un coach.

basket Xiaomi

Si les chaussure de Xiaomi sont capables de la même approche, détecter un mouvement et le modéliser dans un schéma 3D exploitable sous tous les angles, ce type de matériel pourrait avoir un vrai intérêt pour un sportif. Si il est possible d’analyser un départ de course sur des starting-blocks par exemple, de vérifier la position de ses pieds lors de la pratique d’un sport, alors la solution sera réellement intéressante.

basket Xiaomi

Parce que si ce n’est pas le cas, si cela se borne à proposer les fonctions habituelles de ce type de dispositif comme le nombre de pas, la distance parcourue en marche ou en course, voire en vélo, je ne vois pas trop l’intérêt ? La moindre montre connectée, le moindre bracelet connecté, proposent le même genre de fonctions pour un prix inférieur et surtout de manière plus durable; Car qu’adviendra t-il du module Curie moulé dans la semelle de la basket une fois celle-ci usée ? Il ira à la poubelle. A la différence d’un bracelet externe.

Minimachines.net

Intel Cuire ?

Difficile de se prononcer devant cet engin connecté, pas assez d’informations pour le moment pour se faire une vraie idée. La seule chose de sûre, c’est qu’en tant qu’européen vous ne trouverez pas le modèle à 299 yuans mais que vous pourrez l’importer pour plus cher. Geekbuying propose la paire de chaussure dans différentes tailles à 95.92€

11 commentaires sur ce sujet.
  • 30 mars 2017 - 10 h 56 min

    Pour infos, fabricant francais : http://www.digitsole.com/fr/
    je ne fais pas de publicité mais cette entreprise a remporté un trophée au CES de las vegas cette année.

    Répondre
  • 30 mars 2017 - 11 h 12 min

    ma crainte est qu’on se retrouve avec ce genre de gremlins dans tout et n’importe quoi sans en être informé et qu’il serve de tracking contre son gré

    au début c’est cher, réservé aux sportifs et autres spécialistes puis ça deviens banal, tout le monde en porte parce que ça ne vaut pas plus cher, voire les publicitaires financent une partie du prix ce qui la rendrai financièrement plus attractif par rapport au même produit non connecté… /o\

    Répondre
  • Seb
    30 mars 2017 - 13 h 16 min

    Mais lol la photo trafiquée du téléphone …
    Mon MI5 n’a pas de bordures aussi fine …

    Répondre
  • 30 mars 2017 - 14 h 32 min

    @Seb:

    Peut être que c’est parce que c’est le Mi5S ? :P

    Répondre
  • 30 mars 2017 - 16 h 44 min

    comment on recharge le bousin?

    je trouve qu’un système embarqué comme cela, c’est pas terrible..

    j’imagine que c’est pas fait pour moi, moi qui uses vites les chaussures, obligé de changer tous les 6mois.

    Répondre
  • XO7
    30 mars 2017 - 18 h 29 min

    @H2L29: Y’a plus simple les puces antivol que l’on oublie de retirer après achat…..le bluetooth des téléphones ouverts en permanence, les CB sans contacts… Nous sommes déjà tous potentiellement traçables contre notre plein gré…. Big brother est là…1984 c’est maintenant, (le revisionnisme historique décrit dans le livre aussi : dans les manuels de 6°,les hommes de la préhistoire pratiquait le recyclage !!!)

    Et si en plus notre mico-onde nous filme en pyjama devant notre tasse à café …ya plus que les toilettes pour être tranquille !

    Répondre
  • 30 mars 2017 - 19 h 35 min

    A 40€ la paire de baskets Xiaomi, et malgré le talent de Li-Ning qui fabrique pour la marque, je ne pense pas que le modèle produit soit équivalent aux productions haut de gamme du marché de la basket. Si on prend en compte le côté électronique du bidule en prime, on se dit que la chaussure en elle même doit vraiment coûter une poignée de cacahuètes à produire. C’est peut être également une manière de se rassurer car quand on voit le ticket de caisse d’une petite visite dans un magasin de sport pour équiper une ado avec ce genre d’accessoires, on n’a pas envie de croire que la marge pratiquée est de 4 ou 5000%.

    Une paire de nike air max coûte en matière 5/6€, en main d’oeuvre et matériel un peu moins, le reste c’est du marketing, de la marge, des coûts de structure, de la distribution, … et c’est la même chose que ce soit une pompe de sport décathlon à 25€ ou une paire d’air max à 200€. La vraie valeur ajoutée sur les chaussures ça va être sur les chaussures dites techniques (chaussure de foot/rugby, randonnée, escalades, …)

    Répondre
  • 31 mars 2017 - 2 h 59 min

    Merci Wanou, c’est que je voulais indiquer : Nike vous nique et les pompes sortent toutes des mêmes usines, et plusieurs marques occidentales sont produites dans la même usine. C’est du foutage de gueule absolu et des caprices d’ados qui permettent de rémunérer les actionnaires, la même chose avec les casques horribles de Beat qui ne coûtent rien à produire (de la merde en plastique) mais dont la politique commerciale agressive a vu l’avènement de nouveaux alchimistes, ceux qui te vendent la merde au prix de l’or.

    Xiaomi à le mérite de “tout essayer” et de ne pas prendre ses clients pour des moutons qu’il faut tondre au maximum. Exemple : les purificateurs d’air, ici en Chine qui sont présents dans des millions de foyer. Qu’est ce que c’est : un ventilateur devant un filtre, en gros. Ces bouzins étaient vendus 4000RMB minimum par les marques habituelles et Xiaomi est arrivé avec un appareil à moins de 1000RMB avec un peu d’électronique embarquée (un module wifi, un détecteur optique qui va bien etc…)

    Cela dessert même Xiaomi, en partie, parce que la plupart des chinois pense que ce n’est pas bien de faire plein de produits différents et préfèrent une marque spécialisée dans un produit particulier.

    Répondre
  • 31 mars 2017 - 8 h 27 min

    @wanou: Si tu crois qu’une paire de nike coute seulement 15€ à la fabrication, tu te met le doigt dans l’oeil !
    tu es loin du compte, c’est au minimum le double (je parle d’une paire vendu 150€ mini).

    Répondre
  • 31 mars 2017 - 8 h 41 min

    La chaussure est un secteur très atypique (comme la mode et le parfum). Ce n’est absolument pas le coût de fabrication qui détermine le coût du produit c’est le positionnement marketing.

    Ce qui coûte cher à Nike ce sont ses publicités*, sa recherche (pour les gammes techniques pas sportwear), le coût de distribution, les différentes marges à toutes les étapes et en fin de compte ta paire à 150€ vaut effectivement dans les 50/70€ mais son coût brut de fabrication c’est des cacahouètes.

    *La publicité et le marketing permet de faire croire qu’une paire à 150€ les vaut réellement alors qu’intrinsèquement elle ne vaut pas plus (qualitativement) que la paire à 30/40€ des marques de distributeurs.

    Répondre
  • 4 avril 2017 - 10 h 28 min

    @ myke : ahah tu te trompes lourdement

    @ wanou : je suis entièrement d’accord sauf sur le fait que ce n’est que ce n’est pas très atypique, dans l’énergie (le pétrole), la high tech (Apple), l’agro-alimentaire (Danone) il y a bien d’autres exemples de secteurs d’activité où le produit coûte peanuts à produire et est revendu avec des marges indécentes.
    Vive le capitalisme de masse !

    Donc en conclusion, Xiaomi fait des chaussures de sport nike-like connectées à 40 balles, pourquoi pas c’est un marché à prendre encore (j’ai encore mes nike avec le petit podomètre intégré).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *