Banana Pi BPI-PicoW-S3 : un clone du RPi Pico goût banane

Le Banana Pi BPI-PicoW-S3 est un microcontrôleur qui se positionne en face du Pi Pico W IoT de Raspberry Pi.

L’idée du Banana Pi BPI-PicoW-S3, c’est d’être moins cher que la solution de la fondation… malheureusement c’est à peu près son seul atout et sa méthode de distribution ainsi que le prix des deux objets font que cela n’est pas forcément la bonne marche à suivre.

En juin dernier, la fondation Raspberry Pi lançait le Pi Pico W, un microcontrôleur sous SoC RP2040 avec un module Wi-Fi intégré pour 7€ pièce contre les 4.7€ du Pi Pico d’origine dépourvu de connexion sans fil. Un petit prix qui ne doit pas dégager de grosses marges pour la fondation ni pour les revendeurs mais qui permet une foule d’usages pour les utilisateurs.

Cette solution a immédiatement bien fonctionné. Assez pour que Banana Pi, société « concurrente » à la fondation, se penche sur le projet et imagine le BPI-PicoW-S3. Un autre microcontrôleur vendu… 7€. A ce tarif, cette petite carte propose un SoC double coeur Tensilica LX7 ESP32-S3 à 240 MHz, 512 Ko de mémoire SRAM et 2 Mo de mémoire flash ainsi qu’un modem Wi-Fi4 et du Bluetooth 5.0. 

C’est mieux que ce qu’embarque le RP2040 de la fondation. Pour rappel ce microcontrôleur RP2040 est un double coeur ARM Cortex M0+ cadencé à 133 MHz avec 264 Ko de mémoire vive, 2 Mo de stockage flash et un module Wi-Fi4. Donc si vous recherchez un SoC un poil plus rapide et avec un peu plus de mémoire vive, la solution de Banana Pi est peut être intéressante. Si la présence d’un module Bluetooth 5.0 est également indispensable pour vous, cela peut être une piste à suivre1.

On retrouve bien sur les broches nécessaires au pilotage de divers montages. 27 GPIO sont disponibles ainsi qu’un port MicroUSB pour communiquer avec le SoC et alimenter la carte. La solution mesure 51.88 mm de long pour 21.03 mm soit presque exactement les mesures de la solution à la framboise.

Reste un souci assez embêtant pour cette BPI-PicoW-S3. Sa distribution. Il faut compter 10€ de frais de port pour obtenir une de ces carte ce qui enlève pas mal de leur intérêt au final. Même en commandant un lot, ce n’est pas rentable. 2 cartes sont proposées pour 16€ de frais de port, 3 cartes pour 23€… Il sera toujours plus intéressant de commander une solution Raspberry Pi.

Source : CNX Software

Faites découvrir le site en le partageant

Notes :

  1. A ma connaissance, le support du Bluetooth n’est toujours pas actif sur le Pi Pico W

Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

4 commentaires sur ce sujet.
  • bob
    27 septembre 2022 - 14 h 58 min

    Mmm… Même en Chine ça ne marche pas, les Raspberry Pico n’y sont pas chers.

    Et l’écosystème pour le Pico est formidable. Au moins cinq langages différents sont disponibles !

    Depuis la version Wi-Fi, je suis comblé, les perspectives de projets sont démultipliéew.

    Répondre
  • 27 septembre 2022 - 15 h 38 min

    @bob: A la rigueur si tu as vraiment besoin de plus de SRAM mais je vois pas trop pourquoi. Et les ESP32 font quand même une méchante concurrence en plus.

    Répondre
  • 28 septembre 2022 - 13 h 22 min

    l’esp32 est vraiment pas mal (nodemcu, micropython,…), mais on le trouve bien moins cher sur d’autres cartes.

    Répondre
  • 29 septembre 2022 - 14 h 43 min

    N’oublions pas les PIO du pico qui ouvrent bien des possibilités!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *