Avec l’Odroid-C2 Hardkernel tient un vrai concurrent à la Rasperry Pi 3

Plus rapide, bien équipée, la carte Odroid-C2 est positionnée légèrement plus chère que la Raspberry Pi 3. Proposée à 40$, elle offre un équipement intéressant et des capacités très impressionnantes. De quoi faire de l’ombre à la fondation Raberry Pi ? Malheureusement pas.

Non pas que la solution Raspberry Pi 3 soit forcément plus efficace que la nouvelle carte de Hardkernel les deux ont leurs avantages. Mais la fondation Raspberry l’emporte haut la main pour ce qui est de la distribution du produit, et là ou la Odroid-C2 reste un produit pour geek éclairé, la carte à la framboise est quasiment devenue une icône du Do it Yourself en matière de programmation.

Odroid-C2

Piloter un bolide les yeux bandés, vous avez déjà essayé ?

Le SoC de la Odroic-C2, un Amlogic S905, est plus performant que celui de la Pi. On est également sur un quadruple coeur Cortex-A53 mais cadencé à 2 GHz au lieu des 1.2 GHz de la Pi. Le tout est associé à un chipset Mali-450. Sur le papier, l’Amlogic est largement au dessus de la puce Broadcom de la Raspberry Pi 3. Malheureusement, les pilotes graphiques du Mali-450 ne sont absolument pas disponibles en Open-Source ce qui rend son exploitation limitée en dehors de systèmes compatibles comme Android par exemple.

Sous Linux, pour le moment, les pilotes du Mali 450 ne permettent pas d’afficher un bureau en Ultra HD, les vidéos sont lues en 720p maximum, faute d’un pilote parfaitement ouvert et adapté à Linux.

L’Amlogic S905 sous Linux se résume en une image assez simple. C’est comme si vous aviez une  belle Muscle Car bien rodée, une destination et un bon pilote mais que ce dernier avait une cagoule totalement opaque sur la tête. Il ne sais pas où aller et ne peut donc pas profiter du potentiel de la voiture.

Odroid-C2

Odroid-C2 : Un énorme potentiel et des capacités surprenantes.

La petite carte propose beaucoup de points forts, à commencer par un équipement très complet qui la démarque de la Pi 3. La mémoire vive est, par exemple, de 2 Gigaoctets de DDR3. Le stockage est double avec un classique support de cartes MicroSD capable de prendre en charge les UHS-1. Mais également des emplacements pour accepter des modules eMMC 5.0 de 8, 16, 32 ou 64 Go directement à son bord.

La sortie vidéo est assurée par un HDMI 2.0 capable d’afficher du 4K à 60 images par seconde avec un support de la fonction CEC,  la partie réseau est assurée par un Ethernet au format Gigabit et quatre ports USB 2.0 sont disponibles sur la carte. Enfin un port infrarouge est disponible  pour piloter la Odroid-C2 à la télécommande.

Odroid C2

Cela pour les différences essentielles avec la Pi3 qui vient d’être annoncée. Cette dernière a d’autres avantages avec, notamment, un support natif du Wifi N et du Bluetooth 4.1 mais surtout un pilote graphique totalement ouvert et compatible en Open Source, ce qui lui permet de profiter au mieux des capacités de ce dernier. Autrement dit, chez Raspberry Pi, le pilote n’a pas de cagoule.

Ajoutez à cela une énorme communauté gravitant autour de la Pi et son très bon circuit de distribution à l’international avec des marques comme Farnell Element 14 qui distribuent la Framboise dès son lancement tandis que la Odroid-C2 est uniquement vendue par son créateur en Corée et vous comprenez pourquoi la Hardkernel aura bien du mal à se faire une place au soleil face à sa grande rivale.

Et pourtant, il ne suffirait pas  de grand chose pour profiter de la Hardkernel à 100% de ses capacités. Le travail mené pour libérer le code source du Mali 450 est encore en cours. En attendant un développement à 100% de ses capacités graphiques, d’autres voies sont explorées autour de ce type de carte.

Les premiers essais de la Odroid-C2 en matière de musique sont par exemple assez intéressants. La carte est par exemple utilisée dans cette vidéo comme un séquenceur midi et parvient à gérer des samples en temps réel. Il ne s’agit pourtant que des prémices des capacités de la carte et d’un prototype de celle-ci.

Odroid-C2

Odroid-C2

Par contre, le passage à l’Amlogic S905 fait perdre quelques fonctions présentes sur la dernière carte d’Hardernel : le SoC ne gère plus le Bus SPI ni le RTC par exemple.

Un pilote Mali plus complet est annoncé pour Mars ou Avril d’après Hadkernel, date à laquelle l’affichage d’un Ubuntu pourra se passer de Framebuffer Linux pour fonctionner. En attendant, des images temporaires d’Ubuntu comme d’Android sont disponibles via le souvent saturé site Odroid.com.

59 commentaires sur ce sujet.
  • 5 mars 2016 - 13 h 34 min

    @Docteur CPU:
    Je comprends ton choix moral vers Odroid. Je sais que la boutique fonctionne depuis 2008 (il me semble) et je lis régulièrement la revue.
    Mon choix n’est pas un choix moral, c’est un choix industriel, la question de la pérennité des produits, la capacité a avoir les produits tout au long de l’année et de pouvoir en avoir encore l’année suivante. 2000 cartes à approvisionner, ce n’est pas rien.

    Répondre
  • 7 avril 2016 - 0 h 45 min
  • 7 avril 2016 - 11 h 18 min

    […] nécessaire d’investir systématiquement dans des solutions super haut de gamme. Les Odroid-C2 et Odroid C1+ tout comme la Pine 64 se débrouillent souvent très bien et offrent un excellent […]

  • 6 septembre 2016 - 11 h 30 min

    Histoire de vous faire une idée aussi, hardkernel étant une petite société sud coréenne, cette dernière est affublée de taxes.

    Pour exemple (mon cas), j’ai commandé un odroid (il y a un peu plus d’un an), le couperet est tombé à la douane belge : 500% de taxes …. car l’objet n’étant pas disponible sur le marché belge, ils ont estimés la valeur marchande de l’objet sur le territoire du royaume. Et le résultat, est un odroid acheté 69$ qui m’est revenus à plus de 400€, merci les douanes ….

    Répondre
  • 24 septembre 2016 - 9 h 14 min

    Pour un serveur de jeu ça m’irait parfaitement, un proco a 2Ghz et 2Go de ram
    Le gpu : je m’en bat litterallement les fesse.
    Pour heberger des site ce doit etre parfait.
    Son prix est raisonnable.
    Mais j’hésite encore….

    Répondre
  • 28 novembre 2016 - 8 h 05 min

    @ouille: je n’ai pas eu cette surprise (plutôt 30% de taxe en France, mais bon en Europe on devrait avoir les même taxes désormais non ?)

    Répondre
  • 16 mars 2017 - 15 h 01 min

    @ouille:

    Vaut mieux passer par les distributeurs partenaires, j’ai utilisé diigiit pour ma part pour la France.
    Livraison en 3 jours nikel. J’ai même eu le C2 alors qu’il est hors stock chez Hardkernel.

    Répondre
  • 16 mars 2017 - 15 h 11 min

    @StarLord: Jsuis clairement pas d’accord.
    Le RPI il sait toujours pas lire un h265 correctement.
    En 2017 ça commence pourtant à pas mal tourner sur les réseaux.
    Donc bon marché de niche pour ODROID non.

    Par contre c’est sur que la communauté est plus petite mais très réactive.

    Répondre
  • 22 septembre 2018 - 21 h 01 min

    Je trouves que le RPI3 B+ C’est exactement pareil que l’Odroid C2. Aucune distribution ne support vraiment aarch64 du rpi3B+. Et pour cause faite un make menuconfig ARCH=arm64 et vous trouverez quoi! RIEN! de rien pas de DRM 3D videocore IV nada!.CPU broadcom 2835 mais pas 2837 aucun info claire a ce sujet. Rien! et pourquoi. Par ce que les constructeur de SOC. Ne font rien pour integre leur driver sur http://www.kernel.org. Il ne bosse que pour Android et surtout. Il s’en voudrait de livré leur secret industriel!!!!. Bref! bienvenue dans les SOC proprio. Avec plein de verouillage partout, banapi même combat!. pour l’instant on utilise le RPI3B+ sans ces avantages (en equivalent intel: instruction 64bits de base, sans SSE (1, 2, 3 ou 4), avec un FPU tres basic style 80387 mais en 64bits pour que cela fonctionne, sans MMX bref! avec rien! dans ce cas votre intel serait TRES TRES LENT!) . Puisque quand vous faite un cat /proc/cpuinfo il n’affiche pas neon, vfpv4 du coup ca veut dir ce que ca veut dir impossible d’execute des instructions Neon ou vfpv4!. Il exite certain bidouilleur qui ont reussi a installer un kernel neon et vfpv4 mais ils disent pas comment du coup ça nous sert pas a grand chose. Avant de dir qu’une puce est meilleur qu’une autre il faut pouvoir les comparer. Et sans TOUT LES SPEC ACTIVE DE TOUT LES SOC. C’EST IMPOSSIBLE!. Donc arrête! vos bêtises…Il faudrait faire une petition pour force les constructeurs a mettre leur driver sur kernel.org!!!. Sur AMD/Intel EMT64 ou X86_64 ils le font bien pourquoi pas sur ARM.
    J’en veux a personne mais ça m’énerve!!!. C’est comme-ci on vous file une ferrari et qu’on vous bride et que vous pouvez pas dépassé le 90Km/h alors que 130Km/h est autorisé! et que si vous rouler en allemagne sur les route non limite votre ferrari ne peut depasse le 90Km/h vous deviendriez fou et bien là c’est pareil.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *