Asus Chromebox : La petite machine en test

L’Asus Chromebox est arrivée dans les labos de tests outre atlantique, l’occasion d’un premier relevé de performances mais aussi de voir comment Asus l’a construite. On découvre un engin très proche dans l’esprit des Nuc d’Intel, peut être un premier pas avant une proposition de ce type du constructeur ?

Mise à jour : La Asus Chromebox est désormais disponible en France à partir de 199€, son prix public. Vous la trouverez au moins cher sur le site d’Auchan qui propose la petite boîte en version Celeron 2955U / 2Go / 16Go sans frais de port en relais colis.


Très Nuc-Like cette Asus Chromebox. Les similitudes sont nombreuses entre les 2 machines même si évidemment celle d’Asus fonctionne avec un système d’exploitation spécifique, Chrome OS de Google. dans l’esprit cette petite machine ressemble bien à ce qui pourrait devenir une solution alternative aux nettops ultra compacts qu’Intel a initié et que Gigabyte poursuit depuis plus d’un an.

Asus Chromebox

L’Asus Chromebox s’ouvre grâce à un capot d’une seule pièce retenu par 4 vis et blindé de métal sous  sa coque en plastique, l’Asus Chromebox reprend beaucoup des codes  de l’Intel NUC ce qui semble plutôt logique vu la volonté de compacité de ces 2 engins. Il s’agit de la face inférieure de la machine, le capot se trouve donc sous l’engin et les vis sous 4 plots antidérapants.

Asus Chromebox

A l’intérieur, on découvre 2 emplacements de mémoire vive comme prévu, il sera donc possible et très simple de mettre à jour cette machine livrée dans sa configuration initiale à 179$ avec 1 barrette de 2 Go DDR3 pour la pousser à 4 Go.

Asus Chromebox

On remarque également la présence de 2 slots MiniPCIe, le premier sert au stockage mSATA de l’engin, le second à sa carte Wifi N.

Asus Chromebox

Là encore il sera facilement possible de changer ces composants pour d’autres. Soit pour agrandir la capacité de stockage de 16 Go par défaut, soit pour changer la carte Wifi. Le processeur est situé de l’autre côté de la machine.

Asus Chromebox

Ce ventilateur SUNON propose la technologie MagLev de la marque : Un moteur qui résistera donc mieux dans le temps à la poussière et à l’usure qu’une solution classique de type Brushless. Sans être la garantie absolue d’un ventilateur qui ne se transformera pas en un engin bruyant au bout de quelques années, ce choix révèle une volonté d’un engin construit pour durer dans un fonctionnement le plus silencieux possible.

Asus Chromebox

Sous ce ventilateur, on retrouve un dissipateur en cuivre qui cache le processeur embarqué.

Asus Chromebox

Dans cette version, il s’agit  d’un Celeron  2955U double coeur à 1.4 GHz. Mais cet engin sera également proposé en Core i3-4010U et Core i7-4600U. Dans ces 3 cas, il faut une dissipation suffisante pour le TDP de chaque puce. Le core i7 dégage 15 watts de TDP qu’il faudra dissiper.

Les premiers résultats de tests semblent très bons pour cet engin. Tant pour la lecture de vidéos 1080p que le streaming de films sur Youtube, tout est parfaitement géré de ce côté par la machine. Sur le web les performances sont très bonnes, ce qui est heureux au vu du matériel installé  et de la destination de cette machine sous ChromeOS.

La consommation énergétique de l’engin est également bonne puisque la Asus Chromebox passe de 6.8 watts en veille à 10.85 watts en lecture vidéo Youtube 1080p pour pousser à 14.28 watts en copie de fichier USB 3.0.

L’utilisation de Crouton pour installer Linux semble aussi aisée qu’à l’accoutumée, par contre il est impossible d’installer Windows pour le moment sur la machine, le EFI le refuse. Il parait cependant vraisemblable qu’Asus capitalise plus ou moins sur ce design de base pour proposer un jour ou l’autre des nettops en barebone à la manière des NUC d’Intel sur lesquels on puisse installer un système de son choix.

Vous retrouverez plus d’images et des benchmarks de l’engin sur Anandtech.

14 commentaires sur ce sujet.
  • 13 mars 2014 - 16 h 20 min

    Crouton n’est pas une installation de Linux au sens propre: C’est juste un chroot (cad que c’est toujours le kernel de chromeOS qui sert de fondation, espions potentiels inclus) sur lequel on mets un root-file-system Linux.

    C’est une bidouille donc.

    Sinon il est dommage, si le but est d’en décliner un barebone, d’avoir fait la même erreur qu’Intel sur la première version de NUC: 1cm de plus pour pouvoir y coller un HDD 2.5″ standard en plus du SSD mSata donne désormais au NUC second du nom un avantage certain versus cette minimachine. A moins que le barebone ne gagne en épaisseur, mais vu que point de Sata visible sur la mobo (pas même un connecteur dépopulé sur la version gogole-os) j’ai un doute.

    Répondre
  • 13 mars 2014 - 16 h 29 min

    @yann: Pas dommage non, malin. Google paye le marketing de cette machine et si il était possible de la bidouiller facile en PC sous Linux ou Windows, beaucoup d’acheteurs ne se gêneraient pas pour le faire. Google évite ainsi les débordements.

    Cela ne veut pas dire qu’Asus n’a pas en réserve un modèle de boitier 1 cm plus haut pour un autre marché. D’ailleurs si tu regardes attentivement la 4eme photos tu as un drôle d’emplacement dessiné sur la carte au dessus de la vis du MiniPCIe demi format. Pile poil l’emplacement d’un port SATA, comme sur ce NUC :

    https://www.minimachines.net/actu/intel-nuc-dn2820fykh-la-boite-qui-va-vous-faire-aimer-les-minimachines-14871

    Répondre
  • 13 mars 2014 - 17 h 50 min

    En core i3, et tout nu (sans RAM ni SSD), je prends !
    On doit bien pouvoir coller 2x4Go de RAM sur le core i3, et un vrai SSD de 256Go, et ça fait un super PC de bureau sous Ubuntu !

    Répondre
  • 13 mars 2014 - 18 h 02 min

    @Vassili:
    Et les NUC ne te permettes pas de trouver ton bonheur ?

    Sinon, je trouve dommage que la version celeron ne soit pas fan-less.

    Répondre
  • 13 mars 2014 - 18 h 19 min

    @Pierre: Dommage d’acheter un ordinateur… et de ne pas en être pleinement proprio. Perso, je n’accepte pas pour ce type de matos ce que j’accepte pour une console de jeu. Pas forcément si malin, donc…

    Répondre
  • 13 mars 2014 - 18 h 21 min

    @yann: totalement malin, le malin ici c’est Google qui ne veut pas financer le PC des autres sans en tirer profit.

    Répondre
  • 13 mars 2014 - 22 h 21 min

    attention le port décrit comme msata est un port M.2 NGFF, format 22x42mm,
    mis en avant par intel avec comme avantage un format plus petit,
    sauf que dans la réalité il n’y rien de disponible y compris chez intel,
    un comble :/, seul le format 22x80mm est vendu à prix raisonnable chez crucial,
    il n’y que 2 modèle dispo facilement sur le marché international avec 128GO de capacité max au format 22x42mm

    un autre port M.2 NGFF est dispo à coté du CPU, à priori les seul carte qui rentre dedans sont des carte wifi intel 7260NGW
    il existe aussi des SSD msata du même format que la carte wifi

    en attendant plusieurs référence de pc portable ont ce port mais personne peut l’exploiter, faute de modèle non dispo en 128GO.
    agaçant …

    Répondre
  • 13 mars 2014 - 23 h 04 min
  • 15 mars 2014 - 9 h 37 min

    […] L'Asus Chromebox est arrivée dans les labos de tests, l'occasion d'un premier relevé de performances mais aussi de voir comment Asus l'a construite.  […]

  • 22 mars 2014 - 12 h 36 min

    […] L'Asus Chromebox est arrivée dans les labos de tests, l'occasion d'un premier relevé de performances mais aussi de voir comment Asus l'a construite.  […]

  • 11 août 2014 - 15 h 54 min

    Je me demande si ce produit permet de faire récepteur/émetteur ChromeCast?
    Idem, les fonction AndroidTV sont (seront) elle inclues?

    Par contre, comme d’autre, je suis déçu (encore une fois) de la fermeture de Google pour son matos, même Microsoft n’oblige pas autant de fermeture des BIOS des machines qui incluent leurs OS, les seuls à faire cela sont Apple …

    Pour moi le prix est raisonnable, mais sans plus, les NUC sont à des prix très approchants.

    Répondre
  • 11 août 2014 - 17 h 41 min

    @youri_1er: le prix des nucs sont très approchants exactement, c’est ce que je pense, la chromebox peut aller se rhabiller. sérieux.

    Répondre
  • efi
    11 août 2014 - 20 h 42 min

    L’EFI c’est une sacrée avancé technologique.

    Répondre
  • 12 août 2014 - 11 h 32 min

    @efi : clairement (je sais qui tu es) l’efi est une façon de brider les machines avec le système installé à l’achat, alors qu’historiquement les pc Windows étaient les seules machines où on pouvait installer ce qu’on voulait.

    La seule utilité pour l’utilisateur de l’efi c’est la réinstallation depuis le support efi de sauvegarde, sans activation ni accès internet. Ca peut serveir. Sur le pc tatoué par l’efi biensur.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *