Qu’est-ce qu’Apple a fait de Beats ?

Apple annonce un premier casque circum-aural à réduction de bruit, le Apple AirPods Max. Un objet précieux proposé à 629€ en France qui justifie son tarif par des technologies embarquées qu’il faudra justifier face à une concurrence bien établie.

Si Apple fabrique des casque intra-auriculaires depuis un moment, la marque n’avait jamais proposé de solution englobant toute l’oreille. Son Apple AirPods Max reprend donc la forme de casque classique, confortable et surtout très efficace en terme de réduction de bruit puisqu’elle propose non seulement d’étouffer les sons extérieurs physiquement mais également de contrôler finement l’espace physique autour de votre canal auditif. 

AirPods Max

Les AirPods Max viennent d’apparaitre chez Apple, en précommande, au prix de 629€. Disons le tout net, ce tarif est très élevé. Face à des sociétés comme Sony ou Bose qui proposent des solutions à annulation de bruits actives depuis des années, fort d’une expérience dans ce domaine très riche, la proposition d’Apple est étonnante. Le très récent Sony WH1000-XM4 se négocie 200€ de moins prix public, le Bose Headphones 700 est affiché à un tarif officiel de 399€ également. Et on retrouve ces deux casques régulièrement autour des 300, 350€ suite à des opérations de promotion.

Comment expliquer cette différence de tarif ?

La première réponse de mes lecteurs sera sans doute habituelle. Parce que c’est Apple et que la marque est connue pour ses positionnements tarifaires élevés. C’est probablement vrai, la marque aime les marges confortables et il n’y a pas de raison qu’elle se prive de garder ses mauvaises habitudes sur un segment de ce type. D’abord parce qu’elle sait que son public d’aficionados lui passera ce caprice, ensuite parce que le prix auto-justifie chez beaucoup l’achat du produit.

En scindant ses AirPods Max du reste de la concurrence par une tarification élevée, Apple brosse dans le sens du poil deux catégories importantes de clients. Ses fans d’une part, les fous de Hifi d’autre part. Deux catégories qui chérissent le fait de consumer de l’argent sur l’autel de leurs passions. 

Mais il y a probablement des raisons techniques qui expliquent ce prix élevé. Je ne pense pas qu’Apple fasse beaucoup mieux qu’un Sony ou un Bose dans le domaine de l’annulation de bruit active mais la marque n’a sans doute pas non plus lésiné sur les moyens.

Il y a d’abord le design, le casque est porté par un anneau d’aluminium recouvert d’un tissu maillé. Un arceau qui sera solide mais qui alourdit considérablement l’objet. Le poids grimpe à 384.4 grammes ce qui est beaucoup pour un casque audio. Apple a beau annoncer que le design de l’objet est conçu pour distribuer au mieux cette masse sur le crâne de l’utilisateur, cela n’empêche pas magiquement ces grammes d’exister. On sentira moins que l’objet est lourd mais il restera lourd. Cet arceau et le fait d’utiliser une solution de tissu « mesh » permet une bonne aération de l’ensemble. Les branches d’aluminium sont évidemment souples et proposent un réglage en hauteur grâce à des branches télescopiques.

AirPods Max

Le même métal est employé dans la conception des coques des oreillettes. Ici l’aluminium est anodisé en différents coloris. Apple met en avant une attache développée dans ses laboratoires pour accrocher l’arceau à ces oreillettes de manière à mieux gérer la pression de celles-ci sur le crâne et le pavillon des oreilles. Un choix qui signifierait à la fois confort et bonne accroche pour ne pas voir  son casque bouger ou tomber à tout moment.

AirPods Max

Sur la partie coussinets, Apple emploie un matériau à mémoire de forme dont l’intérêt est évident. En épousant les contours de votre crâne et de votre pavillon, le système crée une étanchéité à l’air et donc aux vibrations. Une forme d’isolation efficace avant la mise en marche du système d’annulation de bruit active. En retrouvant sa forme après usage, le casque peut être porté dans différentes positions mais également partagé avec d’autres.AirPods Max

Pas de contrôles tactiles pour piloter le casque et régler le volume, les AirPods Max embarquent un unique bouton et une couronne de réglage à la manière de la montre de la marque. Cette petite couronne, crantée, permettra d’ajuster précisément le volume et d’interagir avec ses réglages. Le casque est également compatible avec Siri.

D’un point de vue son, on retrouve un haut parleur propriétaire de 40 mm construit autour d’une solution d’aimant néodyme classique. Apple assure une très faible distorsion au son. Plus complexe, un système d’analyse qui prendrait en compte divers éléments dont l’isolation des coussinets – probablement par une prise en compte de la pression créée dans la bulle d’air entre le pavillon et le casque – pour ajuster le son en conséquence. Augmentation ou baisse des aigus et des mediums, ce qui peut être une bonne idée ou un cauchemar suivant les profils d’utilisation.  Si le casque se déplace et crée un « trou d’air » laissant passer les bruits extérieurs, le dispositif ajusterait alors ses fréquences pour compenser ce défaut. Une bonne idée en théorie qu’il faudra juger en pratique et sur le long terme. En espérant également que le casque puisse recevoir des mousses de rechange dans la durée et que celles-ci ne soient pas vendues au prix de la soie perlée tissée à la main les jours de pleine lune.

AirPods Max

On retrouve enfin les dynamiques de réductions de bruit de la marque, Apple reprend dans les AirPods Max les fonctions de ses très bons AirPods Pro. Avec une différence de taille tout de même, ce n’est plus aussi « simple » de compenser le bruit ambiant dans ce nouveau dispositif. Cela explique sans doute le recours à cette débauche de technologie de la part d’Apple. Les Airpods Pro sont excellentes en terme d’annulation de bruit parce qu’ils contrôlent à 100% l’espace sonore en bouchant le canal auditif. La solution est alors parfaitement isolée et Apple n’a plus qu’a gérer cet espace hermétique. La solution AirPods Max semble vouloir reproduire au mieux ces conditions pour proposer une annulation de bruit externe du même niveau. 

Evidemment, le casque proposera une gestion spatialisée du son en 5.1 et 7.1 ainsi qu’une prise en charge du Dolby Atmos. A ce propos, ces usages ne sont pas encore très clairs. Notamment si il faudra passer par les lecteurs d’Apple issus de ses dispositifs pour pouvoir en profiter ou si ces fonctions seront ouvertes à d’autres lecteurs. Si le casque Apple demande un iPhone ou un iPad pour fonctionner à 100%, la marque créera son propre marché limité.

AirPods Max

D’un point de vue autonomie, le casque est dans le standard actuel, une vingtaine d’heures d’usage en mode réduction de bruit. Un beau résultat si l’on prend en compte l’analyse continuelle de l’espace sonore annoncé par le casque. Une recharge rapide est possible avec 5 minutes de connexion pour 1H30 d’usage. Un étui permettra de protéger et de recharger la solution en même temps grâce à un bon vieux câble lightning. Un choix toujours propre à Apple.

Sony WH1000XM4

Les AirPods Max sont une bonne et une mauvaise nouvelle

Une bonne nouvelle car l’arrivée d’Apple sur le secteur rajoute un peu de concurrence. De nombreux acteurs sont présents mais l’arrivée d’un nouveau est toujours quelque chose de positif, surtout lorsque ce dernier débarque avec une nouvelle stratégie pour résoudre le même problème.

Une mauvaise car l’appétit d’Apple pourrait donner des idées à cette concurrence. Proposer un casque à réduction de bruit à 629€, c’est ouvrir la porte en grand pour que la concurrence s’engouffre dans cette possibilité de proposer à son tour des produits au même tarif. Pire, cela pourrait inciter Sony et Bose à baisser la qualité de son actuel haut de gamme en le laissant au même tarif pour proposer un nouveau niveau de produit pour sa nouvelle génération, plus cher et plus inaccessible.

Le public des AirPods Max est pourtant particulier, je ne suis pas sûr que tout le monde ait envie de se balader avec 600€ sur la tête dans la rue ni prendre le risque de les perdre ou de les oublier lors d’un voyage. Je connais beaucoup de gens qui ont déjà peur de prendre leur Bose ou leur Sony hors de chez eux mais avec un design reconnaissable entre mille et des coloris spécifiques, les Airpods Max sont clairement des cibles.

Beats

Dernière question, Beats ? Que devient Beats ?

En 2014 Apple s’offrait Beats pour 3 milliards de dollars. Un chiffre un peu estompé 6 ans plus tard mais qui était alors jugé totalement astronomique pour une marque très jeune qui vendait des casques audio. Beats est resté longtemps une marque forte auprès du public, avant que d’autres réagissent, naissent ou élargissent leurs gammes pour venir se positionner dans le sillage de ses succès. 

Beats en recherche sur Google dans le monde

6 ans après que reste t-il de Beats ? Le modèle le plus évolué de la gamme est le Beats Studio3 sans fil. Un casque a réduction de bruit active équipé d’une technologie Apple. Il est proposé à 350€ environ et se pose donc comme un concurrent direct des Bose et autres Sony. Seulement voilà, Beats a tout simplement disparu de mes radars. Il n’est pas spécialement mis en avant par les différents tests du marché, il n’existe d’un point de vue commercial qu’avec des réductions massives qui le proposent à 199.99€. Autrement, c’est un bon casque en terme de son et d’annulation de bruit mais avec un Bluetooth 4.0 et un choix de matériaux jugés souvent assez basiques pour le prix demandé à l’origine par Apple. Beats est en perte de vitesse régulière dans les recherches mondiales depuis son rachat. Si la marque connait des pics chaque année lors des fêtes, propulsée par le lustre qu’il lui reste comme une solution de cadeau de Noël vite trouvée… Elle n’a plus la même dynamique qu’avant. La sortie des solutions Apple par Apple devrait encore accélérer ce désintérêt. Enfin, Beats a disparu de mes yeux. Je ne croise plus de Beats dans la rue, du Bose oui, du Sony, du Jabra, du Apple, du Marshall ou du noname mais beaucoup, beaucoup moins de Beats que pendant les 12 mois qui ont suivi le rachat par Apple.

Beats, 6 ans après, devient l’entrée de gamme trop chère d’Apple ? Ce n’est pas vraiment une question, c’est plutôt un constat. La sortie des AirPods Max ringardise terriblement l’offre de base d’Apple en terme de casque Circum-Aural. Je suppose que c’est un acte parfaitement assumé de la direction de la marque. Reste à voir comment le marché va juger cette décision.


Jaune
23 commentaires sur ce sujet.
  • 9 décembre 2020 - 18 h 05 min

    En qualité on est quand même loin des casques « Focal », le spécialiste du matériel pour idiophile.

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 18 h 10 min

    comme mentionné sur de nombreux site… autonomie assez moyenne quand on compare à la concurrence idem pour le rechargement…

    ça se vendra très bien de toute façon..

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 18 h 54 min

    @pierre

    Il me semble avoir vu que les coussinets de rechange seront vendu 79€…. argh

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 18 h 58 min

    À la lecture de ces informations je peux déjà vous dire que ce casque sera dangereux pour l’audition en effet il est capital que l’air circule au niveau de l’oreille dont la partie active se trouve en réalité en avant et pas en arrière. Pour simplifier il va y avoir du barotraumatisme dans l’air et sans doutes des macérations. La notion d’hygiène semble totalement ignorée.

    Répondre
  • bob
    9 décembre 2020 - 19 h 11 min

    D’autre part il existe des personnes capables de dépenser leur fric dans l’audio, non pas en fonction de la représentation sociale de l’objet mais en fonction des mesures, pour info.

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 19 h 14 min

    De toutes manières, vanter la qualité audio pour une marque qui oblige désormais aux liaisons radio après avoir supprimé le filaire de ses produits, en plus de provoquer un surcoût évitable cela tombe un peu à plat.
    Il suffirait en fait que personne n’achète!

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 19 h 20 min

    « Une mauvaise car l’appétit d’Apple pourrait donner des idées à cette concurrence.  »
    je confirme avec les casques hifi. Il y a 10 ans le très haut de gamme était dans les 600/800 euros (par ex. Sennheiser hd800). Et subitement une multitude de petites marques idiophiles ont commencés à péter les tarifs avec des casques à 1200, 1500, 2000 euros. Bon bah Sennheiser a du se dire qu’il n’y avait pas de raisons que tout le monde se fasse des noisettes en or et pas eux: du jour au lendemain le haut de leur gamme a pris 200 euros. Pouf comme ca. Et les modèles suivant ont suivis la tendance (hd800s à 1500/1600)…
    Bref c’est une mauvaise nouvelle: les marges vont augmenter sans réelles raisons.

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 19 h 25 min

    @R2D2: Très clairement, beaucoup ont remarqué cette mauvaise tendance…

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 19 h 43 min

    En tout cas, à voir les photos, ces casques ont l’air de filer de solides orgasmes.

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 23 h 07 min

    En effet, ces casques procurent manifestement de solides orgasmes, mais attention : uniquement à de jeunes dames au physique avantageux qui pourront donner envie à la cliente de ressembler au modèle en achetant le produit.
    Si une vieille moche essaie cela ne marchera pas.

    Répondre
  • 10 décembre 2020 - 6 h 12 min

    @petitevieille: de toute façon, la clientèle d’Apple est constitué de personnes au physique de rêve et au portefeuille bien garni.

    Répondre
  • 10 décembre 2020 - 13 h 20 min

    Avec cette histoire de marges qui augmentent quand Apple fixe les prix vers le haut, on est pas prêts d’avoir des PC Windows ARM à prix serrés. Même Microsoft a aussi choisi la fourchette haute avec sa Surface X. D’ailleurs les autres fabricants, et aussi les développeurs, ne suivent pas.

    L’entrée de gamme PC va rester x86 pour un bon bout de temps. Vite un bon casque pour filtrer les bruit de ventilation !

    Répondre
  • 10 décembre 2020 - 13 h 47 min

    Quand j’ai acheté un smartphone Meizu il y a environ 4 ans, ils m’avaient envoyé un caque HD50.

    Aujourd’hui, les coussinets et le faux « cuir » de l’arceau sont partis en miettes héhé (normal on a affaire à du Polyuréthane), mais franchement, le reste de la finition en métal est top, idem pour le système de pli, au niveau audio, la restitution des basses est bonne.

    Bref, pour le média (consulter une vidéo, un film, un jeu, etc.) c’est suffisant, surtout pour ceux qui ne souhaitent justement pas de système de réduction de bruit ambiant (en ce qui me concerne, je préfère être à l’écoute de mon environnement). Pour les audiophiles très pointilleurx, ce que je viens de dire risque vous faire sourire, j’ai connu les K7 ^^

    Répondre
  • 10 décembre 2020 - 17 h 26 min

    « … au prix de la soie perlée tissée à la main les jours de pleine lune. »

    :-D

    Magnifique! Merci pour cette trouvaille.

    @bob: tout à fait d’accord avec toi.

    Répondre
  • 10 décembre 2020 - 19 h 46 min

    Je confirme pour le Meizu HD50 un bon casque qui fait ce qu’on lui demande de faire, si la source est bonne tout va bien, si elle est pourrie cela s’entend tout de suite aussi.

    Quant aux oreillettes les miennes commencent à partir en sucette au bout de 2 ans. No problem on en trouve sur ebay, par exemple, à moins de 10 euros..

    Chez la pomme pour un prix identique vas savoir ? Un autocollant ? Oui mais le petit modèle restons sérieux.

    Répondre
  • 10 décembre 2020 - 20 h 06 min

    On dirait deux savonnettes tenues par un porte savon…
    A ce prix, les marges doivent être confortables, maintenant, on sait qu’ils vont en vendre, alors pourquoi Apple se priverait, ainsi que ses concurents? Ils sont la pour gagner de l’argent.
    Le consomateur est consentant…pour ramasser la savonette lol

    Répondre
  • 10 décembre 2020 - 23 h 06 min

    @apopi: merci pour le retour. C’est ce que j’ai fait aussi remplacer les oreillettes et c’est reparti. J’aimerais faire un vrai travail de DIY sur ces écouteurs (restauration en vrai cuir), ils le méritent.

    Répondre
  • 11 décembre 2020 - 13 h 39 min

    @yann:

    Exactement , il suffirait de ne pas acheter

    @Pierre
    « En scindant ses AirPods Max du reste de la concurrence par une tarification élevée, Apple brosse dans le sens du poil deux catégories importantes de clients. Ses fans d’une part, les fous de Hifi d’autre part. »
    Tu as peut être raison mais je ne suis pas certain de cela, j’aurais plutôt tendance à penser que les fan de HIFI s’orientent plus vers la qualité du sons Certains le feront car un casque bluetooth c’est pratique et Apple c’est « cher donc c’est bien + ca flatte mon égo », en revanche pour la qualité audio le bluetooth n’est pas la panacée. Encore une fois il s’agit de supposition/avis et je ne prétends pas détenir la vérité.

    Répondre
  • 11 décembre 2020 - 13 h 41 min

    @SwS37:

    précision : le casque peut s’utiliser en filaire mais semble plus destiné à etre utilisé sans fil.
    Il me semble avoir lu que le câble jack s’achète à part, à confirmer

    Répondre
  • 11 décembre 2020 - 13 h 54 min

    @Pierre
    Un problème sur le site mes 2 commentaires ont disparus ?

    Répondre
  • 11 décembre 2020 - 14 h 08 min

    @SwS37: « Fous de Hifi » = Idiophiles. Je ne dis pas que les amateurs de musique – et non pas de materiel servant a écouter de la musique – seront intéressés. Il y a une nuance assez importante entre les deux.

    Répondre
  • 11 décembre 2020 - 15 h 47 min

    C’est sûr qu’il y a un monde entre les fous de hifi qui psychote sur le matériel et les audiophiles pour qui le matériel est important aussi mais qui privilégient l’émotion procurée par la musique.

    Un exemple un de mes CD préféré est la version de la Symphonie No 9 de Beethoven sous la direction de Wilhelm Furtwangler enregistrée à Bayreuth en 1955 en mono évidemment à l’époque.

    Cet enregistrement historique – si vous êtes curieux demandez à google pourquoi – est passé directement du 78 tours au CD ! La qualité du son s’en ressent mais l’émotion musicale est immense, à condition d’aimer Beethoven bien sûr mais çà c’est un autre débat.

    Répondre
  • 11 décembre 2020 - 19 h 44 min

    @Pierre Lecourt:
    Merci Pierre pour la réponse, en effet tout dépendait du sens des « fans de Hi-Fi », j’avais compris de mon côté dans le sens les connaisseurs de Hi-Fi pas des « idiophiles »

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *