AMD Ryzen 7000 Mobile : Zen 4 et RDNA 3 entrent dans la danse

Avec la gamme AMD Ryzen 7000 Mobile, on découvre une foule de nouveaux processeurs mobiles et une gamme très compliquée à suivre.

Avec pas moins de cinq gammes de puces annoncées, la nouvelle génération de processeurs AMD Ryzen 7000 Mobile est assez touffue. On retrouve des puces entrée de gamme avec les « Mendocino » mais également des évolutions par paliers jusqu’aux impressionnantes solutions « Dragon Range ». On va essayer d’y voir un peu plus clair.

AMD a annoncé sa nouvelle méthode de désignation de processeurs en septembre dernier et il est indispensable de réviser un peu celle-ci avant de commencer. Certains trouvaient les dénominations d’Intel compliquées, accrochez votre ceinture, celles d’AMD ne sont pas forcément plus simples à suivre. Il faut juste se rappeler que chaque chiffre correspond à un élément spécifique, comme un code secret qu’il faut apprendre à déchiffrer pour savoir où se place chaque puce. 

Le premier nombre réfère à l’année de commercialisation de la puce. Le 7 étant pour 2023, le 8 pour 2024 et ainsi de suite. Le second nombre positionne le segment visé, c’est à dire la performance globale qui entre en jeu. Les processeurs les moins rapides démarrent à 1 et ceux les plus puissants finissent  à 9. Vient ensuite la référence à l’architecture de la puce avec en ce moment un 4 pour les Zen 4. On a ensuite un 0 ou un 5 pour distinguer des modèles plus ou moins puissants sur le même « moule », les 0 étant des solutions moins rapides que les « 5 ». Et enfin, une lettre, qui signale la consommation en watts de chaque puce. 

Bon, c’est pas Enigma mais il faut avouer que ce n’est pas forcément très simple de garder tout cela en tête quand on va parcourir des listings de machines et analyser rapidement leur intitulé pour savoir où se situer. Cela requiert un peu de pratique.

Parce que, l’air de rien, on a un petit Everest à gravir avec cette sortie des AMD Ryzen 7000 Mobile. La liste des processeurs est longue, très longue avec ces 5 gammes de puces. Si le marché va se focaliser sur le fait qu’AMD sort un monstre comportant 16 coeurs Zen 4 développant 32 threads et proposant 80 Mo de mémoire cache, le marché est en réalité bien plus vaste.

Cela commence avec les AMD Mendocino dont on a déjà parlé. Des puces 7X20 plus accessibles à destination du marché entrée de gamme et basse consommation. Toujours en Zen 2 mais avec un chipset graphique intégré en RDNA 2, ces puces ont déjà été annoncées sur des machines budget chez Acer et Lenovo et Intel y a répondu avec une gamme renouvelée de puces Alder Lake-N. Des puces qui ne prosposeront pas d’accès à l’USB 4 nativement et emploieront de la mémoire vive LPDDR5.

7020 MENDOCINO Coeurs / Threads Fréquences Cache TDP GPU
Ryzen 5 7520U 4 / 8 2.8 GHz / 4.3 GHz 6 Mo 15W Radeon 610M à 1.9 GHz 
Ryzen 3 7320U 4 / 8 2.4 GHz / 4.1 GHz 6 Mo 15W Radeon 610M à 1.9 GHz 
Athlon Gold 7220U 2 / 4 2.4 GHz / 3.7 GHz 5 Mo 15W Radeon 610M à 1.9 GHz 
Athlon Silver 7120U 2 / 2 2.4 GHz / 3.5 GHz 3 Mo 15W Radeon 610M à 1.9 GHz 

Vient ensuite la gamme « Barcelo-R » et ses Ryzen 7X30 qui, comme son nombre l’indique, propose une architecture Zen 3 et des circuits Radeon Vega. Des solutions typiquement à destination de machines grands public, voire d’un marché pro classique pour certains modèles. Rien de bien folichon mais une gamme importante pour AMD afin de faire du volume. Ces deux gammes Classique et Pro sortiront respectivement en Janvier et en Février. Celles-ci seront compatibles DDR4 et LPDDR4 et ne pourront pas non plus proposer d’USB 4.0 directement.

7X30 BARCELO R Coeurs / Threads Fréquences Cache TDP GPU
Ryzen 7 7730U 8 / 16 2 GHz / 4.5 GHz 20 M0 15W Radeon Vega 12
Ryzen 5 7530U 6 / 12 2 GHz / 4.5 GHz 19 M0 15W Radeon Vega 6
Ryzen 3 7330U 6 / 12 2.3 GHz / 4.3 GHz 10 M0 15W Radeon Vega 4
Athlon Silver 7120U 2 / 2 2.4 GHz / 3.5 GHz 3 M0 15W Radeon 610M
(2 x RDNA 2)

Les modèles pro rajoutent des fonctions de sécurité nécessaires à certains emplois professionnels. Cela crée une offre légèrement différente mais toujours sur une architecture Zen 3.

7X30 Pro Coeurs / Threads Fréquences Cache TDP GPU
Ryzen 7 Pro 7730U 8 / 16 2 GHz / 4.5 GHz 20 Mo 15W Radeon Vega 12
Ryzen 5 Pro 7530U 6 / 12 2 GHz / 4.5 GHz 19 Mo 15W 6adeon Vega 6
Ryzen 3 Pro 7330U 6 / 12 2.3 GHz / 4 GHz 10 Mo 15W Radeon Vega 4

Les séries AMD Ryzen 7X35 au doux nom de code « Rembrandt-R » sont des mises à jour techniques des puces AMD 6000 mobiles de 2022 comme le « 5 » de leur nom l’indique. Un raffinage qui fait penser à l’optimisation du système Tik-Tok d’Intel. On retrouve donc très logiquement des coeurs  Zen 3+ et un circuit graphique RDNA 2 avec un léger boost de fréquence. Rien de nouveau donc sous le soleil mais là encore une solution solide pour intégrer un maximum de machines populaires.

Avec une possibilité d’intégration quasi transparente depuis la précédente génération de machines, cette gamme va permettre d’assurer une transition en douceur d’une gamme à une autre en employant des modèles de portables à peine mis à jour techniquement parlant. Les fabricants pourront basculer en DDR5/LPDDR5 et proposer un port USB 4.0 pour ajouter un petit coup de neuf  à leur gamme et l’offre aura du sens. Le fait qu’elle s’étale entre 15-28 Watts et 35 Watts permet également de viser un panel assez large de portables différents. Bref, une gamme de transition entre Zen 3+ et Zen 4 qui sera moins accessible à ses débuts.

7X35 Rembrandt-R Coeurs / Threads Fréquences Cache TDP GPU
Ryzen 7 7735HS 8 / 16 3.2 GHz / 4.75 GHz 20 Mo 35W Radeon 680M
(12 x RDNA 2)
Ryzen 7 5 7535HS 6 / 12 3.3 GHz / 4.55 GHz 19 Mo 35W Radeon 660M
(6 x RDNA 2)
Ryzen 7 7736U 8 / 16 2.7 GHz / 4.7 GHz 20 Mo 15 – 28W Radeon 680M
(12 x RDNA 2)
Ryzen 7 7735U 8 / 16 2.7 GHz / 4.75 GHz 20 Mo 15 – 28W Radeon 680M
(12 x RDNA 2)
Ryzen 5 7535U 6 / 12 2.9 GHz/ 4.55 GHz 19 Mo 15 – 28W Radeon 660M
(6 x RDNA 2)
Ryzen 3 7335U 4 / 8 43 GHz / 4.3 GHz 10 Mo 15 – 28W Radeon 660M
(6 x RDNA 2)

Les puces « Phoenix » aka les « Ryzen 7X40 » montent ensuite en gamme mais également en consommation puisqu’on passe de 15-35 watts à 35-45 Watts. On ne suit là plus du tout la même logique et évidemment on profite d’une architecture plus performante. L’architecture Zen 4 est intégrée avec une gravure en 4 nanomètres. Le RDNA 3 de la partie graphique apportera égaement un gros gain en performances graphiques. Un mélange moins performant que les Dragon Range mais très pertinent pour construire des machines efficaces sur tous les segments. Elles seront disponibles en mars, proposeront un accès plus facile à l’USB 4.0 sans toutefois le garantir et exploiteront exclusivement de la mémoire vive LPDDR5 ou DDR5.

PHOENIX 7X40 Coeurs / Threads Fréquences Cache TDP GPU
Ryzen 9 7940HS 8 / 16 4 GHz / 5.2 GHz 40 Mo 35 – 45W Radeon 780M
(12 x RDNA 3)
Ryzen 7 7840HS 8 / 16 3.8 GHz / 5.1 GHz 40 Mo 35 – 45W Radeon 780M
(12 x RDNA 3)
Ryzen 5 7640HS 6 / 12 4.3 GHz / 5 GHz 38 Mo 35 – 45W Radeon 760M
(8 x RDNA 3)

Viennent enfin les Dragon Range, fleurons de cette nouvelle gamme avec une puce qui mobilise 16 coeurs et 32 threads en assumant tranquillement 80 Mo de mémoire cache. Un très beau processeur qui devrait, comme ses déclinaisons, viser plutôt le haut de gamme avec des machines gaming et des stations de travail aux tarifs élevés. On est bien entendu sur une architecture Zen 4 et la gravure assurée pour ces puces est de 5 nanomètres.

La consommation reste assez faible avec des variantes allant de 45 à 75 W+ ou un 55 à 75 W+ pour le Ryzen 9 7945HX. Cela s’explique par le recours à des solutions RDNA 2 et non pas 3. Un recul qui s’explique facilement du simple fait qu’aucun constructeur n’emploierait ces processeurs sans les jumeler avec un circuit graphique secondaire. Disponibles dès le mois de févier, ces processeurs Dragon Range proposeront un accès facilité à l’USB 4.0 et emploieront exclusivement de la mémoire DDR5.

Dragon Range 7X45 Coeurs / Threads Fréquences Cache TDP GPU
Ryzen 9 7945HX 16 / 32 2.5 GHz / 5.4 GHz 80 Mo 55 – 75W+ Radeon 610M
(2 x RDNA 2)
Ryzen 9 7845HX 12 / 24 3 GHz / 5.2 GHz 76 Mo 45 – 75W+ Radeon 610M
(2 x RDNA 2)
Ryzen 7 7745HX 8 / 16 3.6 GHz / 5.1 GHz 40 Mo 45 – 75W+ Radeon 610M
(2 x RDNA 2)
Ryzen 5 7645HX 6 / 12 4 GHz / 5 GHz 38 Mo 45 – 75W+ Radeon 610M
(2 x RDNA 2)

Cette gamme de puces assez large offre des possibilités très intéressantes pour AMD qui va pouvoir truster toutes les gammes de machine. Il y a encore très peu de temps, la marque ne possédait rien de sérieux pour contrer Intel sur les segments occupés par les Celeron et les Pentium. Avec Mendocino, elle bouche de manière intéressante cette lacune.

De la même façon, la marque tapisse littéralement toutes les possibilité offertes par un large milieu de gamme. A la fois en service mais également en consommation et plus que probablement en tarif. Un fabricant de portables ou de MiniPC trouvera toujours un processeur adapté à ce qu’il veut faire. En cela AMD devient un vrai concurrent d’Intel qui propose ce type de produits depuis longtemps.

AMD a également rattrapé un peu de son retard sur les services en proposant des accès plus simple au WXi-Fi6 ou à l’USB 4.0. Intel en a fait un cheval de bataille avec raison sur ses gammes. Conscient que quasiment toutes les machines de ces dernières années sont aptes à mener à bien la très grande majorité des usages du grand public et des PME. Offrir du Thunderbol ou de l’USB 4.0 a finalement plus de sens pour un utilisateur que de gagner 5 ou 10% de performances de calcul multicoeur sur un logiciel de test…

AMD indique d’ailleurs à ce propos que ses séries Dragon Range sont jusqu’à 18% plus rapides en mono coeur que les séries précédentes. Et jusqu’à 78% en multi coeur. Sur la partie jeu, certains titres ont été flashés comme 32% plus rapides. Des chiffres que je vous invite à relativiser d’office comme étant plus souvent l’exception que la règle. D’autant qu’il faut juger ces gains en perfromance par rapport à la hausse globale de la consommation des puces.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

9 commentaires sur ce sujet.
  • 6 janvier 2023 - 17 h 46 min

    Hello, un grand merci pour ce récapitulatif des références AMD pour ne pas s’y perdre. Je commençais justement à m’inquiéter de voir toutes ces annonces de constructeurs (Acer, Asus, etc.) ne proposer quasiment que du Intel durant ce CES. J’espère qu’on aura du choix Intel/AMD.

    Répondre
  • 6 janvier 2023 - 18 h 02 min

    « Avec la gamme AMD Ryzen 7000 Mobile on découvre une foule de nouveaux processeurs mobile et une gamme très compliquée à suivre. »

    Les gammes des composants PC restent une plaie à suivre de toute façon depuis 4, 5 ans avec 4 milliards de références qui sortent par an.

    Répondre
  • 6 janvier 2023 - 18 h 03 min

    @Le Breton: Je parle pour les composants mobiles surtout.

    Répondre
  • 6 janvier 2023 - 20 h 01 min

    On proposera aux fondeurs de s’inspirer des codes couleurs des résistances (marron,vert,jaune,or…) pour leur prochaines nomenclatures ? Ça pourra être sympa aussi :)

    Répondre
  • 6 janvier 2023 - 22 h 56 min

    miam le 7×40. On va voir si faudra attendre les minipcs jusqu’à novembre cette fois-ci.

    Répondre
  • 7 janvier 2023 - 10 h 10 min

    Le tableau est vraiment indispensable pour connaitre le GPU car il ne semble pas vraiment y avoir de logique.
    Les 12xRDNA3 des 7840HS et 7940HS va être vraiment sympa pour un PC (mini ou portable) à tout faire.

    Répondre
  • 8 janvier 2023 - 23 h 19 min

    Un peu déçu de ne voir que les APU hauts de gamme recevoir les nouveau GPU RDNA 3.
    (Tandis que les super hauts de gamme héritent du RDNA 2 de l’année dernière ??)
    Les trois quarts sont quand même des APU recyclés dans d’anciennes architectures, avec de vieux GPU Vega…

    Répondre
  • 8 janvier 2023 - 23 h 34 min

    @Annoshim:
    Oui comme expliqué les plus haut de gamme ne seront pas commercialisés « nu » mais avec une puce graphique externe. Limiter leur consommation en réduisant le GPU a donc du sens.

    Pour le reste, comment dire, c’est pas comme si on ne savait pas ce qu’il se passait quand une marque de CPU ou autre était devant l’autre en terme de techno. Certains ont voulu croire qu’AMD allait dépasser Intel et continuer a proposer toujours plus de performances mais a bien y regarder on a des puces qui doublent pour certaines leur consommation pour un gain en performances de moins de 20%. Pendant ce temps Intel refait son retard. Investir dans une nouvelle architecture coute des fortunes, pour une meilleure rentabilité il faut la faire durer le plus longtemps possible.

    Cela coute moins cher a AMD et permet de faire fructifier ses investissements passés. Et un jour Intel repassera devant en terme graphique ou autre et là ce sera le tour d’Intel de se reposer sur ses lauriers pendant qu’AMD remettra ma main à la poche et lancera une nouvelle architecture.

    Répondre
  • 12 janvier 2023 - 16 h 11 min

    Excellent article, merci Pierre !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *