Acer s’intéresse également à Jide et à Remix OS

Jide est t-il en train de réussir son pari ? En adaptant Android à un usage de PC de bureau, en rajoutant les éléments nécessaires à la manipulation du système avec clavier physique et souris, en ajoutant une barre des tâches, en permettant le multitâche et l’usage des fenêtres, Remix OS est en train de devenir une référence. A tel point qu’Acer est également intéressé pour un de ses portables.

L’engin est un 11,6 pouces très classique, une version adaptée d’un portable actuellement commercialisé par la marque. Pas de développement particulier donc mais une volonté de tester un marché spécifique. La machine sera uniquement proposée sur le marché Chinois.

ACER ES1 Series

Il s’agit d’une version modifiée du Acer Aspire ES1-131 débarrassé de Windows 10. Pas la machine la plus intéressante du marché mais un bon test pour le système. L’écran 11.6 pouces affiche en 1366 x 768 pixels alimenté par un Intel Celeron N3150 quadruple coeur, 4 Go de mémoire vive et 500 Go de stockage mécanique. La solution propose un port Ethernet Gigabit, un Wifi de type 802.11 b/g/n et du Bluetooth 4.0.

Le partenariat entre Acer et Jide est intéressant pour les utilisateurs. Avec l’application de Remix OS sur une machine commerciale sous processeur x86, la compatibilité se doit d’être améliorée et les performances optimisées. Détails qui pourront être ensuite implantés dans les versions téléchargeables de Remix OS et profitables à tous les utilisateurs.

Jide espère que cet essai fonctionnera suffisamment bien pour que Acer se décide à proposer un portable sous Remix OS sur des marchés plus larges.

Source: Liliputing.

14 commentaires sur ce sujet.
  • 16 juin 2016 - 13 h 36 min

    De souvenir Acer a proposé un dual boot android très rapidement à l’époque du netbook, il me semble donc que c’est dans la continuité de la volonté de acer (qui est très louable) de proposer une alternative à windows avec un android/remix os.
    c’est vraiment une bonne chose de mon point de vue

    Répondre
  • 16 juin 2016 - 13 h 58 min

    Il y a peu d’espoir tant que l’accélération matérielle ne sera pas supportée sur X86 ainsi que la prise en charge de résolution supérieure à 1024×768 alors qu’android exploite correctement les atoms, sans parler du disque en lieu et place d’une SSD (même de petite taille). C’est toujours vrai pour la majorité des PC sous Windows (portable ou desktop) qui sont vendus exclusivement avec des disques durs mécaniques, qui pénalisent le CPU et rend l’expérience d’une nouvelle machine récente désagréable.

    Répondre
  • 17 juin 2016 - 12 h 04 min

    Bonjour à tous,
    @ Frolix8, n’étant pas informaticien, il y a certainement quelques notions qui me manquent. J’ai déjà perçu ces précisions dans les commentaires de Pierre, mais sans les comprendre réellement. AndroidX86 en général et Remix os en particulier ne profitent donc pas de l’accélération matériel ? Ils sous exploitent les possibilités du hardware ? ai je bien compris ? Il semble difficile dans ces conditions de commercialiser ce type d’association… avez vous des explications et/ ou liens afin que je puisse saisir completement le manque a gagner de ces solutions qui me paraissaient idéales -a prioiri-, comme quoi.
    Merci de vos réponses éclairantes :-)

    Répondre
  • 17 juin 2016 - 16 h 26 min

    @Philippe:

    Qu’est-ce qui permet de supputer l’activité professionnelle d’une personne ou de ces compétences de façon aussi formelle ? Avez-vous un quelconque don pour les arts divinatoires ?

    Répondre
  • 17 juin 2016 - 17 h 09 min

    @frolix8: Je crois qu’il faut comprendre la phrase comme cela : (moi) n’étant pas informaticien, il y a certainement quelques notions qui me manquent.

    Répondre
  • 17 juin 2016 - 17 h 11 min

    @Philippe: Difficile de répondre à cette question, le soucis dépend de chaque puce. Android sait exploiter les ressources matérielles Hard des différentes puces et RemixOS par exemple n’est qu’une surcouche sur Android. En théorie donc pas de soucis, en pratique, ça sera au cas par cas, puce par puce, je pense.

    Répondre
  • 17 juin 2016 - 17 h 57 min

    @Pierre Lecourt:
    Oups grosse boulette, avec toutes mes excuses.

    Par contre Android sur x86 (atom) prend bien en charge l’accélération matérielle par contre effectivement sur androidx86 destinée au PC cela dépendra de la version “cuisinée” et peu probable avec la version générique.

    Répondre
  • 17 juin 2016 - 18 h 15 min

    Remix OS semble offrir un bon (pour l’instant) support H64 et S905 mais pour les autres CPU c’est le flou absolu, Remix n’est pas une grosse équipe et les sources ne sont pas dispo. donc j’ai un doute sur la pérennité de l’OS. Après avoir installé une version sur PC, j’ai trouvé l’idée très intéressante (cela fait plusieurs années que j’attendais ça), mais inutilisable, mais j’ai quand même commandé un remix mini dont l’utilisation semble plus convaincante d’après les différents avis.

    Répondre
  • 17 juin 2016 - 18 h 50 min

    Rires :

    C’est sûr que si Android reste un système bien vendu cela reste surtout un Linux bien exploité. .

    Personnellement ,je pense que Remix OS offre surtout cette couche tactile qui manque à linux .

    Si demain une version de Linux offre enfin cette couche tactile qui lui manque ,le marché Android aura enfin un concurrent sérieux .

    Ce qui me plaît pas vraiment sur Android c’est cette pseudo universalité .

    Désolé mais pour avoir un smartphone Sony qui est enfin passé en 5 face à un tablette Acer qui elle a bien suivie l’évolution d’Android 4 .

    Cela me laisse à penser qu’un système se doit de fournir un minimum de compatibilité entre ses divers processeurs existants sur un même marché .

    C’est sûr qu’entre un ARM de chez Snapdragon et un d’un autre provenance ,il y a trop de différences technologique parfois .

    Reste qu’à voir un Android pourri sur une tablette Atom z3735 et un Android sérieux sur un Atom dual core de chez Acer cela laisse à penser que le boulot n’a pas été fait correctement.

    À quand une génération de puce ARM déclinée comme chez Intel .

    J’ai l’impression de me retrouver au début de l’ère informatique des années 80 ou chaque achat de matériel laissait une impression de se tromper de matériel .

    Répondre
  • 17 juin 2016 - 20 h 45 min

    @ptitpaj
    Je n’ai pas bien compris “Android pourri sur une tablette Atom z3735 et un Android sérieux sur un Atom dual core de chez Acer”
    Actuellement je possède plusieurs tablettes/box Z37xx/Z8xxx dual boot, d’origine chinoise car les autres (Acer,Lenovo,Samsung,…) ne le font pas,qui fonctionnent correctement sous Android et Windows.
    Par contre ce n’est pas le cas des applications Android qui semblent être développées de plus en plus à l’arrache, instables et jetables (sous-traitées à des boîtes spécialisées dont le but est le maximum de profit)

    Il n’y que 3/4 fabricant X86 contre plusieurs dizaines en ARM, une compétitivité “ARM” qui a introduit des SOC très abordable, le décodage H.264 et le HEVC, ce qui à obligé Intel et AMD à réagir, la compétitivité implique l’innovation.

    Répondre
  • 20 juin 2016 - 7 h 39 min

    Avec Chrome qui commence à intégrer Google Play, ce serait intéressant de mettre tout à plat et de comparer les + et – de chaque OS… justement avec une optique ‘usage’ : quid des copier/coller, redensionnement des fenêtres, multitask, gestionnaire de fichiers, bugs divers…
    Je sais que ce sont des besoins liés à un environnement windows… mais si Google et Jide s’essaie à l’hybride alors autant les comparer là où on les attend : )

    Répondre
  • 20 juin 2016 - 15 h 42 min

    Merci Pierre pour cette belle médiation rédactionnelle :-)
    Un malentendu comme un lutropvite peut entraîner un quiproquo ma foi rigolo.
    Merci à chacun pour ses explications, mais :
    Comment fonctionne un Android sur une puce X86 ? Via un emulateur ? une sous couche ?

    Si j’ai bien lu, surtout bien compris, il peut exister une différence de fonctionnement d’une même application Android, selon qu’elle s’exécute sur Arm ou X86…

    Avec une Chuwi Hi12 ( http://en.chuwi.com/) peut on s’attendre à une compatibilité 100% Android ?

    Je recherche un 2en1, soit 100% Android (RemixOs façon windows donc) + Stylet ou un dual boot (win + Android) + stylet.

    Je ne vois pas d’autre tablette (ente 10.6 et 12″) que la Chuwi Hi 12 + clavier (Qwerty) + stylet (maison) pour un peu plus de 300€ sur gearbest.com.

    @ Pierre, la future Tablette pro RemixOs 3 serait elle compatible avec un Stylet (pas trouvé l’info sur le net).
    Merci de vos réponses.

    Répondre
  • 21 juin 2016 - 17 h 29 min

    @Philippe:
    l’OS Android est compilé pour X86 et tourne en natif (pas d’émulateur ni de sous-couche), par contre ces différents pour les applications :
    java est interprété donc pas de problème (le plus courant)
    C# est pré-compilé en langage intermédiaire donc pas de problème
    les fichier APK peuvent contenir différentes (et plusieurs) cibles (ARM/X86/MIPS)
    Pour le reste Android X86 peut être intégré avec un interpréteur ARM (mais ne semble pas systématique)

    Répondre
  • 17 juillet 2017 - 20 h 29 min

    […] OS en plus de Windows 10. De grandes marques semblaient également s’intéresser au système avec Acer  qui annonçait des partenariats et HP qui préparait un Androidbook sous Remix OS 7.1… En Février Jide annonçait des […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *